Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Le donjon du Grand-Fougeray (ou tour du Guesclin), seul vestige du château-fort du XIIIe siècle.
Photo A. de la Pinsonnais (2008).

Dresnay (du) - Réformation de la noblesse (1669)

Mardi 30 mai 2023, transcription de Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2023 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1 BI 8.

Citer cet article

Archives départementales d’Ille-et-Vilaine, 1 BI 8, transcrit par Amaury de la Pinsonnais, 2023, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 22 septembre 2023,
www.tudchentil.org/spip.php?article1590.

Dresnay (du) - Réformation de la noblesse (1669)

Télécharger ou imprimer cet article
289 kio.

Monsieur d’Argouges, premier president

Monsieur Le Jacobin, raporteur

 

Entre le procureur general du roy, demandeur, d’une part,

Et dame Janne Le Borgne, dame douairiere de Ꝃbaul, tutrice d’escuier Jan du Dresnay, sieur dudit lieu de Ꝃbaul, son fils mineur et heritier principal et noble de son mariage avec deffunt escuier Jan du Dresnay, sieur dudit lieu de Ꝃbaul, demeurant d’ordinaire en ladite maison de Ꝃbaul, evesché de Treguier, ressort de Sainct-Brieuc, soubs le terrouer de Gouello, deffanderesse, d’autre part [1].

Veu par la Chambre l’extraict de comparution faicte au greffe d’icelle, le 15e juillet dernier 1669 par ladicte deffanderesse contenant sa declaration de voulloir soustenir les qualités de noble et d’escuier d’antienne extraction et porter pour armes d’argeant à une croix annillée de sable accompagnée de trois cocquilles de gueulle, deux en cheff et une en pointe, signée J. Le Clavier [2].

Induction d’actes et piesses de ladite deffanderesse ausdites qualités fournye audit procureur general du roy le 15e juillet dernier et an present 1669, par Boulongue, huissier, tandante et les conclusions y prises à ce que ledict Jan du Dresnay soict maintenu en qualités d’escuier et de noble d’antienne extraction, en tous les privileges, advantages et immunités apartenants aux autres nobles de la province et au droict de porter le timbre sur l’escusson et leurs armes quy sont d’argeant à une croix anillée de sable accompagnée de trois cocquilles de gueulle, deux en cheff et une en pointe, et ordonner qu’il sera employé au rolle et catalogue des nobles de l’evesché de Treguier, au ressort de Gouêllo, relevant de la juridiction royalle de St-Brieuc.

D’argent à une croix annillée de sable accompagnée de trois coquilles de gueules, posées 2 et 1.

Par laquelle induction est articullé à faicts de genealogie que ledict Jan du Dresnai est fils aisné, heritier principal et noble de deffunct messire Jan du Dresnay, seigneur de Ꝃebol, et de ladite Le Borgne, deffanderesse ; que ledict Jan du Dresnay, mary de ladite dame deffanderesse, estoict aussy fils aisné, heritier principal et noble de messire Jacques du Dresnay et de dame Anne Marec, son épouse, seigneur et dame de Trobesont ; ledict Jacques du Dresnay, ayeul dudit Jan, fils de ladite dame deffanderesse, estoict fils puisné de messire Ollivier du Dresnay et de damoiselle Perronnelle Le Dornec, seigneur et dame de Roche Huon, et avoict pour frere aisné Jan du Dresnay, escuier, seigneur de la Roche Huon ; que ledict Ollivier du Dresnay estoict aussy fils aisné et heritier principal et noble d’escuier Hector du Dresnay et de damoiselle Louise de la Roche Huon, fille aisnée [folio 1v] de la maison de la Roche Huon, et avoict pour sœur puisné damoiselle Gillette du Dresnay. Ledict Hector du Dresnay estoict issu et fils puisné d’Allain du Dresnay et de damoiselle Janne Le Splan, sieur et dame de Ꝃjan et du Leslec, et avoict pour frere aisné Lazarre du Dresnay ; que ledict Allain du Dresnay estoict fils aisné et heritier principal et noble de Jan du Dresnay et de damoiselle Janne Le Cosic, et que ledict Jan du Dresnay, quintayeul dudict Jan, fils de ladicte dame Janne Le Borgne, deffanderesse, estoict fils aisné et heritier principal et noble d’Allain du Dresnay et de damoiselle Janne Marec, et avoict pour frere puisné Yvon du Dresnay.

Pour preuve de laquelle filliation ainsy establye, ladite deffanderesse raporte dans sadite induction, sur le degré dudict Jan, son fils, trois pieces.

La premiere est un contrat de mariage en datte du 25e janvier 1649, faict entre noble homs Jan du Dresnay, sieur de Ꝃebol, fils aisné presumptif heritier et noble de messire Jacques du Dresnay et dame Anne Marec son épouse, seigneur et dame de Trobescont, Ꝃibol, Pellain et autres lieux, avecq ladite damoiselle Janne Le Borgne, deffanderesse, fille de nobles homs Ollivier Le Borgne et damoiselle Perronnelle de Coetanscours sa compagne, seigneur et dame de Lohenec, Coatelizec, etc., signé J. Diouguel, M. Le Dormic.

La seconde est l’acte d’institution de ladite deffanderesse en la charge de tutrice dudict Jan du Dresnay et de Marye, Louise et Claire Celeste du Dresnay, ses sœurs puisnées, enfans de deffunct messire Jan du Dresnay, seigneur de Ꝃebol. Ledict acte faict par l’advis de hault et puissant messire Jan d’Assigné, seigneur de Carnavallet, messire Hanry de Ꝃgrech, seigneur de Ꝃycu, hault et puissant seigneur messire Vincent Le Borgne, seigneur de Lesquiffiou, messire Jan Le Borgne, seigneur de Ꝃesoret, les deux plus proches parans de ladite deffanderesse, et autres personnes tres qualiffiées, parans et alliez desdits mineurs. Ledict acte de tutelle en datte du 24e may 1666, signée Le Guyader, greffier.

Et la troisiesme est l’extraict de baptesme dud. Jan du Dresnay [fils de Jan du Dresnay] et dame Janne Le Borgne, seigneur et dame de Ꝃebol, tiré du papier baptismal de la paroisse de St-Jan de cette ville de Rennes, icelluy extraict datté au dellivrement du 18e may dernier, signé Christophle Anger.

[folio 2] Sur le degré dudict Jan, mary de ladicte deffanderesse, est raporté deux piesses.

La premiere est un acte d’affeage de certains heritages donné par le compte de Vertu à messire Jan du Dresnay, seigneur de Ꝃebol, principal heritier et noble par beneffice d’inventaire de deffunct autre messire Jacques du Dresnay, vivant seigneur de Trobescont. Icelluy acte du 16e octobre 1662, signé Louis de Bretagne, R. Jalleu, Ro. Delpeucq.

La seconde est la demande de partage, en datte du 10e septembre 1659, signé J. Le Clercq, faicte par damoiselles Jullienne, Anne, Marguerite et Marye du Dresnay, ladicte Jullienne du Dresnay faisant tant pour elle que pour escuier Pierre du Dresnay, sieur de Pellan, à noble homme Jan du Dresnay, sieur de Ꝃebol, leur aisné, en la succession de noble homme Jacques du Dresnay, sieur de Trobescont, et au noble comme au noble et au roturier comme au roturier.

Sur le degré dudict Jacques du Dresnay raporte ladite deffanderesse deux pieces.

La premiere est l’acte d’institution de ladite Perronnelle Le Dornec, veufve de deffunct noble homme Ollivier du Dresnay, seigneur de la Rochehuon, en la charge de curatrice d’escuier Jan du Dresnay, seigneur de la Rochehuon, de Jacques et Gillette du Dresnay, enfans issus de son mariage avecq ledict noble homme Ollivier du Dresnay. Icelle acte en datte du 26e may 1608, signé H. de Coattrieu.

La seconde est le partage donné par nobles homs Jan du Dresnay, seigneur de la Rochehuon, heritier principal et noble de noble homs Ollivier du Dresnay, sieur de la Rochehuon, et de damoiselle Perronnelle Le Dornec, à escuier Jacques du Dresnay, sieur de Trobescont, et Gillette du Dresnay, ses puisnés, en la succession dudict Ollivier du Dresnay, lors escheue, et en celle à eschoir à ladicte damoiselle Perronnelle Le Dornec, leur mere, lesquelles successions lesd. Jacques et Gillette du Dresnay estoient fondées en un tiers du patrimoine et acquests nobles, et est expressement porté par led. acte de partage que lesdits puisnés tiendront dudict Jan du Dresnay, leur aisné, les heritages à eux donnés en partage en l’une et l’autre succession, en fief ramage et comme juveigneurs. Icelluy acte datté du 24e [folio 2v] septembre 1624, signé C. Bonnabes et P. Marchand.

Sur le degré dudict Ollivier sont raportées deux pieces.

La premiere est un contrat de mariage avecq damoiselle Perronnelle Le Dornec, dame de la Villeneusve et de Ꝃreberts, seulle fille et unicque heritiere de deffunct Jan Le Dornec, escuier, et Perronnelle Crestien, sa femme, par lequel contrat de mariage ledict Hector du Dresnay et Louise de la Roche Huon, declarant voulloir advantager ledit Ollivier, leur fils, autant comme noble peult et luy est loysible par la Coustume, luy promettent la somme de 150₶ par an. Ledict mariage faict en presance de messire Jan de Ꝃrcabin, escuier, sieur de Ꝃmarquer, conseiller en la cour, et plusieurs autres personnes tres considerables. Ledict contrat en datte du 16e may 1586, signé Perron.

La seconde [est] le contrat de mariage de damoiselle Gillette du Dresnay, fille aisnée d’escuier Hector du Dresnay et de damoiselle Louise de la Roche Huon, sa compagne, sieur et dame de Ꝃdirizun et du Fot, avecq escuier Ollivier de la Bouexiere, sieur de Chefdubois, fils aisné, heritier principal et noble presumptif d’escuier Henry de la Bouexiere, sieur de la Fonteine Plate. Par lequel contrat lesdits Hector du Dresnay et Louise de la Roche Huon assignent certains heritages y desnommés à ladite Gillette du Dresnay, leur fille, pour tout droict, part et legitime portion quy luy pouvoict apartenir es successions de sesdits pere et mere. Laquelle Gillette du Dresnay, soubs l’authorité de sondit tuteur espoux, declare se contenter des lieux, terres et heritages à elle baillés et transportés par sesdits pere et mere pour sa part et legitime portion et advenant esdites successions, et leur principal presumptif heritier et noble, et renonce à avoir part apres ny pretendre plus grande part et portion esdites successions, apres le deceix de ses [folio 3] pere et mere, sans espoir de restitution comme de renontiations coustumierre faicte par fille noble, deubmant aparagée par sesdits pere et mere noble et de noble extraction, comme sont lesdites partyes. Ledict contrat de mariage faict et accordé en presance et du consantement d’Ollivier du Dresnay, fils aisné, principal heritier presumptif et noble desdits Hector du Dresnay et Louise de la Roche Huon, le 6e jour de janvier 1583, signé H. Momar.

Sur le degré dudict Hector, ladite deffanderesse raporte deux pieces.

La premiere [est un] contrat d’eschange faict entre nobles gens Vincent du Dresnay, escuier, sieur de Ꝃjan et du Leslec, et ledit Hector du Dresnay, escuier, sieur de Ꝃedirizien, son oncle, par lequel icelluy Hector transporte audit Vincent du Dresnay en contreschanges quelques heritages y desnommés qu’il declare avoir eu dudict Vincent du Dresnay, par supléement de son droict advenant dudict lieu de Ꝃjan et de Leslec, à cause du deceix d’Allain du Dresnay et de damoiselle Janne Lesplon, sieur et dame de Ꝃjan et du Leslec, pere et mere dudict Hector, ce quy est aussy recogneu par ledict Vincent du Dresnay. Ledit contrat du 7e octobre 1560, signé Basquiou et Noveter.

La seconde [est une] transaction faicte entre damoiselle Janne de Menehore, femme d’escuier Lazare du Dresnay, sieur de Ꝃlezet, fils aisné d’Allain du Dresnay, escuier, sieur de Ꝃjan, et damoiselle Françoise de Menehorre, touchant le partage de la succession de feu Vincent de Menehore, sieur dudit lieu de Menehore, pere desdits Janne et Françoise de Menehore. Ladite transaction du 1er may 1545, signé N. Poulart.

Sur le degré dudict Allain, partage donné par luy à Yvon du Dresnay, son oncle, frere puisné de Jan du Dresnay, son pere, en consequence de la demande quy luy en fut faicte par ledict Yvon du Dresnay et son droict, part et portion [folio 3v] et advenant des heritages, terres, rantes et droicts heritiers luy deubs et apartenants des successions d’autre Allain du Dresnay et Janne Marec, sa femme, pere et mere dudit Yvon, et ayeul et ayeulle dudict Allain le jeune, ausquels ledit Allain succedoict et estoict principal heritier et noble par la represantation de deffunct Jan du Dresnay, son pere, quy fils aisné estoict desdits deffuncts Allain du Dresnay et Janne Marec. Par lequel acte de partage il se void que sur la contestation quy estoict entre ledit Allain du Dresnay et Yvon du Dresnay, son oncle, le premier pretendant que ledit Yvon ne debvoict jouir du partage à luy donné qu’à bien faict seullement et ledit Yvon soustenant au contraire en debvoir jouir à heritage pour luy et ses hoirs, ils accorderent entreux d’en passer à esgard de justice. Ledict partage datté du 8e juillet 1595 signé J. Sohart.

Transaction passée entre nobles gens Vincent du Dresnay, seigneur de Ꝃjan et du Leslec, fils aisné, principal heritier et noble dudit escuier Lazare du Dresnay, son pere, et damoiselle Gillette et Magdelaine du Dresnay, sœurs germaines dudict Vincent, touchant le droict advenant, part et portion contingente quy pouvoict competer et apartenir ausdites Gillette et Magdelaine du Dresnay en la succession escheue desdits Lazare du Dresnay et celle à eschoir de Janne de Menehore, leur pere et mere communs, et il est par ladite transaction expressement porté que lesdites Gillette et Magdelaine du Dresnay tiendroient les heritages à eux donnés en partage de lignage et ramage dudit Vincent du Dresnay, ses hoirs et successeurs à jamais. Ladite transaction du 18e septembre 1557, signée Goilleren, Hector du Dresnay, Gigou et N. Squiriou.

Contrat de mariage d’escuier Vincent du Dresnay, sieur de Ꝃjan, avecq damoiselle Marguerite de Lannion, fille de feu noble homme François de Lannion et damoiselle Françoise Loz, sa compagne, seigneur et dame en leur vivant de Cougril et des Aubrays, faict en presence de Hector du Dresnay, oncle [folio 4] dudit Vincent et de plusieurs autres personnes tres qualiffiées. Ledit contrat du 5e juillet 1553, signée J. Carluer, Jacques Leguales.

Partage donné par damoiselle Marguerite de Lannion, douairierre de Ꝃjehan et du Leslec, tutrice de nobles homs Allain du Dresnay, issu de son mariage avecq ledit Vincent du Dresnay, dont il a esté cy devant parlé, à escuier Hervé du Dresnay, sieur du Squillit, oncle dudit Allain, en la succession de deffunct noble homme Lazare du Dresnay, seigneur en son vivant de Ꝃjan et de Leslec, pere dudit Hervé et ayeul dudit Allain du Dresnay. Par lequel acte il est recogneu que ledict Lazare du Dresnay et ses predecesseurs seigneurs desdits lieux, estre nobles, et les biens et heritages de ladite succession nobles, et iceux s’estre portés et gouvernés de tout temps immemorial, tant au gouvernement de leurs personnes qu’en leurs partages des heritages d’icelles maisons. Icelluy partage datté [du] 2e septembre 1573, signé B. Adam, Y. Dernio.

Extraict des registres de la chambre des comptes de cette province en datte du 18e juin 1669, signé J. de Moayre, dans lequel se void que dans l’informa[ti]on quy fut faicte en l’an 1535 des heritages nobles et roturiers des éveschés de St-Brieuc, Treguier, Leon et Cornouaille, est employé la maison de Leszelec apartenante à Lazarre du Dresnay, nobles personnes et maison, et celle de Ꝃjan apartenante audit du Dresnay. Il se justiffie encore par le mesme extraict qu’es monstres generales des nobles, annoblis tenans fiefs nobles et autres subjects aux armes de l’evesché de Treguier, tenues à Guingampt au mois de juin 1480, comparut Jehan du Dresnay, quintayeul dudit Jan, enfant de la deffanderesse, en archer en brigandine et page.

Contredicts du procureur general du roy fournis au procureur de ladite deffanderesse, le 24e juillet dernier, par Busson, huissier.

Et tout ce que vers ladite Chambre a esté mis et induict, murement consideré.

 

[folio 4v] Il sera dict que la Chambre, faisant droict sur l’instance, a declaré et declare ledict Jan du Dresnay noble et issu d’extraction noble et comme tel luy a permis et à ses dessandans en mariage legitime de prendre la qualité d’escuier, et l’a maintenu au droict d’avoir armes et escussons timbrés apartennants à sa qualité et à jouir de tous droicts, franchises, preeminances et privileges attribués aux nobles de cette province, a ordonné que son nom sera employé au roolle et catalogue des nobles de la juridiction royalle de Sainct-Brieuc.

Faict en ladicte Chambre à Rennes le 27e juillet 1669.

[Signé] d’Argouges, J.C. Le Jacobin.


[1En marge : Legaret, qui est le nom du procureur.

[2En marge : Pour chiffrature, de Lantivy, Aumont, Picquet de Boisguy.