Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Château de Bogard, Quessoy, bâti par Guillaume-François de la Nouë (fin XVIIIe).
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Le Febvre (de la Faluere) - Généalogie (d’après Ms français 32138)

Mercredi 22 juin 2011, transcription de Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2023 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Généalogies de parlementaires parisiens, BNF, Département des manuscrits, Français 32138, tome I, pages 627-628.

Citer cet article

Généalogies de parlementaires parisiens, BNF, Département des manuscrits, Français 32138, tome I, pages 627-628, transcrit par Amaury de la Pinsonnais, 2011, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 1er mars 2024,
www.tudchentil.org/spip.php?article876.

Télécharger l’article

Transcription de la généalogie
63.3 kio.

Originaires de ....

Porte d’azur à trois bandes d’or.

I degré.

Jean François Le Fevre, sieur de la Faluere, grennetier au grenier à sel de Laval.

 Jean Nicolas Le Fevre, qui suit,
 Marie Anne Le Fevre.

II degré.

Jean Nicolas Le Fevre, seigneur de la Faluere.

 Nicolas Le Fevre, qui suit,
 Magdeleine Le Fevre.

IIIe degré.

Nicolas Le Fevre, seigneur de la Faluere, avoit epousé le ..... [1] Marie Catherine de Boisleve, morte le ....., fille de ....

 Pierre Le Fevre, qui suit,
 René Le Fevre, qui suivra après... A,
 François Le Fevre, qui suivra encore après... B,
 Margueritte Le Fevre.

IV degré.

Pierre Le Fevre, seigneur de la Faluere, receu conseiller au Grand conseil le ..... et depuis honoraire mort le 29e juillet 1688 agé de ... ans.

[page 628] IV degré.

René Le Fevre, seigneur de la Faluere, receu conseiller au Parlement en la ... Chambre des enquestes le 18e aoust 1656, depuis maitre des requestes en ..... et enfin nommé 1er president du Parlement de Bretagne le ..... 1687, s’étant demis de cette place à cause de son grand age, mort le 21e may 1708 agé de ... ans, avoit epousé le ...... Françoise Ferrand, morte le 17e mars 1721 agée de ... ans, fille d’Antoine Ferrand, seigneur de Villemilau, lieutenant particulier assesseur civil et criminel au Chatelet de Paris, et d’Isabelle Garessre, dont il eut :

 Claude le Fevre qui suit,
 Alexandre François Le Feuvre de la Faluere, receu conseiller clerc au Parlement le 5e juillet 1693, mort le .....
 Catherine Françoise Le Fevre de la Faluere, mariée le .... à Jean François de Brehand, comte de Mauron et de Plelo, seigneur de Gallinée, conseiller au Parlement de Bretagne, morte le 20e décembre 1713 agée de ... ans, et luy le 22e juin 1738.

V degré.

[La généalogie se termine ainsi.]


[1Ainsi en blanc. Nous indiquerons par la suite tous les blancs par des pointillés.