Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tonquédec, forteresse des Coëtmen, rebâtie à partir de 1406 et démantelée en 1626.
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Nos derniers articles

  • Domaigné (de) - Maintenue de noblesse à l’intendance (1700)

    par Armand Chateaugiron, le 9 décembre 2018.

    Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Louis de Domaigné, sieur de Fremioux, de l’assignation qui lui a été faite comme usurpateur de noblesse, et le maintient en cette qualité, le 23 janvier 1700 à Rennes.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Antoine Le Normand, sieur de la Tesserie, de la somme de 2200 livres à laquelle il a été taxé comme fils de Suzanne Le Page, sa mère, décédée en 1694, qui avait usurpé le titre de noblesse.

  • Derval (de) - Réformation de la noblesse (1669)

    par Armand Chateaugiron, le 30 novembre 2018.

    Arrêt de maintenue de noblesse de Claude de Derval, chevalier, seigneur de Brondineuf et de Jean de Derval son fils unique, ainsi que de Pierre-René, François, Louis, Pierre, Georges et François-René de Derval, ses cousins, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, le 7 mars 1669.

  • Guérin - Maintenue à l’intendance (1699)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 25 novembre 2018.

    Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Jacques Guérin, sieur de la Croix et de la Rochepailliere, de la somme de 2200 livres à laquelle il a été taxé comme fils de Jacques Guérin, renonçant en 1668, et le maintient dans la qualité de noble.

  • Louis-Pierre d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Jonathas-Marie-Hyacinthe, fils de François-Louis-Hyacinthe de Penfentenyo, seigneur de Cheffontaine, et de Marie-Jeanne de Coëtlosquet, en vue de son admission comme page du roi dans sa Petite Écurie.