Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Château de la Moglais, bâti par la famille du Bouilly, près de Lamballe (XVIIIe siècle).
Photo A. de la Pinsonnais (2005).

Quengo (de) - Réformation de la noblesse (1669)

Jeudi 8 novembre 2007, transcription de Philippe Caron.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives Départementales des Côtes d’Armor, 78 J 1.

Citer cet article

Archives Départementales des Côtes d’Armor, 78 J 1, transcrit par Philippe Caron, 2007, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 23 octobre 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article458.

Télécharger cet article

Quengo (de) - Réformation de la noblesse (1669)
107.9 ko.

Extraict des registres de la reformation de la noblesse du pays et duché de Bretagne [1].

Entre le procureur général du roi demandeur d’une part

Et messire René de Quengo chevalier compte de Tonquedec chef de nom et d’armes,

Et messire Silvestre de Quengo chevalier sieur du Pongant deffendeurs d’autre part.

Vu par la chambre establie par le roi pour la reformation de la noblesse du pays et duché de Bretagne par lettres patentes de sa majesté du mois de janvier 1668 veriffiées en parlement, deux extraits de comparutions faites par lesdits deffendeurs au greffe d’icelle les 28 7bre 1668 et 2e de ce present mois portant leurs declarations d’estre gentilzhommes issus de chevaliers et pretendent être maintenus en laditte qualité de chevaliers et aux honneurs, titres, préminances des vrais gentilshommes de nom et d’armes issus d’antienne chevalerie, et de porter pour armes d’or au lion de sable armé et lempassé de gueulle, lesdittes declarations signées Le Clavier greffier ;

Arbre généalogique desdits deffendeurs par laquelle il est articullé que de Allain de Quengo premier seigneur de Quengo et de Alliennor de Guenescan issut Eon de Quengo puisné duquel et de Gillette Le Provost heritiere du Rochay sa femme, issut Jan de Quengo seigneur du Rochay duquel et de Perrinne de Bruc sa femme, issut Rolland de Quengo seigneur du Rochay, duquel et de Beatris Madeuc fille de Rolland Madeuc sire de Guemadeuc et de Catherine de Rosternen issut Guyon de Quengo seigneur du Rochay duquel Guyon et de Perronnelle de Bogier heritiere du Vaudeguy, fille de Guillaume de Bogier seigneur de Vaudeguy tresorier du duc et de Françoise de Tehillac sa femme issut Jean de Quengo second du nom seigneur du Rochay et de Vaudeguy duquel Jean second et de Françoise de Liniere fille de François de Liniere seigneur de la Motte Rouge et de Jeanne du Bellay de la Courbe sa femme issut François de Quengo seigneur du Rocher et de Vaudeguy lequel epouza Jacqueline de Bourgneuf fille de René de Bourgneuf seigneur de Cucé Dorgeres premier president et de Louise Marquer dame des Gailleulles dont issut René du Quengo seigneur du Rochay comte de Tonquedec duquel et de dame Silvie d’Espinay fille de François d’Espinay seigneur de Brons et de Sylvie de Rohan sa compagne est issu lesdits deffendeurs, sçavoir ledit sieur compte de Tonquedec fils aîné, et ledit sieur du Pongan puisné, duquel René et de son 1er mariage avec Simonne de Perefix de Beaumont fille de messire Charles Perefix chevalier seigneur de Beaumont commandant pour le roi en la ville et chateau de Nantes et de dame Gabrielle d’Harouis son epouse est issu René Guillaume de Quengo fils aîné, (blanc) du Quengo non nommé son puisné et est ledit seigneur (blanc) marié avec damoiselle Françoise Silvie d’Espinay fille unique de Urbain chef de nom et d’armes d’Espinay marquis de Vaucoulleurs et de dame Servanne Frotter son epouse.

Procés verbal fait devant l’alloué et juge ordinnaire de la cour et jurisdiction de Loudeac, l’un des sieges particulliers du duché de Rohan pairie de France, a requête dudit messire René de Quengo chevallier seigneur compte de Tonquedec du Rochay et autres lieus de la description et ruine de l’antien chasteau de Quengo dans lequel entrautre choses est raporté que sur le manteau de cheminée etant dans la grande salle de la principalle maison est un ecusson de tuffeau en bosse suporté par deux magot un casque au dessus ledit escusson armoyé au premier cartier de trois espées en pal la pointe en bas au second quartier sont cinq fusées au tiers cartier est une croix a quatre espez au quatriesme est un lion rampant et au millieu dudit ecusson sont sept macles dans lesquelles armes l’on n’a peu blasonner veu quelles etoient en bosses anciennes sans aucunes peintures et dans la même salle fut remarqué en une vieille vitre etant dans une grande fenêtre un ecusson en rotondité entouré de rayons au premier cartier duquel est d’or a un lion rampant de sable armé et lempassé de gueulle au second cartier duquel sont sept macles d’or de gueulles, au tier cartier d’azur a un sautouer dantellé d’or cantonné de quatre pezans d’or, au quatrieme cartier est pareil lion que au premier cartier, et en plusieurs autres endroits de laditte maison et chateau furent trouvés les armes du Quengo en alliance avec les armes de plusieurs autres maisons considerables, procés verbal datté du 31e 8bre 1668 signé François Frabot alloué et Jean Losco notaire adjoint ;

Enquête d’office faite par la cour du duché de Pentevre au siege de Moncontour sur la plainte et denoncy faite par noble et puissant François du Quengo chevalier de l’ordre du roi seigneur du Rochay Vaudeguy et Le Pontgant touchant le ravage vol pillage et incendie des titres et autres meubles fait audit lieu et maison du Rochay par grand nombre de gendarmes et soldats ; ladite enquête du 9e juin 1589 signée Claude du Rufflay et Le Nevou,

Un acte passé par la cour de la vicomté de Rohan le huitiesme juin 1390 par lequel Allain seigneur de Quengo Alliennor de Quenesquen sa femme donnent du consentement de Allain du Quengo leur fils aîné et herittier principal presomptif et attendant a Eon de Quengo puisné pour sa legitime la terre et seigneurie de Lindreu, manoir dommaine fiefs estangs, moulins, obeissance et seigneurie desquelles choses ledit Allain aîné reçut ledit Eon son frere puîné a homme lequel lui en fist hommage et obeissance comme juveigneur d’aisné par un baiser de bouche et mains jointe a la coustume, ledit acte signé et garanti ;

Un extrait de la chambre des comptes tiré par ledit deffendeur en presence du procureur général du roy en icelle le 4e Xbre 1668 par lequel ce void qu’en la reformation des nobles de l’eveché de St Brieuc fait en 1427 soubz la paroesse de St Sanson est denommé au rang des autres nobles Allain de Quengo, ledit acte signé et garanti,

Lettres de chevalerye de l’ordre du Camail donnée a Guillaume du Quengo le 18e 9bre 1440 signée et garantie,

Acte passé entre nobles gens Jean de Quengo, seigneur de Quengo, et Guillaume du Quelenec, seigneur dudit lieu du Quellenec, par lequel ledit seigneur de Quengo concedoit audit seigneur du Quelenec le droit de sepulture dans les enfeux prohibitifs qui lui apartenoient en l’eglise parochialle du Mur a cause de ses predecesseurs seigneurs de Quernesquen et de Quergueval [2], ledit acte datté du 14e 7bre 1459 signé Charles de Botmar passé et Boscher passé ;

Un estrait de la chambre des comptes levé en presence du procureur general du roy en icelle le 3e 8bre 1668 par lequel les reformations des nobles de l’eveché de St Brieuc faites aux années 1462 et 1465 sont signée A. de Quengo, ledit extrait duement signé et garanty ;

Acte de partage a viage et bienfait baillé par noble homs Allain de Quengo seigneur de Quengo a Jean du Quengo son frere juveigneur es successions de deffunts Jean seigneur du Quengo, et Margueritte Malleon [3] leurs pere et mere datté du 16e juillet 1491, signé de Quengo, Allain de Quengo, et Gicquel passé.

Acte passé par la cour des reguaires de Nantes, entre nobles personnes Allain du Quengo escuyer seigneur dudit lieu du Quengo et damoiselle Richarde Lespervier sa femme et compagne espouse fille de feu Robert L’Espervier chevalier en son vivant seigneur de St Thomas et noble damoiselle Jeanne L’Espervier dame de St Thomas soeur germaine et aînée de ladite dame du Quengo, ledit acte datté du 22e juin 1492 signé et garanty,

Ledit extrait de la chambre des comptes par lequel ce void que en la refformation des nobles de l’evêché de St Brieuc faite en 1513, soubz la paroisse de Saint Sanson est raporté que François de Quengo seigneur dudit lieu tient en ladite paroisse le manoir mettairie et herbregement de Quengo o tous et chacunes ses apartenances noblement de tous temps sans en debvoir nulles ne aucunes choses roturieres, ledit acte signé et garanty,

Un acte de transaction passée entre Eon du Quengo et Guillemette Le Provost son epouse d’une part et Hardouin Bertin d’aultre touchant la succession collateralle de Perrot Longue Epée seigneur du Rochay, ledit acte datté du 24e juillet 1410 duement signé et garanty,

Un extrait des registres de la chambre des comptes dans lequel est denommé en plusieurs refformations et en divers temps le nom des Provost comme personnes nobles, ledit extrait signé et garanti ;

Un contrat a tiltre de cens fait par Eon de Quengo et Jean de Quengo son fils herittier principal et noble de Guillemette Le Provost sa mere dame du Rochay a Jean Goubin datté du 16e 8bre 1421 signé et garanty et scellé ;

Un acte de baillée a domaine congeable fait par noble escuyer Jean de Quengo sieur du Rochay et de la Housais a Aubin Lamandé et Guillaume Lamandé son fils datté du 30e mars 1448, signé et garanty,

Acte de partage noble donné par Rolland de Quengo qualiffié noble escuyer sieur du Rochay a Catherine de Quengo femme compagne espouxe de Guillaume Millon dans les successions de Jean de Quengo et de Perrine de Bruc sa femme leur pere et mere communs desquels ledit Rolland est qualiffié fils aîné herittier principal et noble, et ladite Catherine juveigneure a condition a laditte juveigneure de tenir son partage en juveigneurye de sondit ainé, ledit acte datté du 8e mars 1464 signé et garanty,

Autre acte de partage a viage et bienfait donné par ledit Rolland de Quengo qualiffié noble escuyer herittier principal et noble de Jean de Quengo son pere seigneur du Rochay et de Perrinne de Bruc sa mere, a Amaury de Quengo son juveigneur aux biens des successions dudit Jean et de laditte de Bruc, ledit acte datté du 1er 7bre 1468 signé et garanty,

Autre acte de partage a viage et bienfait baillé par ledit Rolland de Quengo, qualiffié noble escuyer herittier principal et noble desdits Jean de Quengo et Perrine de Bruc seigneur et dame du Rochay a Guyon de Quengo son juveigneur aux successions desdits deffunts leur pere et mere, en datte su 27e 9bre 1467 signé et garanty et scellé,

Un acte de transaction passée entre nobles gens Rolland de Quengo et damoiselle Beatris Madeuc sa femme compagne espouse sieur et dame du Rochay et noble et puissant Rolland Madeuc sieur de Guemadeuc et de Launay touchant le partage dû a ladite Beatris Madeuc par ledit Rolland son frere aîné en la succession d’autre Rolland Madeuc sieur dudit lieu leur pere commun datté du 23e janvier 1493 signé et garanty ;

Un acte de transaction passée entre ledit Rolland de Quengo seigneur du Rochay, et Guillaume Meleuc fils de feu Jean Meleuc, touchant certaines rentes deues audit Rolland comme ayant esté acquises par Eon de Quengo son ayeul duquel il estoit heritier principal et noble, ledit acte datté du 20e 9bre 1464 signé et garanty,

Un acte passé entre ledit Rolland de Quengo qualliffié noble escuyer seigneur du Rochay d’une part et Marie Hastonnet touchant une rente censive pretendue par ledit du Quengo en qualité d’herittier principal et noble de Eon de Quengo par representation de Jean du Quengo son pere, ledit acte datté du 9e juillet 1469 signé et garanty et scellé ;

Une autre transaction passée entre ledit Rolland de Quengo soubz les mêmes qualités de noble escuyer seigneur du Rochay herittier principal et noble de deffunt Jean de Quengo son pere d’une part et les y denommés dattée du 13e mai 1482.

Huit actes qui sont contrats, transactions et procedures faites et passez entre ledit Rolland qualiffié, noble escuyer seigneur du Rochay, La Hardiais et La Houssais et plusieurs autres gentilzhommes entr’autres les sieurs de Kermadero Le Venneurs de Bodehal de Launay Madeuc et de Brefeillac et de Kervero, lesdits huit actes dattés des 13e 8bre 1464, 15 9bre 1466, 1er juin 1473, 15e 8bre 1479, 24e Xbre audit an, 26 avril 1481, 22e juillet 1482, 12 avril 1483 et 26 janvier 1491 duement signées garanties et scellées ;

Un exploit judiciel randu entre noble damoiselle Beatris Madeuc dame de la Hardiais veufve Rolland de Quengo son feu mari seigneur en son temps du rochay en son nom et comme tutrice et garde de Jean François Magdelaine et Margueritte de Quengo enfans mineurs dudit Rolland de Quengo procréez en ladite damoiselle et Rolland de Quengo son fils aîné procureur fondé en procuration d’elle et Pierre de Quengo en son nom et comme curateur de noble escuyer Guyon du Quengo sieur dudit lieu du Rochay, ledit acte datté du 12e juillet 1498 signé et garanty.

Autre exploit judiciel rendu entre ledit noble escuyer Guyon de Quengo seigneur du Rochay fils et herittier principal et noble de deffunt noble escuyer Rolland de Quengo seigneur dudit lieu son pere et Pierre Huet sieur du Bouillon, datté du 11e mars 1498 duement signé et garanty

Autre exploit judiciel ensuit au siege presidial de Rennes le 24 fevrier 1501 entre haut et puissant Jean de Chaslon prince d’Orange seigneur de Moncontour demandeur contre Guyon de Quengo escuier sieur du Rochay qualiffié fils de Rolland de Quengo concernant l’instance de blasme intentée par ledit prince d’Orange et seigneur de Moncontour, contre le minu fourni par ledit Guyon de Quengo pour parvenir au rachat dû par le decez dudit Rolland son pere, ledit acte signé et garanty ;

Autre exploit judiciel rendu audit presidial de Rennes entre trés haute et puissante dame, dame Pheliberde de Luxembourg en son nom et comme tutrice et garde da hault et puissant Filbert de Chalon prince d’Orange comte de Tonnech de Penthevre sieur du Lac et de Moncontour et Guyon de Quengo escuyer seigneur du Rochay touchant l’impunissement dudit adveu datté du 14e fevrier 1502 signé et garanti,
Acte judiciel portant distribution d’advocats fait entre noble escuyer Guyon de Quengo seigneur du Rochai et Charles Le Forestier seigneur du Boishardy datté du 9e Xbre 1497, signé et garanti ;

Sentence rendue en la cour de Moncontour entre noble escuyer Guyon de Quengo seigneur du Rochay et Charles Le Forestier seigneur du Boishardy, dattée du 16e Xbre 1497, signée et garantie,

Acte passée entre noble escuyer Guyon de Quengo d’une part et Noel Hoüeslais datté du 1er mars 1498.

Acte d’assiepte fait par noble homs Guyon de Quengo seigneur du Rochay des rentes y mentionnées a Allain Tasset datté du 8e mai 1503 ;

Un acte passé entre noble homs René de Tehillac sieur dudit lieu de Tehillac, de la Roche Hervé et du Plessies Peillac et nobles homs Jean de Quengo sieur du Rochay et de Vaudegui, touchant le droit naturel qui pouvoit competer et apartenir en principal et levée à Mathurine de Tehillac es successions et richesses de nobles homs François de Tehillac, chevallier et Allienor de Vouluire [4]. sa femme compagne et espouze en leur vivant sieur et dame desdits lieus de Tehillac et de la Roche Hervé, du Plesseis de Peillac pere et mere de ladite feue Mathurine de Tehillac ayeulle maternelle dudit Jean de Quengo datté du 18e janvier 1552, signé et garanty,

Lettres patentes de Pierre duc de Bretagne, comte de Monfort et de Richemont donnée le 23e avril 1456, signé Pierre et sur le reply par le Duc, et de son commendement Saoulet et scellée, octroyée a son bien amé et feal escuyer et conseiller Guillaume de Bogier portant concession du droit de faire eriger une justice pattibullaire en la seigneurie de Veudegui apartenante audit Bogier,

Autres lettres patentes de François duc de Bretagne comte de Monfort, de Richemont, d’Estampes et de Vertus donnée a Nantes le 3e jour de mai 1475, signée François et plus bas par le Duc de son commendement Colliné et scellée, obtenues par son amé feal escuyer Guillaume de Bogier conseiller dudit duc et tresorier de son espargne par lesquelles conformement aux precedantes ledit duc lui auroit permis audit de Bogier de faire construire, lever et ediffier et maintenir justice patibullaire a deux posts en ses terres et seigneuries en tels lieus et endroits que bon lui eut semblé pour justicier, pugnir et coriger les hommes condamnez par sa cour, et vouloit qu’il jouist des droits d’espaves, galoiz, successions de batard et dezerance de lignée dans sesdits fiefs et d’autres debvoirs, noblesse, proffits et esmoluments quelsconques apartenants a autres sujetz ayant hautte moyenne et basse vairie (?),

Lettres de recognoissance de François duc de Bretagne compte de Monfort et de Richemont, d’Estempes et de Vertus de debvoir par debit de compte rendu par son amé et feal escuyer Guillaume de Bogier qui avoit eté tresorier de l’espargne du duc Pierre, la somme de quatorze cents ecus dattée du 11e mai 1461, signée et garantye,

Autres lettres patentes de Pierre duc de Bretagne comte de Monfort et de Richemont donnée au manoir de L’Estrenne, le 23e jour d’avril 1456, signée Pierre, par le Duc de son commendement Durot, scellée du grand sceau de cire verte sur lacz de soye rouge et verte portant concession a son amé et feal escuyer et conseiller Guillaume de Bogier seigneur de Vaudeguy d’une foire pour être tenue tous les ans et a jamais en perpetuel par ledit de Bogier et ses hoirs seigneurs dudit lieu de Vaudeguy au bourg de St Eutrope en la paroisse d’Allair par chacun jour et fête de monsieur St Eutrope ;

Autres lettres patentes de François duc de Bretagne compte de Monfort et de Richemont, d’Estampes et de Vertus, donnée a Nantes le 26e jour d’avril 1460, signée François et par le Duc de son commendement Duret scellée du grand sceau de cire verte sur lacz de soie rouge et verte portant aussi concession audit escuyer conseiller Guillaume de Bogier du susdit marché et foire,

Lettres de François duc de Bretagne, comte de Monfort, de Richemont, d’Estampes et de Vertus portant concession a noble escuyer Guillaume de Bogier de la capitainerye de Solidor dattée du 14e fevrier 1474 signée François et plus bas par le duc de son commendement Le Gouz

Autres lettres du même François duc de Bretagne portant acquittement a Guillaume de Bogier des sommes de deniers or et argent dont il s’estoit obligé au feu seigneur et duc Artur de Bretagne tant par actes qu’autrement, lesdittes lettres dattées du 26e Xbre 1464 signée François et au desoubz par le duc de son commendement et en son conseil et auquel le grand maistre, le vischancelier, le president des comptes et le senechal de Nantes et autres estoient signé Millet et scellé,
Autres lettres du même François duc de Bretagne portant concession a escuyer Guillaume de Bogier d’une pention de la somme de huit vingt livres par an a être payé par mois ou par cartier sur les deniers de receptes et finances dudit duc lors faites ou a faire, dattée du 20e feuvrier 1474 signée François et plus bas par le duc de son commendement Le Gouz

Autres lettres dudit François duc de Bretagne par lesquelles entrautres choses en renumeration des bons et agreables services lui rendus par son bien amé et feal escuyer Guillaume de Bogier seigneur du Vaudeguy ledit duc l’auroyt retenu et institué son conseiller aux gages que par l’estat de ses finances lui eussent esté ordonnez, lesdittes lettres dattées du 5e janvier 1487 signé François et plus bas par le duc de son commendement de Forrest et scellée ;

Une brevet des seigneurs de Pollzain chevalier conseiller et chambellan du roy des Romains son souverain seigneur et maistre et marechal de son hostel et Jacques de Gondebault secretaire en ordonnance et de gens de guerre dudit seigneur leur maître et ses embassadeurs et procureurs speciaux par lequel pour les bons et agreables services que ledit Guillaume de Bogier sieur de Vaudeguy y avoit fait a la rayne leur souveraine dame et affin qu’il eust eté plus enclin de servir ledit roy des Romains, et laditte rayne, lesdits embassadeurs et procureur auroient donné et octroyé au nom dudit roi leur souverain seigneur la somme de trois mil livres monnois ayant lors cours en Bretagne, ledit brevet datté du 28e Xbre 1490 signé et garanty et scellé ;

Acte judiciel rendu entre noble et puissant Jean du Quelenec vicomte du feu [5] seigneur de Guemené et damoiselle Perronnelle de Bogier veufve de feu Guyon du Quengo en son temps seigneur du Rochay en qualité de tutrice et garde de Jean de Quengo son ainé fils et seul herittier principal et noble dudit deffunt Guyon de Quengo datté des 25 et 26e mars 1519 signé et garanty,

Contract de vente a condition de raquit fait par laditte damoiselle Peronelle Bogier dame de Longonal, tant en son nom que pour et au nom de Jean de Quengo son fils escuyer sieur du Rochay a Allain Millon sieur du Coudray fils feu Pierre Millon en son temps sieur de la Ville Delex datté du 3e mai 1526 signé Phelipes passé et Le Long passé au pied duquel est le raquit fait par ledit Jean du Quengo du 7e 7bre 1545 signé Jacques Jorel, Philippes et Millon.

Acte de partage donné par Jean de Quengo escuyer sieur du Rochay et de la Hardiays a Jean de Quengo son oncle en la succession de Rolland de Quengo et Beatris Madec ses ayeuls et ayeulle et pere et mere dudit Jean de Quengo oncle puisné dans lequel est raporté que les terres et herittages baillé au partage audit puisné sont pour les tenir pendant sa vie seulement et a viage comme juveigneur de bonne maison qui se gouvernoient suivant l’assise du compte Geffroy de nombre desquels ledit Jean fils dudit Rolland a reconnu ladite maison du Rochay estre, ledit acte datté du 28e 9bre 1520 signé de Launay passé et Phelipes passé ;

Aultre acte de partage donné par ledit Jean de Quengo sieur du Rochay dans la même succession desdits Rolland de Quengo et Beatrix Madeuc ses ayeuls et ayeulle a damoiselle Magdelaine de Quengo sa tante femme et compagne de escuyer Ollivier Rochedeuc datté du 13e mai 1553 signé Duadal et Morin et scellé,

Acte d’assiepte faite audit escuier Jean de Quengo sieur du Rochay comme fils aîné herittier principal et noble de feue Beatrix Madeux son ayeulle du partage dû a ladite Madeuc dans les successions de Rolland seigneur de Quemadeuc et de Catherine de Rosternan ses bisayeuls maternels, datté du 3e mars 1531 signé Jean Gourdel passé,

Et autre acte de transaction passée entre Jean de Quengo escuyer seigneur du Rochay et damoiselle Françoise de Lignieres sa femme d’une part et damoiselle Perronnelle de Lignieres sa soeur aînée femme et compagne d’escuyer Georges Dorange sieur de la Courbe herittiere principalle et noble de deffunts nobles homs Christophle de Liniere seigneur dudit lieu de Lignieres de Launay et de la Tromonnais touchant sa succession datté du 25e 7bre 1548 signé Bregel et Leduc ;

Contract de mariage d’entre damoiselle Renée du Quengo fille aînée de noble escuyer Jean du Quengo sieur du Rochay et de Vaudeguy et de deffunte damoiselle Françoise de Lignieres en son vivant dame de la Troncjonnaye avec nobles homs François de Chamballan seigneur de Chamballan du Branduis et de la Ricardais datté du 18e juillet 1561 signé et garanty ;

Acte de partage noble et advantageux donné par noble et puissant François de Quengo seigneur du Rochay et Vaudegui comme fils aîné heritier principal et noble de deffunte damoiselle Françoise de Linieres a dame Renée de Quengo dame du Boisglé, datté du 3e mars 1581, signé R. Odion et Ju. Odion,

Pouvoir donné par Jean de Bretaigne, duc d’Estampes, comte de Penthevre, chevalier de l’ordre, gouverneur et lieutenant général pour le roy en Bretaigne, a Jean de Quengo sieur du Rochay de faire la reveue de l’arriere ban de l’evêché de Vannes datté du 24e 7bre 1553, signé Jean de Bretaigne et plus bas par ledit seigneur duc gouverneur et lieutenant general, gis Charrurier (?) et scellé sur le dos duquel est la publication faite en presence du senechal et procureur du roi de Vennes et autres du 3e fevrier audit an 1553, signé de la Nau,

Un certifficat du seigneur de Bonylle, lieutenant général pour le roy en Bretaigne de ce que ledit sieur de Pongreal estoit employé au service du roi soubz la charge du capitaine Quengo, datté du 3e avril 1569, signé Bonylle et scellé, et plus bas par ledit seigneur signé Dupré.

Adveu rendu par noble homs Jean de Quengo seigneur du Rochay et de Vaudeguy de ladite terre et seigneurie du Vaudeguy a la seigneurie de Rieux le 11e juin 1542, signé et garanty,

Autre adveu fourni par ledit Jean de Quengo qualiffié nobles homs sieur du Rochay, de Langast, du Vaudeguy de sadite terre et seigneurie du Rochay a la seigneurie de Penthevre, datté du 31e juillet 1556, signé et garanty.

Contrat de mariage de noble et puissant François de Quengo seigneur du Rochay, Vaudeguy, La Perchais, La Troncenays et autres lieus avec damoiselle Jacqueline de Bourgneuff fille aînée de noble et puissant René de Bourgneuff chevalier seigneur de Cucé, Orgeres, La Motte Carcé et autres lieus conseiller au conseil privé du roi et premier president de Bretagne et de dame Louise Marquer dame des Gailleulles et de Treguer sa femme datté du 2e juin 1582, signé Gaultier et Bardoul notaires secretaires du roi.

Contract de vente fait par escuyer Nicollas de Pellinec sieur de la Ville Chaperon a hault et puissant messire François de Quengo seigneur du Rochay datté du 5e janvier 1582, signé La Riviere et Le Coniac,

Contract de vente fait par hault et puissant Guy sires Desplaux [6] comte de Chemillé baron de Mortaigne Mauson et autres lieus chevalier de l’ordre du roy gentilhomme ordinaire de sa chambre, de la terre et seigneurie de Pongant a noble et puissant messire François de Quengo chevalier seigneur du Rochay, du Vaudeguy, La Perchais, La Tronsonnais et autres lieus, datté du 5 août 1587, signé Fourchart,

Contract de vente de la terre de la Noëtain fait par Bertrand Quenouart escuyer sieur de Launay, a noble et puissant messire François de Quengo chevalier de l’ordre du roi sieur du Rochay et Vaudeguy du 3e juillet 1586.

Cinq actes qui sont arrêts de la cour et sentences des requêtes du pallais a Rennes en dattes des 24e janvier 1585, 25 8bre 1588, 5e 8bre 1589, 18e janvier 1596 et 5e avril audit an, signez et garantis par lesquels ce void que ledit François de Quengo est en tous lesdits actes qualiffié de messire, chevalier de l’ordre du roi, seigneur du Rochay et du Vaudeguy.

Inventaire certification et prisage des biens meubles, lettres, tiltres et enseignements de la succession dudit defunt messire François du Quengo vivant seigneur du Rochay, Vaudeguy, fait a requête de dame Jacqueline de Bourgneuff dame douairiere dudit lieu du Rochay mere et tutrice des enfans d’elle et dudit deffunt seigneur du Rochay son mari en dattes des 11e, 12e, 13e, 14, 16 et 18e janvier 1595.

Acte de partage noble et advantageux donné par messire René de Quengo fils aîné herittier principal et noble de deffuncts messire François de Quengo, et de dame Jacquemine de Bourgneuf vivants seigneur et dame du Rochay, Vaudeguy, Le Gourmené, Pongant, La Noëtain, La Hardiais, La Percherayes et autres lieus, a escuyer Jean de Quengo, dame Louise de Quengo compagne espouse de noble et puissant Toussaint de Perrien seigneur de Brefeillac Querbrézelec et a dame Renée de Quengo compagne espouze de messire Ollivier du Chastellier seigneur de la Haultais conseiller du roi en son conseil d’estat et president en son parlement de ce pays des biens de la succession desdits deffunts sieur et dame du Rochay pere et mere communs desdits de Quengo datté du 8e août 1611, signé Natural et Caud.

Contrat de mariage de haut et puissant messire René de Quengo seigneur du Rochay, Le Veudeguy, Le Ponganp, Gourmené, La Perchais et autres lieux avec damoiselle Sylvie d’Espinay fille de hault et puissant messire François d’Espinay vivant chevalier de l’ordre du roi seigneur de Brons, baron de Mollée, Beaumont, La Grande Bouessiere, Longaunay et autres lieus (et) de haulte et puissante dame Sylvie de Rohan dame desdits lieus ses pere et mere, ledit contrat datté du 17e juillet 1616, signé Livault et de Launay notaires royaux.

Lettres du roi Charles neufviesme qui porte en la superscription a mon sieur d’Espinay chevalier de mon ordre capitaine de cinquante hommes d’armes de mes ordonnances par laquelle il lui donnoit commission de bailler le collier de l’ordre au sieur de St Denoual datté du 9e mai 1570, signé Charles et plus bas Philipes ;

Aultre lettre du roy Henry 3e dont l’adresse porte a mon cousin le marquis d’Espinay chevalier de mon ordre, et au commencement du texte, mon cousin par laquelle il le prioit et lui enjoignoit de se trouver aux Etats, dattée du 9e mars 1579, signé Henry et plus bas Bruslart,

Lettre de cachet addressée par le roi Henry 4, le 13e 7bre 1598, pour faire homologuer le mariage d’entre le compte de Nenteuil fils aîné du marquis de Schomberg et de la damoiselle d’Espinay petitte fille de sa chere et bien amée cousine la marquise d’Espinay comme ayant esté le principal autheur dudit mariage, signée Henry et plus bas Forget.

Contrat de mariage de hault et puissant messire François d’Espinay sire de Brons baron du Molay seigneur de Beaumont, Longaunay, Aucallen, La Grande Bouessiere et du Bois Hervé fils unique et principal heritier de haut et puissant seigneur Anthoine d’Espinay et de dame Renée de Herisson vivants seigneur et dame desdites baronnyes et terres cy dessus avec damoiselle Silvie de Rohan fille de trés hault et trés puissant seigneur messire Louis de Rohan prince de Guemené pair de France, et de deffunte haulte et puissante dame Eleonor de Rohan en son vivant princesse de Guemené sa compaigne espouse datté du 23e janvier 1593, signé et garanty,

Contract d’acquêt fait par messire René de Quengo chevalier de l’ordre du roi seigneur du Rochay, Le Veudeguy, Le Pongont, Gourmené, La Perchais, La Noe Taigne, Longaunay et autres lieus du baillage fief jurisdiction et obeissance de Limoalen, d’avec hault et puissant messire Charles Descossé [7] marquis d’Acigné admiral hereditaire de Bretaigne, et de dame Helaine de Beaumenoir sa compagne datté du 14e avril 1621, signé Charles de Cossé, Helaine de Beaumenoir, Gicquel Martin Orieux et Regnauls notaires royaux et scellé,

Autre contract d’acquêt fait par ledit René de Quengo qualiffié noble et puissant messire chevalier de l’ordre du roi seigneur du Rochay et autres lieus de la terre et seigneurie de Molac d’avec hault et puissant messire René de Biragne chevalier de l’ordre du roi gentilhomme ordinnaire de sa chambre seigneur de Montigny Molac et La Morlaix datté du 6e août 1628, signé René de Biragne, René de Quengo, Durand et Y. Le Drogo.

Acte judiciel fait en la jurisdiction de la cour du duché de Penthevre pairye de France au siege de Moncontour le 27e août 1644, par lequel dame Silvie d’Espinay veufve dudit feu hault et puissant messire René de Quengo vivant chevalier seigneur du Rochay et de Vaudeguy compte de Tonquedec La Marche a Monfort et autres lieus est de l’advis de plusieurs de ses parens même de ceux de son dit mary tous de personnes de qualité eminante instituée tutrice de leur enfans mineurs, sçavoir de messire Sylvestre du Quengo, et au regard de haut et puissant messire François de Quengo chevalier seigneur comte du Rochay Tonquedec et autres lieus, fils ainé messire René de Quengo seigneur de la Marche, et de damoiselle Philipes de Quengo furent mis en la jouissance de leurs biens soubz l’hautorité de curateurs ledit acte datté du 27e août 1644 signé Gilles Visdelou, François Clement et Jagou ;

Induction des susdits actes dudit messire René de Quengo chevalier compte de Tonquedec deffendeur fournie audit procureur général du roy le 15e de Xbre 1668 ; tendante et les conclusions d’icelle a ce qu’il soit maintenu et gardé au droit de prendre les qualités de messire et de chevalier, et user de tous autres tiltres prerogatives et privileges qui peuvent apartenir a gentilzhommes nobles de toute race et issus d’antienne chevalerye,

Requete dudit messire Sylvestre de Quengo chevalier sieur de Porgond par laquelle il declare employer les actes produits par ledit sieur de Tonquedec son frere aîné et conclut par saditte requete a ce que joignant icelle ordonner que jointement avec sondit frere il sera maintenu en la qualité de chevalier et comme tel qu’il sera employé au rolle d’yceux, laditte requete mise au sac par ordonnance de laditte chambre de ce jour 2e janvier.

Conclusion dudit procureur general du roi et tout ce que par devers ladite chambre a eté mis et induit murement consideré

La chambre faisant droit sur l’instance a declaré et declare lesdits René et Silvestre de Quengo et leurs dessandants en mariage legitime nobles et comme tels a permis ausdits René et Silvestre de Quengo de prendre la qualité d’escuyer et chevalier et les a maintenus aux droits d’avoir armes et escussons timbrez apartenants a leurs qualités et a jouir de tous droits, franchises, exemptions, immunités, preminances et privileges attribuez aux nobles de cette province, ordonne que leurs noms seront employés au rolle et catalogue des nobles de la senechaussée de Rennes. Fait en laditte chambre audit Rennes le deux janvier mil six cent soixante neuf.

L.C. Picquet.


[1Transcription de Philippe Caron. Les passages à la ligne et certaines ponctuations ont été ajoutés pour une meilleure lisibilité.

[2NdT : Kerguenal

[3NdT : lire Mauléon (communication d’Hervé Torchet sur la liste NoblesseBretonne).

[4Volvire.

[5Il semblerait que le copiste ait oublié une ligne ou deux, mais il se peut aussi qu’il se soit trompé et ait écrit du feu pour du Fou. Jean du Quelenec peut en effet être Jean IV du Quelenec, vicomte du Faou et amiral de Bretagne de 1485 à 1489.

[6Lire de Scépeaux.

[7Lire de Cossé.