Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Tréguier vue depuis les rives du Jaudy, rue du Port.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Baronnie de Quintin

Dimanche 15 février 2004, texte saisi par Bertrand Yeurc’h.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2023 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Dom Guy-Alexis Lobineau, Preuves, 1707, col. 1147.

Citer cet article

Dom Guy-Alexis Lobineau, Preuves, 1707, col. 1147, 2004, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 17 juin 2024,
www.tudchentil.org/spip.php?article87.

Pierre par la grace de Dieu Duc de Bretaigne, Comte de Monfort & de Richemont, à tous ceux qui ces presentes lettres verront, salut.

Comme à nous de nos droitz souverains, Royaulx & Duchaux, appartienne, &c. Sçavoir faisons que nous, bien certains du degré & parenté dont nostre tres-cher & tres-amé cousin & feal Tristan Seigneur de Quintin nous attaint, lequel est extrait & consanguin proche de nostre maison, avec de tous les Barons, & grands Seigneurs de nostredit pais, puissant et richesses & en toutes autres facultez de tenir estat de Baron, mesmes en consideration des haults & honnorables services & plaisirs que nostredit cousin, & ses progeniteurs en leurs temps, ont faitz à la maison de Bretaigne en maintes manieres ; pour icelles & autres justes causes à ce nous mouvans, icelluy avons aujourd’huy, de nostre plainiere puissance, authorité, & grace especial, fait, croié, & instiué, faisons, croions, & instituons par ces presentes Baron en nostre pais & Duché de Bretaigne, par raison & à cause de sadite Seigneurye & ancienne Banniere de Quintin ; & en voullant & octroyant, voullons & octroyons par ces presentes à nostredit cousin que luy, ses heritiers, & successeurs Seigneurs de ladite Seigneurie de Quintin, successivement, chacun en son temps, soient ditz, nommez, censez, & reputez en perpetuel, Barons, à avoir, tenir, user, & jouir au temps advenir de tous droitz, prerogatisves, privileges, & noblesses appartenans à Barons, & que en nos Parlements, Conseils, Estaz, & Conventions, ils soient convoquez, appellez, & ouiz, & eux tenus y comparoir comme les autres Barons de nostre païs, & qu’ilz ayent lieu & assiepte ou ranc de nos aultres Barons, sans prejudicier aux lieux & assieptes des neuf anciens Barons de nostre païs, la prééminence desquels en ce cas reservons, avecques nos droitz, souverainetez, & noblesses en toutes choses. Sy mandons & commandons &c.
Donné en nostre ville de Vannes le vingt & troisiéme jour de May l’an de grace mil quatre centz cinquante un. Pierre. Par le Duc, de son commandement, & en son Conseil, ouquel vous le Grand Maistre d’Hostel, Pierre de la Marzeliere, Rolland de Carné, Chevaliers, & autres estoient ; O. de Coëtlogon.