Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

La Roche-Jagu en Ploëzal, édifié en 1405 par Catherine de Troguindy après autorisation du duc Jean V.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Noblet - Lettre d’attribution d’un office de conseiller au parlement (1596)

Mercredi 30 mars 2022, transcription de Armand Chateaugiron.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2022 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives privées de M. Gérard de Boisboissel.

Citer cet article

Archives privées de M. Gérard de Boisboissel, transcrit par Armand Chateaugiron, 2022, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 25 mai 2022,
www.tudchentil.org/spip.php?article1509.

Noblet - Lettre d’attribution d’un office de conseiller au parlement (1596)

Télécharger ou imprimer cette transcription
174.1 ko.

Henry, par la grace de Dieu roy de France et de Navarre, à tous ceulx qui ces presentes lettres verront salut. Sçavoir faisons que pour la bonne et entiere confiance que nous avons de la personne de notre bien amé Me François Noblet et de ses sens suffisance loyaulté preudhomie experience et bonne dilligence, à icelluy pour ces causes et aultres, à ce nous mouvans avons donné et octroyé, donnons et octroions, par ces presentes, l’estat et office de conseiller originaire en notre cour de parlement de Bretaigne que nagueres souloit tenir et exercer … Me Jacques de Lopriac, dernier paisible possesseur d’icelluy, vaccant à present par la pure et simple resignation qu’il en a faicte en noz mains par son procureur suffisamment fondé de lettres de procuration, quant à ce cy attachées soubz le contrescel de notre chancellerie pour d’icelluy office, avoir tenir et doresnavant exercer et en jouir et user par ledict Noblet, aux honneurs, aucthoritez, prerogatives, franchises, libertez, gaiges, droictz, espices, fruictz, revenus et esmolumens audict office appartenans, telz et semblables que les avoit et prenoit … ledict de Lopriac, tant qu’il nous plaira pourveu que le resignant vive quarente jours après la dattee des presentes.

Si donnons en mandement à noz amez et feaulx conseillers les gens tenans notre cour de parlement de Bretaigne, qu’après qu’il leur sera apparu des bonne vie moeurs et religion catholicque apostolique et romaine dudict Noblet, et de luy prins et receu le serement en tel cas requis et accoustumé, icelluy mettent et instituent ou facent mettre et instituer de par nous en possession et saisine dudict estat et office et d’icelluy ensemble des honneurs, aucthoritez, prerogatives, preeminances, franchises, libertez, gaiges, droictz, espices, fruictz, proffictz, revenus et esmolumens, dessusdicts le facent souffrent laissent jouir et user plainement et paisiblement, et à luy obeir et entendre à tous ceulx et ainsy qu’il appartiendra es choses touchans et concernans ledict office.

Mandons en oultre à noz aussy amez et feaulx conseillers les tresoriers generaulx de France et de nos finances audict pays de Bretaigne, que par celluy ou ceulx des receveurs et paieurs des gaiges et droictz des officiers de ladicte cour ou aultres qu’il appartiendra, et qui ont accoustumé d’iceulx acquicter ils ayent à faire paier bailler et delivrer audict Noblet doresnavant, par chacun an aux termes et en la main ou accoustumer lesdicts gaiges et droictz audict office appartenant, à commancer du jour et datte de ces presentes, l’apportant lesquelles ou coppie d’icelles deuement collationné pour une fois seulement, avec la quictance dudict Noblet sera suffisante iceulx gaiges et droictz seront prissez et allouez en la despence de leurs comptes deduictz et rabbattuz de la recepte d’iceulx par noz amez et feaulx les gens de nos comptes audict pays, ausquelz mandons ainsy le faire sans difficulté, car tel est notre plaisir.

En tesmoing de quoy nous avons faict mectre notre scel à cesdictes presentes. Donné à Paris le XXIIIe jour de avril l’an de grace mil cinq cents quatre vingtz seize et de notre regne le septiesme.


[folio 2]

A nosseigneurs du parlement,

Supplye humblement François Noblet comme il a esté pourveu par le [roy] [1] d’un estat de conseiller en la court au lieu et place de deffunct monsieur Ma[itre] Jacques de Locpriac, vivant conseiller en icelle, duquel estat il a obtenu les lettres de provision à la presente attachés, suyvant lesquelles [il] desireroit soubz le bon plaisir de ladicte court, estre receu en l’exercice [dudict] estat. Ce consideré.

Vous plaise, nosseigneurs, voirs lesdictes lettres de provission et suyvant icelles recepvoir le supplyant en l’exercice dudict estat de conseiller que … mondict deffunct sieur de Locpriac, et ferez bien.

[Signé] de Lorgeril [2].

 

Soit monstré au procureur general du roy. Faict en parlement le XXVe jour de juin 1596.

 

Nous requerons commission estre decernée pour informer des vie, moeurs, religion catholique apostolique et [romaine], d’age et comportement du suppliant au service de … l’information voir et prendre telles conclusions [que] de rayson. Faict au parquet ce 26e juin 1596.

[Signé] Rogier


[1Le bord du feuillet, abîmé, est plié, et les photos qui nous ont été communiquées gardent cachées les dernières lettres de chaque lignes.

[2Qui est le nom d’un procureur au parlement de Bretagne.