Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Château du Boisorcan, Noyal-sur-Vilaine, bâti par Julien Thierry, argentier de la duchesse Anne (XIV-XVe).
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Acigné (d’)

Vendredi 13 avril 2007, par Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2018 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Citer cet article

Amaury de la Pinsonnais, Acigné (d’), 2007, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 24 novembre 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article404.

Je. sire d’Acigné

Je. sire d’Acign
D’hermines à la fasce de gueules chargée de trois fleurs de lys d’or.

Jean d’Acigné, chevalier. C’est probablement le Jean d’Acigné qui épouse Marie de Coëtquen, décédée en 1388.

- Voir Jean d’Acigné sur Noblesse Bretonne.

N°13 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.