Fil RSS Une extension .bzh Suivre Tudchentil sur Twitter

[+] Fermer ce cadre

L'histoire de la Bretagne et de ses élites

Tudchentil a été créé en 2002 par Norbert Bernard, historien, pour partager ses connaissances et découvertes sur la noblesse bretonne. Après le décès de Norbert, en 2005, nous avons décidé de continuer son travail en publiant des transcriptions de sources et des articles scientifiques sur lâ€â„¢histoire de Bretagne et de ses élites.

Le site est volontairement ouvert à tous et sans publicité. Pour proposer un article ou votre aide, n'hésitez pas à nous contacter. Vous pouvez aussi nous encourager en finançant une partie de nos frais ou simplement en parlant de Tudchentil autour de vous.

Depuis l'été 2011, vous pouvez suivre l'actualité de Tudchentil depuis votre compte Twitter.

Javascript semble désactivé sur votre navigateur. Pour une meilleure consultation de Tudchentil, nous vous invitons à l'activer ou à utiliser un navigateur supportant cette technologie.

Rolland - Réformation de la noblesse (1668)

Dimanche 20 janvier 2013

Source : La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671 - Comte de Rosmorduc, 1896, tome III, p. 609-616. Texte saisi par Marie-Dominique Dolo.

Seigneurs du Rocher, des Aulnays, de Belloriand, du Chesnegour, du Marlanday, etc...

PNG - 24.6 ko
Rolland
D’argeant au chevron de gueulle, accompagné de trois molettes d’epron de mesme,de cinq pointes chacunes, deux en chef et une en pointe.

Extraict des registres de la Chambre establie par le Roy pour la refformation de la Noblesse du pays et duché de Bretagne, par lettres patentes de Sa Majesté, du mois de Janvier dernier, verifiees en Parlement :

Entre le Procureur General du Roy, demandeur, d’une part.

Et Jullien Rolland, escuyer, sieur du Rocher, faisant tant pour luy que pour escuier Anthoine Rolland, sieur des Aulnais, son pere, et pour escuier Jan Rolland, sieur de Belloriand, son frere puisné, deffendeur, d’autre part [1].

Veu par laditte Chambre establye par le Roy :

L’acte de comparution faict par ledict Jullien Rolland, faisant tant pour luy que pour lesdicts Rolland, son pere et frere puisné, du 20e Octobre dernier, portant sa [p. 610] declaration de soustenir ladite qualité d’escuier par luy et ses predecesseurs prinse, et porter pour armes : D’argeant au chevron de gueulle, accompagné de trois molettes d’epron de mesme, de cinq pointes chacunes, deux en chef et une en pointe.

Un acte de donnation faicte par Jehan, duc de Bretagne, à noble Alain Rolland de Carcouet, du rachapt qu’il devoit audit Duc par le deces arrivé de Jehan Rolland, à cause de la seigneurye de Lamballe, des terres rentes fiefs et juridictions estans dans ladite seigneurye, audit Rolland, appartenant, avecq reception de sa foy et homage, à condition audit Rolland de luy obeir comme au passé. Ladite donnation conceddee audict Rolland en presence de plusieurs autres nobles, entre autres du comte de Montfort, du seigneur Gilles de Bretagne, Pierre de la Marselliere et le sieur de Pleuc, dattee du 10e May 1340.

Autre acte de donnation concedee par Janne, duchesse de Bretagne et comtesse de Penthevre, à Allain Rolland, d’avoir et tenir garenne et connils dans son manoir et appartenance de Carcouet, en la paroisse de Plestan, avec prohibition desdittes garennes à tous autres d’y chasser, laditte garannie donnee franche et libre, comme les garennes des feaux chevaliers et autres gentilshommes de laditte terre de Penthevre, ladite donnation concedee par ladite Duchesse audit Allain, en faveur de son amé escuier Juhel Rolland, cousin dudit Allain, le 2e Decembre 1375.

Autre acte de donnation de Henry, fils du duc de Bretagne, par laquelle ledit Henry donne à son bien amé et feal eschanson Jehan Rolland, à cause des services qu’il luy avoit rendus, la somme de cinquante livres tournois de rente, à prendre, poceder et recevoir ladite rante par ledit Jehan et ses hoirs sur les rentes et revenus qui estoient escheus et pouvoient escheoir audict Henry sur ses terres de Penthievre et de Gouello et d’Avaugour, que que soit au duché de Bretagne, avecq promesse dudit Henry d’en faire assiepte specialle à la premiere requeste dudit Rolland, promettant par la foy, sermant de son corps, de n’en venir ne faire venir encontre la teneur de ladicte donnation, du penultiesme Janvier 1385.

Acte de partage noble et advantageux faict entre Allain Rolland, fils feu Allain, herittier principal, et Juhel Rolland, son frere juveigneur, du lundy appres la feste de Sainct-Mathieu de l’an 1402.

Tenue fourny par Robert le Ruffet et Jeanne Rouxel, sa femme, à leur puissant et honnoré seingeur Juhel Rolland, seigneur de Carcouet, du 7e Mars 1424.

[p. 611] Acte de partage noble baillé par Allain Rolland, seigneur de Carcouet, à Isabelle Rolland, sa sœur juveigneure, le 24e Mars 1415.

Extraicts des refformations des nobles de la parroisse de Landehen, evesché de Sainct-Brieuc, dans le premier article desquels se voit que Normand Rolland est escrit au rang et chapitre des nobles de ladite parroisse, lad. refformation dattee du 27e May 1427 ; dans le second article se void que Bertrand Rolland est noble et qu’il demeure dans sa maison et tenour nommé le Marlanday, noble, ladite refformation des 24, 20, 27 et darain jour de Juillet l’an 1476 ; dans les trois, quattre et cinquiesme articles des rolles des antiens arrierebans se voit que ledit Bertrand auroit paru bien monté, armé, en brigandine, sallade, dague, espee, vouge et cheval, lesd. rolles d’arrierebans des 8, 9 et 10e jour de Janvier 1479, et 5e et 6e Juin 1480 et 3, 4 et 5e jour de May 1483. Lesd. extraicts retires par ledit Jullien Rolland, deffendeur, de la Chambre des Comtes, en presence du Procureur General du Roy en icelle, le 28e Septembre 1668.

Acte en forme de partage par advancement de droit successiff, baillé par ledit Bertrand Rolland, seigneur du Marlanday, à Jan Rolland, son fils puisné, des maisons et herittages y employees, à condition que lesdittes maisons, terres et herbregements, bailles dudit Bertrand à sondit fils puisné, vaudront autant d’acquict et rabays à Normand Rolland, fils feu Normand, vivant son herittier principal et noble. Ledit acte en datte du 25e Juin 1513.

Acte de suppleement de partage par lequel ledit Normand Rolland, dernier, fils feu Normand, et par cette representation herittier principal et noble dudit Bertrand Rolland et de damoiselle Catherine de Romare, ses ayeuls, baille le reste de partage à noble damoiselle Catherine Hingant, veuve dudit feu Jan Roland, et tutrice des enfans de leur mariage, dans la succession desd. Bertrand Rolland et de ladite Catherine de Romare, ayeuls dud. Normand Rolland, dernier et pere et mere dudit feu Jehan Rolland. Ledict acte du 10e Juin 1530.

Quatre actes faits entre Bertrand Rolland, seigneur du Chesnegoult, damoiselle Catherine Hingant, sa mere, et autres y desnommes, par lesquels ledit Bertrand Rolland se voit qualliffié fils aisné, herittier principal et noble dudit feu Jehan Rolland, son pere, et presomptif de lad. damoiselle Catherine Hingant, sa mere ; lesdits actes en datte des dernier Octobre 1540, 16 Septembre 1543 et 25e Octobre 1538 et 28e Octobre 1543.

[p. 612] Partage noble et advantageux faict entre nobles gens Jehan Rolland, seigneur du Chesnegoure, d’une part, François, Amaury, Claude et Anne Rolland, ses freres et sœurs juveigneurs, par lequel ledit Jehan est qualiffié d’escuier et filz aisné, herittier principal et noble dud. Bertrand Rolland et de damoiselle Gillette Grignon, seigneur et dame du Chesnegour, leurs pere et mere communs, et partagent par entr’eux les herittages de leurs successions. Ledit partage judiciellement rendu au greffe de la cour de Lamballe, par trois priseurs nobles y desnommez, le 1er Juillet 1573.

Deux actes et contracts :

Le premier faict entre ledit Jan Rolland et ledit François, par lequel ledit Jan est qualliffié escuier et seigneur dudit lieu du Chesnegour, en datte du 16e May 1577. Le second fait entre damoiselle Claude Rolland et ledit François Rolland, son frere germain, par lequel ladite Claude Rolland est qualiffiee fille juveigneure de lad. maison du Chesnegour, en datte du 18e Septembre 1585.

Adveu et tenue rendu à la seigneurye de Lamballe par escuier Anthoine Rolland, seigneur du Chesnegour et des Aulnays, de sad. maison noble, fieff, terres et dependances du Chesnegoure, portant sa declaration que lesd. maisons, terres et herittages luy sont escheues et advenues à cause des successions dud. feu escuier François Rolland et damoiselle Anne Habel, ses pere et mere ; lad. tenue fournye et receue les 16 janvier 1639 et 12e Febvrier audit an.

Acte de partage noble faict entre escuier Anthoine Rolland, sieur des Aulnays, et autre escuier Jacques Habel, seigneur de Penguilly, touchand les successions de deffuncts Guillaume Habel et Hellaine Vollans, vivans seigneur et dame de Penguilly, ayeul et ayeulle dudit Rolland, par representation de ladite damoiselle Anne Habel, sa mere, dont il est qualiffié seul et unique herittier.

Partage noble et advantageux faict entre ledit Jullien Rolland, escuier, seigneur du Rocher, deffendeur, et Jan, Anne et Jullienne Rolland, ses freres et sœurs puisnez, dans la succession de deffuncte damoiselle Briande Guihou, leur deffuncte mere, et meme de celle à eschoir dud. escuier Anthoine Rolland, seigneur des Aulnays, leur pere commun, et de son consentement, ledit partage faict par l’advis de trois gentilshommes convenus et autres parans des parties, le 4e Aoust 1661.

Contract de mariage dudit escuier Jullien Rolland, seigneur du Rocher, authorisé [p. 613] d’escuier Anthoine Rolland, sieur des Aulnais, son pere, avecq damoiselle Marquise le Mintier, fille unique du premier mariage d’entre escuier Jan le Mintier, sieur de la Motte-Basse, son pere, et de deffuncte damoiselle Catherine Bouteiller, sa premiere femme.

Le nombre de douze declarations, certifficats et reconnoissance des services successivement rendus tant au duc de Bretagne qu’au roy de France par lesd. Rolland, seigneur du Marlanday et du Chesnegour, de ce qu’ilz ont comparu et servy dans les arriere-bans, comme les autres gentilshommes de la province, dattees des annees 1530, 1539, 1543, 1547, 1568, 1569, 1570, 1573, 1590 et 1636.

Autre acte de declaration baillé par un capitaine esleu d’une compagnie des chevaux legiers pour la deffence des costes de cette province, portant attestation que ledit Jullien Rolland, escuier, sieur du Rocher, a comparu aux monstres et assemblees, comme les autres gentilshommes, luy troizieme à cheval, comme homme de sa qualité. Ledit acte du 1er Octobre 1668.

Acte d’attestation et passeport donné par le sieur compte de la Villemeneust, capitaine de cavalerye dans le regiment de Mellein, à escuier Jan Rolland, sieur de Belloriant, l’un des deffendeurs, d’avoir servy comme premier brigadier de ladite compagnie, dans les dernieres guerres de la Flandre et de la Franche Compté. Ledit passeport et attestation donné à Dijon, le 11e Juin 1668.

Acte d’exemption du service de l’arriere ban consenty à Bertrand Rolland, sieur de Marlanday, pour cause de l’incendie arrivé le jour precedent dans sadite maison de Marlanday, dans laquelle furent incendiez tous ses meilleurs meubles joinctement avec sad. maison, dont il informa par trois gentilshommes, le 17e Octobre 1575.

Acte de partage noble faict entre noble homme Normand Rolland, seigneur du Marlanday, et damoiselle Janne Rolland, sa sœur, dans les successions des susdits Bertrand Rolland et damoiselle Catherine de Romar, seigneurs en leurs vivans dudit lieu de Marlanday, leur ayeul et ayeulle, dont ledit Normand dernier est qualiffié leurs herittier principal et noble, par representation dud. feu Normand, son pere, qui fils aisné, herittier principal et noble estoit dudit Bertrand ; et outre est rapporté que les partyes estoient nobles, issus et extraits de gens nobles, et qu’ils s’estoient toujours reglez et gouvernez noblement. Ledit acte du 27e Febvrier 1519.

Autre partage noble et advantageux entre nobles gens Bertrand Rolland, seigneur du [p. 614] Marlanday et de la Noe, et damoiselles Perrines et Guillemette les Rolland, ses sœurs, touchant les successions dudit feu noble Normand Rolland, leur pere, sieur en son temps desdicts lieux du Marlanday et de la Noe, duquel ledit Bertrand est qualiffié filz aisné, herittier principal et noble, et est dict entr’autres choses que les personnes et biens desdittes successions estoient et sont nobles et telz regiz et gouvernez par le passé. Ledit partage datté du 18e Mars 1569.

Acte d’assiette et accord touchand les advantages deubz audit Bertrand Rolland, comme fils aisné, herittier principal et noble de ses pere et mere, faict entre luy et sesdites sœurs puisnees, en execution du partage dudit jour 18e Mars 1569, par lequel acte est reservé un tiers du bien dudit feu Normand, leur pere commun, pour le droit de douaire appartenant à damoiselle Janne le Mintier, femme en second mariage dudit feu Normand Rolland. Ledit acte datté du 24e Avril audit an 1569.

Minu et declaration fourny au receveur de la seigneurye de Lamballe par damoiselles Perronnelle [2] et Anne Rolland, de ladite maison et dependances du Marlanday, par le deces arrivé sans hoirs de corps de Guy Rolland, seigneur dudit lieu, frere aisné, pour en jouir du rachapt avecq reservation de leur tiers au noble et de leurs deux tiers au roturier, pour leur droict de partage dans la succession de leurs pere et mere, qui ne tomboient pas à rachapt pour leur esgard, comme n’ayant encore eu leur partage. Ledit acte datté du 20e Janvier 1639.

Arbre genealogique dudit Rolland, par lequel il articule que de Normand Rolland premier, employé dans la refformation de l’an 1427, issut Bertrand Rolland, seigneur du Marlanday ; duquel Bertrand et de son mariage avecq damoiselle Catherine de Romar issut Normand Rolland, aisné, et pour puisné Jan Rolland ; duquel Normant et de son mariage avecq damoiselle Mathurine Jamet issut autre Normand Rolland, troisiesme : duquel Normant et de son mariage avecq damoiselle Janne Hingant issut autre Bertrand Rolland ; duquel Bertrand issut Guy, Guillemette [3] et Anne Rolland ; ledit Guy deceddé sans hoirs de corps, et lesdites filles luy ont succedé ; et dudit Jan Rolland, frere puisné dudit Normand, second du [p. 615] nom, enfans dudict Bertand premier, de son mariage avec damoiselle Catherinne Hingant [4] issut Bertrand Rolland ; duquel Bertrand et de damoiselle Gillette Grignon issut Jan Rolland, mort sans hoirs malles, aisné, et François Rolland, puisné ; duquel François et de son mariage avecq damoiselle Anne Habel issut Anthoine Rolland ; duquel Anthoine et de son mariage avec damoiselle Briande Guihou issut lesdits Jullien, filz aisné, deffendeur, et ledit Jan Rolland, son puisné ; duquel Jullien et de damoiselle Marquise le Mintier, sa femme, est issu Jan et François Rolland, leurs enfans.

Induction d’actes, tiltres et enseignements dudit Jullien Rolland, escuier, sieur du Rochay, faisant pour luy et pour escuier Anthoine Rolland, sieur des Aulnais, son pere, et pour escuier Jan Rolland, son frere juveigneur, fourny au Procureur General du Roy, le 23e Octobre dernier, tendante à ce qu’il pleust à ladite Chambre maintenir lesd. sieurs des Aulnays, du Rocher et de Beloriand en la qualité d’escuier, de noble et antienne extraction, et que deffense soient faictes à touttes personnes de les y troubler, sur les peines qui y escheent, et qu’en cette qualité qu’il leur soit permis d’avoir en lieu publicq et particulier escussons de leurs armes timbrez et que comme tels ilz seront enrollez au catalogue des autres gentilshommes de la seneschaussee de Rennes.

Contredits du Procureur General du Roy fournys au procureur desd. Anthoine et Jullien Rolland, deffendeurs, le 28e dud. mois d’Octobre, tendans à ce que lesd. deffendeurs soient declarez usurpateurs et comdamnez en l’amande portee par la declaration du Roy.

Contredit fourny par escuiers Jullien et Anthoine Rolland à celluy leur fourny par ledit Procureur General du Roy, le 29e dud. mois d’Octobre dernier.

Et tout ce que par lesdittes parties a esté mis et produit pardevers ladite Chambre, meurement consideré.

La Chambre, faisant droict sur l’instance, a declaré et declare lesdits Anthoine, Jullien et Jan Rolland nobles, issus d’antienne extraction noble, et comme tels [p. 616] leurs a permis et à leurs dessandans en mariage legitime de prendre la qualité d’escuiers et les a maintenus au droit d’avoir armes, ecussons timbrez appartenans à leur qualité et à jouir de touts droicts, franchises, exemptions, immunitez, preeminences et privilleges attribuez aux nobles de cette province, et ordonné que leurs noms seront employez au roolle et catalogue des nobles de la senechaussee de Rennes.

Fait en ladite Chambre, à Rennes, le 10e jour de Octobre [5] 1668.

Signé : Malescot.

(Copie ancienne, — Bib. Nat. — Cabinet des titres. Nouveau d’Hozier, vol. 289.)

[1M. le Feuvre, rapporteur.

[2On lui donne plus loin le nom de Guillemette.

[3Elle est nommée plus haut Perronnelle

[4Catherine Hingant était femme de Jan Rolland, et non de Bertrand Rolland, comme on pourrait le croire d’après la rédaction défectueuse du texte.

[5NdT : Il est surprenant que l’arrêt soit rendu à cette date alors que la comparution et l’induction sont faites en fin de ce mois d’octobre. Il faut plutôt retenir la date donnée par le Livre du Botcol, qui donne le 10 novembre de la même année.

Citer cet article

La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671 - Comte de Rosmorduc, 1896, tome III, p. 609-616, 2013, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 21 octobre 2014,
www.tudchentil.org/spip.php?article838.

Propulsé par SPIP - Plan du site - © Copyright 2002-2014 - Citer Tudchentil