Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Château de Bruc, en Guéméné-Penfao, berceau de la famille du même nom (XV-XVIIe siècles).
Photo A. de la Pinsonnais (2006).

Goulaine (de) - Réformation de la noblesse (1669)

Jeudi 26 janvier 2012, texte saisi par Patrick Brangolo, Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Georges Le Gentil de Rosmorduc, La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671, t. I, p. 181-192.

Citer cet article

Georges Le Gentil de Rosmorduc, La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671, t. I, p. 181-192, 2012, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 25 avril 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article588.

Télécharger cet article

Goulaine (de) - Réformation de la noblesse (1669)
116.6 ko.

Seigneurs de Goulaine, de Laudouiniere, du Gast, de la Pasquelais, de la Sauvagerie, des Mesliers, etc…

PNG - 11.3 ko
Goulaine (de)
Une fleur de lys et demy d’or, en champs d’azur, et trois demis leopars, en champs de gueulle.

Extraict des registres de la Chambre establie par le Roy pour la refformation de la Noblesse du pays et du duché de Bretagne, par lettres patantes de Sa Majesté du mois de Janvier 1668, vériffiees en Parlement :

Entre le Procureur General du Roy, demandeur, d’une part.
Et messire Samuel de Goullaine, sieur de Laudouiniere [1], demeurant en son chasteau dudict lieu, parroisse de Vieillevigne, evesché de Nantes et ressort dudict lieu, messire François de Goulaine, chevallier, sieur dudict lieu, fils aisné dudict messire Samuel de Goulaine, chevallier, sieur de Laudouiniere, faisant tant pour luy et pour messires René et Charles-Helie de Goulaine, sieur de Chastenay et du Gast, ses freres puisnéz, demeurants ensemble avecq leurdict perre, en saditte maison de Laudouiniere, messire Benjamin de Goulaine, sieur de la Sauvagerie, demeurant à sa maison noble de la Pasquelais, paroisse de Sainct-Alboin [2], evesché et ressort dudict Nantes, messire Charles de Goulaine, sieur du Breil, son frere puisné, demeurant audict lieu noble de la Sauvagerie, paroisse de Nostre-Dame de Brains, audict evesché, et messire Allexandre de Goulaine, escuier, sieur de la Jarrye, faisant pour luy et comme tuteur de messire René de Goulaine, escuier, sieur des Mesliers, fils de deffunct messire David de Goulaine, escuier, sieur des Mesliers, frere aisné dudict sieur de la Jarrye, demeurant audict lieu des Mesliers, paroisse de Legé, eveshé de Lusson, marche commune de Bretagne et de Poictou, deffandeurs, d’autre part [3].

Veu par laditte Chambre quattre extraictz de presantations et comparutions faictes par lesdicts deffandeurs, au Greffe d’icelle :

Le premier, du 1er jour du mois d’Octobre 1668, contenant la declaration de maistre Pierre Busson, procureur desdicts sieurs de la Sauvagerie et du Breil, de soustenir la qualitté de messire, comme estans d’antienne extraction noble, ainsy qu’ils justifieront par leurs titres, avecq l’ecusson de leurs armes.

La seconde, du 11e dudict mois d’Octobre audict an 1668, contenant aussy la declaration de maistre René le Provost, procureur dudict sieur de Laudouinierre, de soustenir, en laditte qualitté, la qualitté de noble et d’escuier et autres qualittez que peuvent pretendre les nobles d’extraction, et suivant les tiltres qu’il produiroict, avecq l’ecusson de ses armes.

La troisiesme, du 24e du mesme mois d’Octobre audict an, contenant la declaration dudict Busson, procureur dudict sieur de la Jarrye, tant pour luy que comme tutteur dudict sieur des Mesliers, de soustenir, ausdittes quallittez, les qualittez de noble escuier et de messire, comme estant d’extraction noble et aiant pour armes : Une fleur de lys et demy d’or, en champs d’azur, et trois demis leopars, en champs de gueulle : my party de France et d’Angleterre [4].

Et la quattriesme, du 8e de ce presant mois et an 1669, contenant la declaration dudict messire François de Goulaine, chevallier, sieur dudict lieu, de soubstenir, tant pour luy que pous lesdicts sieur du Chastenay et du Gast, ses freres, les qualittez d’escuiers, messires et chevalliers, et se referer aux actes produits par leurdict pere, avecq l’escusson de leurs armes.

Induction d’actes et pieces de messire Samuel de Goulaine, escuier, seigneur de Laudouiniere, par laquelle auroict esté conclud à ce qu’il pleust à laditte Chambre maintenir et confirmer ledict Samuel de Goulaine aux qualittez d’escuier et de messire, possedees par ses predecesseurs, et en tous les autres privileges de nobles, comme estant issu de personnes d’extraction noble, et ordonner qu’il sera emploié au cathologue des nobles du ressort de Nantes.

Pour establir la justice desquelles conclusions, articule à faicts de genealogie qu’il est fils aisné, herittier principal et noble de deffunct Helye de Goulaine, vivant seigneur dudict lieu de Laudouiniere, et de dame Marie Gareau ; que ledict Helye de Goulaine estoit fils aisné, herittier principal et noble de deffunct Jan de Goulaine, vivant seigneur de Laudouiniere, et de dame Françoise de la Gastinere [5], son espouze, et avoit quattre freres puisnez, scavoir : Henort [6], Jan, Pierre et René de Goulaine, et trois sœurs ; que ledict Jan estoit fils aisné, herittier principal et noble d’autre Jan de Goulaine, vivant seigneur dudict lieu de Laudouinierre ; et que ledict Jan de Goulaine estoit fils de Robert de Goulaine, vivant escuyer, seigneur de Laudouinierre ; et que ledict Robert estoict fils d’autre Robert de Goulaine, vivant seigneur de Laudouiniere ; mesme Robert estoit fils de Gilles de Goulaine ; et que ledict Gilles avoit pour frere aisné Jan de Goulaine, seigneur dudict lieu, tous enfents d’autre Jan de Goulaine.

Pour preuve de laquelle filiation ainsy establie, sont raportez, aux fins de laditte induction, les actes qui s’ensuivent.

Sur le degré dudict Samuel de Goulaine, raporte :

Un acte de partage noble et advantageux baillé par ledict noble et puissant Samuel de Goulaine, seigneur de Laudouinierre, fils aisné, principal herittier et noble de deffunct noble et puissant Helye de Goulaine, vivant seigneur dudict lieu, et de damoiselle Marie Gareau, son espouze, à Helye de Goulaine, escuier, seigneur du Fief, authorisé de noble et puissant Gabriel de Goulaine, seigneur du Mortier-Garnier, damoiselle Catherine de Goulaine, compagne de Jan Goisy (?), escuier, sieur de Dissais, et damoiselle Olympe de Goulaine, authorisee de noble et puissant René de Goulaine, seigneur de la Ville-du-Bois, ses frere et sœurs juveigneurs, aux biens des successions desdits deffuncts nobles et puissant Hellye de Goulaine et damoiselle Marie Gareau, son espouze. Ledict partage en datte du 3e Mars 1633, deubmant signé et garanty.

Sur le degré dudict Helye de Goulaine, raporte :

Un acte de partage noble et advantageux baillé par ledict Helye de Goullainne, escuier, sieur de Laudouinierre, à Henoc, Jan, Pierre et René de Goullainne, escuiers, et damoiselles Anne, Olimpe et Marie de Goulaine, ses freres et sœurs puisnez, tant en la succession escheue de Jan de Goulainne, vivant escuier, seigneur de Laudouinierre, leur pere commun, et duquel ledict Helye est qualiffié fils aisné, herittier principal et noble, que en celle à eschoir de damoiselle Françoise de Gastinaire, aussy leur mere commune, en date du 16e de Mars 1609, deubmant signé et garanty.

Sur les degrez de Jan premier et Jan second, raporte :

Un acte de partage noble et advantageux baillé par Jan de Goulaine, escuier, seigneur de Laudouiniere, par representation et comme fils de feu noble escuier aultre Jan de Goulaine, son pere, en son vivant seigneur dudict lieu Laudouinierre et de Barbin, à damoiselle Vincente de Goulainne, fille de feu noble escuier Robert de Goulaine et de noble damoiselle Françoise Raguenel, en leurs vivans seigneur et dame de Laudouinierre, sa sœur puisnee dudict deffunct noble escuier Jan de Goulaine, aux biens des successions desdicts deffuncts Robert de Goulaine et Françoise Raguenel, pere et mere dudict deffunct Jan de Goulaine et de ladicte Vincente de Goullaine, en datte du 15e Septembre 1547, deubmant signé et garanty.

Sur les degrez de Robert de Goulaine et aultre Robert de Goullaine, pere et filz, sont raportez … [7] pieces :

La première est un acte de partage à viage baillé à messire Ollivier de Goulainne prestre, fils de deffuncts nobles gens Gilles de Goullaine et Janne Maillart, sa femme, seigneur et dame de la Douinierre (sic), par noble escuier Robert de Goullaine, son frere aisné, seigneur dudict lieu de Laudouiniere, aux successions desdicts deffuncts Gilles de Goulaine et Janne Maillart, leur pere et mere communs : ledict acte rapporté faict en presance de Robin de Goulaine, fils aisné [8] dudict Robert, le 24e Novembre 1500, deubmant signé et garanty.

Un acte de transaction passee entre noble escuier Robert de Goullainne, seigneur de Laudouinierre, comme aiant repris le proces meu entre deffunct noble escuier Gilles de Goullaine, son pere, seigneur en son vivant dudict lieu de Laudouinierre, en datte du 13e Febvrier 1483, deubmant signé et garanty.

Sur le degré dudict Gilles de Goullaine, raporte :

Deux actes de partages baillez audict Gilles de Goulaine, escuier, seigneur de Laudouyniere, par noble escuier Jan de Goulaine, son frere aisné, aux successions de leurs pere et mere communs, en datte des 1er Octobre 1445 et 12e Novembre 1456, deubmant signes et garantis.

Induction d’actes et pieces desdicts messire Benjamin de Goulaine, seigneur de la Sauvagerie, messire Charles de Goullaine, seigneur du Breil, son frerre puisné, messire Allexandre de Goulaine, seigneur de la Jarrye, faisant tant pour luy que comme curateur de messire René de Goullaine, escuier, seigneur des Mesliers [9], frerre aisné dudict Allexandre, deffandeurs. Laditte induction fournie audict Procureur General du Roy, demandeur, le 25e jour d’Octobre 1668, tendante à ce qu’il pleust à ladicte Chambre maintenir et garder lesdicts Benjamin, Charles, René et Allexandre de Goullaine aux quallitez d’escuier et de messires et en tous les aultres privileges de noblesse, comme estants d’extraction noble, et ordonner qu’ils seront emploiez au catologue des nobles du ressort de Nantes.

Pour le soubstien desquelles conclusions, articullent à faicts de genealogie que lesdictz Benjamin et Charles de Goullaine, son puisné, sont enfents de deffunts messire Pierre de Goullaine et de dame Anne Gerault, vivants sieur et dame de Herperie ; que ledict David de Goullaine, pere de René, et ledict Allexandre de Goulaine sont aussi enfents de deffuncts messire René de Goullaine, vivant chevallier, seigneur de la Ville-du-Bois, et de dame Janne Minault, leurs pere et mere ; que lesdicts Pierre et René de Goullaine, sieurs de la Ville-du-Bois et de la Herperie, estoient freres et puisnés d’Helye de Goullaine, escuier, seigneur de Laudouinierre, les tous enfens de deffuncts Jan de Goullaine, vivant aussy escuier, seigneur de Laudouynierre.

Pour preuve de tout quoy rapportent quattre pieces :

La premiere est un acte de partage noble et advantageux baillé par ledict messire Benjamin de Goullaine, chevallier, seigneur de la Sauvagerie, aisné, héritier principal et noble, audict messire Charles de Goullaine, chevallier seigneur du Breil, son puisné, es successions desditz messire Pierre de Goullaine et de dame Anne Gerault, seigneur et dame de la Herperye, leur pere et mere communs, en datte du 2e Avril 1657, deubmant, signé et garantiy.

La seconde est autre acte de partage noble et advantageux baillé par ledict David de Goullaine, escuier, seigneur des Mesliers, comme aisné, herittier principal et noble, audict Allexandre de Goullaine, escuier, seigneur de la Jarrye, et à damoiselle Renee de Goullaine, dame de la Jarrye, damoiselle Anne de Goullaine, dame du Landreau, et à damoiselle Janne de Goullaine, ses freres et sœurs puisnez, aux successions de deffuncts messire René de Goullaine, vivant chevallier, seigneur de la Ville-du-Bois, et de dame Janne Minaud, leur pere et mere, en datte du 9e Juillet 1656, deubmant signé et garanty.

Et les trois et quattriesme sont deux actes de partages, emploiez en la precedente induction dudict Samuel de Goulaine, chevallier, seigneur de Laudouynierre, estants en datte des 16e Mars 1609 et 3e Mars 1633.

Seconde induction desd. Samuel de Goullaine, chevallier, seigneur de Laudouinierre, chef de noms et d’armes, et messire François de Goulaine, seigneur dudict lieu, son fils aisné, messires René et Charles-Heylie de Goulaine, seigneurs du Chastenay et du Gast, ses aultres enfens puisnez, et messire Benjamin de Goullaine, seigneur de la Sauvagerie, messire Charles de Goullaine, escuier, seigneur du Breil, son frere puisné, messire Allexandre de Goullaine, escuier, seigneur de la Jarrye, faisant tant pour luy que comme tutteur de messire René de Goulaine, escuier, seigneur des Mesliers [10], frere aisné dudict Allexandre, deffandeurs. Ladicte seconde induction fournie audict Procureur General du Roy, demandeur, le 8e Avril dernier, an presant 1669, tendante à ce que les precedentes fins et conclusions prises par les deffandeurs leur soient adjugees, et, ce faisant, qu’ilz soint declarez nobles, issu d’antienne extraction noble et maintenus aux qualités d’escuiers et de chevalliers et en tous aultres privileges de noblesse.

Au maintien desquelles conclusions et pour plus emplement justifier la genealogie articullee en la premierre induction et faire conster de leurs alliances, rapportent, aux fins de laditte induction, les actes qui s’ensuivent :

Un acte d’émancipation desd. messire François de Goulaine et de René de Goullaine, enfens de hault et puissant messire Samuel de Goullaine, seigneur de Laudouinierre, et de deffuncte dame Charlotte Merveillaud, leurs pere et mere, en datte du 29e Octobre 1660 et deubmant signé et garantie.

Un acte de certificat et passeport baillé par le seigneur de la Feuillade, ambassadeur extraordinaire en Espagne, au sieur de Goullaine, qualiffié monsieur, gentilhomme de Bretagne, qui partoit de Madrit pour aller en Cour par les expresses affaires du Roy, en datte du 19e Decembre 1665, deubmant signé et garanty.

Un acte de partage noble et advantageux baillé par Heylie de Goullaine, escuier, seigneur de Laudouinierre, de Barbin et de la Herperye etc., à Hanoc de Goulaine, escuier, sieur de la Braniardiere et du Mortier Garnier, Jan de Goullaine, escuier, sieur du Barbin, Pierre de Goulaine, escuier, sieur de la Herperye, René de Goullaine, escuier, sieur de la Ville-du-Bois et des Melliers, damoiselles Anne et Marie de Goullaine, ses frerres et sœurs puisnez, aux biens des successions de deffuncts Jan de Goullaine, escuier, et damoiselle Françoise de Gastinerre, vivants seigneur et dame desdicts lieux de la Laudouinierre et autres, en datte du 27e jour de Juin 1616, deubmant signé et garanty.

Contract de mariage dudict Hellye de Goullaine, escuier, seigneur de Laudouinierre, fils aisné de Jan de Goullaine, escuier, et de damoiselle Françoise de Gastinerre, sa veuffve, ses pere et mere, avecq damoiselle Margueritte de Machecoul, dame de Lespinay, en datte du 21e Aoust 1591, deubmant signé et garanty.

Autre contract de mariage dudict Hellye de Goullaine, escuier, seigneur de Laudouinierre, fils dudict deffunct Jan de Goulaine, escuier, et de damoiselle Françoise de Gastinerre, avecq damoiselle Marie Gareau, fille de deffunct Pierre Gareau, vivant escuier, sieur de la Lauranterye, et de damoiselle Gillonne du Chaffault, en datte du 8e Aoust 1601, deubmant signé et garanty.

Certificat de Gabriel de Goulaine, seigneur dudict lieu, gentilhomme de la Chambre du Roy, lieutenant de cent hommes d’armes des Ordonnances de Sa Majesté, soubs la conduicte du duc de Vandosme, que Hellye de Goullaine estoit mareschal des logis de laditte compagnie ; ledict certificat en date du 5e Aoust 1599, duement signé et garanty.

Contract de mariage de messire David de Goullaine, seigneur des Mesliers, fils aisné, principal et noble de noble et puissant messire René de Goullaine, seigneur de la Ville-du-Bois, et de dame Janne Minaud, sa compagne, avecq damoiselle Magdelaine Bidé, dame de la Cour-Mortier, fille de deffunct Jan Bidé, vivant sieur de Heulais, conseiller du Roy et maistre des Requestes de la Maison et Couronne de Navarre, et de damoiselle Sarra Fournier, en aucun temps sa compagne, ses pere et mere, en datte du 12e May 1646, deubmant signé et garanty.

Autre contract de mariage de René de Goullaine, escuier, seigneur de Ville-du-Bois, l’un des fils puisnez de deffunct Jan de Goulaine, vivant escuier, sieur de Laudouinierre, de de damoiselle Françoise de Gastinierre, son espouze, avecq damoiselle Janne Minaud, file aisnee et principalle presomptive herittierre de noble homme Pierre Minaud, sieur du Mesliers et de la Jarrye, et de damoiselle Janne Chastaigner, vivante son espouze, en datte du 25e Juin 1612, deubmant signé et garanti.

Santance rendue par le sieur Amelot, conseiller du Roy en ses Conseils d’Estat et Privé et maistre des Requestes ordinaires de son hostel et intendant de Justice en Poitou, sur le faict de la noblesse de Gabriel de Goullaine, escuier, sieur de la Ville-du-Bois, par laquelle lesdicts de Goullaine auroint esté renvoiez de l’assignation à eulx donnee pour la represantation des tiltres de leur noblesse, comme nobles et issus de noble lignee, en datte du 29e jour de Septambre 1624, deubmant signee et garantie.

Un contract passé entre laditte dame Françoise de Gastinierre, veuffve dudict Jan de Goullaine, sieur de Laudouinierre, et escuier Jan de Goullaine, leur fils, touchant les droicts qu’ils avoient vers hault et puissant messire Gabriel de Goullaine, chevallier de l’Ordre du Roy, sieur de Goullaine, en datte du 5e jour de Septambre 1601, deubmant signé et garanty.

Un acte de procuration dudict Jan de Goullaine, escuier, seigneur de Laudouinierre, avecq damoiselle Barbe de Machecoul, fille de deffunct noble et puissant Jan de Machecoul et de damoiselle Françoise Chastaignier, sieur et dame en leurs vivans de Vieillevigne et autres lieux, en datte du 21e Janvier 1554, deubmant signé et garanty.

Deux contracts de cession faicts par noble damoiselle Janne de Goullaine, compagne de noble escuier Guillaume Raguenel, seigneur de la Marchandrie, à noble escuier Robert de Goullaine, seigneur de Laudouiniere, frere germain de laditte Jeanne, des sommes y contenues à valloir au partage de laditte Jeanne de Goullaine aux successions de feuz nobles gens Robert de Goulaine et Marie d’Apelvoisin, sa compagne, en leurs vivans seigneur et dame dudict lieu de Laudouinierre, pere et mere desdicts Robert et Janne de Goullaine, en datte du 2e Mars 1512 [11] deubmant signé et garanty.

Un adveu randu par Jan Gratton à noble escuier Robert de Goullaine, seigneur de Laudouinierre, son seigneur, en datte du 2e Febvrier 1480, deubmant signé et garanty.

Un contract passé entre Robert de Goullaine, fils aisné, et Gilles de Goullaine, fils puinez de noble escuier Gilles [12] de Goullaine, seigneur de Laudouinierre, en datte du 20e Septambre 1476, deubmant signé et garanty.

Un acte passé entre noble escuier Jan, seigneur de Goullaine, fils aisné et principal heritier de deffunct Jan, seigneur de Goullaine, en son vivant, d’une part, et noble damoiselle Aliette Polhay, veuffve dudict deffunct et mere dudict seigneur de Goulaine, en datte du 12e Octobre 1437, deubmant signé et garanty.

Le nombre de six adveux randus par les particulier y desnommez, à Gilles de Goullaine, qualiffié noble escuier et noble homme, sieur et seigneur de Laudouinierre, à cause de sa terre et seigneurie dudict Laudouinierre, en datte du 21e Janvier, 4e Avril, 15 et 16e May 1459, 2e Septambre 1471 et 28e Septembre 1414 [13] deubmant signez et garantis et scelles.

Contract de mariage de noble escuier Robin de la Tousche, fils aisné et principal herittier presomptiff et noble de Jan, seigneur de la Tousche, avecq damoiselle Amitte de Goullaine, fille aisnee de deffunct Jan, seigneur de Goullaine, et de Alliette de Pouhay ; ledict contract faict du consantement de Jan de Goulaine, escuier, fils aisné, principal heritier dudict deffunct Jan de Goulaine et de laditte Alliette Poulhay, en date du 16e Juillet 1436, signé et garanty par collationné.

Un extraict des registres de la Chambre des Comptes, levé par ledict Samuel de Goullaine, seigneur de Laudouinierre, deffandeur, le 20e jour de Febvrier 1669, par les gens des Comptes, signé : Ragnisseau, Yves Morice, Pierre le Gouvello et Guiton, par lequel se void qu’en la refformation des nobles de l’evesché de Nantes, faicte par commission du Duc, le 21e jour d’Avril apres Pasques l’an 1441, soubs le raport de la paroisse de la Haute-Goulaine est escript Pierre Chabon, receveur du seigneur de Goullaine, ne contribue point à fouage. Item une maison inhabittee qui estoit à Eon Thomas, lequel s’en est allé demeurer à … [14] depuis deux ans en ça, et laditte maison à presant en la main du seigneur de Goullaine, pour deffault de rantes non paiees, et est aussy faict mention de plusieurs maisons et metairies apartenantes audict seigneur de Goullaine. Que en la monstre generalle du Duc, tenue par les commissaires dudict Duc, le 6e jour d’Avril apres Pasques l’an 1467, ce presanta Gilles de Goullaine en brigantine, arc et trousse et son page, auquel il fut faict injonction de faire lance et choisit à capitaine le sire de Rays. Que en la monstre generalle des nobles tenants fiefts nobles et autre subiects aux armes du pays d’outre Loire, tenue par les commissaires du Duc, du 21e Avril 1467, se presenta Jan de Goullaine, sieur de la Beiriere, homme d’armes, son page o sa lance et un croustilleur, Michel Thomas, archer. Que en la mesme monstre se presenta Christophe de Goullaine, homme d’armes, son page o sa lance et un croustilleur, et Pierre de Chantelles et Bonabes, archers. Que en la susditte montre comparut messire Jan de Goullaine, en sa robe, et pour luy presenta un archer, et pour ce qu’il ne se montra sellon le grand de sa richesse, fut sa terre saisie. Qu’en autre monstre generalle des gentilhommes, nobles et aultres sujects aux armes dudict bailleage d’outre Loire, tenue le 15e Juin audict an 1467, comparurent ledict Jan de Goulaine, sieur de la Beriere, en mesme esquipage de devant, et ledict Chistophle de Goulaine, aussy en mesme equipage que devant. Qu’en la mesme monstre se presanta, pour Gilles de Goullaine, Robert de Goulaine, son fils, homme d’armes, son page o sa lance et un croustilleur. Qu’en icelle monstre se presanta, pour messire Jan de Goullaine, Jan Martin, croustilleur, o luy un autre croustilleur. Que en autre monstre desdicts nobles dudict bailleage d’outre Loire, tenue par commission dudict Duc, le 8e Janvier 1479, comparut Christophle de Goulaine, homme d’armes, son page et un croustilleur et o luy trois archers, auquel lui faict injonction d’avoir deux jusarmiers. Qu’en icelle monstre se presanta Robin de Goulaine, en sa robe, armé de brigandine, disant que puis naguerre son pere estoit debcedé et par ce estoint ses terres et revenus cheus en rachapt, parquoy il n’auvoit peu se mettre en habillement suffisant et supplioit estre excuser pour ladicte monstre et receu audict habillement, à quoi il fut reffuzé et luy fut enjoinct d’este en suffisant habillement d’hommes d’armes dans le premier jour de Juin lhors prochain. Que en autre monstre desdicts nobles du compté de Nantes, tenue par commission dudict Duc, le 4e jour de Mars 1471, est escript au rang des hommes d’armes : Christophle de Goulaine, seigneur de Goulaine, s’est presanté en robbe et pour luy a presanté François de Goullaine, son frerre, en harnois blanc et o luy son page o injonction d’un cheval a lance et au dessoubs est escript : archer, Jan le Gasson, Pierre Bouchier ; qu’en laditte monstre ce void encore la comparution de Robin de Goullaine, pour Gilles de Goullaine, son perre, homme d’armes, a luy son page a lance. Et qu’en la monstre generalle des nobles, anoblis et autres tenants fieffs nobles dudict evesché de Nantes, tenue par commission dudict Duc le 2e jour de May 1471, est escript au rang des hommes d’armes Gilles de Goulaine, seigneur de Laudouynierre, pour luy s’est presanté Robin de Goullaine en arnois blancq, son page a sa lance et un jusarmier, et pour ce qu’il n’estoit bien monté sellon le grand de sa richesse et aussy pour les injonctions autre fois luy faicte, a esté sa terre saisie, et a choisy de capitaine le sire de Rays.

Ce void encore refferé, par ledict extrait de la Chambre des Comptes, trois adveus et declarations tombees en rachapt soubs ledict compté de Nantes, le premier du 25e, sans dire le mois ny de quel temps sort audict an 63 [15], baillé par Christophle de Goullaine, sieur dudict lieu, à cause du debceix et trepas dudict noble escuier Jan, sieur de Goulaine ; le second en datte de l’an 1533, baillee par haulte et puissante Claude de Montejan, dame de Goullaine, du Palletz, la Chapelle-Hullin et de la Haudinnierre, comme curatrice de noble et puissant René de Goullaine, son fils, sieur desdicts lieux, herittier principal et noble de deffunct noble et puissant Christophle de Goullaine, vivant seigneur desdicts lieux, à cause du debceix dudict Christophle ; et le troisiesme, en datte du 13e Juin 1554, baillé par noble et puissant Baudouin de Goullaine, sieur dudict lieu, du Pallez et de la Haudinierre et d’Assigné et Chapelle-Hulin, à cause du debceix de noble et puissant François de Goullaine, son frerre, en son vivant sieur desdicts lieux.

Un arrest de la Cour de Parlement de Bretagne du 21e Juin 1608, touchant le faict de la pourvoyance et ellection d’un tutteur aux enfens mineurs de deffunct messire Gabriel, chevallier, sieur de Goulaine, par lequel il conste que de l’advis de messires Georges de Vaudray, sieur de Sainct-Phallle, Charles de Savonnierres, sieur de la Bretaische, Charles de Bretagne, baron d’Avaugour, Helye de Goulaine, sieur de Laudouinierre, Charles d’Avaugour, sieur de Quergrois, Gilles le Vicompte, sieur de Sainct-Ouen, messire Charles de Cossé, compte de Brissac, mareschal de France, Claude de Querguezé [16], sieur de Quergoumar, Jan de Carné, sieur de Carnouet, et Philippes de la Hays, sieur de Montault, parans desdicts mineurs, messire Jan de Goullaine, chevallier, sieur du Faouet, fut institué tutteur desdicts mineurs ; ledict arrest deubmant signé et garanty.

Et tout ce que vers ladicte Chambre a esté par lesdicts deffandeurs mins et induict, aux fins de leursdictes inductions, conclusions dudict Procureur General du Roy, meurement consideré.

LA CHAMBRE, faisant droict sur l’instance, a declaré et declare lesdicts Samuel, François, René, Charles-Helye, Benjamin, autre Charles, Allexandre et autre René de Goullaine, et leurs dessandans en mariage legitime, nobles et issus d’antienne extraction noble et comme tels a permis, scavoir ausdicts Samuel et François de Goulaine de prandre les qualittez d’escuier et de chevallier, et aux autres de Goullaine, desnommez au presant arest, de prandre celle d’escuier, et les a maintenus aux droicts d’avoir armes et escussons timbres apartenans à leurs qualittez et à jouir de tous droicts, franchises, exemptions, immunitez, preminances et privileges attribuez aux nobles de cette province, ordonne que leurs nomps seront emploiez au roolle et cathalogue des noble de la senschaussse de Nantes.

Faict en ladicte chambre, à Rennes, le 13e jour d’Avril 1669.

Signé : MALESCOT.

(Copie ancienne. - Bib. Nat. – Cab. des titres. Nov. d’Hozier, vol. 160.)


[1Aujourd’hui : Laudonnière.

[2Saint-Herblain.

[3M. Huart, rapporteur.

[4NdT : Le dessin de Rosmorduc ne correspond pas à la description donnée ici, qui n’est pas tout à fait conforme aux armes traditionnelles des Goulaine : Samuel, René et autre René de Goulaine déclarent en 1696 (Armorial général de Bretagne, d’Hozier, 1930, tome I, p. 409-410) porter mi-parti : de gueules à trois léopards d’or l’un sur l’autre et d’azur à trois fleurs de lys d’or. Le dessin correspond à cette dernière description. La tradition rapporte que ces armes auraient été accordées à la fin du XIIe siècle à Mathieu de Goulaine par les rois de France et d’Angleterre, à qui il aurait servi de médiateur.

[5Gatinare, famille originaire du Piémont.

[6Henoch

[7Ainsi en blanc dans cet arrêt.

[8NdT : Robin pour Robert ?

[9On a évidemment omis ici les mots : fils de David de Goulaine, s. des Mesliers. C’est ce dernier, en effet, et non René, qui était le frere aîné d’Alexandre.

[10il y a encore lieu d’intercaler ici, comme plus haut, les mots : fils de David de Goulaine, s. des Mesliers.

[11La date du second de ces actes est omise, c’est 1509.

[12NdT : il faut lire Jean.

[13C’est sans doute 1474 qu’il faut lire.

[14Ainsi en blanc dans cet arrêt.

[15NdT : le millésime est 1463.

[16NdT : de Kerguezay.