Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Vue de Morlaix et de l'église Saint-Martin (XVIIIe-XIXe.)
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Bedeau - Réformation de la noblesse (1669)

Jeudi 10 mars 2022, transcription de Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2022 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, Français 30307 (Carrés de d’Hozier 78).

Citer cet article

Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, Français 30307 (Carrés de d’Hozier 78), transcrit par Amaury de la Pinsonnais, 2022, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 22 mai 2022,
www.tudchentil.org/spip.php?article1472.

Bedeau - Réformation de la noblesse (1669)

Télécharger ou imprimer cette transcription
1023.3 ko.

Titre de Bedeau, bizayeul.

Du 27 aoust 1669 ; copié sur l’original en parchemin.

 

Extrait des registres de la Chambre establye par le roy pour la refformation de la noblesse en la province de Bretagne par lettres patantes de Sa Majesté du mois de janvier mil six cents soixante et huict, veriffiées en parlement.

 

Entre le procureur general du roy, demandeur, d’une part,

Et dame Marye Bourgongne, veufve de deffunct Pierre Bedeau, escuyer, sieur de Launay, vivant conseiller du roy, substitud du procureur general au presidial de Nantes, tutrice de Guillaume Bedeau, escuyer, sieur de Launay, leur fils, demeurant en la ville dudit Nantes, deffenderesse d’autre part.

Veu par ladite Chambre la declaration faite au greffe de ladite Chambre par ladite Marye Bourgongne audit nom de soustenir les qualittés de noble et d’escuyer pour ledit Guillaume de Bedeau son fils, comme Pierre Bedeau, sieur de Sainct-Lo, son ayeul, ayant esté eschevin de ladite ville de Nantes, ès années mil six centz traize, [folio 166v] mil six centz quatorze, et mil six centz quinze, et ce en consequance des privileges de noblesse accordées en mil cinq centz cinquante et neuff aux maires, echevins, scindicqs et greffier dudit Nantes, et de l’arrest du Conseil royal confirmatiff desdits privileges, ny ayant eu aucune derogation aux personnes des pere et ayeul dudit Guillaume Bedeau, et porter pour armes d’azur au chevron d’or a une masse d’armes en cœur de mesme, surmontée de trois merlettes d’argent, celle du millieu contournée, declarant revocquer touttes les autres declaration qu’il auroit cy devant faites par erreur et dans l’incertitude de ladite confirmation, ladite declaration en datte du jour d’hier, vingt et sixiesme aoust mil six centz soixante et neuff.

D’azur au chevron d’or accompagné en pointe d’une masse d’armes d’or et en chef de trois merlettes de même, celle du milieu contournée

Induction de ladite Bourgongne, veuvfe dudit Pierre Bedeau, tutrice dudit Guillaume Bedeau, leur fils, fournye et signiffiée au procureur general du roy, par Palasne, huissier, ce jour vingt et septiesme jour d’aoust, tendant à ce que ledict Guillaume Bedeau soict declaré noble, issu d’extraction noble, et le maintenir et ses dessandans en la qualitté de noble et celle d’escuyer, et dans tous les autres privileges et prerogatives de noblesse, leur permettre de porter armes timbrés apartenants ausdictes [folio 167] qualittés, ordonner qu’il sera inceré au roolle des autres nobles du ressort de la seneschaussée de Nantes.

Les actes et pieces mantionnées en ladite induction, et tout ce que par ladite Bourgongne a esté mis et induict, conclusions du procureur general du roy, consideré.

 

La Chambre, faisant droit sur l’instance, en consequence des privileges accordés par le roy aux échevins de la ville de Nantes, et du payement faict par ladite Bourgongne, tutrice de Guillaume Bedeau son fils, de la somme de mil livres au recepveur estably par Sa Majesté, a declaré ledit Bedeau noble et comme tel luy a permis et à ses dessandans en mariage legitime de prendre la qualité d’escuyer, et les a maintenus au droit d’avoir armes et escussons timbrés apartenants a ladite qualitté, et a jouir de tous droits, franchises, privileges et preminances atribués aux nobles de ceste province, et ordonné que le nom dudit Bedeau sera employé au roolle et cathologue desdits nobles de la seneschaussée dudict Nantes, comme issu d’un échevin de ladite ville.

Faict en ladite Chambre a Rennes [folio 167v] le vingt et septiesme jour d’aoust mil six cents soixante et neuff.

(Signé) Malescot.