Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Château de Bogard, Quessoy, bâti par Guillaume-François de la Nouë (fin XVIIIe).
Photo A. de la Pinsonnais (2007).

Boixière (de la) - Extrait de preuves pour Malte (1689)

Lundi 19 septembre 2022, transcription de Guillaume de Boudemange.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2022 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, Français 30335 (Carrés de d’Hozier 106).

Citer cet article

Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits, Français 30335 (Carrés de d’Hozier 106), transcrit par Guillaume de Boudemange, 2022, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 26 septembre 2022,
www.tudchentil.org/spip.php?article1530.

Boixière (de la) - Extrait de preuves pour Malte (1689)

Télécharger ou imprimer cet article
141.6 ko.

Titre de la Boixière, communiqué avec Thibault

Du premier septembre 1689, original en parchemin

 

Extrait du procès verbal des preuves de la noblesse paternelle et maternelle de Jean-Batiste Thibault de la Carte fait dans la ville de Poitiers le 1er du mois de septembre de l’an 1689 pour sa réception en qualité de chevalier dans l’ordre de Saint Jean de Jérusalem, par frere Joseph de Chambes de Monsoreau, commandeur d’Ozon et frere Charles Charbonneau, commandeur d’Amboise, commissaires a ce députés par deliberation du chapitre provincial du grand prieuré d’Aquitaine tenu à Poitiers le 31 du mois d’aout de l’an 1688.

Ce proces verbal rédigé et reçu par maître Toussaint Chevalier, notaire royal de la ville de Poitiers, les titres y énoncés sont entre autres :

 

21 mai 1481

Une donation faite le 21 du mois de mai de l’an 1481 par noble Jean de la Boixiere, écuyer, seigneur du Bourgbarré, et dame Marguerite de Saint Amadoux, sa femme. Cet acte signé Couronel et Jean de la Boixiere.

 

[folio 1v] 11 novembre 1455

Un aveu donné le 11 du mois de novembre de l’an 1455 a Robin de la Boixiere, chevalier, seigneur du Bourgbarré, par Joachim Bodin.

 

5 octobre 1553

Un arrest rendu au parlement de Bretagne le 5 du mois d’octobre de l’an 1553 au profit d’Antoine de la Bouexiere, écuyer, et demoiselle Françoise de la Pommeraye, sa femme, contre Jean du Bois, écuyer, et demoiselle Alienord de Coudest, sa femme. Cet arret signé Julienne.

 

14 avril 1540

Et des lettres royaux obtenües les 4 du mois d’avril de l’an 1540 par Antoine de la Bouexiere, écuyer, et dame Françoise de la Pommeraye, sa femme. Ces lettres signées Charriere et scellées.