Fil RSS Une extension .bzh Suivre Tudchentil sur Twitter

[+] Fermer ce cadre

L'histoire de la Bretagne et de ses élites

Tudchentil a été créé en 2002 par Norbert Bernard, historien, pour partager ses connaissances et découvertes sur la noblesse bretonne. Après le décès de Norbert, en 2005, nous avons décidé de continuer son travail en publiant des transcriptions de sources et des articles scientifiques sur lâ€â„¢histoire de Bretagne et de ses élites.

Le site est volontairement ouvert à tous et sans publicité. Pour proposer un article ou votre aide, n'hésitez pas à nous contacter. Vous pouvez aussi nous encourager en finançant une partie de nos frais ou simplement en parlant de Tudchentil autour de vous.

Depuis l'été 2011, vous pouvez suivre l'actualité de Tudchentil depuis votre compte Twitter.

Javascript semble désactivé sur votre navigateur. Pour une meilleure consultation de Tudchentil, nous vous invitons à l'activer ou à utiliser un navigateur supportant cette technologie.

Montre de 1481 en Cornouaille (1/2)

Mercredi 25 décembre 2002

Source : Antiquités de la Bretagne : Finistère, par le chevalier de Fréminville, 1852, p. 316-378. Texte saisi par Norbert Bernard.

[p. 316]

Monstre de l’Euesché de Cornouailles de l’an 1481 [1]

(copiée sur le ms. original)

Le présent livre est le mémoire et rapport de la monstre générale des gens d’armes, de traicts et autres gens de guerre, nobles et ennoblis, et autres tenans fiefs et heritaiges nobles et subjects aux armes de l’evesché de Cornouailles, tenûe et faicte à Carhaix par noble et puissant le sire du Pont et de Rostrenen et nobles escuyers Bertrand de Lanros et Yvon de Tréanna sieur de Monros [2], et chascun commis à ce, du duc nostre souverain seigneur. Présent maistre Jehan Lodic procureur de Cornouailles commis du duc pour rapporter et faire enregistrer par escript la dicte monstre, en faisant laquelle, faicte par nous dicts seigneurs les commissaires, pris et eûs le serment des nommés ci-après et chacun de servir [p. 317] bien et loyaulment le duc nostre souverain seigneur contre tous ceux qui peuvent vivre et mourir. Faict à Carhaix le quatriesme et cinquiesme jour de septembre, mil quatre cent quatre vingt-ung.

Et premier

- Le sire du Pont et de Rostrenen [3] commissaire, Bertrand de Lanros [4], commissaire, qui est homme d’armes et dict qu’il fournira en sa compagnie les archer en habillement qui ensuivent avec croustilleur [5],

1° Philibert de la Pallue, archer en brigandine.

2° Thomas Guillaume, idem.

- Yvon de Tréanna, sieur de Monros [6], commissaire, homme d’armes de l’ordonnance du duc, et en la compaignie desdicts commissaires estaient les officiers de justice qui suivent ;

Savoir :

Maistre Henry de Goüarnelen [7], séneschal de Cornouailles, bien armé en brigandine et monté à deux bons chevaux.

Maistre Jehan Lodic, procureur de Cornouailles, bien armé en brigandine, hache et salade de maille, monté en ung bon et puissant cheval et deux aultres bons chevaux.

[p. 318]

Me Olivier du Rest, bailly de Cornouailles, bien armé en brigandine et ayant une hache et monté de deux bons et puissants chevaux.

hommes d’armes.

Sçavoir :

- Le sieur de Plusquellec [8], comparu en robe, disant estre de la maison du duc et ayant charge de compaignie de gens d’armes et de traict, et l’ung de ses capitaines nommés par lesdicts mandements desdictes monstres ; et même estoit pensionnaire, parquoy disoit estre excusé de soy monstrer. Ainsi disoit que pour luy et sa fille [9], qu’il serviroit de sa personne en habillement d’homme d’armes et auroit avec luy ung aultre homme d’armes, sçavoir Jehan des Ferrieres ; qu’il estoit présent en robe, qui offroit servir en homme d’armes. Et aussi dict le sieur de Plusquellec qu’il fournirait pour luy et sa dicte fille le nombre d’archers et de croustilleurs qui ensuyvent,

Sçavoir :

Jehan Turagof [10], comparu en robe. [11]

Guillot Louanant, idem.

Rolland de Coattedrez, Bertrand de la Boëssière, Jehan [p. 319] de Callac, Rolland Larbalestrier, Baudet de Mardeau, Jehan le Blanc, Olivier de Liziou, Tanguy Rolantic, Yvon le Bourgeois, Pierre Guéguen, Maurice Derhuel, Guillaume Guillenec.

Lequel sieur de Plusquellec ne fust aulcunement reçu à ladicte monstre ; soit par autant du bon plaisir du duc serait le tenir pour excusé, et en attendant sur ce di [sic] avoir le bon plaisir du duc, a tardé de faire la saisie des héritaiges desdicts fiefs de luy et de sa fille dont a esté reservé faire raison audict procureur, qui demande la dicte saisie.

- Charles, sieur de Keremarc’h [12], s’est comparu armé en brigandine, harnois de jambes et de bras ; disant avoir un harnois blanc pour sa personne d’homme d’armes, et offrant pour sa personne, si messieurs les commissaires l’avisaient, de prendre son dict harnois blanc, dont a esté excusé pour sa vieillesse par messieurs les commissaires, et avait o luy ung aultre homme d’armes,

Sçavoir :

Charles le Mogne, pour le sieur de Kerémarc’h et trois bons chevaux pour la selle, et les archers et croustilleurs qui ensuyvent,

Sçavoir :

Jehan Guégan, croustilleur en brigandine et bien monté.

[p. 319]

Jehan Lallemand, croustilleur en brigandine et bien monté.

Charles de la Garenne.

Tugdual Hellais.

J. Allain Tuhorne [13], Bertrand Coëdic, Yvon Rivallon, Jehan Turin, Henry Coz, Charles Daniel.

- Charles de Quéremar [14], sieur de la Roche-Rousse, comparû en habillement d’homme d’armes et trois chevaux pour la selle et o luy,

Jehan le Fol, coustilleur.

Pierre Robert, archer en brigandine.

Henry Louenay, idem.

- Jehan Villeblanche, sieur du Pin [15], comparu pour luy et la dame du Meur [16] son ajeule, en habit d’homme d’armes et deux chevaux pour la selle. O luy les archers et croustilleurs qui ensuyvent, sçavoir :

Perceval Lezcazeval, croustilleur.

Bertrand Martret [17], archer en brigandine.

Jehan Gaillard, idem.

Martin Villeblanche, idem.

Hervé Conan, idem.

[p. 321]

Fust reçu ledict Villeblanche du Pin o injonction d’avoir meilleure monture et sauf audict procureur à dire qu’il n’avoint point fourni à l’injonction des dernieres monstres et dampuis en l’absence du dict sieur du Pin, a ledict procureur remontré à mesdicts sieurs les commissaires l’injonction faicte audict sieur du Pin, qu’elle porte fournir un aultre homme d’armes pour ladicte ajeule, et pareillement a remontré que la femme du dict sieur du Pin avoit grand douaire et estoit héritière de sa mère. Par quoy la dicte injonction a esté justement faicte, demandant le fournissement d’icelle. Sur quoy mesdicts sieurs les commissaires ont ordonnés ledict fournisement et qu’il soit intimé audict sieur du Pin et à ladicte ajeule d’y obéïr, et la peine de la saisie, qu’elle sera réelle en cas de deffault.

- Jehan de Bouteville seigneur du Faouet, comparu en habit d’homme d’armes à cinq chevaux pour la selle et o luy les archers et croustilleurs qui ensuyvent

Sçavoir :

Guillaume Ceffre [18], allemand, croustilleur en brigandine et bien monté.

Louis de Kergué, archer en brigandine et bien monté.

Jehan Toulbodou, idem.

Guillaume du Rest, idem.

Guion de Pestivien, idem.

[p. 322]

Jehan de Coëtnempren, archer en brigandine et bien monté.

Louis Masquet, idem.

- Olivier de Quélen, sieur du Vieux Chastel [19], pour luy et pour sa mère [20], en habillement d’homme d’armes, à trois chevaux pour la selle et o luy,

Guénolé le Roy, croustilleur.

Yvonet de Quélen, archer en brigandine.

Yvon le Croissant [21], idem.

Daniel Guillou, guisarmier en brigandine et a eû le sieur de Quélen du Vieux Chastel, injonction de deux archers et pour faisant ne les avoir fournis, o la reservation de la saisie demandée du procureur de Cornouailles et dampuis en l’absence sur remontrance dudict procureur, injonction d’ung aultre archer et commandé l’intimer.

- Guyomar, sieur de Guengat [22], homme d’armes à trois chevaux pour la selle et o luy,

Sçavoir,

Jehan Kermediou, croustilleur.

Jehan Kerguidel, en brigandine et vouge.

Guillaume Kerguidel, idem.

Roland Deny, idem.

Jehan le Breton, idem.

- Guillaume Pentreal, pour le sieur de Combras, [p. 323], homme d’armes à trois chevaux pour la selle et o luy ung nommé Michelot, croustilleur.

Jehan Coran [23], archer en brigandine.

Yvon Lenguor, idem.

- Guillaume, sieur de Plœuc, a comparu en robe, sur un bon et puissant cheval, disant n’avoir pu recouvrer son harnois de Nantes où il estoit, et avoir o luy pour la selle trois bons et puissans chevaux et o luy les archers et croustilleurs qui ensuyvent,

Sçavoir,

Conrad Lallemand, croustilleur.

Jehan Tanguy, archer en brigandine.

Guillaume de Kermanac’h, idem.

Guillaume Bohan, idem.

Pierre du Bois, idem.

Pierre Guillaume, idem.

Jehan de Kermanac’h, idem.

Et a esté enjoinct audict de Plœuc de trouver son harnois dedans demain au soir, la réservation de la saisie demandée dudict procureur de Cornouailles.

- Gilles de Trésiguidy, pour lui et le sieur de Trésiguidy sont père, homme d’armes à trois chevaux pour la selle et o luy Jehan Launay, croustilleur.

[p. 324]

Jehan Guelfec [24].

Jehan le Normand.

Hervé Comblanc.

Jehan le Barbu.

- Yvon de Guer, sieur de la Porte Neuve, pour lui et son père, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy,

Guillaume Kereidour, croustilleur.

Jehan Keramelin le jeune, archer en brigandine.

Jehan Keramelin le vieux, idem.

- Riou le Saux, sieur de Pratanros, pour luy et son père, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy,

Roland Yvon, croustilleur.

Raymond de la Haye, archer en brigandine [25].

Jehan le Bot, idem.

- Jehan de Bodigneau, homme d’armes à deux chevaux, pour sa belle mere, et o luy Jehan Kersafredour, archer en brigandine ; injonction de trousse [26] et salade.

[p. 325]

Roland de Lesongar le jeune, pour luy et son père, homme d’armes à trois chevaux pour la selle, et o luy,

Jehan Berbain, archer en brigandine.

Riou Aulart [27], idem.

Alain Pomeré [28], croustilleur.

- Jehan de Cornouailles, sieur de Heguant [29], homme d’armes à trois chevaux pour la selle, et o luy,

Simon le Gentil, archer en brigandine.

Mahé Loëjat, idem.

Guillaume Pentreat [30], croustilleur.

- Jehan Trouillon, sieur de Letpredern [31], homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy,

Pierre Farr, croustilleur.

- Louis de la Villeneuve, pour luy et sa mère, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy,

Alain Morin, archer en brigandine.

Olivier Morin, croustilleur, et injonction audict de la Villeneuve, d’ung aultre archer.

- Henry de Berien, pour luy et son père, homme d’armes à trois chevaux pour la selle, et o luy,

Gérard de la Haye, croustilleur.

Yvonnet Conan, archer en brigandine.

Henry le Roy, idem.

Jehan, sieur de Kerrec [32], homme d’armes à trois [p. 326] chevaux pour la selle, et o luy,

Jehan Bar, croustilleur.

Henry Daounerz, idem.

- René de Lizian [33], pour luy et son père, homme d’armes à trois chevaux pour la selle, et o luy,

Jehan Moreau, archer en brigandine.

Louis de Lizian [34], idem.

Barudous [35], idem.

- Anceau de la Marche, sieur de Tourelles [36], homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy,

Yvon Penfret, croustilleur.

Jehan Gueguant, idem.

Henry Berhain, archer en brigandine.

- Christophe du Liziard, pour son père, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy Jehan le Dréhan, archer en brigandine.
- Henry de Beaunerep, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy Yvon Penfret, croustilleur, Henry Berhain, archer en brigandine [37].
- Yvon Kernus, pour Armel son père, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy, Thomas le Marchand [38], croustilleur.
- Charles de la Haye, sieur de la Haye, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy Guillaume le Bran-[p. 327]donnier, goustilleur, et Guillaume Bastard de la Haye, archer en brigandine.
- Henry Kerraoul, pour Jehan son père, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy Guillaume Urvois, croustilleur.
- Jehan du Meur [39], pour son père, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy,

Jehan Alain, archer en brigandine.

Jehan Yves, idem.

- Yvon Boscher, représenté par Morice Budes, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy Hervé Been [40], archer en brigandine avec injonction de gorgerette.
- Jehan le Bournois [41], homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy Yvon le jeune [42], croustilleur.
- Roland, sieur de la Harmoy, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy Jehan le Fresne, croustilleur.

Guillaume le Bec, archer en brigandine.

Yvon Blesquen, idem.

Et a eu injonction d’un cheval, gorgerette et croissant.

- Messire Morice Guernarpin, représenté par Alain de la Garenne, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy Guillaume Bars, croustilleur.

Henry le Souldaer, archer en brigandine.

Guillaume Gargain [43], idem.

[p. 328]

Et a eu injonction d’ung meilleur cheval pour la prochaine monstrée ou plutost se besoing est sous peine de la saisie.

- Jehan du Perrier, sieur de Coet Canton [44], homme d’armes à trois chevaux pour la selle, et o luy Alain Mehault, coustilleur.

Silvestre Allangon [45], archer en brigandine.

Yvon Liiour [46], idem.

- Jehan, sieur de Roscerf, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy,
Estienne Tredassen, archer en brigandine.

Pierre de Quimerc’h, idem.

Et a eû injonction d’un coustilleur et de soy armer mieulx et à poinct.

- Geoffroy du Vieux Chastel [47], pour lui et son père, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy Yvon Phēs (Christophe), coustilleur

Guillaume Guinemant, archer en brigandine.

Henry Ogier, idem.

- Maistre Henry du Dresnay [48], représenté par Charles Clévédé, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy Guillaume Alain, coustilleur

[p. 329]

Jehan et Guillaume Clévédé, archers en brigandine.

- Pierre du Pontcallec [49], pour luy et sa mère, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy Alain Roland, coustilleur

Alain Bournot, archer en brigandine.

- Henry de Coetqueveran, pour luy et Jeanne de Scaër sa mère [50], homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy Offret de Lochrist, archer en brigandine.
- Bertrand, sieur de Lesongar, pour luy et damoiselle Jehanne du Pont son ajeul, homme d’armes à trois chevaux pour la selle, et o luy,

Yvon le Fissant, coustilleur

Jehan de Languéoues, archer en brigandine.

Jehan le Goff, idem.

Guillaume le Cozral [51], idem.

Charles de la Fresnay, idem.

Jehan Le Marhec, idem.

- Guillaume Kergoat, représenté par Jehan Kernigues, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy,

Guillaume Arscouet, archer en brigandine.

- Riou de Rosmadec, sieur de Rosmadec [52], comparu en robe et o luy Jehan Tanguy, coustilleur

Guillaume Kerguiffinan, archer en brigandine.

Guillaume Stamfliere, idem.

[p. 330]

Et pour ce que le dict Rosmadec ne s’est comparu dûement, sa terre est saisie et exécution d’icelle suspendue jusqu’à savoir si à la prochaine monstre, il se compert deüment et en habillement suffisant, pour ce que sa terre est en rachapt pour l’an présent.

- Jehan, sieur de Hilgui, et o luy,

Laurent le Goellan [53], archer en brigandine.

Leufroy Denis [54], idem.

Et a eû le dict de Hilgui, injonction de faire outre les dicts archers, hommes d’armes en bon poinct, ce qu’il a certé faire.

- Charles de Tréanna [55], pour luy et son père [56], archer en brigandine, et o luy,

Yvon Goadre, archer

Louis le Liiour [57], idem.

Et a eû le dict de Tréanna injonction d’estre homme d’armes, ce qu’il a certé et promis de faire.

- Alain de Tréanna, représenté par François de Tréanna son fils [58], archer en brigandine et o luy Thomas Coznevet et Alain le Bezre, archers en brigandine, et a eû ledict de Tréanna injonction de comparoir en habillement d’homme d’armes, sur peine de la saisie, ce qu’il a promis faire et a certé dans la prochaine monstre.

- Jehan Treganves [59], pour luy et sa mère, dame de [p. 331] Tromelin, et pour Jehan Treganvez, archer en brigandine et o luy.

Riou Troubrastel [60], archer en brigandine.

Guillaume Pichon, idem.

Et a eû le dict Treganvez injonction de comparoir en homme d’armes sur peine de la saisie, ce qu’il a promis et certé faire dans la prochaine monstre.

- Henry Provost, pour Geoffroy son père, homme d’armes à deux chevaux pour la selle, et o luy,

Henry le Joncour, croustilleur, et Jehan Provost, archer en brigandine.

En après ensuivent les noms des nobles et tenants fiefs et autres en habillement d’hommes d’armes selon l’ordre des chastellenies du dict evesché de Cornouailles, et paroisses d’iceluy, ainsi qu’il suict :

Et premier

La Chastellenie de Quimper-Corentin.

Les nobles de la paroisse de St. Thomas . – Nihil.

Les nobles de la paroisse de Loperhet .

- Jehan Botinezre, archer en brigandine.

Les nobles de Dirinon.

- Hervé le Courtois, archer en brigandine et vouge.

[p. 332]

- Hervé Manfuric, pour luy et son père, à deux chevaux, archer en brigandine.
- Alain le Loüet, représenté par Jehan son fils, archer en brigandine ; – injonction d’un aultre archer.
- Louis Huon, archer en brigandine.
- Jehan Simon, archer en brigandine.
- Maistre Jehan de Kerguern, archer en brigandine et pertuisane.
- Guillaume le Sal, pour la veuve de Jehan Brannalon, archer en brigandine.
- Jehan Tanguy, en pal et vouge.
- Riou le Goazre, en brigandine et vouge.
- Hervé Jaffreis, archer en brigandine ; – injonction de trousse.

Les nobles de Plonevez-Porzay.

- Yvon le Gentil [61], représenté par Guillaume le Bras, archer en brigandine.

De Cleden Cap-Sizun.

- Maistre Yves Saluden [62], archer en brigandine.
- Geffroy Keridiern [63], archer en brigandine.

[p. 333]

Les nobles de Primelin.

- Jehan du Mené [64], représenté par Hervé Salaün, archer en brigandine.
- Jehan du Mené Lesurec, archer en brigandine.

Les nobles d’Esquibien.

- Yvon Doulec Jouhen, en pal et vouge.
- Yvon le Doulic, archer en brigandine.

De Buzec Cap-Sizun.

- Glezian du Faou, pour lui et son père [65], archer en brigandine.
- Thomas Campion, idem.
- Hervé Filelys, archer en Pal.
- Jehan Adam, archer en brigandine.
- Guillaume Kervasquet, par Hervé son fils, archer en brigandine.
- Jehan Calvé, pour luy et pour son père, archer en brigandine.
- Jehan Gouzien, idem.
- Marguerite du Faou, par Alain Doulec, archer en brigandine.

Les nobles de Plomeur  [66].

- Alain Kersaudy, par Jehan son fils, archer en brigandine.

[p. 334]

- Alain de [67] Dimanac’h, archer en brigandine, et o luy Hervé Rivallen, en brigandine et pertuisanne.
- Jehan Jouhan, pour luy et sa mère, archer en brigandine.
- Henry Rougeart [68], archer en brigandine et guis.
- Jehan Olivier, archer en brigandine et guis.

Les nobles de Plouzevet.

- Henry de Kerboguy [69], par Henry son fils, en pal et vouge.
- Jehan Gourchat [70], en pal et vouge.

Les nobles de Landudec.

- Guillaume de Tyvarlen et Catherine de Branalen [71], femme de Charles de Tyvarlen, par ledict Charles, à deux chevaux, archer en brigandine.
- Alain le Cren [72], par maistre Guillaume son fils, archer en brigandine.
- Jehan de Kerscodic [73], en pal et vouge.
- Guillaume Larcher [74], par Henry son fils [75], en brigandine et vouge.
- Pierre le Corre, en brigandine et vouge.

Les nobles de Lambadan.

- Geoffroy de la Goublaye [76], en brigandine et pertuisanne, injonction d’arc et trousse.

[p. 335]

- Marguerite le Coing, garde de son fils mineur de feu Henry Larmor, rp. par Jehan Audoul, archer en brigandine et vouge.

Les nobles de Pouldrezit.

- Jehan Gonice, par Yvon son fils, archer en brigandine.
- Guillaume le Roux, par Jehan son fils, archer en brigandine.
- Guillemet Rinalcou [77], en brigandine et vouge.

De Pommerit Cap.

- Alain de Pernguilly [sic] [78], archer en brigandine.
- Alain Bonnegat [79], par Hervé du Cosquer, archer en brigandine.
- Jehan Bonnegat, archer en brigandine.
- Jehan Kersco [80], par Jehan son fils, archer en brigandine.

Les nobles de Tréogat.

- Jean de Nimeven [81], archer en brigandine.

Les nobles de Plovan.

- Jehan Gourcuff [82], par Alain, son frère, archer en brigandine.
- Jehan du Bois Kergunou [83], par Alain son fils, archer en brigandine.

[p. 336]

- Hervé Gauvain, par Hervé son fils, archer en brigandine.
- Yvon le Moster [84], par Guillaume son fils, en pal et vouge.

De Beuzec Cap-Caval.

- Hervé Kernivinan [85], en brigandine et pertuisanne et o luy, Guillou Connilardy, en brigandine et pertuisanne.
- Henry Kerdegat [86], en brigandine et vouge.
- Alain Provost, archer en brigandine.
- Henry Duhaffont [87], en pal et vouge.
- Yvon le Rabiner, archer en brigandine.

Les nobles de Tréguenec.

- Guillaume Leomot, par Guillaume Cudin, en pal et vouge.

De Tréoultrez et Penmarc’h.

- Pierre Guilligouc’h [88], par Yvon son fils, archer en brigandine.
- Henry de Mesguen [89], idem.
- Yvon Kersaduon, par maistre Yves son fils, idem.
- Jehan de Lamprat, idem.
- Henry le Normond [90], par Yves Guidel, idem.
- Michel Uvic, idem.
- René Guimiec [91], par Jehan son fils, idem.

[p. 337]

- Guillaume Bredouffic [92], archer en brigandine.
- Yvon Jaffrais, idem.
- Guillaume Billouart [93], autre cohéritier de feu M.e Yves Guillaume Mocam, le … ont présenté Verron et Alain de Kerangars, archers en brigandine.

Les nobles de Ploemeur.

- Maistre Hervé le Chever, archer en brigandine.
- Alain Guezennec, idem.
- Alain le Robiner, archer en brigandine.
- Marguerite de Kersauson, veuve de Guill. Trémillec, par Jehan Poulichet, archer en brigandine.
- Jehan Beuvelen [94], archer en brigandine.
- Jacques Toulgoat, François son fils, archer en brigandine.

Les nobles de Treffiegat.

- Yvon du Haffont, archer en brigandine.
- Buguel [95], idem.

[p. 338]

De Plobasnalec.

- Jacob Pennorvan [sic] [96], par Jehan Tereigal [97], archer en brigandine.
- Henry Toulallan, par Daniel son fils, idem.
- Jehan Le Hüe [98], par Alain son fils, idem.
- Yvon du Hauffaout Kerulat [99], par Hervé son fils, archer en brigandine et pal.
- Guillaume Kerlazret, en brigandine et pertuisanne.
- Hervé Jacques, par Jehan Kermoys, archer en brigandine.

Les nobles de Plonivel.

- Jehan Kerbaoul, archer en brigandine.

Les nobles de Loctudy.

- Jacob Kerguifinan [100], par Jehan son fils, archer en brigandine et pertuisanne.
- Corentin Trémillec [101], idem.
- Jehan Kervereguin [102], par Jehan Corvelen, archer en brigandine.
- René Le Guillou [103], idem.
- Louis Harscouet [104], mineur, par Pierre Guichard, archer en brigandine.

[p. 339]

Les nobles de Plouneour.

- Maheus [105] Buzic, archer en brigandine, et o luy Jehan Buzic.
- Alain Beauneauffé [106], par Jehan son fils, archer en brigandine.
- Jehan le Blot [107], idem.
- Jehan le Coing, idem.
- Maheus Adam [108], par Henry son fils [109], idem.
- Yves le Bescont, archer en brigandine et vouge.
- Henry Lisiry [110] et son fils, archer en brigandine et pertuisanne.
- Guillaume Kermorvan, archer en brigandine.

Les nobles de Combrit.

- Yvon du Guermeur, en brigandine et demi-lance.
- Yvon Tranne [111], en brigandine et vouge.
- Jehan Kergouloüen, par Guillaume Connet, en brigandine et pertuisanne.
- Bizien de Coetdern [112], idem.
- Jehan du Cozquer, idem.
- Jehan Kernus, idem.
- Jacob Kergourhan [113], par Riou son fils, en brigandine et pertuisanne.
- Hervé Kerraoul, par Pierre Guichart, idem.

[p. 340]

- Yvon Jacques, archer en brigandine.

Les nobles de Bodivit.

- Riou Penmorvan, archer en brigandine.
- Nicolas Lochec [114], idem.
- Henry Floch, par Guillaume son fils, en pal et vouge.

Les nobles de Plomelin.

- Guillaume Trémillec, archer en brigandine, injonction de trousse.
- Guillaume Agues, idem.

Les nobles de Pluguen ou Pluguffan.

- Riou Mazeas, archer en brigandine et vouge.
- Jehan Fouesnant [115], archer en brigandine.
- François Marion [116], idem.
- Jehan Léon, par Hervé son fils, archer en brigandine.

Les nobles de Penhars

- Jehan de la Pallue [117], archer en brigandine.
- Henry, fils mineur de Toulgoat [118], par Jacques Toulgoat, archer en brigandine et pertuisanne.

Les nobles de St. Mathieu.

- Jehan le Baud [119], pour Olivier son fils, archer en brigandine.

[p. 341]

Les nobles de Quimper.

- Jehan de Kerfort, archer en brigandine.
- Maistre Jehan de Bennerven [120], par Vincent le Restat, archer en brigandine, et o luy Yvon Guiader, archer en brigandine.
- Yvon Dougouvallan, idem.
- Thomas Le Lagadec, par Rolland Gervaise, idem.
- Perron Le Trémillec [121], par Pierre le Duault, idem.
- Jehan de Moëlien, par Olivier Le Bossic et Olivier Le Borgne, archers en brigandine
- Guillaume Le Mesqouez [122], par Pierre Le Mesqouez, en brigandine et vouge.
- Henry Le Page, en pal et vouge.
- Jehan Kerinezan, par Thibaut de Launay, archer en brigandine.
- Guillaume de Coatanezre, par Prigent son frere, idem.
- Demoiselle Alix de Rosmadec, dame du Quillou [123], a fait comparoir pour elle Jehan Quintin et Pierre du Quillou, archers en brigandine.
- Pierre Le Gludic [124], par Hervé son fils, idem.
- Bertrand Goarlot [125] estoit a tenir la monstre des francs-archers dudict evesché, assignée à tenir à Châteauneuf du [p. 342] Faou par le Duc ; - archer en brigandine.
- Henry Le Garz, par Jehan Hervé, en brigandine et javeline.
- Yvon Le Roux, par Henry Bernard, en brigandine et vouge.

Locmaria de Quimper.

- Jehan Guegan, archer en brigandine.

Les nobles de Plouneis.

- Jehan du Marhallac’h, archer en brigandine.
- Germain de Kersauson, malade, à faict comparoir pour luy et sa mère Guillaume le Hingan, archer en brigandine. – Injonction audict Kersauson d’ung autre cheval en sa compaignie.

Les nobles de Guengat.

[Il faudrait placer ici Guiomarc’h de Guengat, seigneur de Guengat, rapporté parmi les hommes d’armes et Jehan de Saint-Allouarn, seigneur de Saint-Allouarn, cité au nombre des défaillants.]
- Maurice de Kerlegui [126], archer en brigandine.
- Michel le Roz, idem.
- Pierre Guillaume, idem, que ledict Kerleguy a fait comparoir pour luy, parce qu’il est indisposé à servir.

Les nobles de Plouaray.

- Michel Kervingar, par Hervé son fils, archer en brigandine.
- Maistre Jehan Kerfloït, idem.

[p. 343]

Les nobles de Pouldregat.

- Henry de Kernuz [127], par Hervé son fils, archer en brigandine.
- Jehan Trevadzit [128], idem.
- Henry Agvis [129], idem.

Les nobles de Poullan.

- Henry Kervadellec [130], par Henry son fils, archer en brigandine.
- Glezran Poulahan, idem.
- Traoul Bourguen [131], idem.
- Guillaume Bouchic [132], en pal et vouge.
- Jehan Ferron [133], par Yvon son fils, en pal et vouge.
- Henry Loyl [134], idem.
- Henry Nicolas [135], idem.
- Nicolas Dorolot [136], idem.

Les nobles de Mahalon.

- Jehan Kerriou [137], par Guillaume son fils, archer en brigandine.
- Guillaume le Gouardet [138], par Roland de Mené, archer en brigandine, et injonction de gorgerette.
- Yvon Kerminichy [139], archer en brigandine.

[p. 344]

Les nobles de Plogonnec.

- Jehan Kerpain [140], archer en brigandine.
- Jehan de Balyc [141], indisposé, comparu par Guillaume le Boëdec et Yvon le Tréhiden, archers en brigandine.
- Hervé Kermeher [142], archer en brigandine.

Les nobles de Kerfuntun.

- Jehan Ansquer [143], archer en brigandine.
- Jehan Gauvain [144], idem.
- Alain Le Blanc, idem.
- Guillaume Le Vayer [145], idem.
- Jehan du Plessix [146], par Guillaume son fils, idem.
- Jehan Coatannezre [147], à deux chevaux, archer en brigandine.
- Guiomar de la Hay, idem.
- Maistre Jehan du Parc [148], par Pierre son fils [149], idem.
- Jehan du Pont Callec, idem.
- Augier Landoy, par Pierre Guine, idem.

Les nobles de Queuzon.

- Charles Le Chever [150], par François son fils, archer en brigandine.
- Pierre de Kernisan [151], à deux chevaux, archer en brigandine.

[p. 345]

- Yvonne Guillot, veuve d’Armel Kernisan, par Guillaume Nicolas du Breignou.

Les nobles d’Ergué Gabéric.

[nota : l’actuel quartier du Rouillen, et donc le manoir du Cleuyou dépendaient alors de la paroisse de Lanniron]
- Jehan Provost [152], par Jehan son fils, archer en brigandine.
- Caznevet [153] de Kerfort, par Hervé Le Normand, archer en brigandine et vouge.
- Yvon Kersulgar [154], archer en brigandine et pertuisanne.
- François Lisiart [155], mineur, par Louis Le Borgne, archer en brigandine.
- Henry Kersulgar [156], par Jehan Provost le Jeune, archer en brigandine et vouge.

Les nobles de Briziac.

[nota : source pour Briec : Bibl. mun. de Saint-Brieuc, collection de Boisgeslin (confirmer ?)
aujourd’hui deux trèves de Briec sont devenus des communes : Landudal et Langolen [157].

Les paroisses de Briec et de Landrévarzec étaient alors géographiquement différentes de leurs découpages actuels : aujourd’hui Landrévarzec comprend les manoirs de Penayen – alors aux du Guern/De Launay – et de Lezodevet – aux Lesandevez]

- Pierre de Lesandevez [158], archer en brigandine.
- Hervé de Launay [159], archer en brigandine.
- Jouhan Pezron [160], en palletoc voulge.
- Danyel Quemarchec [161], par Martin Le Goff, en brigandine voulge.
- Moricze Tremarchec [162], en brigandine voulge.
- Jehan du Guern [163], en brigandine voulge.
- Mahé Prigent, en brigandine pertuisane.
- Guillaume Moysan [164], pour sa mere, en palletoc voulge.
- Geffroy Gueguennou [165], en palletoc voulge.
- Jehan Tregain [166], par Guillaume Le Gal [167], archer en brigandine.

[à ces seigneurs il faut probablement ajouter :
Christophe Liziart, homme d’armes – cités page 326 – et son père, seigneur de Trohanet]

[p. 346]

Les nobles de Edern.

[nota : Source : Bibl. mun. de Saint-Brieuc, collection de Boisgeslin (confirmer ?)]

- Guillaume de La Bouessiere [168], en brigandine jusarme voulge et gorgerette.
- Maicttre Jehan Aillet [169] et sa fame par Jehan Armel, archer en brigandine.

Les nobles de Tregourez.

- Guillaume de Kerguz, archer en brigandine.
- Hervé du Quinquis, idem.

Les nobles de Laz

- Henry le Glaz, archer en brigandine. – Injonction d’avoir paige et mettre noble homme pour luy au lieu d’Orges Larmor par qui il paraît.

Les nobles de Corray.

- Guillaume le Corre, en brigandine et vouge.

Du haut Corlay.

- Guillaume de Guergorlay, archer en brigandine, injonction d’un autre cheval.
- Maistre Jehan le Rochedec, archer en brigandine.
- Morice Poulain, idem.
- Perenele Hamon, idem.
- Alain du Bois Berthelot, idem.

[p. 347]

Les nobles du vieux bourg de Quintin.

- Jehan Frigat, pour son père, archer en brigandine, injonction d’ung cheval.
- Louis Perien [170], pour son père, idem.
- Perot Perotin, pour son père, idem.
- Jehan le Maistre, idem.
- Perceval Mahé, idem.

Les nobles de St. Mayeuc.

- Olivier du Mar [171], en brigandine, injonction d’un homme d’armes de déffense en sa compaignie.
- Philippe Thomelin, pour son père, idem.
- Jacquette Bosihier [172], par Jehan Pocart le jeune, archer en brigandine.
- Mahé de Kerantaon, pour son père, archer en brigandine.
- Jehan Pocart, pour son père, idem.
- Yvonet Audren, partable tenant fief noble, idem.

Les nobles de Plussulien.

- Henry Kerguennou, pour son père, archer en brigandine.
- Guillaume le Galoudec, idem.

Les nobles de Laniscat.

- Jehan le Correc, comparu en robe et o luy Guillaume [p. 348] le Double, aussi en robe. – Injonction de tout habillement pour archer et pour deffault de comparoir dûement est sa terre saisie et prise en la main du Duc.
- Guillaume le Fresne de Keryolet, en brigandine.
- Guillaume de Lannion, en brigandine et vouge.
- Christophe du Pont.

De Plounévez-Quintin.

- Charles de Quenech-Quivily, archer en corcelet et o luy Jehan de Quenech-Quivily son fils, homme de déffense.
- Robert Dounouassay [173], archer en brigandine.
- Charles Provost, idem.
- Yvon le Guz, pour son père, archer en brigandine. – Injonction d’ung autre homme et d’ung autre cheval.
- Jehan le Gac, pour Jehanne, archer en brigandine.
- Jehan de la Harmoy, par Jehan le Bastard, archer en brigandine, et injonction d’ung autre cheval.

De St. Martin des Prez.

- Jehan du Mur, par Henry du Mur son frère, archer en brigandine. – Injonction d’ung autre archer.

Les nobles de St. Gilles-Pligiau.

- Alain Penpoulou, archer en brigandine. – Injonction d’ung autre cheval et d’ung cavalier en sa compaignie.

[p. 349]

- Jehan Casselou [174], archer en brigandine, injonction d’ung archer en sa compaignie.
- Jehan Dangou [175], archer en brigandine.
- Hervé du Quellenen [176], par Rolland son fils, idem.
- Bertrand Hamon, par Rolland son fils, idem. – Injonction d’ung autre archer en sa compaignie.
- Olivier le Foretier, par Jehan Christophe, archer en brigandine.
- Olivier Nédélec, idem.

Les nobles de Bothoa

- Jehan de Quenech-Quivily, par Yvon son frère, archer en brigandine.
- Geffroy de la Garenne, par Charles de la Garenne, idem.
- Jehan de Lestouret, idem.
- Yvon le Voër [177], idem.
- Guil. Jourdain [178], idem.
- Guillaume Caignol, pour son frère, idem.
- Alain de Duadal [179], idem.
- Jehan Richard, idem.
- Pierre le Manach, pour son père, idem.
- Morice de la Garenne, idem.
- Guillaume le Soulaër, idem, avec injonction de gorgerette.

[p. 350]

- Geffroy Le Noir, archer en brigandine.
- Morice Kerxenené [180], idem.
- Pierre Plezidy, idem.
- Alain du Bois-Berthelot, curateur de Jehan du Bois-Berthelot, mineur, idem. – Injonction d’ung autre cheval et d’ung autre homme de déffense en sa compaignie.
- Guillaume le Clerc, archer en brigandine. – Injonction d’ung autre archer en brigandine à cheval.
- Geoffroy Bogar, en pal et vouge.
- Charles de Becmeur de Loquellec [181], comparu en robe pour son père, et a le dict sire du Pont, dict qu’il est de sa maison et qu’il se trouverait en bon suffisant habillement d’archer, toutes les fois que besoing seroit ; archer en brigandine. En marge sur la remontrance du procureur de Corn., sa terre est saisie et l’exécution suspendue jusqu’à sçavoir le bon plaisir du duc.

(...à suivre...)

[1Afin de les distinguer des notes de Fréminville, les notes de Norbert Bernard seront précédées des lettres NNB.

[2Manoir du Moros en Lanriec. Écuyer du duc en 1457 (Dom Maurice, Preuves, col. 1725), il combattit à Formigny (Trévédy (Julien-Toussaint-Marie.), « Les Bretons compagnons de guerre du Connétable de Richelont », dans Revue Morbihannaise, 1909, p. 52). Il fut capitaine de Guingamp en 1457 (Dom Maurice, Preuves, col. 1710), capitaine de Concarneau en 1479 (Poullelaouen (Jacques), Les activités de la Chancellerie du Duché de Bretagne en 1480, mémoire de maîtrise dactylographié, Brest, 1982, acte 203, fol. 38). Décède en 1497.

[3NNB : Pierre baron du Pont(-l’Abbé) et de de Rostrenen.

[4NNB : Veuf en 1471 de Jehanne de Nevet (Trevedy (), “ Ce qui reste des anciens nécrologes... ”, dans Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. XV, 1888, p. 106).

[5Croustilleur, goustilleur, ou coustilleur, soldat armé d’un coutelas, et dont les fonctions consistaient principalement à achever l’ennemi que l’homme d’armes son maître avait terrassé.

[6NNB :Manoir du Moros en Lanriec.

[7NNB : Doncgoalan ? Tyouarnelen ?

[8NNB : Charles du Pont ?

[9NNB : Marguerite.

[10NNB : Trogoff

[11C’est-à-dire avec l’habit civil de cette époque, qui en négligé était effectivement une longue robe garnie de fourrures.

[12NNB : “ Kerimerch ”, [en marge] “ capitaine de Quimper en 1461 ”.

[13NNB : Kerimerch.

[14NNB : Toupin ?

[15NNB : Kerguen.

[16NNB : Du Mur

[17Les Martret-Préville existant aujourd’hui à Brest et à Quimper descendent de cet archer. Leur manoir paternel (Kermatret) se voit encore dans la paroisse de St.-Yvi.

[18NNB : Geffre.

[19NNB : Fils de Yves, mort en Terre Sainte en 1475, et de Jehanne du Chastel (Trevedy (), “ Ce qui reste des anciens nécrologes... ”, dans Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. XV, 1888, p. 118).

[20NNB : Jehanne du Chastel qui décédera en 1488 (Trevedy (), “ Ce qui reste des anciens nécrologes... ”, dans Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. XV, 1888, p. 118).

[21NNB : Croashent.

[22NNB : Fils de Guillaume, mort en 1472 (Trevedy (), “ Ce qui reste des anciens nécrologes... ”, dans Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. XV, 1888, p. 101).

[23NNB : Conan.

[24NNB : Guellec.

[25Nous rappelons ici que la brigandine était une cuirasse légère, composée de lames d’acier larges de deux à trois doigts, assemblées transversalement et clouées sur un cuir de cerf bien apprêté. La flexibilité de cette sorte d’armure la rendait commode pour les gens de trait, tels que les archers et les arbastriers.

[26Trousse, c’est le carquois ; il contenait d’ordinaire vingt flèches.

[27NNB : An Lart.

[28NNB : Alain Peumerit.

[29NNB : Comprendre le Heznant, en Nevez. La famille de Cornouailles s’appelle en breton de Kerneau. Jehan de Cornouaille possédait le Heznant depuis 1465 (Archives départementales de Loire-Atlantique, B 1126).

[30NNB : Selon une note manuscrit de l’exemplaire de Quimper, il faudrait peut-être lire Pentrez.

[31Il s’agit probablement d’une mauvaise lecture de Jehan Tromelin, seigneur de Botbodern en Elliant, mort en 1498 (Trevedy (), “ Ce qui reste des anciens nécrologes... ”, dans Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. XV, 1888, p. 98).

[32NNB : Kerret.

[33NNB : Liziar.

[34NNB : Liziart.

[35NNB : Baradous.

[36NNB : De la famille de La Marche-Bodriec en Braspart ; Tourelle.

[37NNB : Il y a probablement une erreur car nous retrouvons ici les mêmes hommes d’armes qui accompagnent Anceau de la Marche, équipés pareillement.

[38NNB : Manach ?

[39NNB : Du Mené ou du Mur.

[40NNB : Pen ?

[41NNB : Bourgeois.

[42NNB : Yaouanck.

[43NNB : Gargam.

[44NNB : Coatcanton, manoir anciennement de Melgven, aujourd’hui rattaché à Rosporden. Jehan du Parrier avait rendu aveu pour Coat-Canton en 1480 (ADLA, B 1224). D’après l’aveu de son frère Antoine en 1493(94) il est décédé le 12 juin 1489 (ADLA, B 1224).

[45NNB : Allenou.

[46NNB : Lire Lijour. Plusieurs Ligiours sont mentionnés comme sujets/vassaux de Coatcanton en 1480-1494, aucun Yvon mais notre archer est peut-être parent de l’un d’eux : Alen/Alain Le Ligiour à Quenechanguen, attenant à Coat-Canton, un autre Alen/Alain Le Ligiour au Neveryt Bras, Guillaume (Le) Ligiour à Loc Jehan, en Kernevel, et Henry Le Ligiour et sa femme à Scaër, O Drolo.

[47NNB : Il mourra semble-t-il à Saint-Aubin-du-Cormier et le rachat de sa succession sera accordé à ses enfants (Le Bourhis (Rozenn), Transcription et étude du registre des lettres scellées à la Chancellerie de Bretagne en 1489-1490, mémoire de maîtrise dactylographié, Brest, 1992, acte 32)

[48La famille du Dresnay, transplantée ensuite dans l’évêché de Léon…

[49NNB : Fils d’Olivier de Pontquellec (ADLA, B 1076).

[50NNB : Kaër ?

[51NNB : Cozval.

[52NNB : De la branche des Rosmadec-Goarlot ?

[53NNB : Gallou.

[54NNB : Geufroy.

[55NNB : Seigneur de Tréanna en Elliant, de la branche aînée. Il décède le 5 octobre 1492 (aveu de sa veuve, ADLA, B1214).

[56Probablement Jehan de Tréanna qui rendit aveu en 1446.

[57NNB : Lire Lijour. Aucun Lijour n’apparaît dans l’aveu de Tréanna en 1495, mais c’est une famille de la chatellenie de Conq-Fouesnant-Rosporden dont plusieurs membre sont mentionnés en 1480 et 1494 (Archives départementales de Loire-Atlantique, B 1224).

[58NNB : Seigneur de Trésseol, de la branche de Keryaval, mort en 1498. Il fut fermier du billot de Cornouaille en 1462 (Venneugues (Laurent), Les activités de la Chancellerie du duché de Bretagne en 1462, mémoire de maîtrise dactylographié, Brest, 1988, acte 964, fol. 127 v°), 1477 (BIHAN (Yvon), Transcription et étude du registre des lettres scellées à la chancellerie de Bretagne en 1477, mémoire de maîtrise dactylographie, Brest, 1991, acte 148, fol. 18) et 1478, des sécheries de Cornouaille en 1467-1470 et de l’impôt des évêché de Rennes (1464 et 1476), Cornouaille (1467) et Léon (1477).

[59NNB : “Tregannés”, de “Beusec-Cap-Caval”.

[60NNB : Toularc’hastel.

[61NNB : Fermier des deniers des ports de Quimper (Corcuff (Marie André), Les activités de la Chancellerie du duché de Bretagne d’après le registre des lettres scellées en chancellerie en 1486-1487, thèse dactylographiée de l’Ecole nationale des Chartes, 1987, acte 63).

[62Seigneur de Kerazan.

[63Seigneur de Keridiern.

[64NNB : Sr du Mené.

[65Une généalogie de la famille de Trégain, en Briec (BnF, Cabinet d’Hozier 9005) mentionne en 1465 Marie du Fou soeur de Glervau (comprendre Glazren ?) et fille d’Hervé.

[66Raturé et remplacé par Plouhinec.

[67NNB : Plutôt le Dimanac’h. Sr de Lescongar.

[68NNB : Sr de Locquéran.

[69NNB : Kerléoguy.

[70NNB : “ Gourgat ” et “ Sr de Kercongar ”.

[71NNB : Brenalen.

[72NNB : Seigneur de Kerellen.

[73NNB : Corriger en Keristric, seigneur de Keristric. Ce Jehan vivait encore en 1513.

[74NNB : Lire Kerviher ?

[75NNB : Henry Kerviher avait épousé une fille de la maison de Penfrat (Conen de Saint Luc (Gaston), “ Notice paroissiale, Landudec ”, dans Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. XLIV, 1917, p. 36 à 38).

[76NNB : Coudraye. G. de la Coudraye avait épousé Marie Logan (en Lambaban).

[77NNB : Rivalon.

[78NNB : Penguilly, sr dudit lieu.

[79NNB : Bonnezgat, seigneur de Penquelennec.

[80NNB : Probablement faut-il lire Kercoch. On trouve Yvon et son fils Jehan à Peumérit en 1426 (Deshayes, (Albert), “ Origine des lieux nobles au Cap-Caval ”, dans Cap-Caval, n° 22, p. 34) puis Jehan et son fils Guillaume à Plonéour en 1452 (Torchet (Hervé), La réformation des fouages de 1425 (26) dans l’évêché de Cornouaille, 2002, p. 200).

[81NNB : Comprendre Meinven (alias Meinguen).

[82NNB : Sr de Tremenec.

[83NNB : “ Il y a Kergurun en Plovan ” et “ Les Du Bois sr de Kerguern en Plonéour ”.

[84NNB : Mouster.

[85NNB : Kernivinen.

[86NNB : Comprendre Kerdegace.

[87NNB : Sr de Lestimberc’h.

[88NNB : Quillihouch.

[89NNB : Minguen.

[90NNB : Normand.

[91NNB : Guirriec.

[92NNB : Brenhaffec.

[93Tige des Billoüart, sieur de Kerlerec, qui ont donné à la marine française plusieurs officiers de distinction, principalement Louis de Kerlerec, capitaine de vaisseau et gouverneur de la Louisiane, sous le règne de Louis XV. Sa petite-nièce, existante aujourd’hui, a épousé le chevalier du Plessix-Parscau, capitaine de vaisseau, et d’une ancienne famille bretonne qui, de père en fils, a également illustré la marine.

[94NNB : “ Rivelen ” et “ Sr du Poulguen ”.

[95NNB : “ Probablement Le Duff, sr de Kergestin. ”

[96NNB : Lire Penmorvan.

[97NNB : Lire Tercigal.

[98NNB : Le Heuc ?

[99NNB : Hauffaont Kerulic.

[100NNB : Non pas “ Kerguisiau ” comme le propose Fréminville. Peut-être le même Jacob Kerguiffinan, mineur en 1426 et seigneur de Kerguifinan en 1442 (Deshayes, (Albert), “ Origine des lieux nobles au Cap-Caval ”, dans Cap-Caval, n° 22, p. 32-33).

[101NNB : Fils de Guillaume de Trémillec, seigneur de Trémillec (BnF, ms Fr 22318 / BIHAN (Yvon), Transcription et étude du registre des lettres scellées à la chancellerie de Bretagne en 1477, mémoire de maîtrise dactylographie, Brest, 1991, acte 18, fol. 3).

[102NNB : Seigneur de Kervérréguen.

[103NNB : Il faut probablement lire Gallou. Un Hervé Le Gallou est cité à Loctudy pour “ Pratgudelic ? ” en 1442 (Deshayes, (Albert), “ Origine des lieux nobles au Cap-Caval ”, dans Cap-Caval, n° 22, p. 32-33). Par ailleurs on trouve un René Le Gallou qui succèda à son père Hervé en 1469 pour le manoir de Kerguen en Beuzec-Cap-Caval (Torchet (Hervé), La réformation des fouages de 1425 (26) dans l’évêché de Cornouaille, 2002, p. 187)

[104NNB : Doit descendre de Guillaume Harscoet cité en 1426 au Dourdy “ à cause de sa femme ” (Torchet (Hervé), La réformation des fouages de 1425 (26) dans l’évêché de Cornouaille, 2002, p. 81)

[105NNB : Lire Maheas.

[106NNB : Brenanvec.

[107NNB : Bloys sr de Kerguern.

[108NNB : Mathias Adam, receveur de Pont-Croix.

[109NNB : Henry Adam, receveur de Pont-Croix de 1475 à 1485 (Kerhervé, catalogue prosopographique, p. 254).

[110NNB : Lesivy.

[111NNB : Lire Tréanna. Trémic.

[112NNB : Coatdero.

[113NNB : Kergourhault.

[114NNB : Le Heuc.

[115NNB : Sr de Keriner.

[116NNB : Sr de Kerrem.

[117NNB : Seigneur dudit lieu.

[118NNB : Seigneur dudit lieu.

[119NNB : Receveur ordinaire de Quimper-Corentin de 1475 à 1510. Seigneur de Kermabeuzen.

[120NNB : Non pas “ Beauvernen ” comme propose Fréminville.

[121NNB : Non pas “ Trenullec ” comme propose Fréminville.

[122NNB : Il semble qu’on puisse l’identifier avec l’orfèvre Guillaume Le Maesgoez cité dans les années 1468-1479 (Le Men (R.-F.), Monographie de la Cathédrale de Quimper, Quimper, Jacob/Le Mercier, 1877, p. 314-315).

[123NNB : Elle sera inhumée en 1485 aux Cordeliers de Quimper (Trevedy (), “ Ce qui reste des anciens nécrologes... ”, dans Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. XV, 1888, p. 115).

[124NNB : Seigneur de Poulguinan.

[125NNB : Seigneur de Kerbren.

[126NNB : Kerleuguy, famille originaire de Crozon.

[127NNB : Il faut très probablement lire Ke(r)nech. Hervé du Knech succèda à son père Henri en 1498 (Archives départementales de Loire-Atlantique, B 2026).

[128NNB : Il faut très probablement lire Trémibrit. Jean Trémibrit avait rendu aveu pour son manoir de Trémibrit en 1460 (Archives départementales de Loire-Atlantique, B 2026).

[129NNB : Corriger Agnès. Seigneur du Guilly.

[130NNB : “ Kerardellec ” et “ Seigneur de Mescouhan ”.

[131NNB : Raoul + Le Dourguen.

[132NNB : Buzic seigneur de Kerinec.

[133NNB : Hamon, seigneur de Gouel an Ker.

[134NNB : Lesivy, seigneur de Kergoffas.

[135NNB : “ Penhoat ?? ”.

[136NNB : Barlot.

[137NNB : À rapprocher de Jehan Kerröes cité en 1443, annobli, à Roscaradec (Deshayes, (Albert), “ Origine des lieux nobles au Cap-Caval ”, dans Cap-Caval, n° 22, p. 33).

[138NNB : “ Gouarlot ? ”.

[139NNB : Frère de Jehan de Kerminihy (Bihan (Yvon), Transcription et étude du registre des lettres scellées à la chancellerie de Bretagne en 1477, mémoire de maîtrise dactylographie, Brest, 1991, actes 934, fol. 164 et 796, fol. 148).

[140NNB : Kerpaën.

[141NNB : Comprendre de Bulyec.

[142NNB : Lire Kerviher, seigneur de Rubian en Plogonnec.

[143NNB : Ansquer de Parc-Poullic.

[144NNB : Seigneur du Stang-Bihan.

[145NNB : Était-il apparenté au receveur de Cornouaille H. Le Veyer, un siècle auparavant (JK)

[146NNB : Du Plessix-Nizon, seigneur de Missirien.

[147NNB : Seigneur des Salles et de Kerlividic.

[148NNB : Seigneur du Parc.

[149NNB : Seigneur dudit lieu. Selon toute vraisemblance ce Pierre correspond à Pierre du Parc, l’un des deux avouants du manoir de Griffonez en Ergué-Gabéric en ..... En effet on trouve parmi ses successeurs Kerbescat seigneur de Griffones et du Parc en Kerfeunteun.

[150NNB : Seigneur de Kermahonet, en Cuzon.

[151NNB : Seigneur de Penhoat, mort en 1496.

[152NNB : Seigneur de Penarun. Fils de Conan Provost auquel il succèda en 1456 (Archives départementales de Loire-Atlantique, B 2013/2).

[153NNB : Non pas “ Caznoret ” comme propose Fréminville. Il succède à sa mère comme seigneur de Kerfors en 1488 mais décède en 1496. Mais il apparaît déjà en 1471, échangeant des terres avec Alain Moysan (Archives départementales du Finistère, 32 J 81, pièce du 8 juin 1471).

[154NNB : Seigneur de Mezanlez. Il avait épousé le 4 février 1448 Béatrice de Kermezhoent, et il avait reçu de son père lors de son mariage la sergenterie féodée de Quimper à Ergué-Gabéric– fief de Castel – et de l’argent pour racquiter le manoir de Rocan en Elliant [Rosmorduc (Comte de) [arrêts de maintenue de noblesse recueillis par], La Noblesse de Bretagne devant la Chambre de Réformation, 1668-1671, Saint-Brieuc, l’auteur, 1896, t. III, p. 510]. Sa femme est qualifiée de veuve le 2 juillet 1500 (Rosmorduc (Comte de), La Noblesse de Bretagne …, t. III, p. 511), son fils Jehan rendant aveu pour Kegamen le 18 juillet 1500 (Archives départementales de Loire-Atlantique, B 2012/5).

[155NNB : Seigneur de Kergonan. Héritier de Raoul de Liziard cité en 1426 (Torchet (Hervé), La réformation des fouages de 1425 (26) dans l’évêché de Cornouaille, 2002, p. 107) et de Louis – Loys – Lisiart cité dans l’aveu de Tréséguidy de 1458 (Archives départementales de Loire-Atlantique, B 2012/2). Selon un inventaire des archives du presbytère (Archives départementales du Finistère, B 287), le 16 septembre 1495, il se fit confirmer une tombe en l’église paroissiale d’Ergué-Gabéric –où il est d’ailleurs représenté avec son épouse sur un vitrail. Étant mineur en 1481, il est permis de supposer qu’il s’agit du même François de Lisiard cité à la montre de 1536 et faisant aveu en 1540 (Archives départementales de Loire-Atlantique, B 2011/6).

[156NNB : Époux de Jehanne Provost, dame de Kernaou, morte en 1474 (Archives départementales de Loire-Atlantique, B 2012/7), d’eux descendent les Kersulgar de Kernaou. Un acte de partage de 1479 mentionné parmi les preuves de leur descendant en 1668 indique qu’Yvon et Henry étaient frères (Rosmorduc (Comte de) [arrêts de maintenue de noblesse recueillis par], La Noblesse de Bretagne devant la Chambre de Réformation, 1668-1671, Saint-Brieuc, l’auteur, 1896, t. III, p. 511).

[157NNB : En 1492, Langolen avait déjà des velléités d’indépendance vis-à-vis de la paroisse de Briec.

[158NNB : Seigneur du Stang (aujourd’hui en Langolen) et de Lezandevez (aujourd’hui en Landrévarzec). Il avait succédé fin 1471 à son père Guillaume Lezandevez mort le 3 octobre 1471 (ADLA, B 2008/2).

[159NNB : Seigneur de Penayeun (aujourd’hui en Landrévarzec). La famille portait alternativement les noms Du Guern et De Launay. Hervé Du Guern avait succèdé à son père Jehan mort en décembre 1475 (ADLA, B 2007/12).

[160NNB : Pentrez.

[161NNB : Et non pas “ de Quimerch ” comme propose Fréminville. En 1426, on trouve les Quemarchec au manoir de Kermadoret(-Tréfladus) puis, en 1448, Daniel Quemmarchec tenait taverrne au bourg de Briec. En avril 1454, Aliz Quemmarchiec dècede laissant à ses héritiers le village de Kergoloff, en Briec (ADLA, B 2008/6).

[162NNB : Non pas “ de Tréouret ” comme propose Fréminville. Seigneur de Trémarec (aujourd’hui en Landudal).

[163NNB : Probablement de la branche du Guern de la famille de Trégain appelé aussi Trégain du Guern. Seigneur du Vern(-Trégain) et de Kerhervé.

[164NNB : Non pas “ Mollien ” comme propose Fréminville. Seigneur de Créac’h-Du et de Parc-Amou, en Briec. Une généalogie des Trégain (BnF, Cabinet d’Hozier 9005) mentionne un Guillaume Moysan époux de Marguerite Trégain en 1469, cependant le fait qu’elle se soit remariée en 1479, laisse présager que son premier mari fut décédé. Il devait être le prédécesseur, sinon le père, du Guillaume de 1481.

[165NNB : Non pas “ le Guegrenneu ” comme propose Fréminville. Seigneur de Kerautret et de Kernaou (aujourd’hui tous deux en Langolen). En 1448, un Geoffroy Gueguennou apparaissait pour ces deux seigneuries mais était décédé avant 1454, lorsque meurt sa veuve Aliz Quemmarchiec (ADLA, B 2008/6). Notre Geoffroy Gueguennou est mentionné en 1488, dans l’aveu de la seigneurie de la Roche-Helgomarc’h (ADLA, B 2035/3, fol. IV ; v° et fol. V) pour des biens à Kerautret et au Guilly (Langolen).

[166NNB : Non pas “ de Treguien ” comme propose Fréminville. Seigneur de Trégain en Briec, Traonlevenez – auj. Toulavenez – en Cast et Kerlobret en Châteaulin. Jean (III) de Trégain avait succedé à son père Jean (II) pour les deux permières seigneuries en 1472 (ADLA, B 1129/1). Et il avait succèdé à sa mère Clémence de Lanros en 1475 (ADLA, B 2008/5). Il apparaît à nouveau en 1488, dans l’aveu de la seigneurie de la Roche-Helgomarc’h (ADLA, B 2035/3, fol. III et III v°) et semble être décédé vers 1510 (ADLA, B 1129/2).

[167NNB : Nous n’avons pu déchiffrer le nom de tous les tenanciers de Trégain, aucun Le Gal n’apparaît parmi les noms lus.

[168NNB : Il est fort probable qu’il soit le fils d’Alain, seigneur de la Boessière-Edern et frère de Yvon, qualifié de cadet vivant dans les années 1469-1479, tous deux cités dans une généalogie des Trégain (BnF, Cabinet d’Hozier, 9005). Le manoir de la Boixière est alors sur le point de passer à la famille de Trégain, au travers d’une autre alliance.

[169NNB : Non pas “ Millot ” comme le propose Fréminville. Non identifié, doit-on les identifier à la famille Allet à Quimperlé en 1426 (Torchet (Hervé), La réformation des fouages de 1425 (26) dans l’évêché de Cornouaille, 2002, p. 161).

[170NNB : Perrin.

[171NNB : Mur.

[172NNB : “ Peut-être Boscher ”

[173NNB : Drouallan.

[174NNB : Castellou.

[175NNB : Dagorn.

[176NNB : Quellenec.

[177NNB : Meur, seigneur de Botert.

[178NNB : Seigneur de Pellan.

[179NNB : Daoudal.

[180NNB : Keraméné.

[181NNB : Loqueltas.

Citer cet article

Antiquités de la Bretagne : Finistère, par le chevalier de Fréminville, 1852, p. 316-378, 2002, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 21 décembre 2014,
www.tudchentil.org/spip.php?article29.

Propulsé par SPIP - Plan du site - © Copyright 2002-2014 - Citer Tudchentil