Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Le château de Suscinio, une des résidence des ducs de Bretagne (XIII-XVe siècle).
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Les articles

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Jean-Baptiste Querviche, avocat du roi au présidial de Vannes, de l’assignation à lui faite afin de présenter les titres justifiant sa noblesse.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge René Baellec, sieur de Quermellec, veuf de Marie de Kermellec, d’une taxe de 2400 livres pour usurpation de noblesse faite par ladite Marie de Kermellec, décédée depuis l’année 1694.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Antoine Le Normand, sieur de la Tesserie, de la somme de 2200 livres à laquelle il a été taxé comme fils de Suzanne Le Page, sa mère, décédée en 1694, qui avait usurpé le titre de noblesse.

  • Imbert - Décharge d’une taxe pour usurpation (1699)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 4 octobre 2018.

    Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Jean Treton, sieur de la Boulaye, de la somme de 2500 livres à laquelle il a été taxé comme héritier de Jean Imbert, sieur de la Patouilliere, le 7 janvier 1699 à Rennes.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant en Bretagne, décharge Auffray de Lescouet et Servanne Froter son épouse, héritière de dame Jeanne Alleaume de Saint-Thual sa mère, qui avait été condamnée à 2000 livres d’amende au roi pour usurpation de la qualité d’écuyer pour René Frotet son mari, le 21 avril 1698 à Rennes.

  • Troussart - Opposition à une taxe comme usurpateur de noblesse (1699)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 22 février 2018.

    Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, reçoit Pierre Troussart, sieur du Plessix, fils de François Troussart, comme opposant à l’exécution du rôle arrêté au Conseil du roi le 26 novembre 1697 dans lequel il a été taxé à 2300 livres pour usurpation de noblesse, le 3 août 1699 à Rennes.

  • Corbinère (de la) - Décharge d’une taxe pour usurpation (1699)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 18 novembre 2017.

    Taxée pour une usurpation de noblesse imputée à Étienne de la Corbinière, son beau-frère, Laurent de Saint-Malon montre que ledit Étienne était dans la compagnie de chevaux-légers, et obtient sa décharge par Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 28 janvier 1699.

  • Cadier - Décharge d’une taxe pour usurpation de noblesse (1704)

    par Guillaume de Boudemange, le 25 janvier 2017.

    Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Jeanne des Timbrieux (alias de Saint-Brieux), du paiement de la somme de 2600 livres à laquelle elle avait été taxée comme héritière de Sébastien Cadier, pour usurpation de noblesse, le 4 mai 1704 à Rennes.

  • Henry du Boisroulier - Décharge (1700)

    par Armand Chateaugiron, le 10 août 2016.

    Jean Henry, sieur du Boisroullier, obtient de Louis Bechamel, intendant du roi en Bretagne, une décharge du payement de la taxe à laquelle son père Pierre Henry, décédé en 1684, avait été condamné pour usurpation de noblesse après sa mort.

  • Décharge de l’assignation à comparaître pour usurpation de noblesse de Louis Jourdain, docteur en médecine, par Louis Béchameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 27 juillet 1699.