Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Manoir du Vaumadeuc, en Pléven, possédé à l'origine par les Madeuc, seigneurs du Gué-Madeuc (XV-XVIIe siècles).
Photo A. de la Pinsonnais (2005).

Bédée - Réformation de la noblesse (1669)

Samedi 26 mai 2007, transcription de Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales des Côtes d’Armor, 2 E74.

Citer cet article

Archives départementales des Côtes d’Armor, 2 E74, transcrit par Amaury de la Pinsonnais, 2007, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 28 juin 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article414.

Télécharger l’article

Bédée - Réformation de la noblesse (1669)
89.7 ko.

Bédée

B
D’argent à trois rencontres de cerf de gueules.

Extrait des registres de la Chambre establie par le Roy pour la refformation de la noblesse du pays et dusché de Bretagne par lettres patentes de sa Majesté du mois de janvier mil six cent soixante et huit vérifiée en Parlement le trantiesme juin ensuivant. [1]

Entre le procureur general du Roy demandeur d’une part, et René Bédée escuyer sieur du Bois Bra, y demeurant paroisse de St Cas, evesché de St Brieuc et ressort de Rennes, et messire Mathurin Bédée sieur de la Metrie Martin et y demeurant paroisse de Pluduno evesché de St Brieuc ressort de Rennes et Cristophle Bédée escuyer sieur de Belleville y demeurant paroisse de Pledran evesché de St Brieuc ressort dudit Rennes, escuyer Michel Bédée sieur des Mollans et Bertrand Bédée escuyer sieur de Malaunay son frère demeurants à leur maison des Mollans paroisse de Pléboulle evesché dudit Saint Brieuc ressort dudit Rennes et Claude Bédée escuyer sieur des Aunays et y demeurant paroisse de Ruca evesché dudit St Brieuc et ressort dudit Rennes, défendeurs d’autre part.

Veu par la ditte Chambre cinq exploits de la comparution faite au greffe d’icelle. La première du 16e jour d’octobre 1668, par par [2] le procureur dudit sieur du BoisBra lequel auroit pour luy declaré soustenir la qualité de noble messire par luy et ses predecesseurs prise, et porter pour armes d’argent à trois testes de cerf coupéés et somméés de gueule deux en chef et une en pointe.

La seconde du 19e novembre 1668, par laquelle ledit sieur de la Metrie Martin auroit declaré maintenir laditte qualité de messire par luy et ses predecesseurs prise, et porter mesmes armes que ledit sieur du Bois Bra.

La troisiesme du 19e novembre 1668, par laquelle le d. sieur des Aunays auroit declaré soustenir laditte qualité de noble et d’escuyer par luy et ses predecesseurs prise, et aussy porter mesmes armes que led. sieur du Bois Bra.

La quatriesme du 23e novembre 1668, par laquelle le dit sieur de Belleville auroit aussy declaré soustenir laditte qualité d’escuyer par luy et ses predecesseurs prise et porter mesmes armes que celles cy dessus certéés.

La cinquiesme et derniere du 5e decembre 1668, par laquelle le procureur desdits sieurs des Mollans et de Malaunay auroit aussy declaré soustenir [3] pour eux soustenir laditte qualité d’escuyer et qu’ils sont issus cadets dudit sieur du Bois Bra et de Malaunay et porter mesmes armes qu’eux.

Inductions d’actes dudit René Bédée escuyer sieur du Bois Bra fils aisné heritier principal et noble de feu Jan Bédée vivant escuyer sieur de Malaunay et du Saudray son père, faisant tant pour luy que pour escuyer Hilaire Bédée son fils aisné heritier presomptif principal et noble sous le seing de Bouchard, procureur en la Cour, fournie et signifiéé à messire Guillaume Raoul conseiller faisant la fonction du procureur general du Roy le premier jour de decembre 1668, par Fraugeul [4] huissier en la Cour, par laquelle led. sieur du Bois Bra, en laditte qualité, soustient estre noble et issu d’extraction noble et comme tel devoir estre luy et sondit fils aisné et leur posterité nés et à naistre en loyal et legitime mariage, maintenus en la qualité de nobles et d’escuyers, et comme estans issus de bonne et ancienne noblesse et led. sr du Bois Bra est chef de nom et armes des Bédée et que la qualité de chevallier luy estre en consequence accordéé et à jouir de tous les droits, honneurs, privileiges, preminences et prerogatives qui appartiennent legitimement à personnes de condition noble et que leurs noms eussent esté employés au roole et catalogue des nobles de la senechausséé de Rennes.

Pour établir la justice desquelles conclusions articulléés, ledit sieur du Bois Bra à faites de genealogie, que ledit Hilaire Bédée est fils d’escuyer René Bédée sr du Bois Bra et de damoiselle Françoise Gouyon de la maison du Vau Rouault, et que ledit René est fils d’escuyer Jean Bédée et de damoiselle Janne Girard de la maison du Bois Bra, et ledit Jan fils d’escuyer Jacques Bédée sieur de Malaunay et de damoiselle Janne de Lesmeleuc, et ledit Jacques fils d’escuyer Jan Bédée sieur dudit lieu de Malaunay et de damoiselle Jacqueminne Bosquen de la maison de la Ville Balenger, ledit Jan est fils aisné heritier principal et noble d’autre Jan, escuyer sieur dudit lieu de Malaunay et de damoiselle Françoise Moisan de la maison des Fresches et à pour son frere puisné René Bédée escuyer sieur des Tousches, qui ayant esté marié à dame Heleine Bouan de la maison de la Brousse, ont eu pour fils aisné heritier principal et noble Cristophle Bédée escuyer sieur de Belleville l’un desdits deffendeurs, et qui a pour puisné d’un autre mariage fait par led. René son père avec dame Anne de Lescouble, René Bédée, escuyer sieur de la Libertais, Jan autem est second fils aisné heritier principal et noble de Robert Bédée escuyer sieur de Malaunay et de damoiselle Héleine Duclos de la maison de la Gourdoüere, ledit Robert est fils aisné heritier principal et noble de Jan Bédée escuyer sieur de Malaunay et de damoiselle Ollive de la Fontaine de la maison de la Cocheraye et de Brehigné, Jan autem est fils d’autre Jan et de damoiselle Catherinne de la Guerrande et de la Villenen de ladite maison de la Guerrande, bonne et ancienne noblesse.

Arrest du 12e jour de decembre 1668, rendu sur deux requestes la première de Michel Bédée escuyer sieur des Mollans et Bertrand Bédée escuyer sieur de Malaunay son frère puisné par lequel laditte Chambre en consequence de la declaration du procureur dudit René Bédée que lesdits Bédée sont de sa famille.

Induction d’actes et pièces de messire Mathurin Bédée sieur de la Métrie Martin faisant tant pour luy que pour escuyer Jean Bédée sieur du Bois Riou son frère puisné par laquelle il articulle que Robert Bédée sieur de Malaunay heritier principal et noble et qui occupe le premier rang epousa en premieres nopces damoiselle Heleine Duclos et eurent de ce mariage escuyer Jan Bédée pour leur heritier principal et noble, escuyer Hilaire Bédée, sieur du Bois Bra, ledit Robert epousa damoiselle Marie le Corgne en secondes nopces, duquel mariage issut escuyer Jacques Bédée sieur du Bois Riou. Ledit Jacques Bédée epousa dame Claude Chapin veusve du sieur du Boisfeillet dont l’heritiere est mariéé au marquis de Coetlogon et de leur mariage eurent pour heritier principal et noble Gilles Bédée escuyer sieur de Mieuxvau, ledit Gilles Bédée escuyer sieur de Mieuxvau épousa damoiselle Francoise Martin et la ditte Martin estoit alliéé en l’illustre maison de Couësquen et eurent de leur mariage escuyer Marc Bédée leur heritier principal et noble, ledit Marc Bédée escuyer sieur de la Metrie Martin eurent pour enfant [5] epousa damoiselle Bonaventure Maupetit et [6] de leur [7], a present dame marechalle de Belfond et eurent de leur mariage eurent [8] pour enfant Pierre heritier principal et noble, François et Janne Bédée. Ledit Pierre heritier principal et noble epousa damoiselle Gillette Jugon de la maison de la Boestardais et eurent de leur mariage ledit messire Mathurin Bédée son puisné lequel conclud à estre luy et sondit puisné maintenu dans laditte qualité de messire et son puisné en celle d’escuyer avec les honneurs et privileiges et prerogatives de nobles et estre mis au catalogue des nobles de la senechausséé de Rennes, laditte induction signifiéé au procureur general du roy le 17e decembre 1668 par Frageul huissier.

Autre induction d’actes de Michel Bédée escuyer sieur des Mollans et Bertrand Bédée, escuyer sieur de Malaunay son frere fils puisné de feu Jacques Bédée escuyer sieur de Malaunay fils aisné heritier principal et noble [9] et [10] de dame Janne de la Chapelle, leur pere et mere concluant à estre maintenu en la qualité de noble et d’escuyer comme estant issu de bonne ancienne extraction noble et a user des prerogatives de la noblesse et leurs armes mis au catalogue des nobles de la senechausséé de Rennes, lad. induction signéé Bouchard pr et signifiéé à messire Guillaume Raoul conseiller en la Cour faisant la fonction du procureur general du Roy, le 21e Xbre 1668, par Busson huissier en la Cour.

Induction d’actes que fournist en la cour escuyer Xphle Bédée sr de Belleville faisant tant pour luy que pour autre escuyer René Bédée sieur de la Libertais son frere puisné du second mariage par laquelle est articullé que messire René Bédée sieur du Bois Bra fils d’escuyer Jan Bédée sieur du Saudray lequel sieur du Saudray estoit fils et heritier principal et noble d’autre escuyer Jacques Bédée sieur de Malaunay et le d. Jacque frere aisné et heritier principal et noble d’escuyer René Bédée sieur des Tousches pere dud. sr de Belleville, led. Jacque oncle dud. sr de Belleville frere aisné de son pere et heritier principal et noble d’autre escuyer Jan Bédée et de damoiselle Jacqueminne Bosquen fille aisnéé de la Villebalenger sieur et dame de Malaunay leur pere et mere, escuyer Jan Bédée et dame Jacqueminne Bosquen sr et dame de Malaunay eurent pour enfans de leur mariage escuyer Jacques Bédée heritier principal et noble et escuyer René Bédée et Josselinne Bédée soeur juveigneure, et qu’icelluy sr de Belleville est descendu dud. escuyer René Bédée sieur des Tousches et de dame Heleine Bouan fille d’écuyer Charles Bouan sr du Boismorin cadet du sr de la Brousse et de dame Anne de Quelnec heritiere de la maison de Belleville led. Bédée et lad. Boüan pere et mere dud. escuyer Cristoplhe Bédée concluant à ce qu’en consequence des actes y certés et produites par induction de messire René Bédée sieur du Bois Bra chef de nom et armes estre lesd. sieurs de Belleville et de la Libertais maintenus en la qualité de nobles escuyers et dans les honneurs privileiges prerogatives des nobles et inscrits au nombre des nobles de cette Province et que leurs noms seront employés au catalogue de la d. senechausséé de Rennes, lad. induction signéé Tuault pr et signifiéé le 23e decembre 1668.

Induction d’actes et pieces d’escuyer Bertrand Bédée sieur des Clos Rouault et de Beauchesne et Gilles et Charles Bédée leur puisnés srs de Belle Ville et de la Nouë et Claude Bédée heritier principal et noble d’escuyer Bertrand Bédée sr des Aulnays, icelluy Bertrand Bédée puisné d’escuyer Pierre Bédée [11] dud. lieu des Clos Rouault lequel estoit puisné d’escuyer Robert Bédée sieur de Malaunay qui epousa damoiselle Clemence de la Planche et eurent pour fils Robert Bédée sieur des Closrouault qui espousa Bonaventure de Lesquen fille de la maison du Plessix Trehen et eurent pour enfants de leur mariage escuyer Pierre Bédée heritier principal et noble et Bertrand Bédée sr des Aunays et François Bédée puisné. Led. Pierre heritier principal et noble dud. Robert epousa demoiselle Catherinne Berard sr et dame des Clos Rouault et eurent de leur mariage escuyer Bertrand Bédée sieur dud. lieu des Cols Rouault et de Beauchesne heritier principal et noble et pour puisné Charles Bédée sieur des Nouës Guillemette Janne et Charles Bédée Claude Bédée. Bertrand Bédée sieur des Aunays fils puisné dud. Robert epousa damlle Marguerite Gouyon de la maison du Vau Rouault. Du mariage de Bertrand Bédée sieur des Aunays fils puisné dud. Robert issut Claude leur heritier principal et noble sieur des Aunays.

Concluant lesdits Bertrand Gilles Charles et Claude Bédée et autres déffrs de lad. induction à ce qu’ils fussent maintenus en leur qualité d’escuyers et de noble et inscrits au catologue des nobles de la d. senechausséé de Rennes, lad. induction signéé Goure pr et signifiéé au pr general du Roy le 17e Xbre 1668 par Frageul huissier.

Contredit du pr general du Roy contre Bertrand Bédée sr des Clos Rouault Gilles Charles et Claude Bédée leur puisnés Claude Bédée sieur des Aunays partie intervenante en l’induction de René Bédée sr du Boisbra concluant à ce que lesd. Bertrand Gilles Charles et Claude Bédée eussent esté declarés usurpateurs et condamnés en l’amende de quatre cent livres d’amende au Roy chascun et aux deux sols pour livre du 21e decembre 1668.

Arrestt rendu entre lesd. parties du 20e mars 1669 par lequel lad. Chambre auroit ordonné avant faire droit en l’instance que dans le mois les déffrs justiffiroint par acte que Jan Bédée mary d’Olive de la Fontaine estoit fils d’autre Jan Bédée mary de Catherinne de la Guerrande et representeroit la refformation des personnes nobles de la paroisse de Ruca de l’an 1513 ou autre suivant pour ce fait le tout communiqué au pr general du Roy, representé en la d. Chambre estre ordonné ce qu’il appartiendroit.

Nouvelle induction dud. René Bédée escuyer sr du Boisbra messire Mathurin Bédée sr de la Metrie faisant tant pour luy que pour escuyer Jan Baptiste Bédée sr du Boisriou son frere juveigneur, Cristophle Bédée escuyer sr de Belleville, Michel Bédée escuyer sr des Mollans, Bertrand Bédée escuyer sieur Desclos Rouault faisant pour luy et ses puisnés et Claude Bédée escuyer sr des Aunays concluant à ce qu’ils fussent declarés nobles et d’ancienne extraction et maintenus en la qualité de nobles et escuyers et led. sr du Bois Bra et le sieur de la Metrie en celle de messire et chevallier avec leurs enfans et descendans nes en legitime mariage et porter armes et timbre et à jouir des autres droits franchises exemptions et privileiges de noblesse comme les autres nobles de la province, et en conséqces ordonné que leurs noms seront employés aux rolles et catalogues des nobles de la senechausséé de Rennes, lad. induction signéé Goures et Bouchard signiffiéé au pr general du Roy le 10e may 1669.

Contredit dud. pr general du Roy contre René Bédée sr du Bois Bra et Mathurin Bédée sieur de la Metrie Martin, Christophle Bédée sr de Belleville Michel Bédée sr des Mollans, Bertrand sr de Malaunay et Claude sr des Aunays concluant à ce qu’ils eussent esté declarés usurpateurs et condamnés en 400# d’amende du 22e may 1669.

Tous lesquels Bédée et leurs predecesseurs se sont de tout temps immemorial se sont gouvernés et comportés noblemt tant en leurs personnes que biens pris et porté la qualité de noble homme messire escuyer et seigneur ce qui se justiffie par les actes mentionnés dans lad. induction produite par lesd. parties et tout ce que par eux a esté mis dans lad. chambre considéré.

La Chambre faisant droit sur les d. instances a declaré et declare lesdits René Mathurin Cristophle Michel Bertrand et Claude Bédée nobles et issus d’ancienne extraction et comme tels leur à permis et à leurs descendans en mariage legitime de prendre la qualité d’escuyer et les maintenir au droit d’avoir armes et escussons timbrés apartenans à leur qualité et à jouir de leurs droits franchises prééminences et privileiges attribués aux nobles de cette Province et ordonne que leurs noms seront employés au rolle et catalogue des nobles de la senechausséé de Rennes.

Fait en ladi. chambre à Rennes le 5e juin 1669.

Le présent a esté par moy Hilaire Bédée sieur du Boisbra delivré comme saisi de l’original et le present conforme audit original au Boisbra ce 20e decembre mil six cent quatre-vingt-dix-sept [12].

Hilaire Bédée



[1Transcription faite à partir de la copie numérique de l’original que nous a aimablement communiqué M. Pascal Lorant. Cet original est conservé aux Archives départementales des Côtes d’Armor, à la côte 2 E74, seules les inductions et conclusions y sont copiées, la description des preuves produites n’y figure pas. Pour une meilleure lisibilité, nous avons recréé des paragraphes inexistants dans l’original. Nous avons aussi ajouté quelques ponctuations et des majuscules aux noms propres lorsqu’ils n’en n’avaient pas. M. Pacal Lorant a fait une transcription en français moderne de ce même document, qu’il a publiée dans la seconde Lettre de l’association des Amis du Turnegouët.

[2Ce mot en double.

[3Ce mot rayé.

[4L’huissier s’appelle en réalité Frangeul.

[5Ces trois derniers mots rayés.

[6Ce mot rayé.

[7Ces deux mots surchargés et transformés en « a present », les mots suivants « dame marechalle de Belfond et eurent de leur » en interligne.

[8Ce mot rayé.

[9Comme le remarque Pascal Lorant, un renvoi est ici indiqué mais ne figure pas sur l’original.

[10Ce mot interligne.

[11Il doit manquer ici le mot sieur.

[12Ce dernier paragraphe est écrit d’une autre main.