Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2020, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Tréguier vue depuis les rives du Jaudy, rue du Port.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Les articles

  • Dourdu - Réformation de la noblesse (1669)

    par Rémy Le Martret, le 5 février 2014.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne d’Allexandre Dourdu, écuyer, sieur de Coatcren, le 20 juillet 1669.

  • Drenec (du) - Réformation de la noblesse (1670)

    par Rémy Le Martret, Amaury de la Pinsonnais, le 7 février 2012.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de François du Drenec, sieur du Mezou, Jacques, prêtre, Guillaume, prêtre, Vincent, sieur de Trédern, Charles et Guillaume du Drenec, ses enfants ; Joseph, prêtre, Guillemette, Marie et autre Guillemette du Drenec, le 24 juillet 1670.

  • Drenec de Tredern (du) - Preuves pour l’École royale militaire (1760)

    par Marie-Dominique Dolo, le 16 juillet 2011.

    Bretagne, 1760 Procès-verbal des preuves de la noblesse de Claude-Charles du Drenec de Tredern, agréé par le Roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans l’Hôtel de l’École royale militaire. Fascé d’argent et d’azur, (...)

  • Procès-verbal des preuves de la noblesse de Guillaume-Paul du Drenec de Tredern, agréé par le Roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans l’Hôtel de l’École royale militaire.

  • Dresnay (du) - Réformation de la noblesse (1668)

    par Jean-Claude Michaud, le 13 septembre 2012.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de François du Dresnay, écuyer, sieur du Kerouetz, et Jean du Dresnay, écuyer, sieur de Penanru, le 24 mars 1671 à Rennes.

  • Dresnay (du) - Réformation de la noblesse (1669)

    par Jean-Claude Michaud, le 16 septembre 2012.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jean du Dresnay, sieur de Kerbaul et y demeurant, son fils mineur de feu Jean du Dresnay et Jeanne Le Borgne, le 27 juillet 1669 à Rennes.

  • Dresnay (du) - Réformation de la noblesse (1670)

    par Jean-Claude Michaud, le 19 septembre 2012.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Pierre du Dresnay, sieur de Keramear, y demeurant, paroisse de Plouégat-Guérant, le 18 août 1670 à Rennes.

  • Dresnay (du) - Réformation de la noblesse (1670, II)

    par Jean-Claude Michaud, le 22 septembre 2012.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jean du Dresnay, écuyer, sieur de Dandrou, et Philippe du Dresnay, écuyer, sieur de Launay, le 11 septembre 1670 à Rennes.

  • Dresnay (du) - Réformation de la noblesse (1671)

    par Jean-Claude Michaud, le 25 septembre 2012.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jean et Fiacre du Dresnay le 24 mars 1671 à Rennes.

  • Dreux - Réformation de la noblesse (1669)

    par Jean-Claude Michaud, le 15 décembre 2012.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de messire Thomas Dreux, conseiller du roi en son parlement de Paris, le 13 juin 1669 à Rennes.

  • Durand - Maintenue de noblesse (1669)

    par Armand Chateaugiron, le 3 mai 2019.

    Arrêt de maintenue de noblesse de René et Claude Durand, sieurs de la Minière et de Launay, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, à Rennes, le 18 janvier 1669.

  • Durand - Maintenue de noblesse (1670)

    par Armand Chateaugiron, le 29 août 2019.

    Arrêt de maintenue de noblesse de Philippe Durand, sieurs de la Baudrée, oncle de René Durand, sieur de la Minière, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, à Rennes, le 28 novembre 1670.

  • Ecures (des) - Preuves pour Saint-Cyr (1733)

    par Loïc Le Marchant de Trigon, le 5 avril 2012.

    Preuves de la noblesse de demoiselle Marie-Josèphe des Ecures, agréée par le Roi pour être admise au nombre des filles demoiselles que Sa Majesté fait élever dans la Maison Royale de St Louis fondée à St-Cyr dans le parc de Versailles.

  • Ermar - Réformation de la noblesse (1668)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 2 août 2012.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Joseph Ermar, écuyer, sieur de Lieusel, Marc-Mathurin, Jacques et Marc-Antoine Ermar, et Thomas Ermar, sieur de Querhulluy, le 20 mars 1671 à Rennes.

  • Ermar - Réformation de la noblesse (1671)

    par Jérôme Caouën, le 19 septembre 2018.

    Arrêt de la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne octroyant à Joseph Ermart, sieur de Lieuzel, fils de feu Jean Ermart, sieur de Lieuzel, et de Mathurine Nicolaso, la qualité d’ancienne extraction, le 20 mars 1671.

  • Ertault - Décharge et maintenue de noblesse (1701)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 29 avril 2019.

    Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Mathurin Ertault, sieur de la Bretonnière, d’une assignation à comparaître comme usurpateur de noblesse, et le maintient dans en la qualité de noble et d’écuyer.

  • Espinay (d’) - Réformation de la noblesse (1671)

    par Jacques Capitaine, le 19 février 2014.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne d’Urbain d’Espinay, chevalier, marquis de Vaucouleurs, Antoine d’Espinay, son fils, et Gabriel d’Espinay, son petit-fils, le 20 mars 1671.

  • Espinose (d’) - Réformation de la noblesse (1669)

    par Armand Chateaugiron, le 20 décembre 2018.

    Michel d’Espinose, seigneur de Portricq, conseiller au parlement de Bretagne, ainsi que Pierre, abbé commendataire de Rillé et Renaud, seigneur de la Tour, ses frères, sont maintenus nobles d’ancienne extraction le 7 août 1669 à Rennes par la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne.

  • Estang (de l’) - Réformation de la noblesse (1669)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 23 mai 2010.

    Estang (de l’) Ecartellé d’or à la coquille de gueules (qui est l’Estang) et losangé d’argent et de sable (qui est du Rusquec). Extraict des registres de la Chambre establye par le Roy, pour la refformation de la Noblesse de la province de Bretagne, (...)

  • Estang (de l’) - Réformation de la noblesse (induction, 1669)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 5 septembre 2010.

    Induction de René de l’Estang, seigneur du Rusquec, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne en 1668. Il sera ensuite maintenu noble par cette Chambre par arrêt du 18 juillet 1669.

  • Estourbeillon (de l’) - Réformation de la noblesse (1668)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 16 août 2006.

    Arrêt de maintenue de noblesse en faveur de Pierre de l’Estourbeillon et ses descendants.

  • Euzenou - Réformation de la noblesse (1669)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 11 juin 2013.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Nicolas Euzenou, chevalier, chef de nom et d’armes, sieur de Quersalaun, du Cosquer, Vieux-Ville, messire René Euzenou, chevalier, sieur de Vieuville, son fils aîné, Jean et Charles-Louis Euzenou, écuyers, ses enfants puînes, et noble et discret messire Marc Euzenou, sieur abbé du Cosquer, son frère puîné, le 14 août 1669.

  • Fabrony - Renvoi devant le Conseil du roi (1699)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 4 octobre 2015.

    Renvoi de Renée Le Grand, mère et tutrice de René, Gabriel, Pierre et Nicolas Fabrony devant les commissaires généraux du Conseil du roi pour y être jugé de leur noblesse, par Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 12 septembre 1699.

  • Farcy (de) - Réformation de la noblesse (1668)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 9 janvier 2011.

    Farcy (de) D’or fretté d’azur au chef de gueules. [p. 15] Bibliothèque Nationale. — Archives des branches de la Villedubois et du Roseray. — Grosses en parchemin. — Copies collationnées [9] : Extrait des registres de la Chambre de la réformation de (...)

  • Fleuriot - Réformation de la noblesse (1669)

    par Rémy Le Martret, le 12 mars 2012.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de messire Sébastien Fleuriot, sieur de Kerloët, y demeurant, le 5 août 1669 à Rennes.

  • Fleuriot de la Freuliere - Preuves pour Saint-Cyr (1752)

    par Loïc Le Marchant de Trigon, le 22 juillet 2011.

    Preuves de la noblesse de demoiselle Marie Jeanne Fleuriot, agréée par le roi pour être reçue au nombre des filles demoiselles que Sa Majesté fait élever dans la Maison Royale de St Louis fondée à St Cyr dans le parc de Versailles.

  • Fleuriot de Langle - Preuves pour la Grande Ecurie (1753)

    par Karl Enz, le 15 décembre 2018.

    Louis-Pierre d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Jean-Charles-Marie, fils de Jean-Sébastien Fleuriot, seigneur de Langle, et de Marie-Jeanne de la Monneraye, sa femme, le 9 juin 1753, en vue de son admission comme page de la Grande Écurie du roi.

  • Fleuriot de Langle - Preuves pour la Grande Ecurie (1762)

    par Karl Enz, le 25 décembre 2018.

    Antoine-Marie d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Sébastien-Jérôme-Charlemagne, fils de Charlemagne Fleuriot, vicomte de Langle, et de Jacquemine de Varennes, sa femme, le 20 avril 1762, en vue de son admission comme page de la Grande Écurie du roi.

  • Floch - Réformation de la noblesse (1670)

    par Amaury de la Pinsonnais, Patrick Brangolo, le 18 janvier 2011.

    Maintenue de noblesse devant la Chambre de réformation en Bretagne de Maurice Floch, écuyer, sieur de Mezvilly, fils unique de feu Maurice Floch, vivant sieur dudit lieu de Mezvilly, et de Marie Le Rouge, demeurant à son manoir de K/lever, le 21 octobre 1670 à Rennes.

  • Floch - Réformation de la noblesse (1670)

    par Patrick Brangolo, le 10 juillet 2012.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Maurice Floch, écuyer, sieur de Mezvilly, fils unique de feu Maurice Floch et Marie Le Rouge, le 21 octobre 1670 à Rennes.