Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Joyeux Noël !

Tudchentil et toute son équipe vous souhaitent un joyeux Noël et une belle année 2020 !


Soutenez Tudchentil, en 2020, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Tréguier vue depuis les rives du Jaudy, rue du Port.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Andigné du Verger - Maintenue de noblesse (1670)

Samedi 16 novembre 2019, transcription de Armand Chateaugiron.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2018 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI8.

Citer cet article

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI8, transcrit par Armand Chateaugiron, 2019, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 7 décembre 2019,
www.tudchentil.org/spip.php?article1296.

Andigné du Verger - Maintenue de noblesse (1670)

Télécharger ou imprimer cet article
1.1 Mo.

Idées de lecture

L’opération généalogique

Sous la direction d’Olivier Rouchon.

>> Voir toutes nos idées de lecture.

d’Andigné 15e décembre 1670, 290

 

Monsieur d’Argouges premier president

Monsieur Lefeuvre, rapporteur

 

Entre le procureur general du roy demandeur, d’une part,

Et Guillaume d’Andigné, escuier, sieur de la Roche, demeurant à sa maison de la Tousche, paroisse de Bruc, evesché de Sainct Malo, ressort de Ploermel, deffendeur d’autre, [1]

 

Veu par la Chambre, la declaration faicte au greffe d’icelle par ledit deffendeur de soustenir la qualité d’escuier et de noble d’antienne extraction, par luy et ses predecesseurs prises, qu’il porte pour armes d’argent à troys aigles de gueulle, onglées, becquées et armées d’azur, du 20e juillet 1669, signée Le Clavier, greffier [2].

Induction dudit Guillaume d’Andigné, deffendeur, sur le seing de maitre Thomas Harel, son procureur, fournye et signiffyée au procureur general du roy, par Frangeul, huissier en la cour, le 8e aoust 1669, par laquelle il soustient estre noble issu d’antienne extraction noble, et comme tel debvoir estre, luy et ses dessandans en mariage legitime, maintenus dans la qualité d’escuier et dans tous les droitz, privileges, préeminances, exemptions, immunités, honneurs, prerogatives et advantages, atribués aux antiens nobles de ceste province, et qu’à cest effet, son nom sera employé au rolle et cathologue desdits nobles de la juridiction royalle de Ploërmel.

Pour establir la justice desquelles conclusions, articulle à faitz de genealogie, qu’il a espouzé damoiselle Anne Justel, dont est sorty escuier Yves d’Andigné sieur du Verger, leur fils aisné, que ledit Guillaume d’Andigné est fils du mariage de Pierre d’Andigné, sieur de la Roche, avecq damoiselle Françoise de Bonnaban, que ledit Pierre est fils de noble escuier Vincent d’Andigné, sieur de la Roche et de noble damoiselle Nicolle Le Gouaisbe, ses pere et mere, que ledit Vincent estoit fils de Nicollas d’Andigné et de noble damoiselle Andrée de Baillon, que ledit Nicollas estoit frere aisné de Roberd d’Andigné et fils aisné principal et noble d’escuier Louis d’Andigné et de noble damoiselle Janne du Pont-Rouault, que ledit Louis estoit dessandu d’escuier Simon d’Andigné, lesquels se sont tousjours comportés et gouvernés noblemant et advantageusemant, tant en leurs personnes que partages, ont pris les qualités de noble, escuiers et seigneurs, et porté les armes que ledit deffendeur a declarées.

 

D’argent à trois aigles de gueules becquées, membrées et armées d’azur.

[folio 1v]

Les actes et pieces mentionnés en sadite induction.

Contreditz du procureur general du roy, signiffyés audit Harel, procureur dudit Guillaume d’Andigné, par Boulongne, huissier en la cour, le 14e may 1670.

Requeste dudit Guillaume d’Andigné presantée en ladite chambre, luy respondue le 20e octobre audit an, signiffyée au procureur general du roy par Dutac, huissier en la cour, le mesme jour,

Et tout ce que par ledit deffendeur a esté mins et induit, consideré.

 

Il sera dit que la Chambre , faisant droict sur l’instence, a declaré et declare ledit Guillaume d’Andigné, noble, issu d’antienne extraction noble, et comme tel luy a permins et à ses dessandans en mariage legitime de prandre la qualité d’escuier et l’a maintenu au droit d’avoir armes et escussons timbres apartenantz à ladite qualité et à jouir de tous droitz, franchises, privileges et preminances atribués aux nobles de ceste province, et ordonné que son nom sera employé au rolle et cathologue desditz nobles de la juridiction royalle de Ploermel.

Faict en ladite Chambre à Rennes, le 15e decembre 1670.

[Signé] d’Argouges, Lefeuvre.


[1En marge : Harel, qui est le nom du procureur.

[2En marge : Pour chiffrature, de Rosnyvinen, Brossays-Duperray.