Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tonquédec, forteresse des Coëtmen, rebâtie à partir de 1406 et démantelée en 1626.
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Nos derniers articles

  • Bruc de Montplaisir (de) - Preuves pour la Grande Écurie (1755)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 24 juillet 2016.

    Preuves de la noblesse d’Antoine-Louis de Bruc de Montplaisir, agréé pour être élevé page du Roi dans sa Grande Écurie sous le commandement de monseigneur le comte de Brionne, Grand Écuyer de France.

  • Bruc de Montplaisir (de) - Preuves pour la Grande Écurie (1752)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 19 juillet 2016.

    Preuves de la noblesse de Marie-François de Bruc de Montplaisir de la Guerche, agréé pour être élevé page du Roy dans sa Grande Écurie sous le commandement de Son Altesse monseigneur le comte de Brionne, Grand Écuyer de France.

  • Gouin - Décharge et maintenue de noblesse (1700)

    par Armand Chateaugiron, le 13 juillet 2016.

    Décharge et maintenue de noblesse de François-Augustin Gouin, sieur de Langrollay, par Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 2 septembre 1700 à Rennes.

  • Visdelou du Liscouët - Preuves pour les Écoles royales militaires (1778)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 8 juillet 2016.

    Procès-verbal des preuves de la noblesse de Jean-Marie-Toussaints-Aimé Visdelou du Liscouët, agréé par le roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans les Écoles royales militaires.

  • Visdelou de Saint-Querreuc - Preuves pour la Grande Écurie (1729)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 2 juillet 2016.

    Preuves de la noblesse de François-Hiacinthe Visdelou de Saint-Querreuc, agréé pour être élevé page du Roi dans sa Grande Écurie sous le commandement de Son Altesse monseigneur le prince Charles de Lorraine, Grand Écuyer de France.