Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Voute et sablière de l'église Saint-Melaine de Morlaix, XV et XVIe siècles.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Nos derniers articles

  • Guillemot - Preuves pour le Collège de la Flèche (1772)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 21 mars 2017.

    Procès-verbal des preuves de la noblesse d’Auguste-Anne-Marie-Barnabé Guillemot de Vauvert, agréé par le roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans le collège royal de la Flèche.

  • Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Jacques du Rocher, écuyer, sieur de Saint Riveul, du payement de la taxe de 2000 livres à laquelle sa tante Guillemette du Rocher avait été condamnée pour usurpation de noblesse à cause de son défunt mari, le 10 novembre 1698 à Rennes.

  • Le Pennec - Preuves pour la Petite Écurie (1669)

    par Amaury de la Pinsonnais, Marie-Dominique Dolo, le 7 mars 2017.

    Bretagne, 28 avril 1699. Preuves de la noblesse de Jaques Le Pennec de Boisjolan, présenté pour être reçu page du roi, dans sa petite écurie, sous la charge de monsieur le marquis de Béringhen, premier écuïer de sa Majesté. De gueules à trois têtes de (...)
  • Saliou - Maintenue au Parlement de Bretagne (1671)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 28 février 2017.

    Arrêt de la Chambre de réformation de la noblesse maintenant Jean Saliou, sieur de Chef-du-Bois, conseiller au Parlement, en la qualité d’écuyer et de chevalier, le 24 mars 1671.

  • Gurie (de) - Maintenue de noblesse à l’intendance (1698)

    par Armand Chateaugiron, le 22 février 2017.

    Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, décharge Claude de Gurie, sieur de la Tremblaye, de l’assignation à lui donnée, et le maintiens dans sa noblesse, le 4 avril 1698 à Rennes.