Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Le château de Suscinio, une des résidence des ducs de Bretagne (XIII-XVe siècle).
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Catherine Aubel

Ses articles

  • Le Brandonnier - Maintenue de noblesse (1669)

    Transcription, le 10 septembre 2022.

    Maintenue de noblesse devant la Chambre de la réformation en Bretagne, de Jean Le Brandonnier, écuyer, sieur de Saint-Jan, fils de Guillaume Le Brandonnier, sieur de Kergicquel, et de Briande Sené (ou Seré), à Rennes le 26 juillet 1669.

  • Dresnay (du) - Maintenue de noblesse (1670)

    Transcription, le 10 mai 2022.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Pierre du Dresnay, sieur de Keramear, y demeurant, paroisse de Plouégat-Guérant, le 18 août 1670 à Rennes.

  • Parc (du) - Réformation de la noblesse (1669)

    Transcription, le 23 août 2021.

    Vincent du Parc, chef de nom et d’armes, chevalier de l’ordre de Saint-Michel, marquis de Locmaria, ses fils Louis-François et Joseph-Gabriel, ainsi que son cousin Jean-Claude du Parc, seigneur du Parc-Brelidy, sont maintenus dans leur noblesse par la Chambre de réformation de Bretagne, le 10 juillet 1669 à Rennes.

  • Décharge et maintenue de noblesse de François Thépault, sieur de Kervern, par Louis Béchameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 30 décembre 1698.

  • Décharge de l’assignation à comparaître pour usurpation de noblesse de Louis Jourdain, docteur en médecine, par Louis Béchameil de Nointel, intendant de Bretagne, le 27 juillet 1699.