Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Château de Champtocé, où naquit Gilles de Laval, seigneur de Rais (XIII-XVIe siècles) .
Photo A. de la Pinsonnais (2006).

Nos derniers articles

  • Michel Nassiet étudie la fidélité de la noblesse bretonne pendant la guerre de succession au regard de leur parenté, en s’appuyant principalement sur le cas des Rohan.

  • Chateauneuf - Visite du marquisat (1704)

    par Armand Chateaugiron, le 18 juillet 2019.

    Procès-verbal de la visite du marquisat de Chateauneuf, suite à son érection en faveur de messire Jacques-Louis de Beringhen, premier écuyer du Roi, par Guillaume de Marbeuf, président à mortier au parlement de Bretagne, Joachim Descartes et François de Guersans, conseillers audit parlement, en novembre 1704.

  • Le Plessis-Bertrand - Visite du comté (1704)

    par Armand Chateaugiron, le 14 juillet 2019.

    Procès-verbal de la visite du comté du Plessis-Bertrand (Saint-Coulomb), suite à son érection en faveur de messire Jacques-Louis de Beringhen, premier écuyer du Roi, par Guillaume de Marbeuf, président à mortier au parlement de Bretagne, Joachim Descartes et François de Guersans, conseillers audit parlement, en novembre 1704.

  • Charpentier - Réformation de la noblesse (1669)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 10 juillet 2019.

    Jean et Olivier Charpentier, sieurs de Lessac et de Hardas, présentent leurs preuves de noblesse devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne à Rennes en 1669. Jean est maintenu en vertu de lettres d’anoblissement de 1655, tandis qu’Olivier, qui n’en bénéficie pas, est débouté.

  • La noblesse commerçante nantaise (XVIIe-XIXe siècles) : une noblesse ouverte ?

    par Olivier Pétré-Grenouilleau, le 8 juillet 2019.

    Olivier Pétré-Genouilleau aborde la nécessité d’une étude renouvelée de la question de la noblesse commerçante bretonne à la fin de l’Ancien Régime et affine et élargit les réflexions présentes dans son ouvrage L’argent de la traite.