Fil RSS Une extension .bzh Suivre Tudchentil sur Twitter

[+] Fermer ce cadre

L'histoire de la Bretagne et de ses élites

Tudchentil a été créé en 2002 par Norbert Bernard, historien, pour partager ses connaissances et découvertes sur la noblesse bretonne. Après le décès de Norbert, en 2005, nous avons décidé de continuer son travail en publiant des transcriptions de sources et des articles scientifiques sur lâ€â„¢histoire de Bretagne et de ses élites.

Le site est volontairement ouvert à tous et sans publicité. Pour proposer un article ou votre aide, n'hésitez pas à nous contacter. Vous pouvez aussi nous encourager en finançant une partie de nos frais ou simplement en parlant de Tudchentil autour de vous.

Depuis l'été 2011, vous pouvez suivre l'actualité de Tudchentil depuis votre compte Twitter.

Javascript semble désactivé sur votre navigateur. Pour une meilleure consultation de Tudchentil, nous vous invitons à l'activer ou à utiliser un navigateur supportant cette technologie.

Lesormel (de) - Réformation de la noblesse (1669)

Vendredi 20 janvier 2012

Source : La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671 - Comte de Rosmorduc, 1896, tome IV, p. 344-361. Texte saisi par Amaury de la Pinsonnais, Jean-Claude Michaud.

Seigneurs de Lesormel, des Tourelles, de Beaumont, de Coatsabiec, de Keraudren, de Kerouriou, de Kergroas, de Kergoff, de Crechlan, etc...

PNG - 24.6 ko
Lesormel (de)
Bandé d’argent et d’azur à six pieces.

Extraict des registres de la Chambre establye par le Roy pour la refformation de la Noblesse en la province de Bretagne, par lettres patantes de Sa Majesté, du mois de Janvier 1668, veriffyees en Parlement :

Entre le Procureur General du Roy, demandeur, d’une part.

Et François-René de Lesormel, ecuyer, sieur dudit lieu, cheff de nom et d’armes, demeurant en la maison de Lesormel, paroisse de Plestin, evesché de Treguier et soubz le resort de Lannion, Mathieu de Lesormel, escuyer, sieur de Keraudren, herittier principal et noble de deffunct Yves de Lesormel, vivant escuyer, sieur de Coatsabiec, demeurant en la paroisse de Loguivy, evesché de Dol et soubz le resort dudit Lannion, Jan, François et Guillaume de Lesormel, escuyers, sieurs de Kerouriou, Mesernot et Crehlan, demeurantz en la ville de Lannion, ses puisnes, François de Lesormel, escuyer, sieur de Kerangoff, heritier principal et noble de deffunct Pierre de Lesormel, vivant [p. 345] escuyer, sieur de Kergroas, demeurant en sa maison de Trogoloen, paroisse de Brelevenez, evesché de Treguier et soubz le resort de Lannion, Pierre de Lesormel, escuyer, sieur de Trolan, son frere juveigneur, et Yves de Lesormel, escuyer, sieur de Cheffdupont, aussy son frere, et pour Guillaume de Lesormel, absant du royaume, demeurants aud. Lannion, deffandeurs, d’autre part [1].

Veu par laditte Chambre :

Trois extraictz de presentations faittes au Greffe d’icelle par lesd. deffandeurs, la premiere en datte du 3e Novambre 1668, contenant la declaration du procureur dudit François-René de Lesormel, escuier, sieur dudit lieu, de vouloir soustenir la qualité d’escuier et de porter pour armes : [Bandé] d’argent et d’azur à six pieces ; la seconde est en datte du mesme jour 3e du mesme mois de Novambre, contenant la declaration dudit Mathieu de Lesormel, escuyer, sieur de Keraudren, de soustenir tant pour luy que pour lesd. Jan, François et Guillaume de Lesormel, ses puisnes, la qualitté d’escuyer et de porter pour armes celles cy dessus exprimees ; et la troisiesme est en datte du mesme jour 3e Novambre audit an 1668, contenant pareillement la declaration dudit François de Lesormel de soustenir pour ledict de Lesormel et pour lesdicts Pierre, Yves et Guillaume de Lesormel, escuyers, sieurs de Trolan [et de Cheffdupont,] ses freres juveigneurs, de soustenir la qualitté d’escuyer et d’avoir pour armes celles dont est cy dessus fait mention. Lesdittes declarations signees : le Clavier, greffier.

Induction d’actes et pieces au soustien de la qualitté dudit escuyer François-René de Lesormel, sieur dudit lieu, cheff de nom et d’armes de la maison de Lesormel, fournye audit Procureur General du Roy, demandeur, ledit jour 3e Novambre audit an, tandante et par les conclusions y prises à ce que ledit sieur de Lesormel, cheff de nom et d’armes de lad. maison, soit maintenu en lad. qualitté de noble et d’escuyer, ainsin que ses predecesseurs en ont tousjours paisiblement jouy, et qu’il sera inscript au cathologue des nobles.

Pour establir la justice desquelles conclusions sont articules à faicts de genealogie que ledit deffandeur tire son originne de la maison noble et seigneurialle de Lesormel, sittuee en lad. paroisse de Plestin, dont il est encorre possesseur et de laquelle fut seigneur Guyomar de Lesormel, duquel issut Rolland ; dudit Rolland issurent Guillaume [p. 346] et Perceval ; dudit Guillaume issurent Christophle et Mahé [2] de Lesormel ; que dudit Christophle issut Perceval de Lesormel, second du nom ; que dudit Perceval issut autre Perceval, troisiesme du nom, dont issut Guillaume second de Lesormel, et dudit Guillaume second est issu François-René de Lesormel, seigneur dudit lieu, deffandeur.

Pour preuve de laquelle genealogie raporte, aux fins de laditte induction, les actes quy ensuivent.

Sur le degré dudit Guyomar, raporte deux pieces :

La premiere est un adveu fourny par Jan Quillidien à noble escuier Guyomar de Lesormel, sieur dudit lieu, par lequel il recognoit estre homme lige et tenir en son fieff les chosses y mentionnes ; ledit adveu du 12e Juillet 1424.

La seconde est autre adveu fourny par Hagouis Even, veuffve de feu Hervé Moign, au mesme noble escuyer Guyomar de Lesormel, le 21e Janvier 1432.

Sur le degré dudit Rolland raporte quatre pieces :

La premiere est le contract de mariage dudit Rolland de lesormel, filz aisné, herittier principal et noble presomptiff et expectant de Guyomar de Lesormel et de Catherine le Megre [3], sa femme, avec Amette, fille aisnee de Maury Portbozuen [4], de luy procré en feue Janne de Keramanach, sa femme espouze, en datte du 18e Avril 1440.

La seconde est un contract d’eschange passé entre nobles escuyers Perceval de Boiseon et Rolland de Lesormel, du 23e Feuvrier 1458.

La troisiesme est le minu pour l’esligement du rachapt acquis à la seigneurye de Lesormel par le deceix de laditte Hagouis Even, fourny à noble escuyer Rolland de Lesormel, le 1er Aoust 1462.

Et la quatriesme est un adveu fourny par noble dame Janne de Coetgoureden, dame du Parc et de Locmaria, veuffve de feu messire Guillaume du Parc, chevalier, seigneur du Parc, audit noble Rolland de Lesormel, seigneur dudit lieu, le 10e Septambre 1473.

Sur le degré desd. Guillaume et Perceval, premier du nom, raporte neuff pieces :

La premiere est un transact passé entre Guillaume de Lesormel, seigneur dudit lieu, herittier principal et noble de feu Rolland de Lesormel, son pere, d’une part, et Jan Cazlen, filz de deffuncte Marye de Lesormel, qui sœur estoit dudit Rolland, par lequel [p. 347] transactent de la legitime et advenant de laditte de Lesormel es successions dudit deffunct Guyomar de Lesormel et de damoiselle Catherinne le Treut, vivans sieur et dame de Lesormel.

La seconde est un contract passé entre noble escuyer Guillaume de Lesormel et noble escuyer Perceval de Lesormel, son frere, par lequel il mestoit en despot en la possession dud. sieur de Lesormel des meubles et ustancilles de notable valleur, desquels il faisoit donnation à Christophle de Lesormel, filz aisné dudit Guillaume ; ledit contract en datte du 9e Aoust 1499.

La troisiesme est un contract du 26e Septambre 1504, par lequel Jan, vicomte de Rochan, concede le feage des poids et balances au terouer de la Villeneuffve, pres Morlaix, à son cher et bien amé Perceval de Lesormel ledit contract scellé de sire rouge.

La quatriesme est un acte du 26e Novambre 1502, par lequel le mesme noble escuyer Perceval de Lesormel, sieur de Kerlosquant, capitainne du chateau de la Roche-Morice, commetoit et instituoit Ollivier de Lesormel à son lieutenant audit chateau, à ses droictz et proffits accoustumes.

La cinquiesme est le contract de feage consanty par ledit noble escuier Guillaume de Lesormel, à Yves Hamon, le 8e Feuvrier 1489, ratiffyé par damoiselle Anne le Mequin [5], sa compaigne, le 20e Mars audit an.

Les six, sept, huict et neuffiesme sont adveus fournys audit noble escuyer Guillaume de Lesormel, seigneur dudit lieu, à cause de la seigneurye de Lesormel, par un Coatserch, le 4e Decembre 1488 ; la seconde par Jan Coatromar, du 7e Mars 1491 ; le troisiesme par Jan de Quilidien, seigneur du Portzou, le 14e Avril 1501 ; la quatriesme par un Pichard, le 18e Juillet 1502.

Sur le degré dudit Christophle, raporte cincq pieces :

La premiere est un extraict du ban et arriere ban assigné en la ville de Guingamp, en l’an 1503, par lequel se void que Christophle de Lesormel est le premier collocqué au rolle des gentilshommes de la paroisse de Plestin.

La seconde est un contract du 19e Juillet 1505, portant les conventions matrimonnialles entre nobles escuyers Christophle de Lesormel et damoiselle Louise de la Marche, fille [p. 348] de feu Guillaume de la Marche, sieur en son temps des Tourelles, et de luy procreé en noble damoiselle Marye l’Hennec (?), sa compaigne espouze.

La troisiesme est le contract de mariage de Pierre du Goazpern [6], fils aisné de nobles gentz Robert de Goazpern, seigneur du Cosquer, et de feue Françoise Pinart, sa compagne en premiere nopces, avec Denize de Lesormel, fille feus nobles gentz Guillaume de Lesormel, en son vivant sieur dudit lieu de Lesormel, et de Anne Lamequin, femme en premiere nopces dudit Guillaume, ledit contract fait de l’advis et consentement de Christophle de Lesormel, sieur de Lesormel, fils aisné, herittier principal dud. feu Guillaume de Lesormel. Ledit acte en datte du 7e Feuvrier 1509.

Les quatre et cincquiesme sont deux adveus fournys audit noble escuyer Christophle de Lesormel, le 17e Septambre 1515, par noble escuyer Guyon le Rouge, sieur de Trebriand, et l’autre passé en forme de transact, le 15e Janvier 1519, par lequel le mesme seigneur de Trebriand recognoist le fieff de ligance avec les debvoirs seigneuriaux deubz audit seigneur de Lesormel.

Sur le degré de Perceval, second du nom, raporte trois pieces :

La premiere est un acte de transaction passee entre nobles homs Perceval de Lesormel, seigneur de Lesormel et des Tourelles, et nobles homs Jacques de Castelan et damoiselle Anne de Lesormel, sa compagne, seigneur et dame de Castelan, par lequel ledit Perceval auroit baillé ausditz sieur et dame de Castelan la legitimme apartenant à laditte dame sa sœur es successions desd. deffunctz Christophle de Lesormel et Louise de la Marche, vivans seigneur et dame de Lesormel, pere et mere communs desditz Perceval et Anne de Lesormel. Ledit acte du 14e Novambre 1545, avec deux quittances au pied des 29e Novambre 1546 et 20e May 1547.

La seconde est autre acte de transaction passé entre ledit nobles homs Perceval de Lesormel, seigneur de Lesormel, des Tourelles et de Beaumont, et nobles homs Noel Kerguen, sieur de Kerguen, par lequel ledit Perceval bailla aud. sieur de Kerguen le droict qui luy pouvoit competer et apartenir, comme herittier principal et noble de damoiselle Catherinne de Lesormel, sa mere, aux successions tant heriteles que mobilieres de feus nobles homs Christophle de Lesormel et de damoiselle Louise de la Marche, sieur et dame desditz lieux de Lesormel, des Tourelles et Beaumont, pere [p. 349] et mere communs desd. Perceval et Catherinne de Lesormel. Ledict acte du 8e Aoust 1560.

La troisiesme est un contract du 10e Aoust 1568, par lequel le mesme noble Perceval de Lesormel, seigneur dudit lieu et des Tourelles, consentit bail convenantier de la moictyé d’un convenant sittué en la paroisse de Plestin, du domaine de dame Janne de Baigaignon, sa compaigne, au nommé Perceval le Goff.

Sur le degré de Perceval, troisiesme du nom, raporte six pieces :

La premiere est le contract de mariage de nobles gentz Perceval de Lesormel, sieur des Tourelles, avec damoiselle Françoise de Kermabon, fille aisnee de nobles homs Guillaume de Kermabon, sieur dudit lieu et de Kerguelen, du 29e Decembre 1562.

La seconde est un acte de transaction passé entre damoiselle Françoise de Quermabon, compagne espouze de nobles homs Perceval de Lesormel, d’une part, et nobles homs Pierre de Kermabon, sieur dudit lieu, de Kerguelen, Kermerchou, filz aisné, herittier principal et noble de nobles homs Guillaume de Kermabon, sieur en son vivant desditz lieux de Quermabon, Kerguelen, par lequel ledit Pierre baille assiepte du partage deub à laditte Françoise, sa sœur, tant en la succession dudit Guillaume de Kermabon, qu’en celle à eschoir de damoiselle Constance de Quersulguen, dame douairiere dudit lieu de Quermabon, leur mere. Ledit acte en datte du 3e May 1582.

La troisiesme est l’acte de partage des biens, especes d’or et d’argent trouvé en la maison de Lesormel, apres le trepas de feu nobles homs Perceval de Lesormel, seigneur vivant dud. lieu, des Tourelles, Beaumont, faict entre nobles homs autre Perceval de Lesormel, seigneur desd. lieux, et nobles homs Guy de la Lande et Anthoinnette de Lesormel, seigneur et dame de Kernanchanay [7], la Boulays, Kerveguen, etc., par lequel se void que ledict Perceval emporta les deux tiers et lad. Anthoinnette, sa sœur, l’autre tiers. Ledit acte du 24e d’Octobre 1575.

Les quatre, cincq et sixiesme sont adveus fournys audit nobles homs Perceval de Lesormel, sieur dud. lieu, l’un par le sieur de Coatromar, avec l’homage faict le 28e Juin 1590, le second par dame Claude de Boiseon, dame de Guerand, douariere du Parc Locmaria, le 4e Juillet audit an 1582, et le troisiesme fourny au (sic) sieur de Trebriand, le 28e Janvier 1583.

[p. 350] Sur le degré dudit Guillaume, second du nom, raporte cincq pieces :

La premiere est le contract de mariage en premiere nopces de nobles homs Guillaume de Lesormel, sieur des Tourelles, authorisé de nobles homs Perceval de Lesormel, sieur dud. lieu, son pere, et de damoiselle Françoise le Borgne, dame de Kervidou, authorizee de nobles homs Philippes de la Forest, sieur du Helles, son curateur. Ledict contract en datte du 31e Aoust 1585.

La seconde est autre contract de mariage de noble et puissant Guillaume de Lesormel, seigneur de Lesormel et des Tourelles, avec damoiselle Louise-Marye le Moyne, fille de messire Vincent le Moynne, chevalier de l’

Ordre du Roy, seigneur de Trevigné, Kermoné, Crechgrizien, et de dame Anne de Perrien, douariere desditz lieux, sa compagne. Ledit acte datté du 12e Febvrier 1627.

La troisiesme est un acte de transaction passé entre nobles homs Guillaume de Lesormel, sieur dudit lieu, les Tourelles, et escuyer Pierre de Lesormel, sieur de Keramanant, son frere juvigneur, portant designation du partage baillé par ledit Guillaume audit Pierre, son frere juvigneur, aux successions tant heritelles que mobillaires des feus nobles homs Perceval de Lesormel et de damoiselle Françoise de Kermabon, fille aisnee de la maison de Kermabon, sieur et dame desd. lieux de Lesormel, les Tourelles, Kerloscant, etc., leur pere et mere communs, portant recognoissance du gouvernement noble. Ledit acte en datte du 29e Septambre 1601. Au pied duquel est un transact entre les mesmes partyes, du 17e Juin 1603.

La quatriesme est un adveu fourny à nobles homs Guillaume de Lesormel, à cause de sa seigneurye de Lesormel, par escuyer Jan Geffroy, seigneur de Treoudal, curateur de messire Lancellot le Chevoir, seigneur de Coatelan, Trebriand, en datte du 23e May 1619.

La cincquiesme est autre adveu fourny audit messire Guillaume de Lesormel, chevalier, seigneur de Lesormel, les Tourelles, Beaumont, etc., par dame Anne du Parc, dame douariere de Trohadiou, Kerhael, etc., le 22e Aoust 1633.

Sur le degré dudit François de Lesormel, deffandeur, raporte deux pieces :

La premiere est le contract de mariage de messire François-René de Lesormel, seigneur de Lesormel, les Tourelles, Beaumont, etc., filz unicque, herittier principal et noble d’autre messire Guillaume de Lesormel et de dame Louise-Marye le Moynne, avec damoiselle Margueritte de Trogoff, fille unicque de messire Guillaume de Trogoff [p. 351] et dedeffuncte dame Janne de Knechriou, seigneur et dame de Kereleau, Lisle-Grand, Kerbost, etc. Ledict contract en datte du 5e Feuvrier 1652.

Et la seconde est un adveu fourny à massire François-René de Lesormel, seigneur de Lesormel, Beaumont, les Tourelles, à cause de laditte seigneurye de Lesormel, par dame Anne Boterel, dame douariere de Coattehlan, Trebriant, Prat, Mantalot, Boisjagu, Rugolven, Kerandour, etc., veuffve de deffunct messire Vincent le Chevoir, vivant seigneur chastelain de Coatehlan et desditz autres lieux, mere et curatrice d’autre messire Vincent-Joseph le Chevoir, son filz, le 8e Novambre 1653.

Arrest de laditte Chambre, du 18e Octobre 1668, rendu sur la requeste desditz escuyers François de Lesormel, sieur de Kergoff, Pierre de Lesormel, sieur de Trolan, Yves de Lesormel, sieur de Cheffdupont, et Guillaume de Lesormel, freres, enfens de feu escuyer Pierre de Lesormel, vivant sieur de Kergroas, et autres escuyers Mathieu de Lesormel, sieur de Keraudren, Jan de Lesormel, sieur de Kerouriou, Guillaume de Lesormel, sieur de Mesernot, et François de Lesormel, sieur de Crehlan, enfens de deffunct escuyer Yves de Lesormel, vivant sieur de Coatsabiec, par lequel la Chambre, en consequance de la declaration du procureur dudit François-René de Lesormel, que lesditz de Lesormel sont de sa famille, auroit joint leurs inductions à celle dudit François-René, leur aisné, pour en jugeant y estre fait droict joinctement, ainsin qu’il appartiendroit.

Induction d’actes et pieces desditz escuyers Mathieu de Lesormel, sieur de Keraudren, herittier principal et noble de deffunct escuyer Yves de Lesormel, vivant sieur de Coatsabiec, Jan de Lesormel, sieur de Kerouriou, Guillaume de Lesormel, sieur de Mezernot, et François de Lesormel, sieur de Crehlan, ses freres juvigneurs. Laditte induction signiffyee au Procureur Genneral du Roy, demandeur, le 3e Novambre 1668, tendante et par les conclusions y prises à ce qu’ils soint maintenus en la qualitté de nobles et d’escuyers et comme tels establys dans le cathologue des gentilzhommes, pour jouir des privilleges et prerogatives de noblesse, ainsin que leurs predecesseurs, declarant à cette fin se joindre avec ledit sieur de Lesormel, à present leur aisné, et se servir de ses actes et titres employes en sa susditte induction.

Au soustien desdittes conclusions articullent à faictz de genalogie que de Mahé de Lesormel, frere puisné dudit Christophle de Lesormel, tous deux enfens dudit Guillaume [p. 352] second [8], issurent Jan de Lesormel, aisné, et Guyon de Lesormel, puisné ; que dudit Guyon, puisné, issurent deux enfens, sçavoir Jan de Lesormel et Yves de Lesormel ; que dudit Yves issut autre Yves de Lesormel, second du nom, duquel sont issus lesd. Mathieu, Jan, Guillaume et François de Lesormel, deffandeurs.

Au soutien de laditte genealogie ainsin establye sont raportes, aux fins de laditte induction, les actes qui ensuivent.

Sur le degré dudit Mathieu raporte :

L’acte judiciel randu en la jurisdiction de Keranroux, le 3e Mars 1523, entre ledit Mahé de Lesormel, demandeur en partage des biens de la succession dudit Guillaume de Lesormel, vers François Lesparler, sieur de Coatcaric, tuteur de Perceval de Lesormel, seigneur de Lesormel, filz aisné, herittier principal et noble de deffunct Christophle de Lesormel, par lequel ledit partage fut jugé pour avoir ledit Mahé son droict, part et portion, cottité et advenant aux herittages, terres, rantes et cheffrantes et autres rantes quelconques en la succession dudit Guillaume de Lesormel, son pere, à l’avoir et prandre en noble comme en noble, en partable comme en partable, comptant, contribuant et raportant à la Coustume.

Sur le degré desditz Jan et Guyon de Lesormel raporte trois pieces :

La premiere est un acte de transaction passé entre nobles homs Perceval de Lesormel, sieur dudit lieu, et ledit noble homme Jan de Lesormel, filz Mathieu, sur la demande intantee par ledit Jan pour avoir son partage aux successions desditz Guillaume de Lesormel et de damoiselle Anne Lamequin, pere et mere dudit Mathieu de Lesormel, par lequel, par forme que pour demeurer ledit Perceval de Lesormel gennerallement et entierement quitte vers ledit Jan de Lesormel, en son privé nom et faisant le fait valable, seur et tenable, à painne de tous despans, domages et interestz, pour ses freres et sœurs, ledit sieur Perceval de Lesormel s’obligeoit de payer audit Jan de Lesormel et audit nom, pour tout droict herittel et mobillair en laditte maison de Lesormel, esdittes successions, la somme de 80 escus d’or au soleil, au payement de laquelle somme nobles homs Guy de la Lande, sieur de Gouernanchanay, mary et espoux de damoiselle Anthoinnette de Lesormel, contribuoit pour un tiers ; par lequel transact se voit aussy que feu autre Perceval de Lesormel, pere dudit sieur Perceval de lesormel, avoit payé [p. 353] audit Mathieu de Lesormel, son oncle, pour tout son droict naturel es successions desditz Guillaume de Lesormel et Anne Lamequin, suivant sa quittance qu’il avoit produit, refferee dattee par ledit transact, du 20e Novambre 1539. Lad. transaction du 4e Feuvrier 1579.

La seconde est un adjournement faict à requeste de noble homme Jan de Lesormel à Guyon de Lesormel et Guillemette de Lesormel, ses frere et sœur, pour contribuer, suivant leur promesse faict de gré et bonne foy, aux fraicts et mises du proces intenté puis les six ans, en demande du droict naturel dudit Mathieu de Lesormel, leur pere commun, s’ils voulloient y prandre part. Ledit exploit datté du 6e d’Avril 1580.

La troisiesme est un acte en forme de transaction passé entre escuyer Jacques le Borgne, sieur de Kervenou, frere et herittier aux meubles et acquaicts de noble homme François le Borgne, son frere, mort sans hoirs de corps, d’une part, et damoiselle Louise Elias, femme espouze dudit noble homme Guyon de Lesormel et autres y desnommes, d’autre, au subjet de la demission des meubles et acquaicts non apropries entre les deux estocqs. Ledit acte du 3e Juin 1573.

Sur le degré de Yves, premier du nom, raporte :

Un acte du 8e Febvrier 1596, par lequel damoiselle Louise de Lesormel ayant vandu à noble homme Jan de Lesormel, son frere, la moictyé du convenant Jan Nicol, indivis avec noble homme Yves de Lesormel, son autre frere, luy advoué pour son droict advenant en la succession de laditte damoiselle Louise Elias, leur mere. Au pied duquel acte est autre contract du 14e Septambre 1618, par lequel ledict acquereur subroge et suplante noble homme Yves de Lesormel, filz d’autre noble homme Yves de Lesormel, en la moictyé dudit convenant, l’autre moictyé estant escheue audit Yves, subrogé comme herittier de sondit pere, de la succession de laditte damoiselle Louise Elias, son ayeulle.

Sur le degré dudit Yves, second du nom, raporte sept pieces :

La premiere est un acte de partage noble fait par noble homme Yves de Lesormel, sieur de Coatsabiec, seul filz, principal herittier noble de deffunctz nobles gentz Yves de Lesormel et Catherinne le Beuff, sa compagne espouze, et Charles le Moullec et autres enfens de laditte le Beuff de son second mariage avec Maurice le Moullec, par lequel il se void que ledit Yves, comme fils aisné, herittier principal et noble, emporta les deux tiers des immeubles de la succession de laditte deffuncte damoiselle Catherinne [p. 354] le Beuff et laissa le tiers à sesd. freres et sœurs uterins, pour leur droict et advenant aux biens immeubles d’icelle succession, et le surplus, qui consistoit en une maison de ville, fut licitté, comme se void par le dict acte de partage et licitation, du 25e Juillet 1635. Au pied duquel est le decret en justice, par l’advis des parans, du 6e Novambre audit an, pour raison de la minoritté de l’un des coherittiers. L’insinuation, prinse de possession et appropriement à cause de laditte licitation, au pied, des 16e Novambre audit an, 14e Janvier et 15e Avril 1636.

Les deux, trois et quatriesme sont comparans et exploicts judiciels, randus en la jurisdiction de Keranroux, les 19e Avril 1635, 24e Juin audit an et 4e Novambre 1638, par lesquels il conste que ledit Yves de Lesormel, escuyer, sieur de Coatsabiec, a esté appellé dans les convocations de parans des enfens minneurs de deffunct messire Guillaume de Lesormel, seigneur dudit lieu, pour opiner et desliberer avec les autres parantz pendant leur minnoritté.

La cincquiesme est autre exploit judiciel randu en lad. jurisdiction de Keranroux, le 14e Novambre 1647, portant l’institution d’escuyer Yves de Lesormel, sieur de Coatsabiec, à tuteur des enfans minneurs de feu nobles homs Guillaume de Lesormel et de dame Louise-Marye le Moynne.

La sixiesme est un arrest de la Cour, du 16e Juin 1648, randu entre François de Quermabon, escuyer, sieur de Kerprigent, appellant d’expediction de requeste, ordonnance et santance randue en la jurisdiction de Keranroux-Plufur, portant son institution en la charge des enfens minneurs de deffunct escuyer Guillaume de Lesormel et de dame Louise-Marye le Moynne, sa veuffve, sieur et dame dud. lieu, et escuyer Yves de Lesormel, sieur de Coatsabiec, escuier Jan de Lesormel, sieur de Kersabil (?), messire Ollivier de Baigaignon, sieur de Rumen, messire Louis Rogon, sieur de Kercaradec, et autres intimes, et ledit Yves de sa part appellant de laditte sentance, portant son institution à tuteur des enfens dudit deffunct sieur de Lesormel, et ledit de Kermabon, sieur de Kerprigent, intimé, par lequel la Cour auroit conffirmé ledit de Kermabon en laditte charge, par avoir mins les partyes aux appellations hors de cour et de proces, sans despans. Ledit arrest signiffyé à la requeste dudit escuyer Yves de Lesormel, sieur de Coatsabiec, audit sieur de Kerprigent de Kermabon, avec sommation de faire le deub de sa charge au faict de laditte tutelle et curatelle, le 2e Juillet audit an.

[p. 355] La septiesme est autre exploit judiciel randu en la juridiction de Keranroux, le 2e Feuvrier 1652, par lequel, de l’advis et consentement des parans de messire François-René de Lesormel, seigneur dudit lieu, filz de deffunct messire Guillaume de Lesormel, en son vivant seigneur dudit lieu, et de dame Louise-Marye le Moynne, ses pere et mere, le mariage d’iceluy avec damoiselle Margueritte de Trogoff, fille aisnee de deffunct messire Guillaume de Trogoff et de deffuncte dame Janne de Knechriou, seigneur et dame de Kerelleau, Kerpost, l’Isle-Grand, etc., a esté decretté ; entre lesquels parantz se void que ledit Yves de Lesormel, sieur de Coatsabiec, parant paternel dudit messire François-René de Lesormel, donna son consantement.

Sur le degré desd. Mathieu, Jan, Guillaume et François de Lesormel, deffandeurs, raporte deux pieces :

La premiere est un acte judiciel rendu en la jurisdiction royalle de Treguier, le 2e Juillet 1661, entre ledit escuyer François de Lesormel, sieur de Crechlan, demandeur en action de partage vers damoiselle Margueritte Guillaume, dame douariere de Coatsabiec, escuyer Mathieu de Lesormel, sieur de Keraudren, escuyer Jan de Lesormel, sieur de Kerouriou, escuyer Guillaume de Lesormel, sieur de Mesernot, et les sieur et dame de Kermarec, par lequel le partage fut jugé entre ledit sieur de Keraudren, aisné, et ses juvigneurs, de la succession du feu sieur de Coatsabiec de Lesormel, pere commun desd. enfens, au noble comme au noble, au partable comme au partable, comptant, contribuant à la Coustume, à laquelle fin ledit sieur de Keraudren, aisné de noble, seroict resaisy par laditte dame, sa mere, de tous et chacuns les actes, tiltres et guarants concernant laditte succession, pour passé de ce convenir des parantz pour l’executtion dudit partage, et au regard de la provision recquise est reservé de faire droict sur la veue du gros de biens que ledit aisné represanteroit à cet effect.

Et la seconde est l’acte de partage ensuy en consequance, de l’advis d’arbitres communs, entre ledit Mathieu de Lesormel, escuyer, sieur de Keraudren, filz aisné, herittier principal et noble de deffunct escuyer Yves de Lesormel, vivant sieur de Coatsabiec, et lesd. Jan de Lesormel, sieur de Kerouriou, Guillaume de Lesormel, sieur de Mezernot, François de Lesormel, escuyer, sieur de Crehlan, et damoiselle Janne de Lesormel, la compagne espouze d’escuier Jacques Gigeou, sieur de Kermarec, par lequel se voit que ledit sieur de Keraudren retenut les deux tiers du revenu du patrimoinne [p. 356] noble de deffunct leur pere, et laissa l’autre tiers entre sesd. juvigneurs, sauff à le diviser entr’eux. Ledict acte du 19e Juillet 1661.

Autre induction d’actes et pieces au soutien de la qualitté dudit escuyer François de Lesormel, sieur de Kerangoff, herittier principal et noble de feu escuyer Pierre de Lesormel, vivant sieur de Kergroas, et escuier Pierre de Lesormel, sieur de Trolan, Yves de Lesormel, sieur de Cheffdupont, Guillaume de Lesormel, leur frere minneur, et tous freres juvigneurs dudit François de Lesormel, leur aisné, deffandeurs. Laditte induction fournye audit Procureur Genneral du Roy, demandeur, ledit jour 3e Novambre 1668, tandante et par les conclusions y prises à ce que ilz soient maintenus dans la qualité de nobles escuyers, avec faculté de jouir des privilaiges et immunittes de noblesse, tout ainsin que faisoient leurs predecesseurs, et que, comme tels, leurs noms soient inscripts au cathologue desditz nobles.

Pour le soutien desdictes conclusions, soutiennent à faicts de genealogie que de Jan de Lesormel, frere d’Yves, premier du nom, enfens dudit Guyon de Lesormel, issut Pierre de Lesormel ; duquel Pierre sont issus lesd. François, Pierre, Yves et Guillaume de Lesormel, deffandeurs.

Au soustien de laquelle filliation raporte deux pieces :

La premiere est un acte judiciel randu en la jurisdiction royalle de Treguier, le 18e janvier 1653, touchant le faict de la pourvoyance des enfens minneurs de deffunct escuier Pierre de Lesormel, vivant sieur de Kergroas, et de damoiselle Françoise le Corre, sa veuffve, par lequel, de l’advis et consentement de plusieurs personnes de qualitté, laditte Françoise le Corre est instituee tutrice et garde desd. minneurs, sçavoir Jan, Mathieu, Jacques, Yvon, Guillaume, Marye et Françoise de Lesormel, et pour le regard de Anne de Lesormel, attandu qu’elle avoit attaint l’aage de vingt ans, elle fut emancipee pour jouir de ses biens à la Coustume, soubz l’authoritté d’un curateur.

Et la seconde est une sentance rendue en la jurisdiction de Runfaou, le 7e Juillet 1664, par laquelle mainlevee auroit esté adjugee à François de Lesormel, sieur de Kergoff, filz et herittier principal et noble de deffunct escuier Jan de Lesormel, vivant sieur de Kergroas, qui fils et herittier estoit de deffunct escuier Jan de Lesormel et de damoiselle Janne le Guiader, sa compagne, vivants sieur et dame de Cheffdupont, en la succession collateralle de deffuncte damoiselle Anne Baucous (?), morte et decedee sans hoirs.

[p. 357] Contredictz dudit Procureur Genneral du Roy, de luy signes, fournys au procureur dudit François de Lesormel et consortz, le 24e Novambre 1668.

Recqueste desd. escuyers François de Lesormel, sieur de Kergoff, Pierre de Lesormel, sieur de Trolan, Yves de Lesormel, sieur de Cheffdupont, et Guillaume de Lesormel, enfens de feu escuyer Pierre de Lesormel, vivant sieur de Kergroas, et autres escuyers Mathieu de Lesormel, sieur de Keraudren, Jan de Lesormel, sieur de Kerouriou, Guillaume de Lesormel, sieur de Mezernot, et François de Lesormel, sieur de Crechlan, enfens de feu escuyer Yves de Lesormel, vivant sieur de Coatsabiec, tous juvigneurs de la maison de Lesormel et cousins au quint degré d’escuyer François-René de Lesormel, seigneur à presant de Lesormel, leur aisné. Laditte recqueste signiffyee et mise au sac par ordonnance de lad. Chambre, du 7e Decembre 1668, avec deux actes y attaches, qui sont :

Un interogatoire et declaration de maistre Jan Kerrivoal, sieur de Roudouvanton, qui avoit exercé la charge de greffier de Lannion, es annees 1587, 1588, 1589, et que ses papiers avoient esté brulles et aussy ceux de maistre Prigent Menguy, sieur de Penanvern, aussy greffier et son consort audit temps, pendent lequel il disoit avoir continuellement raporté les actes qui despendoient de la jurisdiction de Guingamp, et que pour les annees 1590, 1591, 1592, 1593, 1594, 1595 et 1596 n’avoir aucunement exercé ledit greffe, à raison des derniers troubles. Laditte interogation et declaration faitte à recqueste du procureur du Roy audit Lannion, le 20e Mars 1611.

Et l’acte de transaction passee entre nobles homs Guillaume de Lesormel, seigneur de Lesormel, filz principal, et Jan de Lesormel, frere d’Yves de Lesormel, lesquels Jan et Yves estoient enfens de Guyon de Lesormel, par lequel il est dit, en termes exprais, que ledit Jan de Lesormel, sieur de Chefdupont, ayant leu et murement conceu la transaction passee entre lesditz Perceval et Jan de Lesormel, le 4e Feuvrier 1579, il a declaré l’avoir agreable, mesme la quittance y mentionnee, baillee par escuyer Mathieu de Lesormel, ayeul dudit Jan de Lesormel, sieur de Cheffdupont, touchant le partage de la succession de deffunct nobles homs Guillaume de Lesormel et de damoiselle Anne Lamequin, pere et mere dudit Mathieu de Lesormel. Ledit acte en datte du 14e Feuvrier 1613.

Seconds contredictz dudit Procureur Genneral du Roy, demandeur, fournis au procureur desditz François et Yves de Lesormel, le 17e Decembre audit an 1668.

[p. 358] Responces ausdictz contredictz desdictz escuyers François, Pierre, Yves et Guillaume de Lesormel, enfens de feu escuyer Pierre de Lesormel, vivant sieur de Kergroas, et desdictz autres escuyers Mathieu, Jan, Guillaume et François de Lesormel, enfens dudit escuyer Yves de Lesormel, vivant sieur de Coatsabiec. Lesdictes responces, avec les actes y employes, fournyes audit Procureur Genneral du Roy, demandeur, le 3e Janvier 1669.

Entre lesquels actes employes ausdictes responces sont :

Un factum relatiff des procedures desmenes en la jurisdiction ducalle de Guingamp, touchant la demande et action de partage faitte par ledit Jan de Lesormel contre nobles homs Perceval de Lesormel, sieur dudit lieu de Lesormel, pour confferer par quelle voye ledit Jan se pouroit pourvoir en recision du transact du 4e Feuvrier 1579 et s’il devoit toucher la somme de 80 escus d’or au soleil, sur quoy le conseil, par son advis du 20e mars 1579, deslibera que ledit Jan estoit bien fondé et recevable à poursuivre laditte demande de partage et le proces principal, prenant lettres de cassation contre ledict transact, s’abstenant de prendre lesd. 80 escus, et avoit raison d’appeller Guyon et Guillemette de Lesormel, ses freres et sœur, pour poursuivre laditte action de partage et contribuer aux fraicts, au dessir de l’exploict posterieur audit contract, auquel il ne se vouloit tenir.

Un acte judiciel exercé en la jurisdiction de Guingamp, le 27e Avril 1577, par lequel maistre Louis Jourin, greffier d’icelle, auroit recognu avoir eu une quittance entre mains consentye par des predecesseurs de noble homme Jan de Lesormel à feu Perceval de Lesormel, sieur dudit lieu.

Acte de procuration raporté par notaires royaux à Morlaix et Lanmeur, le 16e May 1577, scellé du sceau du Roy, par laquelle ledit nobles homs Perceval de Lesormel, sieur dud. lieu, donnoit pouvoir à maistre Jacques le Du, procureur, de soustenir en lad. jurisdiction de Guingamp, laditte quittance du 20e Novambre 1539, des droictz naturelz de la maison de Lesormel, baillee à Mathieu de Lesormel, pere dudit Jan, veritable, et l’avoir de precedant aparue en lad. cour. Laditte procure signee : Perceval de Lesormel, de Lescorre et Prigent.

Deux actes de provisions, l’une du 4e Feuvrier 1632, des enfens minneurs de feu noble homme Lucas le Boulloign, vivant sieur de Trojoa, et de damoiselle Anne de Lesormel, sa veuffve, qui fille estoit dudit deffunct Jan de Lesormel, sieur de Cheffdupont, [p. 359] dans laquelle assisterent et dellibererent noble homme Guillaume de Lesormel, seigneur dudit lieu, escuyer Pierre de Lesormel, sieur de Kerannou, frere dudit sieur de Lesormel, et escuyer Yves Hamon, sieur de Kerferec, filz de damoiselle Janne de Lesormel, sœur dudit sieur de Lesormel ; l’autre provission des enfens minneurs de feu escuyer Guillaume Taillart, sieur de la Villegoury, et de damoiselle Magdellainne de Lesormel, sa veuffve, aussy fille dud. sieur de Cheffdupont, datté du 10e Janvier 1637, par laquelle dame Marye-Louise le Moynne, dame douariere de Lesormel, lors curatrice de ses enfens, cotte le degré de paranté, et ou dellibererent pareillement ledit sieur de Kerferrec et escuyer Charles Hamon, sieur de Locronan, son pere, qui espoux estoit de laditte damoiselle Janne de Lesormel.

Addition aux precedents escrits desditz escuyers François de Lesormel, sieur de Kergoff, et Mathieu de Lesormel, sieur de keraudren, et leurs juvigneurs, deffandeurs, fournye audit Procureur Genneral du Roy, demandeur, le 9e Janvier audit an presant 1669, tandante et les conclusions y prises à ce que leurs predecesseurs fins et conclusions leur soient adjugees, dans laquelle addition est entre autres chosses employé :

Un acte de transaction passee entre noble Yves de Lesormel, filz et herittier noble et se portant procureur de damoiselle Catherinne le Beuff, sa mere, et escuyer François le Beuff, principal herittier et noble de damoiselle Janne Courson, sa mere, touchant les chosses y mentionnees, du 17e Janvier 1618.

Troisiesme contredict dudit Procureur Genneral du Roy, demandeur, fournys au procureur dudit François de Lesormel et consortz, le 19e dudit mois de Janvier dernier.

Recqueste dudit escuyer François de Lesormel, sieur de Kergoff, et ses puisnes, signiffyé et minse au sac par ordonnance de laditte Chambre du 12e Feuvrier aussy dernier ; l’acte y attaché du 6e Novambre 1655.

Autre recqueste desd. escuyers Mathieu de Lesormel, sieur de Keraudren, Jan de Lesormel, sieur de Kerouriou, Guillaume de Lesormel, sieur de Mezernot, et François de Lesormel, sieur de Crehlan, enfens de deffunct Yves de Lesormel, vivant escuier, sieur de Coatsabiec, deffandeurs. Laditte requeste signiffyee au Procureur Genneral du Roy et minse au sac par ordonnance de laditte Chambre dudit jour 2e Feuvrier dernier avec les actes y attaches, des 18e May 1668, 18e Decembre 1665, 17e Janvier, 18e Feuvrier dernier, entre lesquels actes est :

[p. 360] Un extraict des registres de la Chambre des Comptes, levé à requeste dudit François de Lesormel, sieur de Crehlan, faisant tant pour luy que pour François-René, cheff de nom et d’armes de Lesormel, son aisné, et autres ses consortz, par lequel il conste que en un livre de la refformation de l’evesché de Treguier, fait en l’an 1427, est escript : Themoins nobles, au rang desquels est escript le premier, Guyomar de Lesormel ; que en la monstre genneralle des nobles, annoblis tennants fieffs nobles et autres sujects aux armes dudit evesché de Treguier, tenue le 8e Janvier 1479, soubz la paroisse de Plestin se void la comparution de Rolland de Lesormel, homme d’armes, à page, lance, coustilleur en brigandinne ; que en autre monstre desditz nobles, tenue le 5e Juin 1480, se void la comparution du mesme Rolland de Lesormel, hommes d’armes, coustilleur en brigandinne, lance et page ; et que en autre livre et raport desd. nobles et du montement de leurs fieffz nobles est aussy escrit, soubz le raport de la paroisse de Plestin, Rolland de Lesormel, en laditte paroisse et ailleurs IIe L. ; ledit raport refferé datté du 4e Aoust 1480.

Arrest de ladite Chambre, du 6e Juin 1669, randu entre ledit Procureur Genneral du Roy, demandeur, d’une part, et François de Lesormel, sieur de Kergoff, Mathieu de Lesormel, sieur de Keraudren, Guillaume, François et Jan de Lesormel, deffandeurs, par lequel la Chambre, apres avoir ouy ledit Procureur Genneral du Roy, demandeur, et Jamoys, procureur desd. deffandeurs, auroict decerné acte aud. Jamois de se voulloir ayder et servir des actes par eux produicts, dattes des 15e Feuvrier 1579 et 14e Feuvrier 1513, et de celle dudit Procureur Genneral du Roy de les inscrire de faux, auroit ordonné que ledit Jamoys garantiroit dans le jour sa declaration au Greffe et que ledit Procureur Genneral fourniroit ses moyens de faux, dans le temps de l’ordonnance, et que les actes dont est question seront chiffres ne mutetur, par maistre Joachin des Cartes, conseiller à cette fin commis.

Recqueste desditz escuyers François de Lesormel, sieur de Kergoff, Pierre de Lesormel, sieur de Trolan, enfens de feu escuyer Pierre de Lesormel, vivant sieur de Kergroas, et desdictz escuyers Mathieu de Lesormel, sieur de Keraudren, Jan de Lesormel, sieur de Kerouriou, Guillaume de Lesormel, sieur de Mezernot, et François de Lesormel, sieur de Crehlan, enfens de feu escuyer Yves de Lesormel, vivant sieur de Coatsabiec, deffandeurs, tandant à ce qu’il pleut à laditte Chambre voir les actes de comparaison d’escript et sign de Y. Thomas, des 7e may 1555, et autres au pied, sur mesme [p. 361] parchemin, des 3e Feuvrier et 7e Mars 1561, deux extraicts sur papier des 6e May 1564 et 27e May 1582, signé dud. Y. Thomas, la grosse originnalle de l’acte du 14e Feuvrier 1613, cotté VX, avec l’invaitaire du 2e Octobre et autres jours suivans de l’an 1635, des actes, titres et enseignements de la succession de feu Guillaume de Lesormel, signé : I. Bruillac, greffier, auquel est invantorié ledit acte de 1613, et en consequance ordonner laditte recqueste estre communicquee audit Procureur Genneral du Roy, pour passé de ses conclusions y prinses, estre passé outre au jugement de l’induction desditz deffandeurs. Laditte recqueste avec lesd. actes cy dessus dattees, communicques audit Procureur Genneral du Roy par ordonnance de lad. Chambre du 18e Juin.

Et tout ce que vers laditte Chambre a esté par lesd. deffandeurs mins et induict, conclusions dudit Procureur Genneral du Roy, meurement consideré.

La Chambre, faisant droict sur l’instance, sans s’arrester à l’incident de faux, a declaré et declare lesditz François-René, Mathieu, Jan, Guillaume, François, autre François, Pierre, Yves et autre Guillaume de Lesormel nobles et issus d’antienne extraction noble et comme tels leur a permins et à leur dessendans en mariage legitime de prandre la qualitté d’escuyer et les a maintenus aux droictz d’avoir armes et escussons timbres apartenans à leur qualitté et à jouir de tous droictz, franchises, exemptions, immunittes, preminances et privilleges attribues aux nobles de cette province, ordonne que leurs noms seront employes au roolle et cathologue des nobles de la jurisdiction royalle de Lannion.

Faict en lad. Chambre, à Rennes, le 29e jour de Juillet 1669.

Signé : Malescot.

(Copie ancienne, signée de Pierre de Lesormel-Keraudren et de L. J. Lepolotec et Jac. Garlan, notaires royaux. — Archives de M. Alain Raison du Cleuziou, à Saint-Brieuc.)

[1M. de Lesrat, rapporteur.

[2En français Mathieu.

[3En breton Treut.

[4Aujourd’hui Portzpoden.

[5Ce nom est écrit Lamequin dans la suite de cet arrêt.

[6Garzpern.

[7Guernanchanay.

[8Il faut lire premier.

Documents liés

Lesormel (de)

Texte de l’arrêt

PDF (137.7 ko)

Citer cet article

La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671 - Comte de Rosmorduc, 1896, tome IV, p. 344-361, 2012, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 30 octobre 2014,
www.tudchentil.org/spip.php?article868.

Propulsé par SPIP - Plan du site - © Copyright 2002-2014 - Citer Tudchentil