Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Voute et sablière de l'église Saint-Melaine de Morlaix, XV et XVIe siècles.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Nos derniers articles

  • Le livre "Bégard, Le petit Cîteaux de l’Armorique", écrit par Hervé Le Goff, a été publié aux éditions Kelen en 1980. Jean-Yves Marjou en a réalisé l’index (hors annexes) en décembre 2016 pour Tudchentil.

  • Douart - Maintenue au Conseil d’Etat (1671)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 11 janvier 2017.

    Maintenue de noblesse de François Douart, sieur de la Morinaye, conseiller-secrétaire du roi en la chancellerie de Bretagne, le 5 septembre 1671. François Douart avait été débouté par la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne le 17 octobre 1669.

  • Montre du 1er avril 1375 en Périgord

    par Armand Chateaugiron, le 5 janvier 2017.

    On trouve parmi les papiers de la collection Clairambault, réunis par Pierre Clairambault (1651-1740), généalogiste des ordres du roi, la copie d’une montre d’hommes d’armes dont plusieurs portent des patronymes bretons, et qui n’a pas été retenue par Oscar de Poli dans sa publication dans la Revue Historique de l’Ouest de 1885 à 1887.

  • Le Mintier - Preuves pour les Écoles militaires (1781)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 31 décembre 2016.

    Procès-verbal des preuves de la noblesse de Toussaint-Louis Le Mintier dressées par Antoine-Marie d’Hozier de Sérigny, pour entrer dans les Écoles royales militaires, le 10 septembre 1781.

  • Le Mintier - Preuves pour les Écoles militaires (1780)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 27 décembre 2016.

    Procès-verbal des preuves de la noblesse de René-Florian Le Mintier, agréé par le roi pour être admis au nombre des gentilshommes que Sa Majesté fait élever dans les Écoles royales militaires.