Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Château de Champtocé, où naquit Gilles de Laval, seigneur de Rais (XIII-XVIe siècles) .
Photo A. de la Pinsonnais (2006).

Drenec (du) - Réformation de la noblesse (1670)

Mardi 7 février 2012, texte saisi par Rémy Le Martret, Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Georges Le Gentil de Rosmorduc, La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671, t. II, p. 187-195.

Citer cet article

Georges Le Gentil de Rosmorduc, La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671, t. II, p. 187-195, 2012, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 27 avril 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article606.

Télécharger l’article

Drenec (du) - Réformation de la noblesse (1670)
90.5 ko.

seigneurs du Drenec, de Kerourien, du Mezou, etc…

PNG - 2.6 ko
Drenec (du)
Fascé d’argent et d’azur de six pieces.

Entre le Procureur General du Roi, demandeur, d’une part.

Et François du Drenec, escuier, sieur du Mezou, faisant tant pour luy que pour noble et discret missire Jacques du Drenec, prestre, sieur recteur du Treou, noble et discret missire Guillaume du Drenec, prestre, recteur de Guipavaz, escuier Vincent du Drenec, sieur de Tredern, escuiers Charles et Guillaume du Drenec, ses enfens, noble et discret Joseph du Drenec, prestre, recteur de Lecnon, dame Guillemette du Drenec, espouse de messire Urbain de Tinteniac, sieur de Bodillio, damoiselle Marie du Drenec, dame de Kerourien, et dame Guillemette du Drenec, dame douairiere du Poulpry, deffendeurs, d’autre.

Veu par la Chambre :

La declaration faicte au Greffe d’icelle par ledict François du Drenec, tant pour luy que pour lesd. du Drenec, de soustenir la qualité d’escuier et de noble damoiselle par eux et leurs predecesseurs prise, comme issus d’antienne chevallerie et extraction noble, et qu’ils portent pour armes : Facé d’argeant et d’azur de six pieces, en datte du 27e Juin 1670.

Induction dudit sieur du Mezou, tant pour lui que pour lesditz du Drenec, sur le seing de Me Pierre Guibert, son procureur, signiffié au Procureur General du Roi par Testart, huissier, le 14e Juillet 1670, par laquelle il soustient que lesditz le Drenec sont nobles, issus d’antienne chevallerie et extraction noble, et comme tels debvoir estre, eux et la posteritté des masles, maintenus dans les qualites d’escuier et de chevallier, et lesdittes du Drenec dans celle de damoiselle, et dans tous les droitz, privileges, preeminances, exemptions, immunites, honneurs, prerogatives et advantages atribuez aux antiens et veritables nobles de la province, et qu’à cest effet leurs noms seront employez au rolle et cathologue desditz nobles de la jurisdiction royalle de St-Renan et Brest.

Pour establir les justice desquelles conclusions, articulle à faictz de genealogie de Mathelite du Drenec, heritiere du Drenec et de Kerourien, quy espouza, par commandement du Duc, Jan de Keroullas, à condition que les enfens de leur mariage porteroyent le nom du Drenec, et d’iceluy mariage issut Yvon du Drenec, quy eut pour fils Bernard du Drenec dont, de son mariage avecq dame Amice [1] Kerasquer, de la maison de Quilimadec, issut Yvon du Drenec, second du nom, quy espouza dame Catherinne Mareur [2], et de leur mariage issut Bernard du Drenec, aussy second du nom, quy espouza dame Janne Quilbignon, dont issut Mahé du Drenec, quy espouza dame Janne Simon, et de leur mariage issut Guillaume du Drenec duquel, de son mariage avecq dame Anne de Kerbrieuc, issut Gabriel du Drenec, quy fut marié en premieres nopces à dame Constance Keraudren et en seconde avecq dame Marye de Kersauson ; du premier mariage issurent Laurans du Drenec, quy deceda sans hoirs de corps, Guillaume, son frere juveigneur, espouza dame Catherinne de Kersulguen, dont issut Guillemette du Drenec, decedee sans hoirs de corps ; et Gabriel du Drenec, puisné, quy espouza dame Madelainne de Portzmoguer, et de leur mariage sont issus Claude du Drenec, François, Gabriel et Jan du Drenec, mors sans hoirs, Guillemette du Drenec, induisante, compagne dud. de Tinteniac, Marye du Drenec et Anne du Drenec, qui est aussy decedee sans hoirs de corps, et du second lit dud. Gabriel avecq lad. de Kersauson, lad. Guillemette du Drenec, dame douairiere du Poulpry, deffenderesse ; lequel Gabriel avoit pour frere juveigneur Mathieu du Drenec, quy espouza dame Marie du Baudiez, dont issurent Gabriel du Drennec, aisné, et Marie du Drenec, sa soeur juveigneure, et du mariage dud. Gabriel aveq damoiselle Marie Taillart issurent lesdits François du Drenec, sieur de Mezou, missire Jacques du Drenec, prestre, sieur recteur du Treou, Guillaume du Drenec, sieur recteur de Guypavas, Vincent du Drenec, sieur de Tredern et Joseph du Drenec, recteur de Lecnon, lesquels se sont tousjours comportes et gouvernes noblement et advantageusement, tant en leurs personnes que partages, ont pris les qualites d’escuier, messire et chevallier, sans avoir faict aulqun acte derogeant à leur qualité, et ont contracté les plus illustres et nobles alliances de la province, sont marques dans touttes les reformations et mins au rang des nobles de la province, comme possedant fieffs et terres nobles.

Ce que pour justifier :

Sur le degré de Jan de Keroulas, pere d’Yvon, est raporté une copye de lettres [3] octroyees par le duc Jan à Yvon du Drenec, le 1er Decembre 1441, par lesquelles se voit que par le commandement du feu Duc, Mathelite du Drenec, mere dud. Yvon, fut baillee à Jan de Keroullas en mariage, pour recompense de tous les services qu’il avoit rendus au Duc, et fut accordé que leurs enfens se surnommerayent du Drenec et porterayent en cheff les armes de l’antienne chevallerye de Keroullas, et voullant les changer, les armes de Kerourien, quy est : D’azur à un lyon d’argeant, et mettre les armes de Keroullas en l’eglize parochialle de Plomoguer, quy est bastie dans le domainne des predecesseurs dud. Yvon du Drenec, lequel estoit grand antien et avoit fieff et jurisdiction et estoit fondé d’avoir et tenir, luy et ses predecesseurs, chasquun à son temps, leurs armes aux plus haultz endroitz et lieux de lad. eglize, tant en bosses qu’en vittre, seinture dans le cœur, neff de lad. eglize, et seuls quy avoyent armes et accoudouers dans led. cœur, fors le sieur chastelain de Kerohas [4], quy depuis peu avoist mins un escusson en une vittre dud. Yvon du Drenec, et autres droitz honorifiques, led. Duc avoit confirmé et maintenu iceux droits et preminances en faveur dud. Yvon du Drenec ; lesd. lettres en datte du 1er Decembre 1441.

Sur le degré d’Yvon, fils dud. Jan, est raporté :

Un contract d’eschange par Yvon le Drenec et Bernard, son fils, authorizé de sondit pere, en datte du 17e Janvier 1487.

Sur le degré de Bernard du Drenec, fils dud. Yvon, est raporté :
Un acte de transaction passé entre Yvon le Drennec, seigneur de Kerourian, Ollivier du Tertre et Constance du Drennec, sa femme, touchant ce quy pouvoit apartenir ausditz du Tertre et femme des successions de feuz Bernard le Drennec et Anne Kerasquer, pere et mere desd. Yvon et Constence le Drenec, en datte du 8e Decembre 1501.

Sur le degré dud. Yvon, fils dud. Bernard, sont raportees deux pieces :

La premiere est un acte de transaction passee entre Bernard le Drenec, sieur de Kerouryen, fils aisné et principal heritier et noble de feu Yvon le Drenec, son pere, et Janne Lesguen, veusve en secondes nopces dud. feu Yvon le Drenec, touchant le droit de douaire deub et apartenant à lad. veusve, en datte du 26e Mars 1506.

La seconde est une autre transaction entre Bernard le Drenec, escuier, sieur de Kerouryan, et Agaee le Drenec, veusve de feu Prigent Arquin, touchant la recompence de certainnes rentes et chefrantes donnees à ladicte Agaee par feu Yvon le Drennec, pere dud. Bernard, en datte du dernier Jenvier 1509.

Sur le degré de Bernard du Drenec, fils dud. Yvon, sont raportees deux pieces :

La premiere est un contract de mariage passé entre nobles gens Mahé le Drenec, fils aisné, presumptiff et expectant de Bernard le Drenec et Janne Quilbignon, sa compagne, sieur et dame de Kerourien, et Amoirie Riou, fille d’Yvon Riou et Catherinne Mathezou, sa compagne, sieur et dame de Kermenec, en datte du 28e Decembre 1516.

La seconde est un contract d’assiette passé entre Yvon le Drenec, sieur de Kerourien, et Bernard le Drenec, son fils, et laditte Janne Quilbignon et Guillaume Quilbignon, en datte du 2e Juin 1499.

Sur le degré de Mahé, fils dud. Bernard du Drenec, sont raportees deux pieces :

La premiere est un contract de mariage passé entre escuier Mahé le Drenec, sieur de Kerourian, et damoiselle Janne Simon, fille de noble homs Guillaume Simon, sieur de Troumenec, et damoiselle Isabelle Kerrannou, sa femme, en datte du 10e Septembre 1528.

La seconde est un acte de transaction, en forme de partage noble et advantageux, passé entre nobles homs Guillaume le Drenec, sieur de Kerourien, et Rolland Poullart, escuier, sieur de Kermenguy, mary et espoux de damoiselle Azelice le Drenec, sœur puisnee dud. le Drenec, touchant les successions de feuz nobles gens Mahé le Drenec et Janne Simon, sa femme, leur pere et mere, qu’ils recongnurent nobles et de gouvernement noble, s’estant eux et leurs predecesseurs tousjours comportes et gouvernes noblement et advantageusement, et que led. Guillaume avoit succedé collaterallemant, principalement et noblement à feu nobles homs Me Gabriel du Drenec, son frere aisné.

Sur le degré de Guillaume du Drenec est raporté :

Un partage noble et advantageux passé entre nobles homs Gabriel le Drenec, sieur de Kerouryen, et Me Mathieu le Drenec, sieur dud. lieu, touchant les successions de deffunctz nobles homs Guillaume le Drenec, sieur de Kerouryen, et damoiselle Anne Kerbriec, sa femme, leurs pere et mere, qu’ils recongnurent nobles et de gouvernemment noble, en datte du 25e Septembre 1599.

Sur le degré de Gabriel du Drenec sont raportees cinq pieces :

La premiere est un contract de mariage passé entre nobles homs Gabriel le Drenec, sieur de Keredern, fils aisné, principal, presumptif et heritier noble, [de [5]] Guillaume le Drenec, sieur de Kerourien, et damoiselle Constance de Keraudren, en datte du 2e Juin 1583.

La seconde est un partage noble et advantageux donné par noble et puissant Guillaume le Drenec, seigneur de Kerourien, à nobles homs Gabriel le Drenec, sieur de Tresodern, son frere puisné, dans les successions de feuz nobles homs Gabriel le Drenec et damoiselle Constance de Keraudren, vivans seigneur et dame desd. lieux, qu’ils recongnurent nobles et de gouvernement noble, en datte du 1er Juin 1620.

La troisiesme est un acte de transaction passee entre messire Gabriel le Drenec, seigneur de Kerourien, et messire Michel de Kersulguen, seigneur de la Bouessiere, touchant la succession de damoiselle Guillemette le Drenec, dame de Kerourien, seulle fille et heritiere de deffunct messire Guillaume le Drenec et dame Catherinne de Kersulguen, lad. le Drenec decedee sans hoirs de corps et dont led. Gabriel le Drenec estoit heritier principal et noble au costé paternel, et au maternel led. de Kersulguen, en datte du 12e Aoust 1644.

La quatriesme est un contract de mariage passé entre nobles homs Gabriel le Drenec, sieur de Kerourien, et damoiselle Marye de Kersauson, fille aisnee de deffunctz nobles gens François de Kersauson et Marye de Kergadiou, sieur et dame de Pencoat, en datte du 4e Juin 1598.

La cinquiesme est une transaction passee entre messire François du Poulpry, seigneur dud. lieu, conseiller du Roy en sa Cour de Parlement de Bretagne, mary de dame Guillemette le Drenec, sa compagne, et nobles homs Gabriel le Drenec, sieur de Kerengar, curateur de damoiselle Guillemette le Drenec, heritiere de Kerourien, touchant la legitime apartenant à lad. dame du Poulpry en la succession de deffunct messire Gabriel le Drenec, sieur de Kerourien, son pere et ayeul de laditte le Drenec, mineure, en datte du 5e Aoust 1642.

Sur le degré de Gabriel le Drenec, second du nom, sont raportees deux pieces :

La premiere est un acte de tutelle et provision des enfens mineurs de deffunct messire Gabriel le Drenec, seigneur de Kerourien, de son mariage avecq dame Madelainne de Portzmoguer, sa compagne, quy sont, scavoir : Claude, François, Gabriel, Jan, Guillemette, Marye et Anne le Drenec, en datte du 23e Octobre 1650.

La seconde est un minu fourni par messire Urbain de Tintiniac, seigneur de Bodilliau, mary et procureur de droit de dame Guillemette le Drenec, sa compagne, elle fille aisnee, heritiere principale et noble de deffunctz messire Gabriel le Drenec, son pere, seigneur de Kerourien, et d’autre feu messire Gabriel le Drenec, seigneur dud. lieu de Kerourien, son frere aisné, en datte du 19e Octobre 1666.

Sur le degré de Mathieu du Drenec, fils puisné de Guillaume, est raporté :

Un contract de mariage passé entre Mathieu le Drenec, escuier, sieur du Drenec, fils puisné de nobles homs Guillaume le Drenec et damoiselle Anne Kerbriec, sieur et dame de Kerourien, et damoiselle Marye du Beaudiez, dame de Keruzaouen, seulle fille et heritiere presumptifve d’escuier Guillaume du Baudiez, sieur de Traondern et du Mezou, de son mariage avecq feue damoiselle Janne de la Lande, sa compagne, en datte du 21e Decembre 1593.

Sur le degré de Gabriel, fils dud. Mathieu du Drenec, sont raportees cinq pieces :

La premiere est un contract de mariage [6] passé entre nobles homs François le Drenec, sieur du Mezou, fils aisné, heritier principal et noble de deffunctz nobles homs Gabriel du Drenec, sieur du Mezou, quy fils aisné, heritier principal et noble estoit de deffunctz nobles homs Mathieu le Drenec et dame Marye du Baudiez, vivans sieur et dame dud. lieu du Drenec, à dame Marye le Drenec, veufve de Guillaume de Kermeidic, sieur de Kerillas, sœur puisnee dud. Gabriel du Drenec, dans la succession de dame Marye du Baudiez, sa mere, en datte du 26e Septembre 1655.

La seconde est un extraict du papier baptismal de la paroisse de Plovien, contenant que le 19e Juillet 1598, Gabriel, fils d’escuier Mathieu et de damoiselle Marye Baudiez, sieur et dame du Drenec, fut baptizé en lad. eglize ; et le neufviesme de Novembre 1625 fut baptizé François, fils de noble homs Gabriel le Drenec, sieur du Mezou, et damoiselle Marye Taillart, sa compagne.

La troisiesme est un contract de mariage passé entre nobles homs Gabriel le Drenec, sieur du Mezou, et damoiselle Marye Taillart, dame de Coatanguy, en datte du 29e Decembre 1624.

Les quatre et cinquiesme sont deux partages nobles et advantageux donnes par led. François le Drenec, sieur du Mezou, fils aisné, heritier principal et noble de feuz nobles homs Gabriel le Drenec et dame Marie Taillart, sa compagne, vivans sieur et dame du Mezou, à escuier Jacques le Drenec, sieur de Chasteauroux, noble et discret missire Guillaume le Drenec, prestre, sieur des Tourelles, et damoiselle Marye le Drenec, dame du Mezou, ses frere et sœur juveigneurs, et escuier Vincent le Drenec, sieur de Tredern, aussy son frere puisné, dans les successions de leursd. pere et mere, qu’ils recongnurent nobles et de gouvernement noble, en datte du 26e Septembre 1650 et 3e Aoust 1660.

Sur le degré de Vincent, frere puisné dud. François le Drenec, deffendeur, est raporté :

Un extraict du papier baptismal de la paroisse de Sainct-Houardon, contenant que Charles-Guillaume, Janne et Guillaume le Drennec, enfens d’escuier Vincent le Drennec et de damoiselle Margueritte de Kermellec, furent baptizes les 22e Septembre 1664, 24e Fevrier 1665 [7] et 22 May 1667.

Et pour justiffication outre de leur qualité et gouvernement noble, raportent :

Un partage noble advantageux et à viage, suivant l’asize du comte Geffroy, donné par noble homs Guillaume le Drenec, sieur de Kerourien, fils aisné, heritier principal et noble, à damoiselle Ysabelle le Drenec, sa sœur, dans les successions de deffunctz nobles gens Mahé le Drenec et damoiselle Janne Simon, leur pere et mere, qu’ils recongnurent nobles et de gouvernement noble, en datte du 2e Avril 1569.

Deux autres partages nobles et à viage, suivant lad. asize, donnes par led. Guillaume le Drenec, fils aisné, heritier principal et noble, à damoiselles Marguerite et Azelice le Drenec, ses sœurs puisnees, dans les successions desd. Mahé le Drenec et Janne Simon, leurs pere et mere, qu’ils recongnurent nobles et de gouvernement noble, s’estant eux et leurs predecesseurs de tout temps comportes et gouvernes noblement et advantageusement, tant en leurs personnes que partages, en datte des 25e Juillet et dernier Septembre 1573.

Un bail de ferme faict par Yvon le Drennec, de son manoir du Drenec, sittué en la paroisse du Drenec, le 20e Septembre 1474.

Un acte par lequel les paroissiens de lad. paroisse du Drenec s’obligent à nobles homs Laurens le Drenec, seigneur de Kerourien, de luy fere bastir une chapelle, comme pocesseur de la maison du Drenec, à leurs propres fraitz, du costé de l’Evangille, pour avoir son consantement d’en bastir une autre du costé de l’Espitre, en datte du 26e juillet 1615.

Un acte par lequel les habitans de la paroisse du Drenec recongnoissent que toutes les tombes basses estant dans le cœur de lad. eglize apartiennent à lad. maison du Drenec, en datte du 22e Avril 1624.

Un plan de l’eglize de Ploumoguer, fait par proceix verbal d’un conseiller et commissaire de la Cour, ou se void que les armes desd. le Drenec sont en lieux les plus eminans de lad. eglize, alliance avecq celles de Kerourien ; led. plan en datte du 23e May 1636.

Un extraict tiré de la Chambre des Comtes de Bretagne, dans lequel, allendroit de la refformation de la noblesse de la paroisse de Ploemoguer, en l’an 1426, est marqué au rang des gentilshommes de lad. paroisse, Yvon le Drennec ; et plus bas est encore escrit Yvon le Drennec, noble homme d’accessorie [8], demeurant à son manoir de Kerourien, quy est noble lieu d’accessorie, et en marge est escrit : Noble ; et en autre refformation, faicte en l’an 1440, est marqué et appelé pour tesmoing, Yvon le Drenec, demeurant en la paroisse de Plemaugoir, noble homme, de l’aage de 55 ans ; en autre refformation de l’an 1443 est raporté au rang desd. nobles, Bernard le Drenec, et en autre refformation du 1er May 1536 est aussy marqué au rang desd. nobles, le manoir et maison noble du Drenec, apartenant à Mathieu du Drenec, gentilhomme.

Un brevet et ordre envoyé par le sieur de Sourdeac, lieutenant pour le Roy en Basse-Bretagne, au sieur de Kerouryen, capitaine du Conquet et des paroisses de Plouegonvelen et Locriste et aux paroisse d’icelles, en datte du 28e Juin 1614.

Et tout ce que par lesd. le Drenec a esté mis et induit, conclusions du Procureur General du Roy, consideré.

Il sera dict que :

LA CHAMBRE, faisant droit sur l’instance, a declaré et declare lesditz François, Jacques, Guillaume, Vincent, Charles, Guillaume, Guillemette, Marie et autre Guillemette du Drenec nobles, issus d’antienne extraction noble, et comme tels a permis ausditz du Drenec masles de prendre la qualité d’escuier et aux filles celle de damoiselle, et les a maintenus au droict d’avoir armes et escussons timbres apartenans à lad. qualité et à jouir de tous droitz, franchises, privileges et preminances atribues aux nobles de ceste province, et ordonné que les noms desd. du Drenec masles seront employez au rolle et cathologue desd. nobles de la juridiction royalle de Sainct-Renan et Brest.

Faict en laditte Chambre, à Rennes, le 24e Juillet 1670.

Signé : D’ARGOUGES.

F. DENYAU.

(Minute originale. – Archives du Parlement de Bretagne, à Rennes.)


[1Elle est nommée Anne, un peu plus loin.

[2Ce nom paraît inexact et il faut, croyons-nous, lire Marrec.

[3NdT : Cette même lettre est citée dans l’arrêt de Keroulas.

[4Il faut sans doute lire Keruzas.

[5NdT : Ce mot n’apparaît dans la transcription du comte de Rosmorduc.

[6Cette pièce est un partage et non un contrat de mariage.

[7Cette date est celle de la naissance de Jeanne du Drenec, elle fut baptisée le 3 mars.

[8Il faut évidemment lire ancessorie.