Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Manoir de la Touche-Brandineuf, en Plouguenast, bâti par Gilles de Kermené (XVe siècle).
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Nos derniers articles

  • Claude Boylesve, grand financier du siècle de Louis XIV, est issu d’une famille angevine qui a toujours été très liée à la Bretagne, et où certaines branches se sont établies. Son père Charles Boylesve et deux de ses frères furent conseillers au parlement de Bretagne.

  • Boylesve - Mémoire sur la noblesse de Pierre Boylesve (1690)

    par Amaury de la Pinsonnais, le 5 août 2018.

    Les mélanges généalogiques et historiques de la collection Clairambault de la Bibliothèque Nationale de France renferment, au volume VI, un mémoire imprimé destiné à soutenir la noblesse de Pierre Boylesve, assigné par ordonnance du 8 avril 1690 par Louis Bechameil de Nointel, intendant de Bretagne, à produire les titres justifiant sa noblesse.

  • Deslin - Réformation de la noblesse (1668)

    par Armand Chateaugiron, le 30 juillet 2018.

    Arrêt de maintenue de noblesse de Julien Deslin, sieur du Verger, Etienne Deslin, sieur de la Touche, autre Julien Deslin son père, et Olivier Deslin, sieur de la Pinceguerrière, devant la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne, le 16 octobre 1668.

  • Louis-Pierre d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse de Jean-Marie, fils de Jean-Guillaume Huon, seigneur de Kermadec, et d’Anne-Françoise du Mescam, le 4 juin 1762, en vue de son admission comme page du roi dans sa Petite Ecurie à Versailles.

  • Menez (du) - Preuves pour la Petite Ecurie (1712)

    par François du Fou, le 16 juillet 2018.

    Charles d’Hozier, généalogiste du roi, dresse le procès-verbal des preuves de noblesse d’Olivier-Vincent, fils de René du Menez, seigneur de Lezurec, et de Jeanne-Olive Dourdu, en vue de son admission comme page de la petite Ecurie du roi, le 18 juin 1712.