Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Le château de Suscinio, une des résidence des ducs de Bretagne (XIII-XVe siècle).
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Aubin - Preuves pour Saint-Cyr (1764)

Vendredi 4 mai 2012, transcription de Loïc Le Marchant de Trigon.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Preuves de noblesses des demoiselles de Saint-Cyr, BNF, Département des manuscrits, Français 32136, fos 105-106.

Citer cet article

Preuves de noblesses des demoiselles de Saint-Cyr, BNF, Département des manuscrits, Français 32136, fos 105-106, transcrit par Loïc Le Marchant de Trigon, 2012, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 3 juin 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article1070.

Télécharger cet article

Aubin - Preuves pour Saint-Cyr (1764)
105.2 ko.

Bretagne - 7 avril 1764

Preuves de la noblesse de demoiselle Marie Louise Françoise Aubin agréée par le Roy pour etre admise au nombre des filles demoiselles que Sa Majesté fait elever dans la Maison Royalle de St Louis fondée à St Cyr dans le parc de Versailles.

D’azur à une fasce d’or accompagnée de trois croix de même pattées et posées deux en chef et une en pointe.

Ier degré – Produisante. Marie Louise Françoise Aubin, 1756.

Extrait du registre des batemes de la paroisse de Fougerais eveché de Vannes portant que Marie Louise Françoise fille de messire Louis François Aubin seigneur dudit lieu et de dame Ursule Alano de Botcouart naquit et fut batisée le 22 octobre 1756 et reçut le supplement des ceremonies du bateme le 28 may 1763. Cet extrait signé Drean recteur des Fougerais et legalisé.

IIe degré – Pere et mere. Louis François Aubin, seigneur de Botcouart, Jeanne Ursule Remonde Alano de Kerlain, sa femme, 1739.

Contrat de mariage de messire Louis François Aubin seigneur de Botcouart fils heritier principal presomptif et noble de messire Jean Augustin Aubin sieur abbé de la Fontaine recteur de la paroisse des Fougerais et de dame Marie Charlotte Aubin de Botcouart accordé le 8 aoust 1739 avec demoiselle Jeanne Ursule Remonde Alano de Kerlain fille de noble homme Mathurin René Alano sieur de Querthomas et de demoiselle Ursule Bertin. Ce contrat passé à Vannes devant Launay et Perrigaud notaires royaux hereditaires de la cour et senechaussée de Vannes.

Extrait des registres des batemes de l’eglise paroissialle de St Vincent portant que Louis François fils du legitime mariage de messire Jean Augustin Aubin et de dame Marie Charlotte Aubin seigneur et dame dudit lieu naquit et fut batisé le 9 mars 1713. Cet extrait signé Le Chapt pretre et curé de St Vincent.

IIIe degré – Ayeul. Jean Augustin Aubin, sieur de la Fontaine, Marie Charlotte Aubin de Botcouart, sa femme, 1709. D’azur à une fasce d’or accompagnée de trois croix de meme pattées et posées deux en chef et une en pointe.

Articles du mariage d’ecuyer Jean Augustin Aubin sieur de la Fontaine arrestés sous seings privés le 4 novembre 1709 avec demoiselle Marie Charlotte Aubin dame de Bottcquart fille d’ecuyer Julien Aubin et de dame Marie Anne Le Gouello sieur et dame de Bottcquart. Ces articles signés Jean Augustin Aubin, Marie Charlotte Aubin, Marie Anne Le Gouvello, Guy Aubin de Botcouart-Aubin, [fo 105 verso] Jean Aubin, et Marie Juillin Aubin.

Extrait des registres des batemes de la paroisse de Rieux portant que Jean Augustin fils de messire Guy Aubin seigneur de Quescomas et de dame Françoise du Mas sa femme naquit le 19 aoust 1679 et fut batisé le lendemain. Cet extrait signé Jaques Desvaux curé de Rieux et legalisé.

IVe degré – Bisayeul. Guy Aubin, seigneur de Quescomat, Françoise du Mas, sa femme, 1682.

Contrat de mariage de messire Nicolas Joseph de la Landelle seigneur de la Grae fils aisné heritier principal et noble de messire Jaques de la Landelle seigneur dudit lieu et de dame Gillette du Masle sa veuve accordé le 23 novembre 1682 avec demoiselle Catherine Aubin dame de la Fontenne fille de feu messire Sebastien Aubin seigneur de la Fontenne et de dame Charlotte Marie Bernard sa veuve, assistée de messire Guy Aubin seigneur de Quescomat (son frere) et de Françoise du Mas (femme dudit seigneur de Quescomat). Contrat passé devant Le Hel et Menaud notaires royaux de la cour de Rennes etablis à Redon et en la juridiction de Rieux à Peillac.

Arrest rendu en la Chambre etablie par le Roy pour la reformation de la noblesse de la province de Bretagne le 1er avril 1669 par lequel ecuyer Guy Aubin et demoiselle Catherine Aubin sa sœur enfans mineurs de defunt ecuyer Sebastien Aubin sieur de la Fontaine et de dame Charlotte Marie Bernard sa veuve sont declarés nobles issus d’ancienne extraction noble et comme tels il est permis audit Guy Aubin de prendre la qualité d’ecuyer et à laditte Catherine celle de damoiselle. Cet arrest signé Malescot.

Extrait du papier baptismal de la paroisse de St Vincent sur Aoust portant que Guy Aubin fils d’ecuyer Sebastien et de Charlotte Marie Bernard seigneur et dame de la Fontaine naquit le 12 novembre 1651 et fut batisé le 19 du même mois. Cet extrait signé Le Cadre.

Ve degré – Trisayeul. Sebastien Aubin, seigneur de la Fontaine, Charlotte Marie Bernard, sa femme, 1651.

Contrat de mariage de messire Sebastien Aubin seigneur de la Fontaine accordé le 15 janvier 1651 avec demoiselle Charlotte Marie Bernard fille de defunt ecuyer Guillaume Bernard sieur des Portes et de damoiselle Françoise Hue sa femme. Ce contrat passé devant Rabard et Guilloteau notaires de la cour de Nantes.

[fo 106 recto] Partage noble et avantageux des successions de defunts ecuyer Louis Aubin et demoiselle Françoise Bernard sa femme sieur et dame de Quescomac fait le 29 may 1648 entre ecuyer Sebastien Aubin sieur de la Fontaine fils ainé principal et noble desdits defunts et ecuyer Julien Aubin sieur de la Rochelande et demoiselle Perrine Aubin dame de la Basselande puisnés et cadets dudit sieur de la Fontaine. Cet acte reçu par Touzée notaire royal de la cour de Ploermel.

VIe degré – 4e ayeul. Louis Aubin, sieur de Querscomat, Françoise Bernard, sa femme, 1620.

Partage noble et avantageux fait le 08 janvier 1620 entre Jean Aubin ecuyer sieur du Grosbos fils aisné heritier principal et noble de feu ecuyer Pierre Aubin sieur dudit lieu d’une part et ecuyer Louis Aubin sieur de Kerscomart et ecuyer Pierre Aubin sieur de la Rochelande freres germains et juveigneurs dudit sieur de Grosbos savoir de la succession echue dudit feu Pierre Aubin leur pere, de ce que possedait alors demoiselle Jeanne du Beisic leur mere à cause de son douaire, et de la succession collateralle de feue demoiselle Louise Aubin dame de la Fontenelle [decedées sans enfans [1]]. Cet acte passé devant Collin et Picquet notaires royaux de la cour de Ploermel.

Nous Louis Pierre d’Hozier chevalier conseiller du Roy en ses conseils, juge d’armes de la noblesse de France et commissaire de Sa Majesté pour lui certifier la noblesse des demoiselles elevées dans la maison royale de St Louis à St Cyr,

Certifions au Roy que demoiselle Marie Louise Françoise Aubin a la noblesse necessaire pour etre admise au nombre des filles demoiselles que Sa Majesté fait élever dans la Maison royalle de St Louis, fondée à St Cyr, dans le parc de Versailles, comme il est justifié par les actes enoncés dans cette preuve que nous avons verifiée et dressée à Paris le samedy septieme jour du mois d’avril de l’an mil sept cent soixante quatre.

[Signé] d’Hozier.


[1Ces mots ajoutés en interligne.