Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

La Roche-Jagu en Ploëzal, édifié en 1405 par Catherine de Troguindy après autorisation du duc Jean V.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Bibliographie critique des ouvrages imprimés

Jeudi 29 juin 2006, par Bertrand Yeurc’h.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2023 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Citer cet article

Bertrand Yeurc'h, Bibliographie critique des ouvrages imprimés , 2006, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 19 mai 2024,
www.tudchentil.org/spip.php?article148.

Réformations

Réformation de 1426-1427
A. Original brulé le 05 août 1792
B. Copie du XVIIe ou début du XVIIIe siècle de A plus connu sous le nom de "manuscrit de Boisgelin" citée par Yves COATIVY “La noblesse léonarde au XVe siècle”, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. CXXV, 1996, p. 295 : bibliothèque municipale de Saint-Brieuc ms. 32
C. Copie du XVIIIe siècle d’une copie plus ancienne citée par Yves COATIVY “La noblesse léonarde au XVe siècle”, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. CXXV, 1996, p. 295. Par rapport à B, plus complet pour les nobles mais lacunaire pour les métayers : Centre de Recherche Bretonne et Celtique M 2454
D. Copie citée par Jean-Louis AUTRET, Patrick KERNÉVEZ, “Château du Finistère. Contribution à l’étude du château de Kermilin en Tréflaouénan”, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. CXXIV, 1995, p. 229, n. 9 ainsi que par Hervé du HALGOUET, Répertoire sommaine des documents manuscrits de l’Histoire de Bretagne antérieurs à 1789 conservé dans les dépôts publics de Paris, tome I bibliothèque nationale et archives nationales [seul paru], Saint-Brieuc, 1914, p. 80 : bibliothèque nationale de France, ms. fr. 8312

Réformation de 1443
A. Original brulé le 05 août 1792
B. Copie de A à la chambre de comptes de Nantes
C. Copie du XVIIe ou début du XVIIIe siècle de A plus connu sous le nom de "manuscrit de Boisgelin" citée par Yves COATIVY “La noblesse léonarde au XVe siècle”, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. CXXV, 1996, p. 296 : bibliothèque municipale de Saint-Brieuc ms. 32
D. Copie du XVIIIe siècle d’une copie plus ancienne citée par Yves COATIVY “La noblesse léonarde au XVe siècle”, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. CXXV, 1996, p. 296. Par rapport à B, plus complet pour les nobles mains lacunaire pour les métayers : Centre de Recherche Bretonne et Celtique M 2454
a. Édition sous forme d’armorial d’après B : sans nom [traditionnellement attribuée au marquis de REFUGE], Armorial & nobiliaire de l’évêché de Saint-Pol-de-Léon en 1443, sans lieu [Paris], sans date [entre 1674 et 1691], 64 p., réédité en 1863 avec introduction et notes de Pol POTIER de COURCY à Paris (XXI-129 p.) dont un fac-similé parue à Versailles en 2003 (XXI-129 p.)

Réformation de 1467
A. Original brulé le 05 août 1792
B. Copie citée par Hervé du HALGOUET, Répertoire sommaine des documents manuscrits de l’Histoire de Bretagne antérieurs à 1789 conservé dans les dépôts publics de Paris, tome I bibliothèque nationale et archives nationales [seul paru], Saint-Brieuc, 1914, p. 79* : bibliothèque nationale de France, ms. fr. 33170

Réformation de 1534
A. Original brulé le 05 août 1792
B. Copie citée par Hervé du HALGOUET, Répertoire sommaine des documents manuscrits de l’Histoire de Bretagne antérieurs à 1789 conservé dans les dépôts publics de Paris, tome I bibliothèque nationale et archives nationales [seul paru], Saint-Brieuc, 1914, p. 79* : bibliothèque nationale de France, ms. fr. 33170

Montres

Montres générales des nobles de l’évêché de Léon reçues à Lesneven le 06 avril 1467
A. Original perdu
B. Copie citée par Yves COATIVY “La noblesse léonarde au XVe siècle”, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. CXXV, 1996, p. 296 : bibliothèque nationale de France, ms. fr. 22361

Montres générales des nobles, annoblis et autres sujets aux armes de l’évêché de Léon reçues à Lesneven les 04 et 05 septembre 1481
A. Original perdu
B. Copie du XVIIe ou début du XVIIIe siècle de A plus connu sous le nom de "manuscrit de Boisgelin" : bibliothèque municipale de Saint-Brieuc ms. 32
C. Copie légèrement moins compète que B faisant partie archives de Lesquiffiou transcrite par Louis Le Guennec citée par Yves COATIVY “La noblesse léonarde au XVe siècle”, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. CXXV, 1996, p. 297 : AD29, 34 J 114
a. D’après B : Hervé de PARCEVAUX de TRONJOLY, "Montres générales des nobles de l’évêché de Léon reçues à Lesneven en 1481", Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. CXXXIII, 2004, p. 251-301

Montres générales des nobles, annoblis et tenants fiefs nobles en l’évêché de Léon tenues à Lesneven le 25 septembre 1503
A. Original perdu
B. Copie non sourcée
a. Édition souvent fautive d’après B : chevalier de FRÉMINVILLE, Antiquité du Finistère, 1835, t. II, p. 380-426

Montres générales des nobles de l’évêché de Léon tenues à Saint-Pol-de-Léon le 15 mai 1534
A. Original perdu
B. Copie fait au début du XVIIe siècle isuue des papiers de Pol Poltier de Courcy
a. D’après B : Louis Le GUENNEC, "Convocation du ban et arrière-ban de l’évêché de Léon et de la châtellenie de Morlaix-Lanmeur (1534-1708)", p. 55-87

Rôle des nobles sujets aux bans et arrière-ban de l’évêché de Léon reçus à Saint-Renan le 24 août 1557
A. Original perdu
B. Copie de A : Achrives Penmarc’h, château du Rusquec, ms. papier 8 feuillets
a. Henri BOURDE de LA ROGERIE, Une montre à Saint-Renan (24 août 1557), Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, y. XXV, 1898, p. 94-108