Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Château de Bogard, Quessoy, bâti par Guillaume-François de la Nouë (fin XVIIIe).
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Gilart - Réformation de la noblesse (1669)

Dimanche 18 mars 2012, texte saisi par Rémy Le Martret.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Georges Le Gentil de Rosmorduc, La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671, t. I, p. 139-144.

Citer cet article

Georges Le Gentil de Rosmorduc, La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671, t. I, p. 139-144, 2012, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 22 septembre 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article589.

Télécharger cet article

Gilart - Réformation de la noblesse (1669)
86 ko.

Seigneurs de Larchantel, de Keranflech, de Keranroux, de Kerebest, etc…

Gilart
De gueulle à deux cleffz d’argent, passes en sautouer.

Extraict des registres de la Chambre establye par le Roy pour le refformation de la Noblesse du pays et duché de Bretaigne, par lettres patentes de Sa Majesté du mois de Janvier 1668, veriffies en Parlement :

Entre le Procureur General du Roy, demandeur, d’une part.

Et Guillaume Gilart, escuier, sieur de Keranflech, faisant tant pour luy que pour François Gilart, escuier, sieur de Larchantel, son frere juveigneur, demeurants en la parroisse de Millisac, evesché de Leon et ressort de Sainct-Renan et Brest, deffendeurs, d’autre part [1].

Veu par ladite Chambre l’extraict de comparution faite au Greffe d’icelle le 19e Aoust 1669, contenant la declaration de maistre Jean le Bel, procureur, de voulloir soustenir pour lesditz deffendeurs les qualites de noble et d’escuier, comme estants issus d’ancienne extraction noble, et avoir pour armes : De gueulle à deux cleffz d’argent, passes en sautouer.

Carte genealogique de l’ancienne maison et famille desditz deffendeurs, au frontispice de laquelle est l’escusson desdittes armes, par laquelle il est articullé, mesme dans leur induction cy-appres, que ledit Guillaume Gilart est filz aisné, herittier principal et noble d’aultre Guillaume Gilart, escuyer, sieur de Kerebest, et de dame Gabrielle de Guernisac ; que ledit Guillaume, pere dudit deffendeur, estoit filz de René Gilart, escuyer, sieur de Keranroux, et de dame Anne Meastrius ; que ledit René, ayeul dudit deffendeur, estoit issu de Guillaume Gilart, escuyer, sieur de Larchantel, et de dame Louise Poulpiquet ; que ledit Guillaume, bisayeul, estoit issu d’escuier Nicolas Gilart et de dame Marye [2] Corpel, sieur et dame de Larchantel ; que ledit Nicolas, tryayeul, estoit issu d’escuier Guillaume Gilart et de dame Catherine Garic ; et que ledit Guillaume, quartayeul, estoit issu d’escuier Bertrand Gilart, de son mariage avecq Helaine de Cornouaille, sœur juveigneure d’escuyer René de Cornouaille, seigneur de Kerennou, une des plus entiennes noblesses de Basse-Bretaigne.

Pour preuve de laquelle filliation ainsy establye, ledit deffendeur rapporte dans son induction cy-appres :

Contract de mariage dudit Bertrand Gilart, escuier, avec ladite noble damoiselle Helaine de Cornouaille, en datte du 28e Juin 1495, signé : R. Rodellec, passe, et Tanguy, passe.

Acte de transaction entre Thomas Garric, sieur de Kerebest, et Catherine Garic, sa fille, veuffve de feu Guillaume Gilart, d’une part, et François Guillard, tant en son privé nom qu’au nom et comme procureur stipulant pour ladite Catherine Gilart, sa femme, touchant le partage deub à ladite Catherine Gilart par ledit feu Guillaume, son frere aisné, dans la succession de leur pere et mere ; ledit acte datté du 22e May 1530. Par lequel acte se void entr’autres choses, au supposé d’iceluy, que ladite damoiselle Helaine de Cornouaille pour aventager ladite Catherine Gilart, sa puisnee, à laquelle ledit Guillaume n’avoit pas fait raison de sondit droit de partage, elle luy avoit vendu collusoirement une cheffrante de 24 solz, à quoy ladite Catherine Garric, veuffve dudict Guillaume, s’opposa pour la conservation des droitz de Nicolas, son mineur.

Extraict de la Chambre des Comptes, levé en presence du Procureur General du Roy en icelle, par ledit deffendeur, le 3e Juillet dernier, par lequel il se void entr’autres choses qu’en un livre de refformation de l’evesché de Leon, fait en 1536 [3], est escrit, soubz le rapport de la parroisse de Quilbignon, la maison et metterye noble de Larchantel, appartenant à Helaine de Cornouaille, damoiselle.

Acte de transaction passee entre nobles homs Nicolas Gilart, sieur de Larchantel, filz aisné, herittier principal et noble de feu Guillaume Gilart, son pere, qui filz estoit de damoiselle Helaine de Cornouaille, femme de feu Bertrand Gilart, ayeul dudit Nicolas, d’une part et plusieurs particuliers, d’aultre, en datte du 9e Juin 1560.

Contract de mariage d’entre nobles homs Nicolas Gilart, assisté de damoiselle Catherine Garric, sa mere, et damoiselle Meance Corpel, aucthorisee de noble Hamon Corpel et damoiselle Marie de Touronce, sieur et dame de Languilforch, ses pere et mere, en date du 26e Avril 1540.

Acte de partage noble et adventageux donné par nobles gens Nicolas Gilart, comme aisné, heritier principal et noble, à Guillemette Gilart, sa sœur puisnee, femme de noble homme Jullien Poret, dans la succession desditz Guillaume Gilart et Catherine Garric, leur pere et mere communs, apres avoir recogneu lesdittes successions nobles et que leurs predecesseurs s’estoient de tout temps comportes noblement et reglé leurs partages suivant l’assise du Comte Geffroy, les deux tiers, avecq le droit de præciput, à l’aisné, le tiers aux puisnes, scavoir aux filles par herittage et aux masles à viage et par usufruit, ledit acte du 26e jour de Mars.

Acte de transaction passé entre ledit Nicolas Gilart, qualiffié noble, et autres particuliers, en datte du 20e Juin 1562.

Actes de ferme consenties par ledit Nicolas et Guillaume, son filz aisné, qualifié son heritier præsumptiff, principal et noble, en datte des 27e Avril 1563 et 4e May 1591.

Adveu rendu audit escuyer Nicolas Gilart, sieur de Larchantel, par un des vassaux de ladite seigneurie, par lequel il est dict que ladite terre luy est advenue par le decedz de damoiselle Helaine de Cornouaille, espouze d’escuyer Bertrand Gillart, ayeul dudit Nicolas ; ledit adveu en datte du 22e Decembre 1566.

Acte de demision faict par nobles homs Nicolas Gilart es mains de Guillaume, son filz aisné, et de ses autres enffents, les deux tiers entre les mains de son aisné, le tiers à ses puisnes, en datte du 8e Novembre 1550.

Acte de partage noble et adventageux donné par ledit escuier Guillaume Gilart, sieur de Larchantel, comme aisné, herittier principal et noble, à noble Guillaume Poulpiquet, pere et garde naturel de Nicolas Poulpiquet, son filz, de luy procreé en feue damoiselle Françoise Gilart, sœur puisnee dudict Guillaume, par lequel ledit Guillaume luy designe quelques herittages pour sondit droit de partage, à condition de les rellever de luy comme de son aisné, et de les tenir soubz son fieff et ramage ; ledit acte datté du 21e Octobre 1593.

Acte de transaction en forme de partage noble et adventageux donné à Louise du Poulpiquet par escuier Charles [4] du Poulpiquet, sieur de Kerimmao, son frere aisné, dans lequel ladite Poulpiquet est qualiffiee femme et aucthorisee dudit Guillaume Gilart, escuier, sieur de Keresbest, Larchantel.

Acte par lequel Claude de Poulpiquet, escuyer, sieur de Kerimen, congnoist et confesse envers noble homme Guillaume Gilart, sieur de Larchantel et de Kerebest, que celuy Gilart, de grace, en consideration de leur alliance et affin de perpetuer leur amitié, luy auroit donné congé et permission de mettre et advancer partye de son escabeau sur une tombe à luy appartenante, estante dans l’esglise parroissialle de Quilbignon, en datte du 5e Septembre 1592.

Acte de procure consentye par plusieurs gentilzhommes tres qualifies, pour la tutelle des enffentz mineurs de Thomas du Garo, sieur de Kerredec, tres illustre famille dont la dame de la Chasse d’Andigné represente l’aisnee, du nombre desquelz ledit Guillaume Gilart est desnommé le second et prend seul qualité d’escuyer ; ledit acte du 21e Decembre 1591.

Adveu rendu à la seigneurye du Chastel par ledit escuier Guillaume Gilart, de sadite terre et seigneurye de Larchantel, en datte du 6e Mars 1600, signé : Gilart, de Sainct-Goueznou et Kerimec, nottaires.

Autre adveu à la mesme seigneurie, le 15e Aoust 1613.

Autre adveu rendu au Roy par le mesme escuier Guillaume Gilart, sieur de Larchantel, de sadite terre et seigneurye de Lanchantel, avecq l’arrest de reception au pied, des 8e May 1610 et 24e Decembre 1624.

Autre adveu rendu audit Guillaume Gilart, escuyer, sieur de Larchantel, en datte du 25e Mars 1596, signé : Kermorvan, Bohier, C. Gac.

Contract de mariage dudit escuier René Gilart, sieur de Keranroux, herittier præsumptiff, principal et noble de Guillaume Gilart, escuyer, et damoiselle Louise Poulpiquet, ses pere et mere, avecq damoiselle Anne Meastrius, fille de nobles gens Goulven Meastrius et Meance de Kergadiou, sa compaigne, en datte du 2e Febvrier 1600.

Acte de transaction, en forme de partage noble et advantageux, entre ledit René Gilart, escuyer, sieur de Larchantel, comme aisné, herittier principal et noble, d’une part, et escuier Guillaume Gilart, sieur de Kersallaun, damoiselle Margilye, dame de Kerebest, et nobles gens Hervé le Marrec et Marie Gilart, sa compaigne, d’aultre part, dans les successions de feus escuyer Guillaume Gilart et de damoiselle Louise de Poulpiquet, vivants sieur et dame de Larchantel et de Keresbest, leur pere et mere communs, appres avoir esté recogneu lesditz deffunctz estre nobles gens, s’estans eux et leurs predecesseurs comportes noblement, tant au faict de leurs partages qu’autrement, en datte du 13e Fevrier 1632.

Adveu rendu au Roy par ledit René Gilart, escuyer, sieur de Larchantel, du 15e Decembre 1629, avecq l’arrest de reception d’icelluy à la Chambre des Comptes et les bannyes faictes en consequence.

Contract de mariage d’escuyer Guillaume Gilart, sieur de Kerebest, filz aisné, herittier principal et noble de nobles homs René Gilart et feue damoiselle Anne Meastrius, sieur et dame de Larchantel, Keroualen, Keranroux, etc., avecq damoiselle Gabrielle Guernisac, seconde fille de messire Cristophle Guernisac et dame Jullienne Kersulguen, sa compaigne, en datte du 24e Juillet 1637.

Acte de partage noble et advantageux passé entre Guillaume Gilart, comme aisné, herittier principal et noble, d’une part, et damoiselles Marye, Anne Claude, Catherine et autre Marie Gilart, ses sœurs puisnees, d’aultre part, des successions desditz René Gilart et de dame Anne Meastrius, leur pere et mere, en datte du 17e jour de Juin 1640.

Deux adveus rendus au Roy par ledit Guillaume Gilart, qualiffié messire, seigneur de Larchantel, dattes des 14e Juin 1639 et 18e Juillet 1654, avecq les arretz de reception et bannyes estant au pied.

Exploit judiciel rendu en la jurisdiction du Chastel, le 19e Aoust 1663, par lequel il se void qu’appres le deçoids dudit deffunct messire Guillaume Gilart, sieur de Larchantel, ladite dame Gabrielle de Guernisac, sa veuffve, fut instituee tutrice desditz Guillaume Gilart, escuyer, sieur de Keranflech, et François Gilart, escuyer, sieur de Larchantel, leurs enffents mineurs, de l’advis et consentemens de plusieurs de leurs parens tant paternelz que maternelz y desnommes.
Contract de mariage de messire Jan Gourio, sieur de Menmeur, Dellec, Kerambarts, etc., avecq damoiselle Jullienne Gilart, fille unique de messire Guillaume Gilart et de dame Gabrielle Guernisac, seigneur et dame de Larchantel, du 21e Novembre 1661.

Tous les susdictz actes deubment signes et garentyes.

Induction d’actes et pieces desditz deffendeurs, fournye au Procureur General du Roy, le 26e Avril dernier, tendante et les conclusions y prises à ce que ledit deffendeur soit maintenu dans la qualité d’escuier et de noble, comme issu d’ancienne extraction, et qu’il luy soit permis de porter armes timbres et de jouyr de tous les privileges, franchises et immunittes des autres nobles de la province, et que comme tel il soit inscript au catalogue des gentilzhommes soubz le bailliage de Sainct-Renan, soubz lequel est sittuee la maison de Larchantel.
Requeste dudit Guillaume Gilart, escuyer, sieur de Larchantel, Keranflech, etc. faisant pour escuyer François Gilart, son puisné, mise au sac par ordonnance de ladite Chambre, du 3e jour de Septembre dernier.

Actes à ladite requeste attachees, en datte des 25e jour de Juillet 1555, 21e du mois de Juillet 1572 et 29e jour d’Octobre 1569.

Et tout ce qu’a esté mis vers ladite Chambre, conclusions du Procureur General du Roy, meurement consideré.

LA CHAMBRE, faisant droit en l’instance, a declaré et declare lesditz Guillaume et François Gilart nobles et issus d’extraction noble, et comme telz leur a permis et à leurs descendants en mariage legitime de prendre la qualité d’escuyer et les a maintenus au droit d’avoir armes et escussons timbres appartenantz à leur qualité et à jouir de tous droictz, franchises, preeminences, privilleges attribues aux nobles de cette province, a ordonné que leurs noms seront employes au roolle et catalogue des nobles de la jurisdiction royalle de Sainct-Renan et Brest.

Faict en ladite chambre, à Rennes, le 4e de Septembre 1669.

Signé : MALESCOT.

(Copie ancienne, signée : M. Oriot, lieut. gén. de l’Amirauté de Morlaix – Bib. Nat. – Cabinet des titres. Cab. de d’Hozier, vol. 164.)


[1M. de Bréhant, rapporteur.

[2On la nomme plus loin Méance.

[3NdT : pour 1506.

[4Claude et non Charles de Poulpiquet donna partage à sa sœur Louise le 8 décembre 1591.