Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Château de Bogard, Quessoy, bâti par Guillaume-François de la Nouë (fin XVIIIe).
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Coetnempren (de) - Réformation de la noblesse (1669, II)

Mercredi 18 juin 2014, texte saisi par Jean-Claude Michaud.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2018 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671 - Comte de Rosmorduc, 1896, tome II, p. 127-133.

Citer cet article

La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671 - Comte de Rosmorduc, 1896, tome II, p. 127-133, 2014, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 22 novembre 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article924.

Télécharger cet article

Coëtnempren (de) - Réformation de la noblesse (1669, II)
105.5 ko.

Seigneurs de Kerdournan, de Kerouchant, de Kersaint, etc...

Coetnempren (de)
D’argent à trois tours de gueules.

Extraict des registres de la Chambre establie par le Roy pour la reformation de la Noblesse de la province de Bretagne, par lettres patantes de Sa Majesté du mois de Janvier 1668, verifiees en Parlement :

Entre le Procureur General du Roy, demandeur, d’une part.

Et François Coetnempren, escuyer, sieur de Kerdournan, demeurant en son manoir de Kerdournan, paroisse de Trefflaouenan, evesché de Leon, ressort de Lesneven, faisant tant pour luy que pour autre François Coetnempren, son fils aisné, avec luy demeurant, Jacques Coetnempren, escuyer, sieur de Kerouchant, son frere, demeurant en la paroisse de Taolé, evesché de Leon, et René Coetnempren, fils mineur de deffunct escuier Tanguy Coetnempren et de damoiselle Françoise de Kerven, demeurant avec ledit sieur de Kerdournan, le tout ressort de Lesneven, deffandeurs, d’autre [1].

Veu par ladite Chambre :

[p. 128] Un extraict de comparution faicte au Greffe d’icelle par ledit sieur de Kerdournan, en la qualité qu’il procede, le 22e de May 1669, lequel auroit declaré soustenir la qualité de noble escuier, comme issus d’antienne extraction noble, et avoir pour armes : D’argeant à trois tours crennellees de gueulle.

Induction desdits deffandeurs, sous le seing dudit Coetnempren et de Me Jacques Basin, son procureur, fournie et signifiee au Procureur General du Roy, le 3e jour de juin presant mois et an 1669, par Boullogne, huissier en la Cour, par laquelle ledit sieur de Kerdournan, faisant tant pour luy que pour les autres deffandeurs, a soustenu estre nobles et issus d’antienne extraction noble et comme tels debvoir estre eux et leurs enfans et leur posterité nee et à naistre en loyal et legitime mariage maintenus en la qualité de noble et d’escuyer, pour jouir de tous les droictz, honneurs, privileges, preseances et prerogatives qui appartiennent legitimement à personnes de condition noble, et que leurs noms eussent esté employez au roolle et cathollogue des nobles de la jurisdiction royale de Lesneven.

Pour establir la justice desquelles conclusions, articulle led. sieur de Kerdournan, à faits de genealogie, que Tanguy Coetnempren, escuyer, sieur de Kerdournan, mary de damoiselle Catherine de Penfenteniou, du mariage desquels issut escuyer Jan Coetnempren, mary à damoiselle Isabeau Asquer, fille de la maison de Roudoumeur ; escuyer Jan Coetnempren, second, mary à damoiselle Françoise de Kermenguy, dont est issu escuyer Tanguy Coetnempren, mary à damoiselle Marguerite de Guernizac, dont est issu escuyer Jacques Coetnempren, mary à damoiselle Marie de Kersauson, dont est issu autre escuyer Tanguy Coetnempren, mary à damoiselle Catherine de Lezelleuc, dont de leur mariage est issu ledit escuyer François Coetnempren, mary à damoiselle Marie Marzin, dont de leur mariage est issu escuyer François Coetnempren, leur fils aisné ; tous lesquels, comme leurs predecesseurs, se sont de tout temps immemorial gouvernes et comportes noblement et advantageusement, tant en leurs personnes que biens, pris et porté les qualites de nobles homs, escuyers et seigneurs.

Ce que pour justifier, met :

Un acte de transaction passe entre noble et puissant François de Tournemine, sieur de Coetmeur, de Kermelen et de Lescoet, et Tanguy Coetnempren, escuyer, sieur de Kerdournan, pour le sujet d’un bancq d’escabeau ou acoudouer en l’eglise paroissialle de Sainct-Laouenan, que pretandoit ledit Coetnempren pouvoir faire et maintenir sur [p. 129] ses tombes, en la neff d’ycelle eglise, du costé devers le midy au devant de l’hostel de Monsieur Sainct-Yves d’icelle, qui prouve le gouvernement noble de plus de deux siecles, et possedoient la maison de Kerdournan, fort considerable, en la paroisse de Trefflaouenan, soubz les seigneurs comtes de Leon, avec les fiefs et preeminances en ladite eglise. Led. acte de transaction raporté par les notaires de Lesneven et seculiers de St-Paul, datté du 10e Decembre 1508, signé et garenty.

Un contract d’acquist faict par Tanguy Coetnempren, sieur de Kerdournan, qualifié escuyer, qui confirme des droicts de la transaction, du 26e de Febvrier 1513, signé et garenty.

Une transaction passee entre nobles gents Tanguy Derien, sieur de Kermenguy, curateur et garde de Louis Coetnempren, fils aisné, principal et noble, presomptif et expectant de Jan Coetnempren, sieur de Kerdournan, et nobles homs Guillaume, sieur de Bresal, procureur de Guillaume Asquer, sieur de Roudouzmeur, coadjuteur dudit Jan Coetnempren, et ledit Jan tant en son nom que comme garde naturel de Jan, André, Tanguy et Ollivier Coetnempren, ses enfans, freres germains dudit Louys, procrees dudit Jehan en feue Isabeau Asquer, sa defunte femme, d’autre, au debat de ce que ledict Jehan disoit sadite femme estre allee de vie à trespas, apres le deceix de laquelle sa succession fut recueillye noblement par ledit Louys, son fils aisné, et transigeoit avec luy pour la part et portion qui compettoit à ses puisnes, de la succession de leur mere, comme leur pere et garde naturel, par lequel acte se voit que la succession et le gouvernement noble y est recognu. Ledit acte datté du 9e Decembre 1517, signé et garenty.

Quatre adveus randus par les vassaux de la seigneurie de Kerdournan à noble escuyer Jan Coetnempren, sieur de Kerdournan, fils dudit Tanguy et son heritier, des 7e Janvier 1517, 10e Juin 1520, 22e Mars 1524 et 18e Novembre 1528, signes et garentys.

Une sentance qui prouve que apres le deceix arrivé dudit Louis, fils aisné dud. Jan et de lad. Asquer, sans hoirs, Jan, premier puisné, luy ayant succedé, fut en cette qualité appellé par escuyer Jan de Penfentenyou en reprise de proces intanté des lors du vivant dud. Tanguy, son ayeul, par laquelle sentance se justifie la qualité d’heritier principal dudit Jan second, comme filz dud. Jan premier et petit filz dudit Tanguy, ce qui est confirmé par le partage que donne le mesme Jan à Tanguy, son oncle paternel, en la [p. 130] succession dudit Tanguy et de ladite de Penfentenyou, ses ayeul et ayeule, ou la qualité et gouvernement noble sont recognus, comme aussy par deux adveus qui sont randus audit Jan par sesdits vassaux de Kerdournan, dattes des 22e Decembre 1534, 27e juin 1536, 26e Juin 1548 et 11e Juin 1550, signes et garantys.

Un extraict de la Chambre des Comptes de Bretagne, par lequel se voit que dans la reformation faite le 1er May 1536, ledit Jan Coetnempren y est employé, possedant la terre noble de Kerdournan, en la paroisse de Trefflaouenan. Se voit aussi par le mesme extraict que dans la reformation de l’an 1443, dans la mesme paroisse, plusieurs du nom de Coetnempren y sont employez, comme nobles et possedant terres nobles. Ledit extraict datté au delivré du 14e de May 1669, signé : Yves Morice, en marge.

Du mariage dudit Jan second avec damoiselle Françoise de Kermenguy issut Tanguy, leur filz aisné, du consantement duquel se passa transaction entr’eux et noble homme Fiacre Tronsson, sur les differants d’entreux, par lequel acte ledit Jan y est qualifié de noble et ledit Tanguy, son filz aisné, qui, apres le decedz de son pere et en qualité de son filz aisné, heritier principal et noble, partageoit ses freres et sœurs puisnés ; lad. transaction et partage font preuve que ledit Tanguy est filz dud. Jan et qu’il a partagé sa succession noblement. Lesdits actes dattes des 12e Febvrier 1554 et dernier de Febvrier 1566, signes et garentis.

Trois actes qui font voir que ledit Tanguy, comme filz dud. Jan, ayant espouzé damoiselle Marguerite Guernisac, de laquelle il eut Jacques, son fils aisné, il fist, en qualité de son pere et garde naturel, action pour son droict de partage à son ayeul maternel. Par lesquels trois actes la qualité noble des uns et des autres est suffisamment establie, en datte des 26e Mars 1583, 19e Janvier 1594 et 6e Octobre 1583, signes et garentys.

Un adveu randu par escuyer Tanguy Coetnempren, seigneur de Kerdournan, à debvoir de foy hommage et rachapt, au seigneur de Kergournadech, à cause de sa terre de Kernezon, du 1er May 1579, signé et garenty.

Un extraict de l’aage de Jacques Coetnempren, filz dud. Tanguy et de lad. damoiselle Marguerite Guernizac ; ledit extraict tiré dessus le papier baptismal de la paroisse de Trefflaouenan, datté du 3e May 1565, signé : Sebastianus Pezron, recteur de ladite paroisse.

Un contract de mariage passé entre noble Jacques Coetnempren, fils de noble Tanguy [p. 131] Coetnempren, seigneur de Kerdournan, avec damoiselle Marie Kersausen, fille de nobles homs Paul Kersausen, seigneur de Sainct-Georges, de luy procreé en feue damoiselle Marie du Mesguen, dame en son vivant dudit lieu de Sainct-Georges. Ledit contract datté du 26e May 1584, signé et garenty.

Declaration et denombrement du gros des biens que deffunct Tanguy Coetnempren,seigneur en son temps de Kerdournan, jouissoit lors de son decedz, auquel est heritier principal et noble escuyer Jacques Coetnempren, son filz, en la jurisdiction de Sainct-Paul, le 23e Mars 1612, signee et garentie.

Un partage noble et advantageux par lequel ledit escuyer Jacques Coetnempren, sieur de Kerdournan, fils, principal heritier et noble de feu escuyer Tanguy Coetnempren, son pere, vivant sieur dudit lieu, donne à Isabeau, Marguerite et Catherine Coetnempren, ses sœurs, le tiers à la succession à eux escheue de la part de leurdit pere, et les deux parts audit sieur de Kerdournan, en ladite qualité de fils aisné, heritier principal et noble. Ledit partage datté du 29e May 1614, signé et garenty.

Un monitoire et enqueste faite en consequence, devant le lieutenant de la jurisdiction royale de Lesneven, sur les faits dudit monitoire, obtenu par ledit escuyer Jacques Coetnempren, sieur de Kerdournan, contre nobles gens François Coetdeleez, sieur de Coetnempren, et autres. Et trois autres actes qui justifient qu’autres du nom de Coetnempren, quoyqu’issus de juveigneur de leur predecesseurs, ayant pretandu la preseance et prerogative, au prejudice dudit Jacques Coetnempren, il avoit, en consequence dudit monitoire, informé que ceux de la maison de Kerdournan avoient tousjours precedé les autres du nom et seuls en droict de bancq, escussons et autres prerogatives dans ladite eglise de Trefflaouenan. Lesdicts actes dattes des 15 et 20e Septembre 1612, 28e de Febvrier 1613 et 26e Febvrier 1621, signes et garentys.

Un acte de transaction passee entre escuyer Jacques Coernempren, sieur de Kerdournan, filz aisné, heritier et noble du deffunct sieur de Kerdournan, son pere, avec les heritiers d’un nommé du Boys, qui avoit payé 225 livres pour la rançon dudit Tanguy, son pere, aux guerres civilles de l’an 1594 ; ladite transaction du 23e Juin 1617, signee et garantye. [p. 132] Un adveu randu par led. Jacques au seigneur comte de Leon, du 22e May 1629, signé et garanty.

Contract de mariage d’escuyer Tanguy Coetnempren, sieur de Kerdournan, avec damoiselle Catherine Lezeleuc, dame de Mesdoun, fille de nobles homs Didier Leseleuc et damoiselle Isabelle le Normand, sa compagne, sieur et dame de Kervara, du 3e Febvrier 1623, signé et garanty.

Un extraict de l’age dud. François, fils naturel et legitime dud. Tanguy Coetnempren et de ladite Catherine Lezeleuc. Ledit extraict tiré de desus le papier baptismal de la paroisse de Plouezcat, du 4e Febvrier 1624, signé et garanty.

Un contract de mariage passé entre escuyer François Loz, sieur de la Porteneufve, fils aisné, heritier principal et noble de nobles homs Jan Loz, seigneur de Coatgourchent, avec damoiselle Françoise Coetnempren, dame de Kerouchant, fille aisnee de nobles homs Jacques Coetnempren, seigneur de Kerdournan et de Kernezon, du 1er de Febvrier 1625, signé et garanty.

Un accord, en forme de partage, faict entre escuyer Tanguy Coetnempren, sieur de Kerdournan, fils aisné, principal heritier et noble de deffuncts autre escuyer Jacques Coetnempren et damoiselle Marie de Kersausen, sa compagne, vivants sieur et dame dud. lieu de Kerdournan, ses pere et mere, et François Loz, escuyer, sieur de Coatgourhant, et damoiselle Françoise Coetnempren, sa compagne, sœur juveigneure dudit sieur de Kerdournan ; partage des successions tant mobilieres que immobilieres desd. deffuncts sieur et dame de Kerdournan, leur pere et mere, qu’en celle mobiliere de deffuncte damoiselle Françoise de Kersausen, du 11e de Juillet 1640, signé et garanty.

Un adveu randu par ledit escuyer Tanguy Coetnempren, sieur de Kerdournan, au seigneur comte de Leon, de lad. terre de Kerdournan, du 10e Juillet 1653, signé et garanty.

Acte de partage noble et advantageux donné par nobles homs François Coetnempren, seigneur de Kerdournan, heritier principal et noble d’autre nobles homs Tanguy Coetnempren, vivant seigneur de Kerdournan, son pere, à escuyers Jacques de Coetnempren, sieur de Kerouchant [2], Tanguy Coetnempren, sieur de Kersent, damoiselle Catherine Coetnempren, dame de Kerouchant, Françoise Coetnempren, dame [p. 133] douairiere de Mesgouez, et marie Coetnempren, dame de Keranreun, ses freres et sœurs et cadetz et cadettes de lad. maison de Kerdournan, du 23e Septembre 1662, signé et garanty.

Acte de tutelle des enfans mineurs de deffunct escuyer Tanguy Coetnempren, vivant sieur de Kersent, et de damoiselle Françoise Kerven, sa compagne et douairiere, par laquelle se voit, apres les advis tant de lad. veufve que des parants tant paternels que maternels, se qualiffiants messires, escuyers et seigneurs, que messire escuyer Françoys Coetnempren, frere aisné dud. deffunct, auroit esté creé et institué à tuteur et curateur ausd. mineurs. Led. acte de tutelle du 15e de Janvier 1663, signé et garanty.

Un contract de mariage passé entre noble homme Jan Marzin, sieur de Launay, et nobles homs François Coetnempren, seigneur de Kernezon, et damoiselle Marie Marzin, dame de Cosquer, fille dud. sieur de Launay, de son mariage avec deffuncte damoiselle Marguerite Appamon, lad. Marzin espouze dud. seigneur de Kernezon, du 10e Juin 1659, signé et garanty.

Un extraict de l’aage dud. François, fils aisné, legitime et naturel de nobles homs escuyer Françoys Coetnempren et Marie Marzin, seigneur et dame de Kerdournan ; ledit extraict tiré de dessus la papier baptismal de la paroisse de Trefflaouenan, datté du 18e Mars 1663 et au delivré du 12e Janvier 1669, signé : Sebastien Pezron, recteur de Treflaouenan.

Par tous lesquels actes cy dessus certes, y sont employes les qualites de messire, escuyers et seigneurs, mesme de nobles homs.

Et tout ce que mis a esté et produict devers lad. Chambre, conclusions du Procureur General du Roy, consideré.

La Chambre, faisant droict sur l’instance, a declaré et declare lesdits François, autre François, pere et filz, Jacques et René Coetnempren nobles et issus d’extraction noble, et comme tels leur a permis et à leurs dessendants en mariage legitime de prendre la qualité d’escuyer et les a maintenus au droict d’avoir armes et escussons timbres appartenants à leur qualité et à jouir de tous droicts, franchises, preeminances et privileges attribues aux nobles de cette province, et ordonne que leurs noms seront employez au roolle et cathologue des nobles de la jurisdiction royale de Lesneven.

Faict en lad. Chambre, à Rennes, le 12e Juin 1669.

Signé : Malescot.

(Copie ancienne. — Archives de M. le Comte de Kersaint.)


[1M. Barrin, rapporteur.

[2Jacques de Coetnempren, s. de Kerouchant, épousa Marie de Cremeur et fut père de Jacques de Coetnempren, s. de Kersaint, dont la postérité est encore représentée de nos jours.