Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2020, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Château de Lorge, en l'Hermitage, bâti au XVIIIe siècle par Guy-Nicolas de Durfort.
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Armand Chateaugiron

Ses articles

  • Largez (du) - Maintenue de noblesse (1670)

    Transcription, le 15 janvier 2020.

    Arrêt de la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne maintenant dans leur noblesse Louis du Largez, sieur dudit lieu, Jean son frère, Françoise leur soeur, René et Yves du Largez, sieurs de Portzancoz et de Parlos, le 6 octobre 1670 à Rennes

  • Procès-verbal des preuves de noblesse de Charles François d’Andigné, fils de Guy René Charles François d’Andigné, chevalier, comte de Sainte Gemme d’Andigné, et de Louise Josephine de Robien, son épouse, présenté pour être reçu page dans l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem en juin 1780.

  • Danuels - Arrêt interlocutoire (1670)

    Transcription, le 3 janvier 2020.

    Arrêt interlocutoire de la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne qui ordonne à Yves Danuels/Danvels de produire des titres tirés de la chambre des comptes au soutien de sa qualité de noble, du 9 juillet 1670.

  • Procès-verbal non validé des preuves de noblesse d’Alexandre Marie Joseph Barbier de Lescoët pour être admis page du Grand Maître de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, le 23 mai 1741.

  • Le 11 mars 1671, Jean-Baptiste d’Andigné, chevalier, seigneur de Carmargaro, ainsi que Jean, sieur d’Aradon, son frère puîné, sont maintenus dans leur noblesse d’ancienne extraction par la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne.

  • Andigné (d’) - Réformation de la noblesse (1670)

    Transcription, le 8 décembre 2019.

    Arrêt de maintenue de noblesse rendu le 23 décembre 1670 à Rennes par la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne, en faveur de Jean-Baptiste d’Andigné, fils de feu messire René d’Andigné et dame Françoise Charpantier.

  • Maintenue de noblesse de François d’Andigné, chevalier, sieur de la Chasse, Charles-Pélage-Joseph, son fils aîné, Jean-Baptiste, sieur de la Marche, son frère juveigneur, et Claude d’Andigné, son frère puîné, par la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne à Rennes, le 15 décembre 1670.

  • Andigné du Verger - Maintenue de noblesse (1670)

    Transcription, le 16 novembre 2019.

    Arrêt rendu par la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne le 15 décembre 1670 à Rennes, maintenant dans sa noblesse d’ancienne extraction Guillaume d’Andigné, sieur de la Roche, demeurant à la Touche, paroisse de Bruc.

  • De nombreux usurpateurs ayant repris les qualités nobiliaires pour l’utilisation desquelles ils avaient déjà été condamnés, et certains titres présentés ayant été depuis reconnus comme faux, le roi et son Conseil ordonnent que tous les usurpateurs soient à nouveau condamnés.

  • Courrier-type accompagnant le mémoire, les modèles et le dernier avis aux recteurs, greffiers, notaires, etc. pour dresser les listes des personnes ayant pris des qualités nobiliaires, sous peine d’être condamnés aux même peines que les usurpateurs de noblesse.

  • Dernier avis publié durant le second semestre 1697 enjoignant les recteurs, greffiers, notaires, etc. qui ne l’ont pas encore fait, de dresser les listes des personnes ayant pris des qualités nobiliaires, sous peine d’être condamnés aux même peines que les usurpateurs de noblesse.

  • Ce Mémoire imprimé est destiné aux recteurs, greffiers, notaires, etc. leur indiquant comment procéder pour dresser les listes des personnes ayant pris des qualités nobiliaires depuis le premier janvier 1668 dans les actes et registres qu’ils conservent.

  • Louise de Chateauneuf, dame de Kereru, sœur et héritière de Tanguy de Chateauneuf, sieur de la Meriais, est déchargée d’une taxe pour usurpation de noblesse par Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 30 septembre 1700 à Rennes.

  • Procès-verbal des preuves de noblesse de Louis Charles d’Andigné, fils de Charles François d’Andigné, chevalier, seigneur de la Blanchaye, Sainte Gemmes et autres lieux, et de Elisabeth Charlotte Françoise Celeste Pantin de la Guerre, présenté pour être reçu page dans l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem en mars 1743.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Innocent de Brossard et les héritiers de son frère René d’une taxe pour usurpation de noblesse, car ils ont été maintenus nobles le 9 mai 1669 par Voisin de la Noiraye, intendant de Tours.

  • Brossard (de) - Demande de confirmation de noblesse (1761)

    Transcription, le 14 septembre 2019.

    Pierre-Louis de Brossard, Charles-Claude son frère, et Pierre-Claude-Isaac-Marie son fils, supplient la cour du Parlement de bien vouloir étudier leur requête et de déclarer commun avec eux l’arrêt de maintenue de noblesse rendu le 21 janvier 1671 en faveur d’Yves (de) Brossard.

  • Drouault - Arrêt de débouttement de noblesse (1669)

    Transcription, le 2 septembre 2019.

    Arrêt de la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne condamnant par défaut François Drouault, sieur d’Antrain, comme usurpateur de noblesse, et le condamnant à l’amende de 400 livres plus aux 2 sols pour livre, le 15 février 1669.

  • Durand - Maintenue de noblesse (1670)

    Transcription, le 29 août 2019.

    Arrêt de maintenue de noblesse de Philippe Durand, sieurs de la Baudrée, oncle de René Durand, sieur de la Minière, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, à Rennes, le 28 novembre 1670.

  • Bonnenfant - Induction (1671)

    Transcription, le 20 août 2019.

    Induction de Julien et Jean Bonenfant à la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne suite au recouvrement des extraits des actes de baptêmes auprès des prêtres de Combourg qui refusaient de les communiquer, en mars 1671.

  • Julien Bonenfant, recteur de Miniac, et Jean son père, sieur de la Villeneuve, sont interloqués devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne qui leur ordonne de représenter les « papiers de baptême » dont ils ont produit des extraits. La copie de l’arrêt est accompagné de la signification de l’huissier du parlement à leur procureur, ainsi que de l’assignation à comparaître donnée par un sergent royal à deux prêtres de Combourg, en février 1671.

  • Jean Bossart, sieur de la Fresnaye (alias de la Rouxignolière), fait enregistrer au parlement de Bretagne les lettres patentes lui octroyant et à ses descendants la noblesse, obtenues du roi en mai 1641.

  • Chateauneuf - Visite du marquisat (1704)

    Transcription, le 18 juillet 2019.

    Procès-verbal de la visite du marquisat de Chateauneuf, suite à son érection en faveur de messire Jacques-Louis de Beringhen, premier écuyer du Roi, par Guillaume de Marbeuf, président à mortier au parlement de Bretagne, Joachim Descartes et François de Guersans, conseillers audit parlement, en novembre 1704.

  • Le Plessis-Bertrand - Visite du comté (1704)

    Transcription, le 14 juillet 2019.

    Procès-verbal de la visite du comté du Plessis-Bertrand (Saint-Coulomb), suite à son érection en faveur de messire Jacques-Louis de Beringhen, premier écuyer du Roi, par Guillaume de Marbeuf, président à mortier au parlement de Bretagne, Joachim Descartes et François de Guersans, conseillers audit parlement, en novembre 1704.

  • Danuels - Maintenue de noblesse (1670)

    Transcription, le 6 juillet 2019.

    Arrêt de maintenue de noblesse d’Yves Danuel, sieur de la Garanne, demeurant à sa maison noble de la Villagan en Guilliers, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, à Rennes le premier décembre 1671.

  • Requête présentée le 12 décembre 1668 par Pierre des Vaulx, sieur de la Coudre, faisant pour Bertrand, sieur de la Boistelière, son père, et Bernard-François, sieur de la Motte, à la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, afin de présenter leurs deux inductions et les extraits des réformations de 1513 demandés par la Chambre.