Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Tromelin et Suffren

Un conflit entre marins

Par Claude-Youenn Roussel et Claude Forrer. Préface du contre-amiral Caron.

Au milieu de la guerre d'Amérique, dans l'océan Indien, des officiers aux bons états de service sont jetés à la porte de la Marine sur une appréciation colérique et dépréciative de Suffren, leur chef.

Parmi eux se trouve un Breton de Morlaix, Bernard Marie Boudin de Tromelin. Condamné sans jugement suite aux lettres venimeuses de son chef, il fait imprimer pour se défendre un Mémoire justificatif que personne n'accepte de lire dans les hautes sphères, l'empêchant ainsi de s'expliquer.

C'est ce texte rarissime qui est produit ici, empli d'une infinité de renseignements historiques, maritimes et militaires, commenté, annoté et analysé, accompagné de multiples autres documents dont les lettres officielles et privées de Suffren.

Claude-Youenn Roussel (membre de Tudchentil), spécialiste reconnu de la Bretagne et de la marine du XVIIIe siècle, a publié de nombreux livres (deux prix du Patrimoine maritime en 1992, prix de l'Académie de Marine en 2011, prix national de la Marine ACORAM en 2012). Le commandant Claude Forrer, capitaine au long cours en retraite, s'est passionné pour l'Histoire maritime ancienne et moderne. Il est l'auteur de diverses publications spécialisées.

En vente sur Amazon.fr au format broché (29€) ou au format Kindle (22,99€).

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

Vestiges du château-fort du Guildo (Créhen), au bord de l'Arguenon, dnas la mouvance de Dinan (XIII-XVe).
Photo A. de la Pinsonnais (2008).

Coëtgoureden (de) - Généalogie (vers 1588)

Jeudi 15 septembre 2022, transcription de Jean-François Coënt.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2022 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Archives départementales des Côtes d’Armor, 2 E 127.

Citer cet article

Archives départementales des Côtes d’Armor, 2 E 127, transcrit par Jean-François Coënt, 2022, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 28 novembre 2022,
www.tudchentil.org/spip.php?article1524.

Coëtgoureden (de) - Généalogie (vers 1588)

Télécharger ou imprimer cet article
152.7 ko.

Fait par Actielleu [ ?] pour déduire ung faict pertinant et véritable.

Scavoir est que noble damoisselle Ysabelle de Coetgoureden décéda le dernier jour de mars et ensépulturée le premier jour d’avril de l’an 1588, en son vivant dame héritière et propriétaire de Ꝃauffret, paroessienne de Mael, évesché de Cornouaille.

Que les feus nobles hommes Jehan de Coetgoureden et Janne de Lezandevez sa compaigne, de leur vivant sieur et dame de Ꝃauffret ; ladite Ysabelle fille aisnée principalle herittiere et noble ; ledit Jan décédé le 15 mars et enseveliy le 17 mars de l’an mil 5cents 48 [1548] et ladite Lezandevez, fille de la maison du Stang Lezandevez, la Bochère, morte le 4e [et] ensépulturée le 5 mars 1537.

Que feus nobles hommes Henry de Coetgoureden et Ysabelle Lezududy sa compaigne, en leur vivant sieur et dame de Ꝃauffret, Ꝃloczde, dont est issu Jan de Coetgoureden, fils aisné principal héritier et noble. Ledit Henry décédé le 29e et ensépulturé le 30e septembre 1521 et ladite Lezududy, héritière de Ꝃloczde et Quenec’hanroux, décédée le … [1] et ensépulturée le ....

Que feus nobles hommes Ollivier de Coetgoureden et Marye de Cabournays, sa compaigne, sieur et dame de leur vivant de Ꝃauffret et de la Boëssière, dont est issu ledit Henry, fils aisné principal héritier et noble. Ollivier décédé le ... et ensépulturé le ... en sa grande tombe enlevée estant au mittant de l’église de Mael, ladite de Cabournais, fille de la maison de Ꝃligonnan, décédée le ... et ensépulturée en la grande tombe enlevée en l’église de Mael le ....

Que feus nobles hommes Allain ... de Coetgoureden et Anne Tépault aultrement Guergorlay, sa compaigne, seigneur et dame en leur vivant de Ꝃauffret, Lavalot, desquels est issu Ollivier, fils aisné et principal héritier et noble, ledit Allain décédé le ... et ensépulturé en la grande tombe enlevée en l’église de Mael, et ladite Thépault aultrement Guergorlay, fille de la maison du Cluzon décédée le ....

Que feus nobles hommes Jan Prigent et Jouhanne du Vieuxchastel, seigneur et dame en leur vivant de Ꝃauffret et du Colloet, desquels est issu Allain, fils aisné et héritier principal et noble, ledit Jan décédé le ... et ladite Johanne décédée le ... et ensépulturés en leur grande tombe enlevée estant en l’église paroissiale de Mael, la pierre tombale estant desur ledit enfeu et entièrement faict faire par eulx, ornée de leurs armes et intersignes de noblesse.

Que feus nobles hommes Jan Prigent et Mabille sa compaigne [2].


[1Ainsi en blanc. Par la suite, les points de suspensions désigneront systématiquement un espace blanc laissé par le rédacteur.

[2Le document se termine ici, probablement parce que l’auteur vient de s’apercevoir d’une erreur : il a oublié une génération, celle d’Olivier de Coëtgoureden époux de Mabille de la Chapelle, de la maison de la Chapelle, Leinhon, Moulac et Pestivien, qui vient s’intercaler entre Alain époux d’Anne Thépault (Guergorlay) et Jean Prigent de Coëtgoureden et Jeanne du Vieuxchastel.