Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Le donjon du Grand-Fougeray (ou tour du Guesclin), seul vestige du château-fort du XIIIe siècle.
Photo A. de la Pinsonnais (2008).

Jérôme Caouën

Ses articles

  • Kerroudault (de) - Maintenue de noblesse (1669)

    Transcription, le 8 janvier 2023.

    Jacques de Kerroudault, sieur de Kerroudaut et de Kergalet, autre Jacques de Kerroudault, sieur de Kerbasquiou, et encore autre Jacques de Kerroudault, sieur de Poulbroch, sont maintenus dans leur qualités d’écuyers et d’ancienne extraction noble par la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne, le 3 juillet 1669 à Rennes.

  • Huon-Coëtgoureden (de) - Prières nominales (1616)

    Transcription, le 7 septembre 2022.

    Prigent Huon était le fils de Louis Huon, sieur de Kergadou, et d’Isabelle de Coëtgoureden, dame de Kerauffret. Ces prières nominales pour lui et ses aïeux nous permettent de retracer ses ascendances paternelles et maternelles.

  • Quintin - Réformation de la noblesse (septembre 1669)

    Transcription, le 19 février 2019.

    Arrêt de la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne maintenant le 5 septembre 1669 Jacques Quintin, sieur de Penanru, dans sa noblesse d’extraction. Jacques Quintin était le cousin germain de Jean, sieur du Helin, maintenu noble lui aussi au mois de juillet précédent.

  • Quintin - Réformation de la noblesse (août 1669)

    Transcription, le 24 janvier 2019.

    Arrêt de la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne maintenant Pierre et Olivier Quintin, enfants de Françoise Guehou, leur mère et tutrice, et de son premier mariage avec feu François Quintin, vivant sieur de Kerbasquiou, le 21 août 1669 à Rennes.

  • Ermar - Réformation de la noblesse (1671)

    Transcription, le 19 septembre 2018.

    Arrêt de la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne octroyant à Joseph Ermart, sieur de Lieuzel, fils de feu Jean Ermart, sieur de Lieuzel, et de Mathurine Nicolaso, la qualité d’ancienne extraction, le 20 mars 1671.

  • Extraict des registres de la chambre establie par le roy pour la reformation de la noblesse du pais et duché de Bretagne par lettres patentes de Sa Majesté du mois de janvier mil six cents soixante et huict, veriffiées en parlement le trantiesme juin ensuivant.

  • Acigné (d’) - Maintenue de noblesse (1670)

    Transcription, le 28 mai 2018.

    Extraict des registres de la chambre establye par le roy pour la refformation de la noblesse du pays et duché de Bretagne par lettres patentes de Sa Majesté du moys de janvier mil six cents soixante et huict, veriffiées en parlement le trentiesme juin ensuivant.

  • Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jean Le Borgne, écuyer, sieur de Trévidy, Jean son fils aîné, Joseph-François, Hervé, Jacques et Maurice Le Borgne ses puînés ; Perrine Le Borgne et Maurice Le Borgne, sieur de Kergadiou, son oncle, du 9 juillet 1669.

  • Conen de Précréhant - Réformation de la noblesse (1669)

    Transcription, le 14 décembre 2014.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Philippe Conen, chevalier, sieur de Précréhant et du Vieux-Marché, François-Baptiste, son fils aîné, François, Jean et autre François Conen, le 10 juillet 1669.

  • Olymant de Kerneguès - Induction (1716)

    Transcription, le 30 avril 2014.

    Inventaire de production des titres et pièces justificatives de noblesse de Joseph Olymant de Kerneguès au Conseil du roi afin de demander pour lui et ses neveux des lettres de confirmation d’ancienne noblesse, le 15 septembre 1716.

  • Meslou de Trégain - Maintenue de noblesse (1734)

    Transcription, le 23 avril 2014.

    Arrêt de maintenue de noblesse rendu par le parlement de Bretagne le 15 juillet 1734, en faveur de Guy René de Meslou, sieur de Trégain, demandeur, en exécution d’arrêt du Conseil d’État et lettres patentes du roi du 13 mars 1733, et en requêtes des 8 février et 12 juillet 1734,

  • Taillart - Réformation de la noblesse (1669)

    Transcription, le 30 mai 2013.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de René Taillart, sieur du Restou, Henry, Guillaume, Matthieu, François, Guillaume, Pierre, Henry, Jean et Yves Taillart, le 8 mars 1669 à Rennes.

  • Simon - Réformation de la noblesse (1669)

    Transcription, le 27 mai 2013.

    Maintenue devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne de Jean Simon écuyer, sieur de la Villemoisan, le 6 juillet 1669 à Rennes.

  • Olymant - Lettres de noblesse (1698)

    Transcription, le 8 mai 2013.

    Lettres de confirmation d’ancienne noblesse données en juillet 1698 à Charles Olymant, sieur de Kerguenes.

  • Mahé - Induction (ca 1669)

    Transcription, le 24 mars 2013.

    Induction des pièces produites devant la Chambre de réformation de la noblesse en Bretagne par Claude Mahé, écuyer, sieur de Kermorvan, et Maurice, Sébastien ses enfants, vers 1669.

  • Maintenue par la Chambre de réformation de la noblesse de Bretagne de René Botherel, sieur de Peran et la Ville-Geoffroy, de Philippe et Georges ses frères, Marguerite Visdelou, veuve d’autre Philippe Botherel, et Julienne Botherel, fille de feu Claude Botherel, sieur de la Ville-Geoffroy, le 27 mars 1669.