Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Plafond du Palais du parlement de Bretage, salle de la Cour d'Assise.
Photo A. de la Pinsonnais (2008).

Marie-Dominique Dolo

Ses articles

  • Le Pennec - Preuves pour la Petite Écurie (1669)

    Transcription, le 7 mars 2017.

    Bretagne, 28 avril 1699. Preuves de la noblesse de Jaques Le Pennec de Boisjolan, présenté pour être reçu page du roi, dans sa petite écurie, sous la charge de monsieur le marquis de Béringhen, premier écuïer de sa (...)

  • Le Voyer - Réformation de la noblesse (1668)

    Saisie, le 3 septembre 2014.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jacques Le Voyer, écuyer, sieur des Aulnays, écuyer Esprit Le Voyer, sieur de Trégat, Claude Le Voyer, écuyer, sieur de la Vallée, et René le Voyer, écuyer, le 17 décembre 1668.

  • Induction devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Guillaume du Goueslin, écuyer, sieur de Kervezou, le 13 mai 1669.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jacques Butaut, chevalier, sieur de la Chasteigneraye, Gilles Butaut, chevalier, sieur de Marzan, son fils aîné, Mathurin-Germain et Jacquemine Butault, le 2 mars 1669.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Pierre du Bouays, écuyer, sieur de Couabouc, Guy et Élie ses enfants, Jacques son frère puîné, et de Pierre du Bouays, sieur du Mottay, François du Bouays et Pierreses enfants, Jean et François du Bouays, ses frères, du 5 février 1669.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne d’Allain-Jean Le Rougeart et René Le Rougeart son frère, le 20 mars 1671.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de François Derien, écuyer, sieur de Goazfillou, Jean Derien, écuyer, sieur de la Villeneuve, et Yves Derien, écuyer, sieur de Ponthir, le 1er avril 1669.

  • Tuffin - Réformation de la noblesse (1668)

    Saisie, le 18 novembre 2013.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Joseph Tuffin, vicomte de la Royrie, Jean, Claude et Charles Tuffin, ses frères puînés, sieur de la Motte, du Taillay et du Breil, et Jean Tuffin, écuyer, sieur de Mézandré, le 17 octobre 1668.

  • Tuffin - Réformation de la noblesse (1669)

    Saisie, le 31 octobre 2013.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jacques Tuffin, écuyer, sieur de Sesmaisons, et Joseph Tuffin, écuyer, sieur de la Vigne, son frère, le 14 mai 1669.

  • Malterre - Réformation de la noblesse (1669)

    Saisie, le 1er septembre 2013.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jacques Malterre, écuyer, sieur du Mezeray, et Yves Malterre, écuyer, sieur dudit lieu du Mezeray et du Verger, son père, le 1er mars 1669.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de messire Jullien de Cleuz, chevalier, sieur du Gaige, demeurant à sa maison des Salles, parroisse de Sainct-Michel, près Guingamp, le 26 juillet 1669.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jean le Torcol, écuyer, sieur de Kerdour, le 13 avril 1669 à Rennes.

  • Maintenue par la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Louis et François de Kerhoas, le 17 novembre 1670 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Louis du Boberil, sieur dudit lieu, Jan du Boberil, son frère, François, autre François, Jacques, et autre Jacques du Boberil, le 22 octobre 1668.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Guillaume Le Gall, écuyer, sieur de Kermorgant, et Louis Le Gall, écuyer, sieur de Palevart, sénéchal de Quintin, le 16 septembre 1670 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Pierre, Gabriel, Maurice et Jean du Boisgelin, enfants de feu Claude du Boisgelin et Jeanne Callouët, le 24 décembre 1670.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne d’écuyer Claude Bihannic, demeurant en son manoir de Guiquerneau, et écuyer Hervé Bihannic, son fils aîné, le 14 juin 1669 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne d’Yves du Kerbihan, écuyer, sieur de Gluisarchant et du Pouilladou, le 4 juin 1669 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Pierre Le Normand, écuyer, sieur de Noyal, Charles Le Normand, écuyer, sieur de Laubinière, et René Le Normand, écuier, sieur du Pont, le 11 février 1669 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Philippe-Armand du Liscoët, fils aîné, héritier principal, présomptif et noble de messire Guillaume du Liscoët, chef de nom et d’armes, chevalier, seigneur dudit lieu du Liscoët, du Bois-de-la-Roche et autres, le 6 mars 1671 à Rennes.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Marc du Liscoët, écuyer, sieur du Run, et Jean du Liscoët, écuyer, sieur de Kerroux, le 7 janvier 1671 à Rennes.

  • Tranchant - Réformation de la noblesse (1669)

    Saisie, le 13 février 2013.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Claude Tranchant, sieur du Treff, et écuyer Jacques Tranchant, son frère puîné, et René Tranchant, écuyer, sieur de la Crémerays, le 3 janvier 1669.

  • Seigneurs de Kercado, de Penboc, du Roscouet, etc… Guillemin D’argent à une face de sable, chargée de trois coquilles d’argent. Extrait des registres de la Chambre establie par le Roy pour la reformation de la (...)

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de François Le Douarain, écuyer, sieur de Cambrigo, Thomas, sieur de Chesnorain, Joseph-Jean, sieur de Trévellec, Jacques, Grégoire, sieur du Boisbas, Jean, sieur du Tertre, Pierre, sieur de la Touraille, Barthélémy, sieur de Beauvays, et Jacques, sieur de Beauregard, le 13 novembre 1668, à Rennes.

  • Rolland - Réformation de la noblesse (1668)

    Saisie, le 20 janvier 2013.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Julien Rolland, écuyer, sieur du Rocher, Antoine Rolland, sieur des Aulnais, son père, et Jean Rolland, sieur de Belloriand, son frère puîné, le 10 novembre 1668.