Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Château de Champtocé, où naquit Gilles de Laval, seigneur de Rais (XIII-XVIe siècles) .
Photo A. de la Pinsonnais (2006).

Armand Chateaugiron

Ses articles

  • Requête présentée le 12 décembre 1668 par Pierre des Vaulx, sieur de la Coudre, faisant pour Bertrand, sieur de la Boistelière, son père, et Bernard-François, sieur de la Motte, à la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, afin de présenter leurs deux inductions et les extraits des réformations de 1513 demandés par la Chambre.

  • Induction présentée par Pierre des Vaulx, sieur de la Coudre, faisant pour Bertrand, sieur de la Boistelière, son père, et Bernard-François, sieur de la Motte, au procureur du Roi au parlement de Bretagne le 28 novembre 1670, afin de soutenir les qualités de noble et d’écuyer devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne.

  • Procès-verbal de la visite du marquisat de Chateauneuf et du comté du Plessis-Bertrand (Saint-Coulomb), suite à leur érection en faveur de messire Jacques-Louis de Beringhen, premier écuyer du Roi, par Guillaume de Marbeuf, président à mortier au parlement de Bretagne, Joachim Descartes et François de Guersans, conseillers audit parlement, en novembre 1704

  • Arrêt de la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne condamnant Guillaume, sieur de la Boullaye, Jullien, prêtre, Ollivier, sieur de la Sauldraye et Pierre Dodier, sieur du Temple-au-Cerisier, comme usurpateur de noblesse, et les condamnant chacun à l’amende de 400 livres, le 18 février 1671.

  • Durand - Maintenue de noblesse (1669)

    Transcription, le 3 mai 2019.

    Arrêt de maintenue de noblesse de René et Claude Durand, sieurs de la Minière et de Launay, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, à Rennes, le 18 janvier 1669.

  • Deniau - Réformation de la noblesse (1671)

    Transcription, le 9 avril 2019.

    Arrêt de maintenue de noblesse de Charles Denyau, chevalier, sieur de Cangé, faisant pour lui et pour son frère Jacques, chanoine de l’église d’Angers, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, à Rennes, le 9 mars 1671.

  • Deniau - Réformation de la noblesse (1668)

    Transcription, le 1er avril 2019.

    Arrêt de maintenue de noblesse de François Deniau, sieur de Chantelou, conseiller au parlement de Bretagne et l’un des commissaires pour la réformation de la noblesse en Bretagne, faisant pour lui et pour ses enfants François, Guy et Robert, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, à Rennes le 3 décembre 1668.

  • Daniel/Danuels - Réformation de la noblesse (1671)

    Transcription, le 22 mars 2019.

    Arrêt de maintenue de noblesse de Roland Daniel, sieur de Kermornezan, faisant pour lui et pour son fils aîné Vincent, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, à Rennes le 27 février 1671.

  • Daniel/Danuels - Réformation de la noblesse (1670)

    Transcription, le 12 mars 2019.

    Arrêt de maintenue de noblesse de Gabriel Daniel ou Danuels, écuyer, sieur de la Villeneuve, fils de Richard Daniel et Jeanne Kersauzon, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, à Rennes le 8 juillet 1670.

  • Marche (de la) - Preuves pour la Petite Ecurie (1739)

    Transcription, le 15 janvier 2019.

    Louis-Pierre d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de François-Louis, fils de Louis de la Marche, seigneur de Kerfors, et d’Anne de Botmeur, sa femme, le 13 mai 1739, en vue de son admission comme page de la Petite Écurie du roi.

  • La Guerche - Erection en marquisat, visite (1683)

    Transcription, le 4 janvier 2019.

    Procès-verbal de la visite du marquisat de la Guerche, à Saint-Brévin et Paimboeuf, suite à son érection en marquisat en faveur de René de Bruc, seigneur de la Guerche et de Monplaisir, par Christophe Fouquet, président à mortier au parlement de Bretagne, Louis de la Roche et Miche d’Espinose, conseillers audit parlement, en septembre 1683.

  • Espinose (d’) - Réformation de la noblesse (1669)

    Transcription, le 20 décembre 2018.

    Michel d’Espinose, seigneur de Portricq, conseiller au parlement de Bretagne, ainsi que Pierre, abbé commendataire de Rillé et Renaud, seigneur de la Tour, ses frères, sont maintenus nobles d’ancienne extraction le 7 août 1669 à Rennes par la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Louis de Domaigné, sieur de Fremioux, de l’assignation qui lui a été faite comme usurpateur de noblesse, et le maintient en cette qualité, le 23 janvier 1700 à Rennes.

  • Derval (de) - Réformation de la noblesse (1669)

    Transcription, le 30 novembre 2018.

    Arrêt de maintenue de noblesse de Claude de Derval, chevalier, seigneur de Brondineuf et de Jean de Derval son fils unique, ainsi que de Pierre-René, François, Louis, Pierre, Georges et François-René de Derval, ses cousins, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, le 7 mars 1669.

  • Le Douarain - Réformation de la noblesse (1668)

    Transcription, le 15 novembre 2018.

    François Le Douarain, sieur de Cambrigo, Thomas, sieur du Chesnorain, Joseph-Jean, sieur de Trevellec, et Jacques ses frères ; Grégoire, sieur du Boisbas, Jean, sieur du Tertre et ses enfants, et Pierre Le Douarain, sieur de la Touraille, sont maintenus nobles d’extraction le 13 novembre 1668 à Rennes par la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne.

  • Samuel de Chamballan, comte dudit lieu de Chamballan, fils puîné d’Henri de la Chapelle, seigneur de la Roche-Giffard, et de Marguerite de Chamballan, produit son induction le 16 août 1669 à Rennes devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne.

  • Espinay (d’) - Déboutement (1669)

    Transcription, le 16 octobre 2018.

    Minute originale de l’arrêt de la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne déboutant Guillaume d’Espinay, sieur de Kerdelan, de ses prétentions de noblesse, par défaut d’avoir présenté ses actes et titres devant la Chambre afin de justifier de sa qualité, le 14 août 1669 à Rennes.

  • Dollier - Réformation de la noblesse (1668)

    Transcription, le 26 septembre 2018.

    Minute originale de l’arrêt de la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne maintenant dans leur noblesse François Dollier, sieur du Port-de-Roche, et Jullien Dollier, sieur de la Porte, son frère puîné, le 22 novembre 1668 à Rennes.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant en Bretagne, décharge Auffray de Lescouet et Servanne Froter son épouse, héritière de dame Jeanne Alleaume de Saint-Thual sa mère, qui avait été condamnée à 2000 livres d’amende au roi pour usurpation de la qualité d’écuyer pour René Frotet son mari, le 21 avril 1698 à Rennes.

  • Damesne - Réformation de la noblesse (1671)

    Transcription, le 6 septembre 2018.

    Arrêt de maintenue de noblesse de Prigent Damesne, sieur de Landegarou, Claude Damesne, prêtre, sieur de Bodillieau, et François-Jérôme Damesne, sieur de Kernizan, ses frères puînés, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, le 6 mars 1671.

  • Arrêt de maintenue de noblesse de Malo Uguet, chevalier, seigneur de Laumosne et de la Chapelle-Cobatz, Jean Uguet, sieur de Chateville, Renaud son petit-fils, sieur de la Fosse-au-Loup, Guillaume, sieur du Boisbotrel et Jean , sieur de Saint-Joan, ses enfants puînés, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, le 19 décembre 1668.

  • Deslin - Réformation de la noblesse (1668)

    Transcription, le 30 juillet 2018.

    Arrêt de maintenue de noblesse de Julien Deslin, sieur du Verger, Etienne Deslin, sieur de la Touche, autre Julien Deslin son père, et Olivier Deslin, sieur de la Pinceguerrière, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, le 16 octobre 1668.

  • Lesmeleuc (de) - Preuves pour Malte (1579)

    Transcription, le 14 mai 2018.

    Procès-verbal des preuves de noblesse de Maurice et François de Lesmeleuc, frères, enfants de feu Jean et de Françoise de la Mare, seigneur et dame de Belleville, la Bourdonnaye, etc, présentés par leur frère Guillaume pour être reçu chevaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem en mai 1579

  • Charles d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Jean-Charles, fils de Jean-Baptiste Hingant, seigneur de Kerissac, en vue de son admission comme page du roi dans sa Grande Écurie, le 25 mars 1709.

  • Le Ny de Coadles - Preuves pour la Grande Ecurie (1699)

    Transcription, le 18 janvier 2018.

    Charles d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse d’Olivier Le Ny, fils de René Le Ny, seigneur de Coatudavel, en vue de son admission dans la Grande Ecurie, le 8 janvier 1699.