Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

La Roche-Jagu en Ploëzal, édifié en 1405 par Catherine de Troguindy après autorisation du duc Jean V.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Armorial du Vaumeloisel A-B (1/6)

Vendredi 8 février 2008, texte saisi par François du Fou, Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2018 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Paul du Breil de Pontbriand, Encore un ancien Armorial Breton, Revue Historique de l’Ouest, Vol. 10, notices et mémoires, 1894, p. 5-16, 333-351, 543-554, 799-812 et vol. 11, notices et mémoires, 1895, p. 78-84, 117-148.

Citer cet article

Paul du Breil de Pontbriand, Encore un ancien Armorial Breton, Revue Historique de l’Ouest, Vol. 10, notices et mémoires, 1894, p. 5-16, 333-351, 543-554, 799-812 et vol. 11, notices et mémoires, 1895, p. 78-84, 117-148, 2008, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 14 décembre 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article469.

A

Abbé (L’) [1]. – Seigneurs de la Rivière-Quédillac, en la paroisse de Quédillac, évesché de …, portoient : d’azur à une croisse d’or, accostée de 2 croissants d’or.
1387, Jehan L’abbé eust X livres par mois par ordre du duc Jehan, pour avoir tenu garnison à Blain, sous Allain de Malestroit, Chevalier. Vidi.
1418, Jamet L’Abbé, secrétaire du Duc. Vidi.
Du 10e novembre 1670. – M. de Lesrat, rapporteur.

Abbé (L’) du Clos. – Addition à G. le B. :
Jacques l’Abbé, esc. L’an 1373. – Guesclin, p.379.
1437, sceau de Messire Roland L’Abbé, chev. sgr du Clos. – Mém de M. de Molac, reféré estre tiré des titres de …

Abbé (L’). – Anciens seigneurs des Aubrays, par. de …, évesché de Nantes, païs de Retz, portoient : de gueules à 3 crosses d’or posées en pal, 2.1.

Aliou. – Vidi le sceau de Besclin Aliou, qui vivoit en l’an 1407, en Bretaigne, qui avoit pour sceau : 3 pots ou estamats avec leurs anses.

Alléon. – 14.., Fouquet Alléon, pour sceau : Bande chargée de 3 croissans, accostée d’une étoile [2].

Anger. – Du Plessis-Anger, par. de Lieuvron, év. de Saint-Malo, ancienne chevalerie-bachelerie ; sont issus de la maison de Lohéac. – De vair à 3 croissants de gueules. – les seigneurs de Crapado, mesmes armes. A la Réformation, ne mirent points les croissans.
1423, Jean Angier, chambellan du Duc.
Etc.

Appigné. – Paroisse du Rheu, év. de Rennes.
Il y a eu des seigneurs, du nom d’Appigné, chevaliers dans le siècle de 1400, et alliés avec de bonnes maisons comme celle de la Lande, seigneurs de Guigner.
Les anciens seigneurs du nom d’Appigné portoient pour armes :d’argent semé d’ancholies renversées, la tige en haut, soutenues de gueules. Le nom finit en 1300, et tomba dans la maison des seigneurs portant le nom de Botherel.

Aubigné. – Radulphus de Albigneio confirmavit abbatiœ Veterisvillœ… Son sceau : 5 fusées.
1200, Compositio inter Willelmum de Albigneio et priorem Sancti Salvatoris de Landis ; testibus Gilone de Meletia, Willelmo de Filgeriis. – Le sceau dudit Albigneio : Losangé de … et de …

Avenel. – Seigneur de la Villeneuve : de gueules à 3 aigles esploïées d’argent.
Grande famille en Normandie, mais il faut l’attache, car ceux qui restent en Normandie sont douteux.

B

Balazé. – Il y a eu des seigneur du nom de Balazé qui possédoient la terre du Chastelet dans la paroisse de Balazé, dans la baronnie de Vitré. Portoient : d’or au lion de sable, accompagné de billettes de sable.

Bart (Le). – Des seigneurs de ce nom ont possédé la terre de Varière, ainsy que j’ay veu par des sceaux de l’an 1405 … de Bertrand Le Bart et de Jan Le Bart, sieur de Varière, de l’an 1466.
D’azur à un léopard d’argent. – Elles sont ainsy dans la vitre d’une chapelle de la paroisse du Rheu.
Me Macé Le Bart, officier du duc Jehan, l’an 1317.
1391, frère Jehan Le Bart, naguère abbé de Saint-Melaine, âgé de 80 ans, dit que Macé Le Bart, son oncle, fust chancelier de Bretaigne pendant quinze ans.
1386, Bertrand Le Bart avoit procès contre Pierre Hattes, par la Cour de Rennes, devant Me Guillaume L’Evesque, commissaire.

Bavalan. – Messire Jehan de Balavan, chev. 1364. – Mém. de M. de Molac.
1374, Jehan de Bavalan, sceau : 2 fasces.
1384, Jehan de Bavalan avoit procès contre le sire de Beaumanoir.
1477, Amaury, sgr de Bavalan, dans une montre.
En la chapelle de Bavalan qui est à Prières, il y a un escusson de sable à un pal d’or, accompagné de six croix recroisettées d’argent, aussy mises en pal, 3 à droite et 3 à gauche, qui est apparemment Bavalan, et un autre escusson d’argent à 2 fasces de sable, qui est Quifistre.

Bazoges. – Seigneurie, de paroisse de …, évesché de Rennes : de sable à une croix engreslée d’or.
1415, messire Jan de Bazoges, chev., mary de dame Aliénor des Roches, dame de Marsillé. Vidi.
Dlle Aliette de Bazoges, fille messire Regnault de Bazoges, l’une des damoiselles de la Duchesse, avoit 80 L. de gages.
1418 (ou 1415), Messire Jehan de Bazoges, du Conseil du Duc, et son fils amé chev. et chambellan. Vidi.
Etc.

Beaufort. – 1244, Alanus, dominus Bellifortis, cum assensu Haviseœ luxoris miœ, dedi abbatiœ Velerisvillœ, etc. – Le sceau est : 3 escus qui semblent estre chargés chacun de 10 billettes, 4.3.2.1.

Beaulon. – J’ay veu actes passés à Rennes de Jehan de Beaulon, sieur de la Raussaye (je croie que c’est Rosaye en Vesins), de l’an 1400 et 1415, et mesme d’Olivier de Beaulon, mary de Guillemette de Vigeray, de l’an 1490, lesquels de Beaulon avoient pour armes, dans leurs sceaux : Un chevron accompagné de 3 roses feuillées, 2 en chef, 1 en pointe.

Beaumont. – 1294, Messire Jehan de Beaumont, auquel M. de Molac donne pour armes : d’azur au lion d’or, accompagné de fleurs de lys d’or sans nombre.

Beaumont. – Jehan de Beaumont, sgr de la Villemalart, l’an … ; M. de Molac luy donne : D’argent à trois pieds de biche de gueules, onglés d’or, 2.1, posés en pal, au lambeau d’azur.
1384, Jan de Beaumont, alloué de Rennes, et Jan Mauvoisin, faisans pour le Duc.
1386, Morice de Beaumont avoit procès par la Cour de Rennes contre Perrot de Beaucé et sa femme.
1390, M. Alain de Beaumont renonce à demander au Duc et à ses successeurs aucune chose ès chastellenies de la Guerche et de Chasteaulin-sur-Tref. (Ch. Arm. L. cass. 9).
1387, Pierre de Beaumont avoit X l. par mois pour avoir esté en garnison au chasteau de Blain par ordre du Duc.
Vidi un sceau de Jan de Beaumont par la Cour de Rennes, de l’an 1400, chargé de 3 fers de flèche, la pointe en bas, ou qui paroissoient tels, et au dessous de l’escu deux lettres I. B.
Vidi un sceau de Marie de Beaumont, par la Cour de Pontivy, qui pouvoit estre : 3 pieds de biche ou forces ouvertes, au franc quartier chargé d’un croissant. L’acte de l’an 1362.

Beaumont. – J’ay veu plusieurs sceaux du siècle de 1400, et particulièrement de Jehan de Beaumont, au pied des actes passés par la Cour de Rennes, lequel de Beaumont avoit pour armes : 3 channes et un lambeau à 3 pendans.
1406 : Jean de Beaumont, sceau : 3 channes, un lambeau à 3 pendans, dans un aveu rendu au seigneur de Montigné, près Rennes.
1417 : Jean de Beaumont avoit 86 l. 13 s. 4 d.m. de gages au service du Duc.

Bellemer. – 1263, Robert de Bellemer, sire de Guemenetz, vendit à Allain, vicomte de Rohan, son oncle, son haras de la forest de Loudéac, et tout ce qu’il avoit, pour 70 l.m.
Robert de Bellemer, chevalier, seigneur de Kémenet-Guingamp, confirme, l’an 1251, une donation que Rivalon … recteur (ou receveur) de Corlé, a tout le droit qu’il avoit à Saint-Felen (?), en la paroisse de Silfiac ; et est parlé d’Eudes, fils Audren, chevalier, et Allain, fils …, et Geffroy, fils Auffray Tudual. Scellé du sceau d’Allain de Trégaranteur, son séneschal.
1240, se voit que Raymond de Beaumer avoit donné à Thomas de Beaumer, son frère, les terres de Guémené-Guingamp, de … et de la Roche.
Thomas de Bellemer, sgr de Guémené-Guingamp, son sceau à un acte de 1485. – Titres de l’abbaye de Bonrepos. Faudroit voir.
1377, Jehan, sire de Longueval, chevalier, et Jeanne de Beaumer, sa femme, avoient vendu à Jehan du Fou, faisant pour n. h. monsieur …, vicomte de Rohan, les ville, chasteau et chastellenie de Guémené-Guingamp, qui estoient l’héritage de ladite Jeanne de Beaumer, fille de messire Thomas de Beaumer, pour 3 400 l. d’or.
1414, M. Guillaume du Val et Jeanne Le Parisy sa femme, et Henri, leur fils aisné, à cause de son droit ès héritage du sieur de Beaumer, qui avoit esté seigneur de Guémené-Guingamp, à cause de Mabille de Beaumer, aïeule dudit héritier, mère de sa mère, fille du sire de Beaumer, s’accommodèrent, avec n. et p. Charles de Rohan, sgr de Guémené-Guingamp. – Mémoires de M. de Molac.

Bellouan. – Sieur de Montorin. – M. Mahé luy donne pour armes : d’azur à la fasce d’or chargée d’une hure de sanglier au naturel, accompagnée de deux estoiles d’or en chef et un croissant d’argent en pointe.
1401, Grégoire de Bellouan mist son sceau à un aveu rendu au sgr de la Chapelle, qui estoit une aigle esploïée et un baston en bande.
Vidi un sceau de Perrot de Bellouan à un acte de 1403, passé à Ploërmel, qui estoit un escu en pointe couché, chargé d’une aigle esploïée. Sur l’escu, un casque.
1401, le sceau de Grégoire de Bellouan pareil fort qu’il y avoit sur l’aigle une cotice ou bande. Vidi.
1380, Renaud de Bellouan mist son sceau : Une aigle esploïée sans cotice.

Benaise. – Vidi un acte de 1412, par lequel Jan Benaise, à cause d’Olive, sa femme, rendit aveu au seigneur d’Apigné, de maison, hébergement et dépendances, et que ledit Benaise avoit pour sceau : Un escu chargé d’un pot à anse, et pour supports deux satyres.

Berien. – En la trêve de Quergrist, paroisse de Neuillac, évesché de Quimper, au duché de Rohan, portoit : de gueules à une croix engreslée d’or, au chef d’or, chargé de 5 coquilles de gueules.

Bernier. – Seigneurs de la Chapelle-Bernier, év. de Saint-Malo : d’argent à la fasce de gueules, accompagnée de 3 quintefeuilles de gueules.
Estienne et Charles, escuiers, 1368.
Jehan Bernier, sgr de la Chapelle, l’an … : d’argent à la fasce de gueules, accompagnée de 3 roses pommelées d’or, 2 en chef, 1 en pointe.
J’ay veu dans un ancien armorial : d’argent à la fasce de gueules accomp. de 7 roses de gueules, 4 en chef, 3 en pointe, et que les seigneurs du Lattay, en la paroisse de Guenio (Guenroc), avoient nom Bernier.

Bérue. – Maison de la Bérüe, paroisse de Balazé, évesché de Rennes : Echiqueté d’or et de sable.
Olivier de la Bérüe, escuier, 1371.
Jeanne de la Bérüe, dame de la Bérüe, fille de Raoulet, et de Jeanne de Mesbesnard, porta par mariage la terre de la Bérüe à Pierre Yvette, et Jeanne Yvette, leur fille, la porta à Jehan de Beaumanoir, seigneur du Besso.

Bertho. – Guillaume Bertho, escuier, par un acte de septembre 1263, donna à l’abbaye de Bonrepos des choses dans la paroisse de Bosque … et avoit pour armes une fleur de lys. – Titre de Bonrepos.

Bertho. – Sgr de la Villejosse, de Bellone, de la Cornillière : d’or à un espervier contourné de sable, grilleté et sonneté, accompagné de 3 merlettes de sable, 2 en chef et 1 en pointe.
1384. Dès cette année-là, Jehanne Bertho estant mort, Perrette la déguerpie se présenta au parlement général contre Roland Enguerrand et sa femme, et eurent procès par la Cour de Lamballe. Ladite Perrette …, Le Nepveu.

Beschaton. – 1412, Robin Beschaton. – Sceau dudit Robin, à l’aveu rendu au seigneur vicomte de Loïat : Une estoile et 3 sortes de pots à anse, 2 en chef et 1 en pointe.

Bestein. – Vidi, dans un acte de la Cour de Ploërmel, Pierre Bestein qui avoit pour sceau l’escu couché en pointe, chargé d’une fasce qui semble semée d’hermines ; « deux lions pour supports de l’escu, surmonté pour cimier d’un vol fait en bannière ».

Besteuc [3]. – L’an 1295, vivoit Pierre Besteuc, escuier, qui avoit du bien proche Josselin. – Son sceau : Une fasce chargée d’hermines et un lambeau en chef.

Beubry. – Geffroy Beubry dans les osts du Duc, 1204.
Geoffroy Beubry estoit, l’an 1384, avec le Duc, quand, allans de Quimperlé à Quemper, les paroissiens de Trévou reconnurent le Duc pour leur seigneur supérieur.
Guillaume de Beubry espousa Amette de la Bruère, dont sortis Amou de Beubry, qui espousa Jan de Chef du Bois, seigneur de Bruslé.

Beuf (Le). – Ancien nom des seigneurs de Nozay, portoient : De gueules à un bœuf d’or, suivant le cartulaire de Rochefort.
Briand le Bœuf, chevalier, 1275, bail dans un titre de Redon. Son sceau estoit : Une croix cantonnée de 4 lions, ce qui fait voir que les armes de cette maison n’estoient pas encore fixées.
L’an 1294, M. Briand le Bœuf, sire de Janz et de Nozay…

Beuf (Le). – Seigneur du Trou, paroisse de Merzer, évesché de Tréguier. – Selon M. du Vieuxchastel : De gueules à une teste de bœuf d’or.

Bignan. – D’azur à 3 coquilles d’argent en pal, party de gueules à la demi molette d’argent.
Guill. de Bignan, miles, 1252, vendit des villages à l’abbaye de Prières.

Bintin. – Seigneurs de Bazouges près Hédé, de la Corbonnaye et de Tixue : D’azur à une croix engreslée de sable.
Informez-vous, car j’ay veu en un ancien armorial : De sable à la croix engreslée d’argent.
J’ay veu des sceaux qui avoient la croix engreslée.
1390, Aveu fourny à M. Bertrand de Bintin.
1500, Escuier Jean de Bintin et Mathurine de Bourgneuf, sa femme, seigneur et dame de Bazoges, de Chasteaux et des Chapelles, rendirent aveu de la terre des Chapelles escheue en rachapt par le décez de Marguerite Valaise, dame des Chapelles, sous le Plessis-Giffart.

Boc. – 1386, M. Jehan de Boc, mort, avoit pour veuve Jeanne Poildegrue, laquelle plaidoit par la Cour de Nantes.

Bochic. – Addition à G. le B. : Portoit : Fascé, ondé or et azur.

Bodégat. - Addition à G. le B. : Maison dans laquelle il y a eu des chevaliers, située dans la paroisse de Mohon, évesché de Saint-Malo, relève de Porhoët.
Vidi le sceau de Jan de Bodégat, de l’an 1385 (ou 1335), qui estoit : Un chevron et 3 besans, 2 en chef, 1 en pointe, chaque besan chargé d’une hermine.

Bodrier. – Maison noble, paroisse de Toussaincts, évesché de Rennes, dont les seigneurs portoient le nom de Bodrier ou Boedriez, et pour armes : D’argent au chevron de sable, accompagné de 3 tourteaux de gueules.

Bodrimont. – 1248, Edouard Bodrimont, chevalier, promist que si Pierre de Rohan et Ollivier de Lanvaux alloient contre les conventions faites avec le Duc, qu’il … au Duc.
Un Guillaume de Bodrimont mist son sceau à un acte du 1er octobre 1418, par la Cour de Pontivy ; ses armes estoient : Deux fasces nouées.

Bois de la Roche. – Vicomté, possédée par des seigneurs du nom de du Breil, dont l’héritière espousa un seigneur du nom de Montauban, puis par des seigneurs du nom de Volvire.

Boisjagu. – Paroisse de Mauron, évesché de Saint-Malo : 3 aigles de gueules, membrées d’azur.
1409. – Olivier de Boisjagu mist son sceau à la requeste de Thomas de Montfort. Le sceau chargé de 3 aigles, 2.1. Vidi. – Un cimier qui est la teste de cerf.

Boismarquer. – Maison noble, paroisse d’Iffendic, évesché de Saint-Malo, dont l’héritière, nommée Jeanne de Boismarquer, espousa Ollivier de Coëtridouc ; elle portoit : D’argent à 3 merlettes de sable, suivant le sieur du Tertre.

Boisrobin. – Maison noble, paroisse de Marcillé, évesché de Rennes, sous la vicomté de Marcillé, membre de Vitré.
J’ay veu un ancien armorial qui donne pour armes au Boisrobin : D’azur à 3 testes de léopard ou coq ( ?) … d’or, lampassées de gueules.

Boisvin. – De gueules à 3 feuilles de vigne d’or, 2.1. ainsy qu’on voit dans les vitres de Toussaincts.
Vidi le sceau de Jean Boisvin, seigneur de la Prévalais, paroisse de Toussaincts près Rennes, de l’an 1413, qui estoit en escu en pointe couché, chargé de 3 feuilles de vignes, 2 en chef et 1 en pointe, pour supports : 2 oiseaux, un casque tourné, surmonté pour cimier une feuille de vigne.
Pierre Boisvin, procureur général, 1403. – Tiltre de Redon.
François Boisvin, authorisé de Raoulet, son père, escuier, seigneur de la Prévalais.
Guillaume Boisvin signe, 1461, sergent ( ?) passe de la Cour de Matignon-lès-Rennes ; sceau de ladite Cour : Un fretté, et le contre scel…

Bonfils. – 1404, Guyon Bonfils : une quintefeuille couronnée, apposée à un aveu rendu à l’abbaye de Montfort.

Bonnet. – 1384, Simonet de Bonnet, l’un des secrétaires de feu Mme Jeanne de Bretaigne.
J’ay veu un acte de l’an 1340, auquel est le sceau de Jehan Bonnet, qui est un aveu rendu au seigneur d’Appigné ; ledit Bonnet avoit pour sceau : Un escu chargé de 3 bonnets.
Il y en a aussi dans l’arrière-ban de Normandie qui avoient pour armes : D’argent à la fasce de sable, chargé de trois besans, accompagnée de trois bonnets d’azur, 2 en chef, 1 en pointe.

Borgne (le). – Addition à G. le B. : 1320 Geffroy le Borgne, chevalier, avoit un procès avec Ollivier, sire de Montauban, et furent renvoïés par le Roy plaider en Bretaigne, comme sujet du Duc.
1411 ( ?), Monsour Guill. le Borgne mist son sceau pour Guill. d’Avaugour, chevalier, seigneur de Cargois. – Le sceau dudit le Borgne : Une croix, l’escusson orné d’un casque, et, pour cimier une corne.
On a veu, dans un arbre généalogique des Touronce, une de leurs mères portant le nom le Borgne, à laquelle ils donnoient pour armes : De gueules à une fasce d’or accomp. de 6 besans de…

Botherel. – Ancien escusson des Botherel, seigneurs d’Apigné, en verre, dans une chapelle du prieuré d’Apigné : D’argent au lion de sinople, couronné, armé et lampassé d’or.
Il y avoit, dans le siècle de 1300, deux seigneurs de ce nom et portant les mesmes armes, dont l’un espousa l’héritière du nom d’Apigné, et l’autre l’héritière du nom de Cicé auprès de Rennes. – La branche de Botherel, seigneurs d’Apigné, fini en 1650, dans la maison de Carcado, portant le nom de Séneschal, et, quant à la branche des Botherel, seigneurs de Cicé, dès l’an …, dans la maison du Hac.
Il y a encore des Botherel, seigneurs de Mouillemuse, paroisse de Vern, évesché de Rennes, qui portent pour armes : D’argent au lion morné de sinople.
1404. Le sceau d’Ollivier Botherel, seigneur de Mouillemuse : Le lion et deux ancholies des deux costés du lion en chef. – Trouvé aux archives de Saint-Melaine.
1518. Hamon Botherel, dapifer, et Guy, dapifer, dans un acte de Conan, duc, du consentement de Berthe, sa mère. – Mémoires de M. de Molac, tiré de Saint-Pierre de Rennes.
1160. Reginaldus Botherel, présent à une confirmation des biens donnés aux chevaliers du Temple.
1181. Renaud Botherel, séneschal Geffroy, fils ; Henry, roy d’Angleterre et duc de Bretaigne. – Mémoires de M. de Molac.
1181. Reginaldus Botherel, présent à une fondation faite en Bretaigne, au profit de l’abbaye de Marmoutiers.
Radulphus Botherel, présent à une confirmation faite à Rennes, par Geffroy, fils Henry, duc de Bretaigne, des fondations faites par Roland et Allain de Dinan, seigneurs de Dinan à, l’abbaye de Pontpillac ( ?), sans date.
Promesse d’asseoir 80 l. de rente en, la paroisse d’Elven, en mariage faisant de Guillaume, le fieux M. Geffroy dou Vieuxchastel, chevalier, et Plézou, la fille de M. Geffroy Botherel, seigneur de Quintin, et d’Aliénor …, de laquelle assiepte furent cautions Monsr de Rostrenen et Monsr de Derval.
J’ay encore veu un armorial, parmi les Mémoires de M. de Molac, qui donne pour armes aux Botherel : D’argent au chef de gueule, chargé d’un lambeau à 3 pendans d’azur, chargé de 8 besans d’or. Je ne scay pas d’où on a tiré cela.

Bouays (du). – Jean dou Bouays, seigneur de Brecquigny, avoit pour sceau : Un lion couronné, lampassé, et un petit croissant mis en haut, au costé droit de l’escusson, l’an 1427.

Boucherie. – Seigneur de la Boucherie. – Je ne scay si cette terre est en Bretaigne ; si elle y est, c’est dans l’évesché de Nantes ; mais j’ay veu que, l’an 1485, un Roland de la Boucherie espousa Gillette Le Roux, dame de Fromenteau, paroisse de Vallet, évesché de Nantes.
La Boucherie portoit : D’azur au chef d’or. – Ce nom finist par Renée de la Boucherie, mariée, l’an 1585, à Jean de la Tousche, sieur des Planches.

Boucquidic. – Maison, paroisse d’Iffendic, évesché de Saint-Malo.
On voit dans la nef de ladite église un escusson couché, chargé d’une teste de bouc, et, pour cimier, un oyseau naissant.

Bouessel. – Les seigneurs de la Villegast, évesché de Rennes, ont porté le nom de Bouessel, et pour armes : De gueules à un croissant d’argent, accomp. de 6 coquilles de mesme en orle, 3.2.1.

Bouessière. – Maison éteinte, seigneurs de Montfromery, paroisse de la Chapelle-Janzon, évesché de Rennes, sous la baronnie de Fougères, portoient pour armes : D’argent au lion morné passant, coupé de gueules et de sinople. Cette maison finist par une héritière, vers l’an 1470, dans celle de Beaucé.

Bouessière. – En Parigné : Un léopard couronné, dont on a veu des sceaux.

Bouessière. – Robin ou Roland de la Bouessière, chevalier, seigneur de Launay-Baudouin, paroisse de Baguer-Picant, et Olive de Beaumanoir, sa femme vivoit environ l’an 1240. Leur tombeau eslevé au milieu du chœur. – M. de Molac donne pour armes : D’argent à 3 rocs de sable, et marque que l’héritière de la Bouessière fust mariée à N. … Bréhant, seigneur de la Roche en Finiac (Yffignac).

Bouexière. – Jehan de la Bouexière mist son sceau pour M. Jehan de Penhouët, capitaine de Morlaix, Monseigneur le duc de Bourgogne l’en aïant pourveu. – Le sceau dudit de la Bouexière : Bande de 6 pièces.
Arnauld de la Bouexière présent à la fondation du prieuré de Dinan par les seigneurs de Dinan, entre les années 1084 et 1119.
1292, Jean de la Bouexière fust establi capitaine et garde de Lamballe, par le seigneur de Montauban, procureur du Duc, des forteresses de Penthièvre, et, l’an 1307, à la garde du chasteau du Croisic.

Bouteville. – Joannes de Bouteville, dominus de Chaane, et Hodearda, uxor ejus, consentirent que les héritages donnés par Pierre Bardoul à l’abbaye de Saint-Sulpice, qui estoient sous le fief dudit seigneur de Chaané, demeurassent à ladite abbaye, et, l’an 1276, mesme chose pour ce que avoit donné Guillaume Chenart, armiger, et Alix, sa femme, du consentement de Guillaume Chenart, son fils aisné, etc.
1270, Hervé de Bouteville, séneschal du Duc à Broérec et à Ploërmel. – Son sceau estoit : Un léopard, apposé à une confirmation de donation faite à l’abbaye de Prières, par Péan, seigneur de Malestroit.
Etc.

Boutier. – Il y a eu des gentilshommes de ce nom, seigneurs de la Motte-Boutier en Meillac, évesché de Dol. – Gironné de gueules et d’hermines, suivant les alliances de Beaumanoir du Besso.
1235, Hubert Boutier, nommé entre les vassaux de Combourg, dans l’enqueste du seigneur de Combourg.
1291, Thomas Boutier, chevalier. – Mémoires de M. de Molac.
Un Jean Boutier estoit chevalier, l’an 1368.
1370, Thomas Botier : Le gironné d’hermines.
Adam Botier, cum assenu Petronillœ, uxoris suœ, dedit abbatiœ Veterivillœ… - Son sceau : (Fascé de … et de … de 6 pièces).
Boutier, seigneur de la Hirlais, aisné.

Braies. – 1411, Sceau de Pierre de Braies : 3 chevrons endentelés.
J’ay veu dans une vitre de l’église de Mouaigné : (Trois chevrons endenchés et coupés).
Il y a eu un de Braye, seigneur de Mouaigné.
1451, Pierre de Brays, garde naturel de Geffroy et de Janne de Brays, eust procès contre Pierre Botherel, seigneur d’Apigné.

Brécart. – Portoit : D’argent à 3 pommes de pin d’or, à la fasce nervée d’argent et d’azur, et 6 tourteaux d’azur, 3 en chef, 3 en pointe.
1438, Arthur de Bretaigne, comte de Richemont, donna l’Isle de Bréhat à Jacqueline, avouée de Bretaigne, sa fille bastarde, et la maria dans ladite année avec Arthur Brécart, et luy donna 200 escus d’or à la couronne et 50 marcs d’argent et 100 livres de rente, mais depuis, le duc d’Estempes, comte de Penthièvre, retira ladite isle de Bréhat de Catherine Brécart.
1458, Arthur Brécart institué capitaine de Saint-Aubin du Cormier.
1460, Arthur Brécart ancien connestable de Rennes, fust confirmé pour avoir la garde des portes Mordelaise, Saint-Michel, rue aux Foulons, et Saint-Georges.

Bréhal. – Seigneurs du Perray : D’argent à 3 colombes de sable, becquées et membrées de gueules, 2 en chef et 1 en pointe.
1321, Olivier de Bréhan mist son sceau à un acte passé par la Cour de Penthièvre, qui estoit un arbre où il y a 2 oyseaux affrontés en chef.

Bréhant. – Seigneurs de Glescoët, en la paroisse de Bréhant-Loudéac.
Vidi un sceau de Jean de Bréhan, seigneur de Glescoët, de l’an 1393, qui estoit un escusson chargé de 3 macles.
J’ay veu dans les vitres d’une chapelle de l’église de Bréhan-Loudéac, un escusson qui n’est pas ancien et qui porte : De gueules à 7 macles d’or, 3.3.1, mais ils ne portoient que 3 macles.
Le sieur vicomte de L’Isle et le sieur de la Villeneufve portent : De gueules à 7 macles d’or, mais ils n’en devroient porter que 3, comme Glescoët.
Il y avoit une branche du nom de Bréhant, sortie de Glescoët, qui a possédé pendant quelque temps la terre de Saint-Eloy, dans la paroisse de Plœuc, évesché de Saint-Brieuc, dont l’héritière fust mariée à … l’Evesque, seigneur de Langourla.

Bréhant. – Seigneurs de la Roche-Bréhant, paroisse de … ; Bréhant, seigneur de Gallinée et du Plessis de Mauron en 1681, conseiller au Parlement : De gueules au léopard d’argent ; et Bréhant, seigneur de la Roche, de Fougères ; le sieur du Chesnay et de Lourme : De gueules au léopard d’argent, couronné d’une couronne ou chapeau de triomphe d’or.

Breil (du). – Addition à G. le B. : Des seigneurs de ce nom là ont anciennement porté ce nom là (sic) au Bois de la Roche.
Mathieu, chevalier, l’an 1177.
Robert (Guillaume) du Breuil, l’an 1235, dans l’enqueste faite contre le Duc pour l’évesque de Dol.
Guérin, escuier, l’an 1400 (?) suivant les monstres de l’histoire de du Guesclin.
1440, Guillaume du Breil eust un pourpoint de satin que luy donna le Duc.
1387, Escuier Colin du Breil, connestable et garde du chasteau de Sussay, pour 4 hommes de deffense et 12 arbalestriers, luy comptés pour 1 homme d’armes.
1441, Colin du Breil, me d’hostel de la comtesse de Laval, eust de la garde-robe du Duc 5 aulnes de fin gris (?) de Montrevilliers, pour une robe, et 2100 de fin gris à 9 tires pour l’asseoir, avec 100 vestes (?) de gris en timbre pour le retz. Item 5 aulnes de fin morguain (?) pour une autre robe, et 1000 de menue … pour l’asseoir.

Breil (du). – Maison noble, paroisse de Gévezé, évesché de Rennes, dont Jeanne du Breil, héritière et dame du Breil, espousa André Brunel. – Elle portoit : D’azur à 2 espées d’argent en sautoir les pointes en bas [4], selon ce que m’a dit M. de Guer.

Brelront. – 1306, Guil. de Brelront avoit pour sceau : 3 huchets, 2.1, apposé à un aveu rendu à l’abbaye de Montfort.
1412, Guillaume de Breilront : 3 barillets et une estoile en chef.

Breteil. – Paroisse, évesché de Saint-Malo, dans l’église de laquelle il y a pour escussons : D’argent à une croix pattée de sable, puis, Party d’argent au lion de sable, à la croix pattée ; autre escusson : Escartelé aux 1er et 4e : d’azur à une croix alaisée d’argent, aux 2e et 3e : d’azur à 3 cors de chasse d’argent, liés de mesme, 2 et 1.

Brignac. – De gueules au sautoir d’argent. – Evesché de Vannes, sous le fief de la Chapelle en Sérent. – Je ne scay si ces armes estoient celles des Guillemetz.
Pierre de Brignac, abbé de Redon, 1508 ; mesmes armes.
On voit, ce me semble, les mesmes armes sur un tombeau en l’église d’Elven.
1504, Renaud de Brignac, conseiller de me d’hostel de la reine Anne.

Broons. – Addition à G. le B. : 1420, Messire Guillaume de Broon eut 120 l. t. pour tenue ( ?) du dernier parlement.
Ollivier de Broons, abbé de Saint-Melaine à Rennes, enterré dans le sacraire du grand autel, l’an … ; on voit ses armes qui estoient une croix frettée, et dans les vitres : D’azur à la croix d’argent frettée de gueules.
1504, François de Broon, premier pannetier de la Duchesse.

Broutay. – Maison noble, paroisse de la Croix-Helléan, évesché de Saint-Malo, sous Porhoët.
On m’a dit avoir veu dans des mémoires de M. de Missirien, que les anciens seigneurs de cette maison portoient pour armes : D’azur à l’aigle esploïée d’or, becquée et membrée de gueules.
Cette maison du Broutay est possédée depuis …, par des seigneurs du nom de Quélen, lesquels ont escartelé avec leurs armes l’aigle cy-dessus.

Bruc. – Addition à G. le B. : 1248, Allain de Bruc, évesque de Tréguier.
Me Jehan de Bruc, du Conseil du Duc, comme officier, 1406. – Titre de Redon. – Estoit séneschal de Broérec ; fust, l’an 1417, évesque de Tréguier.
1409, Geffroy de Bruc, escuier, eust 100 livres du Duc pour la dépense de ses voïages faits ès mandées du Duc, avec hommes d’armes ; Me Jan de Bruc, du Conseil du Duc, estoit présent lors de ladite ordonnance.
1410, Geffroy de Bruc, receveur de Redon pour le Duc.

Brun (le). – Voy. Kermorvan.

Buchon. – D’azur à 3 fleurs de lys d’argent, 2.1.
Ollive, dame du Buchon, espousa Jehan du Parc, seigneur de la Motte.

Bulléon. – Vidi un acte de 1393, par la Cour de la vicomté de Rohan, d’un Guillaume de Bulléon, qui avoit pour sceau un escu chargé d’une cotice ou baston en bande, accomp. de flammes ou main ouvertes. – M de Langle m’a dit que ce…
Guillaume Bulléon parmi les domestiques du duc de Bretaigne, l’an 1402.
1481, Allain de Bulléon dans une monstre sous…
M. de Langle possède la terre de Kerjosse de Léon, paroisse de Plu…, évesché de Vannes, venue dans sa maison par Jeanne de Bulléon … Guill. de Bulléon, seigneur de Kerjosse, et Louise le Godec. Il m’a dit qu’ils écrivoient indifféremment Bulléon ou Bul…, et qu’ils estoient anciennement seigneurs de la Ferrière, paroisse de Bulle…

Buzic. – 1360, Sceau de Salomon Buzic, près Lannion : (Ecartelé aux 1 et 4 : une pièce informe pouvant être une tour, aux 2 et 3 : une pièce ressemblant à une grenade).


(à suivre...)


[1NdT : Cet article a été saisi par François du Fou.

[2Le sceau est figuré et non décrit par l’auteur. Il en est de même pour toutes les armoiries que nous donnons entre parenthèses.

[3Le rapport du nom et des armes fait croire qu’il ne faut pas distinguer Pierre Besteuc et Pierre Bestein.

[4Ces armes paraissent être celles d’André Brunel, et non de Jeanne du Breil, sa femme.