Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

L'histoire de Keroulas

Du Moyen Âge à nos jours

Par la famille de Keroulas.

Depuis le Moyen-Âge, le berceau de la famille de Keroulas se trouve au manoir de Keroulas à Brélès, en Pays de Léon. Plus de 6 siècles et près de 20 générations plus tard, cette belle demeure du XVIIe siècle est toujours la résidence de descendants de la famille.

Le manoir de Keroulas conserve de précieuses archives dont les plus anciennes datent de la fin des années 1300. Elles ont permis de remonter aux périodes les plus reculées de l’histoire familiale.

Le nom de famille de Keroulas s’est éteint en Pays de Léon au XVIIIe siècle. Les Keroulas d’aujourd’hui descendent de Ronan Mathurin de Keroulas (1730-1810) qui s’installe vers 1764 au manoir de Tal ar Roz au Juch près de Douarnenez. Sa nombreuse postérité estimée à plus de 5.000 personnes a surtout essaimé au Juch et dans les communes environnantes.

Ce beau livre illustré, travail collectif de plusieurs enfants de la famille, vous invite à plonger dans la destinée des Keroulas, à suivre son évolution au fil des siècles et à découvrir de nombreux épisodes parfois très surprenants.

Le livre est en vente chez l’éditeur aux éditions Récits au prix de 35 €.

Tudchentil a 20 ans !

De septembre 2002 à septembre 2022, 20 ans se sont écoulés.
Pour fêter cet anniversaire particulier, nous appuyons sur
l'accélérateur et publierons plus de 25 articles ce mois-ci !

Merci de votre fidélité et de votre soutien pour les 20 prochaines années !

Bonne année !

Joyeux Noël et bonne année !

Soutenez Tudchentil, en 2021, adhérez à notre association !

La Nativité tirée d'un livre d'heures à l'usage de Saint-Malo, © Bibliothèque Rennes Métropole, ms. 1510, f. 37, détail.

La Roche-Jagu en Ploëzal, édifié en 1405 par Catherine de Troguindy après autorisation du duc Jean V.
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Chastel (du) - Preuves pour Saint-Cyr (1765)

Samedi 26 mai 2012, transcription de Loïc Le Marchant de Trigon.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2023 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Preuves de noblesses des demoiselles de Saint-Cyr, BNF, Département des manuscrits, Français 32136, fos 139-140.

Citer cet article

Preuves de noblesses des demoiselles de Saint-Cyr, BNF, Département des manuscrits, Français 32136, fos 139-140, transcrit par Loïc Le Marchant de Trigon, 2012, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 7 juin 2024,
www.tudchentil.org/spip.php?article1073.

Télécharger cet article

Chastel (du) - Preuves pour Saint-Cyr (1765)
105.4 kio.

Bretagne - 5 mars 1765

Preuves de la noblesse de demoiselle Reine Mathurine Marie du Chastel agréée pour etre admise au nombre des filles demoiselles que Sa Majesté fait elever dans la Maison Royale de St Louis fondée à Saint Cyr dans le parc de Versailles.

De gueules à un château d’or, sommé de trois tours de même.

Ier degré – Produisante. Reine Mathurine Marie du Chastel, 1754.

Extrait du registre des batemes de la paroisse de St Jurat portant que demoiselle Reine Mathurine Marie du Chastel fille de messire François Cesar du Chastel ecuyer et de dame Reine du Chastel sa femme seigneur et dame de la Rouverays naquit le 27 aoust 1754 et fut batisée le lendemain. Cet extrait signé Gallée curé de St Jurat et legalisé.

IIe degré – Pere et mere. François Cesar du Chastel de la Rouverais, seigneur de la Roucerais, Reine Agnes du Chastel de la Rouaudais, sa femme, 1753. Memes armoiries.

1. Contrat de mariage de François Cesar du Chastel de la Rouverays ecuyer seigneur dudit lieu chef du nom et armes assisté de dame Marie Anne de Tregouet sa mere accordé le 23 octobre 1753 avec demoiselle Reine Agnes du Chastel de la Rouaudais fille de Jean René du Chastel de la Rouaudais ecuyer de dame Marie Reine Mousset dame de la Rouaudais. Ce contrat passé devant des Prez et Hautiere notaires des juridictions et ancienne baronnie de Beaumanoir et de la Gaudiere Beaumont.

3. Extrait des registres des batemes de l’eglise parroissialle de Corseul portant que François Cesar du Chastel fils de Louis du Chastel ecuyer et de dame Marie Anne de Tregouet sieur et dame du Chastel naquit le 4 mars 1724 et fut batisé le lendemain. Cet extrait signé Chenu curé de Corseul.

2. Sentence du senechal de Chateauneuf rendue le 16 juin 1742 par laquelle la tutelle de François, Gilles, Tanguy, Louis et Yves du Chatel enfans mineurs de feu messire Jean Louis du Chastel sieur de la Rouvrais et de dame Marie Anne de Tregouet est donnée à laditte dame de Tregouet leur mere. Cette sentence signée Lorme greffier.

IIIe degré – Ayeul. Louis Jean du Chastel, seigneur de la Rouverais, Anne Marie de Tregouet, sa femme, 1722. De gueules à une etoile d’or, accompagnée de trois croissants de même, posés deux en chef, et l’autre en pointe.

Contrat de mariage de messire Louis Jean du Chastel seigneur de la Rouverais etc. accordé le 19 septembre 1722 avec demoiselle Anne Marie de Trégouet assistée de dame Françoise Petronille de la Villeon dame de Tregouet sa mere. Ce contrat passé devant Bezard et Fouré notaires des juridictions de la Caunelais Vaucouleur en Corseul et de la Tandourie.

Decret du mariage de messire Louis Jean du Chastel [fo 139 verso] seigneur de la Rouverais fils de feu messire Charles du Chastel et de dame Jeanne Chaton avec demoiselle Marie de Tregouet demoiselle dudit nom, fait en la juridiction du marquisat de Chateauneuf le 16 septembre 1722 de l’avis des parens et amis dudit sieur du Chastel mineur. Ce decret signé Martel commis.

Partage fait sous seings privés le 19 aoust 1740 entre dame Marie Anne de Tregouet epouse et curatrice de messire Louis du Chastel seigneur de la Rouvrais fils ainé et heritier principal et noble de feus messire Charles du Chastel et dame Jeanne Chatton seigneur et dame de la Rouvrais d’une part et François Suzanne du Chastel ecuyer frere puisné dudit seigneur de la Rouvrais, savoir de la succession desdits feus seigneur et dame de la Rouvrais. Cet acte signé François du Chastel et Marie Anne de Tregouet.

IVe degré – Bisayeul. Charles du Chastel, seigneur de la Rouvrais, Jeanne Chatton, sa femme, 1697. D’argent à un pin de sinople, arraché et chargé de trois pommes de pin d’or.

Contrat de mariage de Charles du Chastel ecuyer sieur dudit lieu fils ainé principal et noble de Jaques du Chatel ecuyer sieur de la Rouvrais et de dame Louise du Couldray accordé le 16 juillet 1697 avec demoiselle Jeanne Chatton dame de la Villemorhen, fille d’Alain Chatton, ecuyer, et de dame Olive Le Bouteiller, sieur et dame de la Villemorhen. Ce contrat passé devant des Prés et de Partoul notaires au siege de Plédelea.

Declaration des maisons, terres, fiefs et jurisdictions de la terre de la Rouvrais donnée au receveur du marquisat de Chateauneuf le 19 decembre 1719 par messire Charles du Chastel de la Rouverais heritier de feu messire Jaques du Chastel son pere. Cet acte signé du Chastel de la Rouveraye.

Ve degré – Trisayeul. Jaques du Chastel, sieur de la Rouverays, Louise du Coudray, sa femme, 1670. D’or à une bande d’azur, chargée de trois coquilles d’argent, et accostée de deux cotices d’azur.

Inventaire des biens meubles appartenans à Jaques du Chastel ecuyer sieur dudit lieu et demoiselle Louise du Couldray sa femme fait le 4 fevrier 1670 à la requete dudit sieur du Chastel assisté de Charles du Chastel ecuyer son pere. Cet acte passé au manoir de la Rouverays devant Angot et Le Mée notaires.

Arrest en la Chambre etablie pour la reformation de la noblesse du Pays et duché de Bretagne le 13 decembre 1668 par laquelle Charles Chastel ecuyer sieur de la Rouvrais et Jaques Chastel ecuyer sieur dudit lieu son fils ainé sont declarés [fo 140 recto] nobles et issus d’extraction noble et comme tels leur est permis de prendre la qualité d’ecuyers. Cet arrest signé L. C. Picquet.

Extrait des registres des batemes de la paroisse d’Evran portant que Jaques du Chastel fils de Charles du Chastel ecuyer et de dame Françoise de Brenugat sieur et dame de la Rouverais naquit le 8 avril 1646 et fut batisé le 14 novembre 1647. Cet extrait signé Yves Conen recteur d’Evran.

VIe degré – 4e ayeul. Charles du Chastel, sieur de la Rouverais, Françoise de Brenugat, sa femme, 1645, 1621.

Contrat de mariage de Charles du Chastel ecuyer sieur de la Rouverais, fils et heritier principal et noble de feu Jean du Chastel et de dame Jeanne du Fournet sa femme seigneur et dame de la Rouverais accordé le 25 fevrier 1645 avec demoiselle Françoise de Brenugat fille de messire Vincent de Brenugat seigneur du Montoir conseiller au Parlement et de dame Marie de la Vallée sa femme. Ce contrat passé devant Bertelot notaire royal à Rennes.

Extrait du papier batismal de l’eglise et paroisse de St Solem portant que Charles Chastel fils de nobles gens Jean Chastel ecuyer et demoiselle Jeanne du Fournet seigneur et dame de la Rouverais naquit le 30 septembre 1621 et fut batisé le lendemain. Cet extrait signé Ja. Prioul recteur de St Solem.

Nous Louis Pierre d’Hozier chevalier conseiller du Roy en ses conseils,, juge d’armes de la noblesse de France et commissaire de Sa Majesté pour luy certifier la noblesse des demoiselles elevées dans la maison royalle de Saint Louis à St Cyr,

Certifions au Roy que demoiselle Reine Mathurine Marie du Chastel a la noblesse necessaire pour etre admise au nombre des filles demoiselles que Sa Majesté fait élever dans la Maison royale de Saint Louis fondée à Saint Cyr dans le parc de Versailles comme il est justifié par les actes enoncés dans cette preuve que nous avons verifiée et dressée à Paris le cinq mars mil sept cent soixante cinq.

[Signé] d’Hozier.