Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Château du Boisorcan, Noyal-sur-Vilaine, bâti par Julien Thierry, argentier de la duchesse Anne (XIV-XVe).
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Boissière de Rosvéguen (de la) - Preuves pour Saint-Cyr (1697)

Vendredi 16 septembre 2011, transcription de Loïc Le Marchant de Trigon.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2018 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Preuves de noblesses des demoiselles de Saint-Cyr, BNF, Département des manuscrits, Français 32121, fos 157-158.

Citer cet article

Preuves de noblesses des demoiselles de Saint-Cyr, BNF, Département des manuscrits, Français 32121, fos 157-158, transcrit par Loïc Le Marchant de Trigon, 2011, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 25 novembre 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article871.

Télécharger cet article

Boissière de Rosvéguen (de la) - Preuves pour Saint-Cyr (1697)
84.9 ko.

Bretagne – Mars 1697

Preuves de la noblesse de demoiselle Gilette de la Boissiere de Rosvéguen, presentée pour etre reçue dans la communauté des filles demoiselles de la Maison de Saint Louis, fondée par le Roi, à Saint-Cir, dans le parc de Versailles.

De sable, à un sautoir d’or, et un chef d’argent.

Gilette de la Boissière de Rosvéguen, 1686.

Extrait du regitre des batemes de la paroisse de St Etienne de Rennes, portant que Gilette, née le 16e d’avril de l’an 1686 du mariage de Louis de la Boissiere, ecuyer sieur de Rosvéguen, et de demoiselle Julienne Chevrier, sa femme, fut batisée le lendemain de sa naissance. Cet extrait delivré le 20e d’octobre de l’an 1696 signé Monneraie, recteur de l’eglise de St Etienne, et légalisé.

Ier degré – Pere, et mere. Louis de la Boissière III, seigneur de Rosveguen, Julienne Chevrier, sa femme, 1665.

Contract de mariage de messire Louis de la Boissière, chevalier seigneur de Rosvéguen, et de Trehalan, fils ainé, et heritier principal et noble, de messire Louis de la Boissière, et de dame Anne Marigo, sa veuve, acordé le 22e d’aout de l’an 1665 avec demoiselle Julienne Chevrier, dame de la Tuvelière, et fille ainée de noble homme Julien Chevrier, l’un des anciens echevins de la ville de Rennes, et de demoiselle Julienne Bougret, sa femme ; ce contract, reçu par Bertelot, notaire à Rennes.

Arret de la Chambre etablie par le Roi pour la réformation de la noblesse en Bretagne, rendu le 6e de septembre de l’an 1669 par lequel Louis de la Boissière, ecuyer sieur de Rosvéguen, est maintenu dans sa noblesse, comme issu d’ancienne extraction. Cet acte signé Malescot.

IIe degré – Ayeul, et ayeule. Louis de la Boissière II, seigneur de Rosvéguen, Anne Marigo, sa femme, 1635.

Transaction sur le partage noble des biens de Louis de la Boissière, ecuyer seigneur de Rosvéguen, et de demoiselle Anne Marigo sa femme, faite le 9e de juin de l’an 1670 entre Louis de la Boissiere leur fils ainé, et heritier principal [fo 157 verso] et noble, Georges et Vincent de la Boissiere ses frères juvigneurs, ecuyers sieurs de Longueville et de Pendref. Cet acte reçu par Rospabu, notaire à Carhais.

Obligation passée le 30e de juillet de l’an 1660 au profit de messire Guillaume de Liscoet, vicomte des Planches, par messire Louis de la Boissière seigneur de Rosvéguen, et par dame Anne Marigo sa femme, cet acte reçu par Le Jaoux, notaire à Gourin, au ressort de Carhais.

Sentence rendue le 9e novembre de l’an 1653 par le juge de la chatellenie de Bodister, entre Louis de la Boissière, ecuyer sieur de Rosvéguen, fils de Barnabé de la Boissière, ecuyer, et de demoiselle Madelene Taillart sa femme, et petit fils de nobles gens Louis de la Boissiere, et de Françoise Pinart, et Guillaume de Rospiec son cousin, ecuyer sieur de K/ruscar, fils de François de Rospiec, er d’

Anne Pinart, sur les diférends qu’ils avoient pour le partage des biens de François Pinart, ecuyer sieur de K/ruscar, comme héritiers de nobles gens Yves Pinart, et demoiselle Anne Le Moine sa femme leurs bisayeuls maternels, cet acte signé Gourgeaut.

IIIe degré – Bisayeul, et bisayeule. {}Barnabé de la Boissière, seigneur de Rosvéguen, Madelene Taillart, sa femme, 1608.

Inventaire des biens laissés par la mort de Barnabé de la Boissière, ecuyer sieur de Rosveguen, à Jaques et à Louis de la Boissière ses enfans mineurs, fait le 8e de novembre de l’an 1617 par le juge de la justice royale de Chateaulin, du consentement de demoiselle Madelene Taillart, leur mere. Cet acte signé Honoré.

Acord fait le 17e de septembre de l’an 1611 sur les diférends qu’avoient Jaques du Bot ecuyer et Barnabé de la Boissiere, ecuyer sieur de Rosvéguen, comme heritier beneficiaire de Louis de la Boissière ecuyer. Cet acte reçu par Potier, notaire au lieu du Fou.

[fo 158 recto] Sentence rendue le 8e de fevrier de l’an 1607 par le juge de la Cour de Chateaulin, contre Jaques Tromelin, ecuyer sieur de la Fleche, au profit de Barnabé de la Boissière, ecuyer sieur de Rosvéguen, fils et heritier de Louis de la Boissiere ecuyer. Cet acte signé Honoré.

IVe degré – Trisayeul, et trisayeule. Louis de la Boissiere, seigneur de Rosvéguen, Françoise Pinart, sa femme, 1580.

Arret du Parlement de Bretagne, rendu le 9e d’avril de l’an 1585 sur le partage que demoiselle Jeanne Guéguen demandoit à Louis de la Boissière, son neveu, ecuyer sieur de Rosvéguen, comme fils de François de la Boissière, et de Françoise Guéguen sa femme, dans la succession noble et avantageuse de Nicolas Guéguen, son pere, ecuyer sieur de Troileur, cet acte signé Rufin.

Vente d’une rente dans la paroisse de Carnoet, faite le 10e de fevrier de l’an 1583 par noble homme Louis de la Boissiere, ecuyer sieur de Rosvéguen, et de Troileur, à noble homme François de la Boissiere, ecuyer sieur de K/raslouvant, duquel, il tenoit cette rente en ramage. Cet acte reçu par Cuzenon, notaire à Carhais.

Partage en ramage, donné le 17e d’avril de l’an 1583 par noble homme Louis de la Boissière ecuyer sieur de Rosvéguen, à demoiselles Jeanne et Françoise de la Boissière ses sœurs, dans la succession noble et avantageuse de François de la Boissière leur pere sieur de Troileur. Cet acte reçu par Coulchon, notaire à Chateaulin.

Ve degré – 4e ayeul, et ayeule. François de la Boissiere, seigneur de Rosvéguen, Françoise Guéguen, sa femme, dame de Troileur, 1572. [D’azur] semé de fleurs [de lis] d’argent, et un lion de meme.

Transaction faite le 17e d’octobre de l’an 1572 sur le douaire que demoiselle Anne de Coëtquiriou, veuve de noble François de la Boissiere, demandoit à noble Maurice de la Boissière, ecuyer sieur de Rosvéguen comme fils ainé et heritier principal et noble dudit François de la Boissière et de demoiselle Françoise Guéguen, sa premiere femme, cet acte reçu par Jouen, notaire à Lennon.

[fo 158 verso] Création de tutelle à François de la Boissière fils ainé et heritier principal et noble d’

Ives de la Boissiere, ecuyer sieur de Keraslouant et de Lannuic, et de demoiselle Marie Forget sa femme, faite par le juge de la cour de Callac, le 23e d’octobre de l’an 1558 et donnée à François de la Boissière son oncle, sieur de Troileur. Cet acte signé Duzenou.

Acord fait le 12e de mai de l’an 1551 entre François de la Boissière, ecuyer seigneur de Troileur, et Ives de la Boissière son frère ainé, sur les diférends qu’ils avoient à cause du partage noble de la succession de leur père. Cet acte signé Brehaut, notaire à Carhais.

Nous, Charles d’Hozier, conseiller du Roi, généalogiste de sa Maison, garde de l’armorial general de France, et chevalier de la religion et des ordres militaires de saint Maurice et de saint Lazare de Savoie, certifions au Roi que demoiselle Gilette de la Boissière de Rosvéguen a la noblesse nécessaire pour etre reçue dans la communauté des filles demoiselles que Sa Majesté fait élever dans la maison royale de St Louis, fondée à St Cir, dans le parc de Versailles, comme il est justifié par les actes qui sont énoncés dans cette preuve, laquelle nous avons vérifiée et dressée à Paris le douziesme jour du mois de mars de l’an mile six cent quatre vingt dix sept, signé d’Hozier.