Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Manoir du Vaumadeuc, en Pléven, possédé à l'origine par les Madeuc, seigneurs du Gué-Madeuc (XV-XVIIe siècles).
Photo A. de la Pinsonnais (2005).

Guillemin - Réformation de la noblesse (1669)

Mardi 29 janvier 2013, texte saisi par Marie-Dominique Dolo.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671 - Comte de Rosmorduc, 1896, tome IV, p. 251-259.

Citer cet article

La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671 - Comte de Rosmorduc, 1896, tome IV, p. 251-259, 2013, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 24 juin 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article841.

Télécharger l’article

Guillemin - Réformation de la noblesse (1669)
124.8 ko.

Seigneurs de Kercado, de Penboc, du Roscouet, etc…

Guillemin
D’argent à une face de sable, chargée de trois coquilles d’argent.

Extrait des registres de la Chambre establie par le Roy pour la reformation de la Noblesse du pais et duché de Bretagne, par lettres patentes de Sa Majesté, du mois de Janvier 1668, veriffiees en Parlement :

Entre le Procureur General du Roy, demandeur, d’une part.

Et noble et discret messire Jullien Guillemin, prestre, sieur recteur de la paroisse de Brech, deffendeur, d’autre part [1].

Veu par la Chambre :

L’extrait de presentation faite par ledit deffendeur au Greffe, le 22e Septembre 1668, contenant sa declaration qu’auparavant qu’il feust pourveu en l’ordre exclesiastique, il a pris la qualité d’escuyer, comme personne noble, issu de la maison de Quercado, parroisse de Carnac, evesché de Vennes, laquelle il declare soutenir et maintenir, et de porter pour armes : D’argent à une face de sable chargée de trois coquilles d’argent  ; laquelle maison de Quercado est à present possedee par dame Anne Herman, femme [p. 252] de Jullien de Serant, escuyer, sieur de Brambec, laquelle comme aisnee noble, est saisie des titres justificatifs de ladite qualite d’escuyer, qu’elle est obligee de representer.

Induction d’actes et titres dudit noble et discret messire Jullien Guillemin, sieur de Roscouet, prestre, recteur de Brech et prieur du prieuré de Saincte-Marguerite, deffendeur, fournie audit Procureur General du Roy, le 12e de ce present mois et an 1669, par laquelle il auroit conclut à ce qu’il soit maintenu en la qualité de messire, de noble escuyer d’ancienne extraction, et comme tel emploié au cathalogue des nobles qui sera fait sous la senechaussee d’Auray, pour jouir des droits, prerogatives de noblesse, ainsy que ses predecesseurs, suivant la declaration qu’il a faite à ladite Chambre, de soutenir ladite qualité et de porter pour armes : D’argent à une face de sable, chargee de trois coquilles d’argent.

Pour etablir la justice desquelles conclusions sont articulez pour faits de geneallogie que de Pierre Guillemin et de Janne le Roux, sa compagne, issurent plusieurs enfans, sçavoir Philipes, fils aisné, heritier principal et noble, Michel, Henriette et Marie Guillemin, ses puisnez ; que dudit Philipes Guillemin, aisné, de son mariage avecq Jeanne de Quergadiou issurent Pierre Guillemin, fils ainé, heritier principal et noble et Jan Guillemin, puisné ; que ledit Pierre estant decedé sans hoirs de corps, ledit Jan luy succeda noblement et collaterallement ; duquel Jan et de son mariage avecq damoiselle Janne le Normant issut autre Jan Guillemin, fils aisné, heritier principal et noble ; que dudit autre Jan et damoiselle Guillemette Inizano, sa premiere femme, et de son second mariage avecq Marguerite le Bley, issurent pour fils aisné, heritier principal et noble, Henry Guillemin, sieur de Quercado, et pour puisnes autre Jean, Louise et Gillette Guillemin ; que du mariage dudit Henry, fils aisné, avecq damoiselle Marguerite le Mezec, fille de nobles gens Jan le Mezec et Anne Lefranc, issurent Nicolas, Hierosme, Ollivier et Gilles les Guillemins ; que dudit Nicolas Guillemin et de damoiselle Michelle Morin issut une fille unique appellee Perrine Guillemin ; que de ladite Perrine Guillemin est issue dame Anne Herman, epouse de messire Julien de Serant, seigneur de Brambec, heritierre de la maison Quercado ; que la branche des aisnez de la famille des Guillemins estant tombee en quenouille, il faut venir à Hierosme Guillemin, frere puisné dudit Nicolas Guillemin ; que dudit Hierosme et de damoiselle Françoise le Roux, sa compagne, sieur et dame de Penboc, issut pour fils unique, héritier principal et noble, Bernabé Guillemin ; que dudit Bernabé et de [p. 253] damoiselle Françoise Herman, sa compagne, sieur et dame de Roscouet, est issu ledit messire Jullien Guillemin, deffendeur ; tous lesquels Guillemins ledit deffendeur soutient qu’ils estoient nobles et qu’ils s’estoient regis et gouvernez noblement, ainsi qu’il conste par le actes cy apres.

Un extrait des registres de la Chambre des Comptes, [signé :] Le Tourneux et Yves Morice, par lequel il conste qu’en la reformation de 1443, faicte en l’evesché de Vennes, sous la parroisse de Carnac, est emploié la maison de Quercadou et Pierre Guillemin, noble homme, demeurant audit lieu, dict exempt, et qu’en marge est écrit noble, et qu’en la refformation du mesme evesché, soubz la mesme paroisse de Carnac, faicte en 1448, est emploié un Pezron Guillemin au rang des nobles ; que dans la refformation de 1475, de la parroisse de Carnac, soubz le mesme evesché de Vennes, fut present, entre les nobles, Philipes Guillemin ; qu’en la monstre generalle des nobles, anoblis et tenants fiefs nobles et pareillement des nobles juveigneurs, qui ne tenaient fiefs nobles, en l’evesché de Vennes, tenue par les commissaires du Duc, les 8, 9, 10 et 11e jours de Janvier 1479, ce void la comparution des hoirs de Philipes Guillemin, par Jehan Heyuelo (?), archer, p. s. e. d. v., et qu’en la monstre desdits nobles, anoblis et autres subjects aux armes de l’evesché de Vennes, tenues par commission dudit Duc, les 5, 6 et 7e Juin 1480, les hoirs dudit Philipes Guillemin comparurent par Jan de Semeptre (?), en point selon leur richesse.

Un acte de transaction passé entre Michel, Marie et Henriette Guillemin, enfans puisnez de Pierre Guillemin et de Janne le Roux, d’une part, et Jehan Guillemin, sieur de Quercado, leur nepveu, par laquelle il conste qu’il y avoit eu procez intenté par lesdits Michel, Henriette et Marie Guillemin, pour avoir leur partage en la succession desdits Pierre Guillemin et Janne le Roux, leur pere et mere, contre Janne de Quercadiou, veusve de Philipes Guillemin, leur frere aisné, en qualité de tutrice de Pierre Guillemin, son fils aisné et heritier principal et noble dudit Philipes, son pere, vers laquelle Janne de Quercadiou, en ladite qualité, il y eut une condamnation par la cour d’Auray, le 3e Juin 1478, et que depuis lesdits Michel, Marie et Henriette Guillemin, au subject du mesme partage, ayant pousuivy Maurice de Querambartz, curateur dudit Pierre Guillemin, il consentit qu’il eut esté procedé au partage des heritages des successions escheues, tant en fief noble que partable, comptant, contribuant et raportant au terme de la Coutume, et pour faire ledit partage il auroit convenu [p. 254] judiciellement, en la cour d’Auray, le 21 Octobre 1483, et enfin ledit Pierre Guillemin, fils dudit Philipes, est mort sans hoirs de corps, et Jan Guillemin, son frere et son heritier principal et noble, transigea avec lesdits Michel, Henriette et Marie Guillemin, ses oncle et tantes, par forme que pour leur droict de partage il leur fist assiette de la somme de soixante sols de rente à chacun, à les tenir de luy comme juveigneurs d’aisné, sçavoir les filles par heritages et le masle par usufruict et à viage, suivant l’assise du comte Geffroy. Ledit acte de transaction et partage en datte du 4e Octobre 1493, avecq l’acte d’homologation du 14 Decembre dudit an, le tout deument signé et garenty.

Contract de mariage faict entre noble gens Jan Guillemin, fils aisné, heritier principal et noble presumptif et attendant d’autre Jan Guillemin, seigneur de Quercado, et de feue Janne le Normant, sa femme, et Guillemette Ynizano, fille aisnée de Jan Ynizano et de Marion le Vaillant, ses pere et mere ; ledit contract en datte du 28e Aoust 1523 et au colationné à l’original, du 5e Aoust 1580, signé : Quermadec et Le Couriault, notaires royaux à Auray.

Un acte de transaction passee entre Ollivier et Jacques Madec, enfans et heritiers de deffunct Jan Madec et Margueritte Guillemin, sa compagne, d’une part, et noble homme Henry Guillemin, sieur de Quercado, d’autre part, par lequel il conste que lesdits Madec avoient deux pretentions vers ledit Henry Guillemin, l’une pour le compte que leur devoit Jan Guillemin, son pere, qui avoit esté tuteur desdits Madec, et l’autre pretention etoit le partage deu à ladite Marguerite Guillemin, leur mere, en la succession de Jan Guillemin et de Janne le Normant, pere et mere desdits autre Jan et Marguerite et ayeulx et ayeulle desdits Henry Guillemin et Madec, et aussy aux successions de Philipes, Cornely et Jehanne Guillemin, leurs oncle et tante, sur tout quoy transigeants, apres que lesdits Madec, en faveur dudit Henry Guillemin, leur cousin germain, eurent recogneu lesdites successions nobles et advantageuses, que la famille s’estoit toujours gouvernee suivant l’assise du comte Geffoy, et que c’estoit audit Henry Guillemin, comme aisné, à recueillir les successions collaterales desdits Philipes, Cornelly et Janne Guillemin, leur oncle et tante, et autres à escheoir, ledit Henry donna à sesdits cousins, tant pour le partage de ladite Marguerite Guillemin, leur mere, que pour ledit compte, certaines tenues et quelques sommes de deniers, et demeura heritier colateral desdits Philipes, Cornelli et Janne Guillemin. Ledit acte en datte du 27 Janvier 1574, deubment signé et garenty.

[p. 255] Un acte de transaction passe entre nobles gens Jan de Sainct-Pezran, comme pere et garde naturel de René de Sainct-Pezran, son fils de son mariage avecq Marguerite le Normand, d’une part, et Jan Guillemin, sieur de Quercado, fils aisné, heritier principal et noble de deffunct autre Jan Guillemin et de Janne le Normand, sa femme, par lequel il est recogneu par lesdites parties que Henry le Normand et Ollive Crestien eurent trois enfants, sçavoir Guyon le Normand, fils aisné, et Marguerite et Janne le Normand, ses soeurs ; que ledit Guyon estoit decedé sans hoirs de corps, René de Sainct-Pezran, par representation de Marguerite le Normand, sa mere, fut son heritier principal et noble et recueillit la succession desdits Henry le Normand et Crestien, sa femme, ses ayeulx maternels, et que Jan Guillemin, du chef de Janne le Normand, sa mere, estoit fondé pour son droict aux successions desdits Henry le Normand et Ollive Crestien, qui estoient pareillement ses ayeulx maternels. Ledit acte datté du 27e Juin 1537, deubment signé et garenty.

Adveu rendu par noble homme Jan Guillemin, escuyer, sieur de Quercado, à haute et puissante dame Suzanne de Bourbon, dame de Rieux, de Rochefort, d’Ancenix, comtesse de Harrecourt, vicomtesse de Donges et dame de Largouet, au nom et comme tutrice et garde de hault et puissant Claude de Rieux, son fils, sire desdits lieux, en datte du 30e Janvier 1540, deubment signé et garenty.

Contract passé entre noble homme Louis de Querguz et damoiselle Louise Guillemin, sa femme, d’une part, et noble homme Pierre Quatrevaux, par lequel ladite Louise Guillemin, authorisee dudit Querguz, son mary, vendent audit de Quatrevaux son droict de partage, sçavoir une tierce partie d’un tiers en la succession de Jan Guillemin, d’une moitié d’un tiers en la succession de Guillemette Ynizano, declarant ledit Guillemin que lesdites successions estoient nobles et que noble homme Henry Guillemin, fils aisné, heritier principal et noble desdits deffuncts, son frere aisné, y estoit fondé pour les deux tiers et pour cela estoit tenu faire le service au Roy, comme ses predecesseurs. Ledit acte en datte du 3e Novembre 1568, deubment signé et garenty.

Autre acte de transaction faite entre noble homme Henry Guillemin, sieur de Quercado, fils ainé, heritier principal et noble de feu noble homme Jan Guillemin et de Guillemette Ynisano, d’une part, et damoiselle Gillette Guillemin, sœur juveigneure dudit Henry et fille dudit Jan, de son second mariage avecq deffuncte damoiselle [p. 256] Marguerite le Bley, ladite Gillette authorisee de Jullien Tourneau, son mary, par lequel, ledit Henry et ladite Gillette s’accomodant ensemble, tant sur le partage qui luy estoit deub en la succession dudit Jan, leur pere, que pour le compte que luy debvoit ledit feu Jan, lequel en qualité de pere et garde naturel, apres le deceds de ladite Marguerite le Bley, sa seconde femme, gera les biens de ladite mineure, ledit Henry donna à sadite sœur, tant pour son droict que pour ledit compte, les choses y mentionnees, et ce apres qu’ils furent demeurez d’accord que leursdicts pere et mere estoient nobles personnes, eux et leurs predecesseurs s’estoient, chacun en leur temps, gouvernez noblement, et que leurs successions auroient de touts temps esté partagez noblement et advantageusement, sçavoir les deux tiers des heritages à l’aisné et le tiers aux juveigneurs, par egalles portions, pour en jouir les enfants malles à viage et les filles et descendants d’elle par heritage. Ledit acte datté du 20e Novembre 1582, deubment signé et garenty.

Contract faict entre noble homme Jan Guillemin, fils de deffuncts nobles gens Jan Guillemin et Guillemette Ynizano, sa femme, en leur vivant sieur et dame de Quercado, et noble homme Bertrand Morin, d’une et autre part, par lequel ledit Jan Guillemin vendoit le droict qu’il pouvoit pretendre es successions desdits Jean Guillemin, son pere, et de Guillemette Ynisano, sa mere, pour la somme y contenue, audit Morin, acquereur, et ce apres avoir recogneu lesdictes successions nobles et n’y pretendre que sa part d’un tiers, et que les deux tiers appartenoient audit Henry Guillemin, heritier principal et noble desdits deffuncts, lequel estoit tenu faire le service au Roy, comme estoient tenuz faire et faisoient ses predecesseurs, sous l’arriere ban de ce pays. Ledit acte datté du 28 Decembre 1568, deubment signé et garanti.

Un acte de transaction et partage noble et advantageux, baillé par noble homme Henry Guillemin, sieur de Quercado, à noble homme Jan Guillemin, son frere juveigneur, par lequel, acquessants à l’avis, ordonnance et sentence donnee entre eux par messire Jullien Roblot, chevalier de l’Ordre du Roy notre Sire, seigneur de la Chesnais et de Quermau, et par messire Louis du Boderu, chevalier du St-Esprit [2], arbitres touchant la demande faite par ledit Jan Guillemin d’avoir en entier sa contingente es biens des successions de leurs feuz pere et mere, au moyen de lettres [p. 257] obtenues, neanmoins la vente qu’il avoit faict à Bertrand Morin et duquel Morin ledit Henry Guillemin en avoit faict le retraict, et apres la reconnaissance dudit Jan Guillemin que lesdicts deffuncts leurs pere et mere et leurs predecesseurs estoient nobles personnes, extraicts issus de generation noble et tels s’estoient regis et gouvernez par le passé, de temps immemorial, et leurs successions auroient esté entre eux partagees noblement et advantageusement, de mode que l’aisné recueilloit le tout de leur successions et jouissoit des deux parts des heritages et les juveigneurs du tiers, sçavoir les masles à viage de l’heritage seullement, sans prendre aucune portion aux meubles, et les filles par heritage, et les successions collateralles debvoir eschoir et advenir à l’aisné lorsqu’il en venoit, ledit Henry, aisné, donna audit Jan, son puisné, les heritages y mentionnez, à en jouir par usufruit et à viage, durant sa vie seullement. Ledit acte en datte du 17e Octobre 1573, deubment signé et garenti.

Sentence rendue en la jurisdiction d’Auray, le 4e Febvrier 1576, portant mainlevee à noble homme Henry Guillemin, sieur de Quercado, aux biens de la succession de feue Ollive Guillemin, sa tante paternelle, morte et decedee sans hoirs de corps ; ladite sentence deubment signee et garentie.

Un acte de transaction sur partage, faicte entre ledit Henry Guillemin et Marguerite le Mezec, sa femme, qualifies nobles gens, sieur et dame de Quercado, et Raoul Aufredic et Marie le Mezec, d’une part, et Yvon le Mezec, fils aisné, heritier principal et noble de Jean le Mezec et Anne le Franc, sa femme, pere et mere communs desdits le Mezec, en datte du 12e Juin 1578, deubment signé et garenty.

Un acte de provision donnee par escuyer Nicolas Guillemin, sieur de Quercado, à noble gens Hierosme et Ollivier Guillemin, ses freres, Jan Ponnic, sieur de Quergounais, faisant pour Gilles Guillemin, aussi frere desdits Nicolas, Hierosme et Ollivier les Guillemin, et ce en attendant de faire assiette à sesdits puisnez du nombre de trante et six perrees de seigle leur deubes pour partage de la succession de deffunct nobles gens Henry Guillemin et de damoiselle Marguerite le Mezec, leurs pere et mere communs. Ledit acte en datte du 9e Mars 1607, deubment signé et garenty.

Sentence rendue en la jurisdiction d’Auray, le 3e Septembre 1607, portant mainlevee audit noble homme Nicolas Guillemin, sieur de Quercado, en la succession de Gilles Guillemin, son frere puisné, decedé sans hoirs de corps ; ladite sentence deubment signee et garentie.

[p. 258] Adveu rendu par ledit Nicolas Guillemin, qualifié escuier, et damoiselle Michelle Morin, sa compagne et espouse, sieur et dame de Quercado, au seigneur comte de Laval, de Montfort, baron de Vitré, vicomte de Rennes, sire de Rieux, Rochefort, Largouet et autres lieux, sans datte ny reception, signé : Ny. Guillemin, Michelle Morin.

Autre adveu rendu par dame Anne Herman, fille unique et seule heritiere par benefice d’inventaire de deffuncte damoiselle Perrine Guillemin, sa mere, authorisee de justice et neantmoins authorisee de messire Jullien de Serant, seigneur de Brambec et de Querlevenan, son mary, à hault et puissant seigneur messire Nicolas Fouquet, chevallier, vicomte de Melun, surintendant des finances et procureur général de Sa Majesté, seigneur comte de Largouet, en Vennes et Auray. Ledit adveu datté du 28 Juin 1661, deuement signé et garenti.

Un extrait de papier baptismal de la parroisse de Plevigner [3], par lequel il conste que le 11e Aoust 1603 fut baptisé Bernabé Guillemin, fils de noble gens Hierosme Guillemin et Françoise le Roux, ses pere et mere ; ledit extraict datté au delivrement du 18e Decembre 1668, deubment signé et garenty et scellé.

Le nombre de cinq pieces de procedures faictes à requeste de nobles hommes Bernabé Guillemin, sieur du Roscouet, heritier soubz benefice d’inventaire de deffunct escuyer Hierosme Guillemin, vivant sieur de Penboc, touchant le benefice d’inventaire dudit sieur de Penboc, en datte des 31 Decembre 1637, 26, 30 et 31 Janvier 1638, deubment signees et garentyes.

Un extraict du papier baptismal de la parroisse de Grand-Champ, par lequel il conste que le 21e Aoust 1629 fut baptisé sur les fonds baptismaux de ladite parroisse noble homme Jullien Guillemin, à presant deffendeur, fils de noble gens Bernabé Guillemin et damoiselle Françoise Herman, ses pere et mere, datté au delivrement du 19 Octobre 1668, deuement signé et garanty.

Et tout ce que vers ladite Chambre a esté par ledit deffendeur mis et induict, aux fins de sadite induction, conclusions dudit Procureur General du Roy, sur le tout murement considéré.

La Chambre, faisant droict sur l’instance, a déclaré et declare ledict Jullien Guillemin [p. 259] noble et issu d’ancienne extraction noble et comme tel luy a permis de prendre la qualité d’escuyer et l’a maintenu aux droicts d’avoir armes et escussons timbres appartenants à sa qualité et à jouir de tous droicts, franchises, exemptions, immunites et privileiges atribuez aux nobles de cette province, ordonné que son nom sera emploié au rolle et cathalogue des nobles de la juridiction royalle d’Auray.

Faict en ladite Chambre, à Rennes, le 20e Febvrier 1669.

Signé  : Malescot.

(Copie ancienne. - Bib. Nat. - Cabinet des titres. Nouveau d’Hozier, vol. 170.)


[1M. Barrin, rapporteur.

[2Il s’agit de l’Ordre du Saint-Esprit de Montpellier, qui possédait une commanderie à Auray.

[3Pluvigner.