Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Château de Bogard, Quessoy, bâti par Guillaume-François de la Nouë (fin XVIIIe).
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Vaulx (des) - Réformation de la noblesse (requête, 1668)

Vendredi 14 juin 2019, transcription de Armand Chateaugiron.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2023 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI5.

Citer cet article

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1BI5, transcrit par Armand Chateaugiron, 2019, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 1er mars 2024,
www.tudchentil.org/spip.php?article1266.

Vaulx (des) - Réformation de la noblesse (requête, 1668)

Télécharger cet article
688.3 kio.

A monsieur le procureur general,

Pierre des Vaulx

 

Nouvelle induction que fournissent devant nosseigneurs de la chambre establye par Sa Majesté, pour la refformation de la noblesse de Bretagne, Pierre des Vaulx, escuyer, sieur de la Coudre, faisant tant pour luy que pour Bertrand des Vaulx, escuyer, sieur de la Bouesteliere, son pere, absant de cette province, chef de nom et armes des des Vaulx, en Bretagne, et Bernard des Vaulx, escuyer, sieur de la Motte, deffandeurs,

Contre monsieur le procureur general du roy, demandeur.

 

A ce qu’il plaise à nosdits seigneurs les commissaires, faisant deffinitifvement droict en execution de l’arrest du 17e novembre dernier les fins et conclusions par lesdits des Vaulx prises en leur induction du 12e octobre aussi dernier.

Pour auxquelles fins parvenir, les deffandeurs font la presante.

Par cette induction du 12e octobre 1668, et par autre du 29e du mesme moys, les deffandeurs ayants très nettement prouvé non seullement leur filliation mais encore qu’ils sont issuz d’ancienne extraction et se sont tousjours gouvernez noblement et advantageusement et aussy

[folio 1v] monsieur le procureur ny ayant rien trouvé à redire, ils n’avoyent pas creu estre obligez de faire la despance qu’il convient faire pour le retirer à la chambre des comptes, pour y lever des extraictz des refformations et arriere bans.

Cepandant, la Chambre par ledict arrest du 17e novembre dernier ayant ordonné qu’ils leveroyent des extraicts de la chambre des comptes, ils s’y sont retirez pour obeir audit arrest et ont levé des extraicts qui prouvent si nettement leur quallité et ancienne extraction qui sont attaché à une requeste, et la Chambre ayant ordonné qu’elle seroit communiquée avec ledict extraict à monsieur le procureur general du roy, il a donné ses conclusions le 4e de ce moys, par lequelles il consent comme il avoit tousjours faict, que les deffandeurs soyent maintenuz dans ladite quallité d’escuyer et de noble, et pour le monstrer,

Coupé d’argent et de sable, au lion de l’un en l’autre, au lambel de sable.

Induisent les deffandeurs deux piesces qui sont les extraict de la chambre des comptes, et la requeste presante

[folio 2] ensuitte a la Chambre, au pied de laquelle sont lesdites conclusions nouvelles de monsieur le procureur general du roy dattée du 4e decembre 1668, cy cottée A+.

Et, pour monstrer comme lesdits deffandeurs ont par leurs premieres inductions avant l’arrest introlocuttaire, suffisamment prouvé leur filliation et qu’ils sont de tout temps immemorial de condition noble et issuz de ceux qui se trouvent desnommez dans les extraicts de la chambre des comptes.

Induisent lesdits deffandeurs deux inventaires d’inductions fournyes à monsieur le procureur general du roy dattées des 12 et 29 octobre 1668, avec les actes et piesces y employées au desir des cottes d’icelles, le tout cy tenu pour cotte B+.

Au moyen de quoi percistent les deffandeurs à leurs precedantes fins et conclusions.

Pour copie, [signé] Delesnniac.

 

[folio 2v] Le 12e decembre 1668, signiffié, cotté, copie à monsieur Raoul conseiller en l’absance et faisant la charge de monsieur le procureur general du roy, parlant à son secretaire à son hostel à Rennes.

 

[Signé] Davy.