Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Le château de Suscinio, une des résidence des ducs de Bretagne (XIII-XVe siècle).
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Boisgelin (du) - Réformation de la noblesse (1669, II)

Vendredi 27 juillet 2012, texte saisi par Marie-Dominique Dolo.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671 - Comte de Rosmorduc, 1896, tome III, p. 73-79.

Citer cet article

La noblesse de Bretagne devant la Chambre de la Réformation 1668-1671 - Comte de Rosmorduc, 1896, tome III, p. 73-79, 2012, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 20 septembre 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article163.

Seigneurs du Boisgelin, de Kerascoet, etc...

Boisgelin (du)
Ecartelé de gueules et d’azur, les premier et dernier quartiers chargés d’une molette d’argent à cinq pointes.

Extrait des registres de la Chambre etablie par le Roy, par lettres patentes du mois de Janvier 1668, pour la reformation de la Noblesse en la province de Bretagne :

Entre le Procureur General du Roy, demendeur, d’une part.

Et messire Gabriel du Boisgelin, chevalier, seigneur du Boisgelin, nobles ecuyers François du Boisgelin, sieur de Kerascouet, Maurice du Boisgelin, sieur de Kerven, Gilles du Boisgelin, sieur de la Sourdiere, René et Pierre du Boisgelin, ses freres puisnes, et nobles damoiselles Françoise, Claudine, Gabrielle du Boisgelin, ses sœurs, deffendeurs, d’autre part [1].

Veu par ladite Chambre :

L’extrait de comparution fait au Greffe d’icelle, le 9 May dernier, contenant la declaration dudit messire Gabriel du Boisgelin, seigneur dudit lieu, demeurant en son [p. 74] manoir du Boisgelin, paroisse de Plehedel, eveché de St-Brieuc, ressort de Rennes, de vouloir soutenir pour luy les qualités de noble, ecuyer, messire, chevalier, par luy prises, comme issu d’ancienne chevalerie et extraction noble et ses predecesseurs ayant juré et pratiqué l’assise du comte Geffroy, pour sesdits freres celles de nobles ecuyers d’ancienne extraction, pour sesdittes sœurs celles de nobles damoiselles, aussy d’ancienne extraction, et que ledit sieur du Boisgelin et ses predecesseurs ont toujours porté les armes du Boisgelin qui sont : Un ecartelé de gueulle et d’azur, à une molette d’eperon d’argent sur chacun des ecarteles de gueulle.

Articulement de filiation et genealogie desdits deffendeurs, dans leur induction cy apres, par lequel il conste qu’ils sont originairement issus de la maison du Boisgelin dont ils portent le nom, situee en la paroisse de Plehedel, eveché de Saint-Brieux, decoree de plusieurs droits honorifiques de tout temps immemorial, tant de fiefs, juridiction que de moulins, garennes, preeminences d’eglise, foire, halle et autres en dependants, laquelle terre avoit eté aussy possedee de tout tems immemorial par les predecesseurs du meme nom, et que le premier de leurs autheurs auquel lesdits deffendeurs prennent leurs attache est Guillaume du Boisgelin, qui vivoit il y a plus de quatre siecles entiers, qui eut pour fils aisné Geffroy du Boisgelin, duquel issut Alain du Boisgelin, aisné, heritier principal et noble, qui eut pareillement pour fils aisné, heritier principal et noble, Ollivier du Boisgelin, duquel issut Richard du Boisgelin, aussy fils aisné, heritier principal et noble, duquel issut autre Geffroy, qui eut pour fils aisné, heritier principal et noble, Guillaume du Boisgelin, et ledit Guillaume du Boisgelin eut aussy pour fils aisné, heritier principal et noble, noble ecuyer Jean du Boisgelin, sieur du Boisgelin, qui deceda sans enfants, la succession duquel seroit echue à damoiselle Claude du Boisgelin, fille de Guillaume, frere puisné dud. Jean, laquelle etant aussy decedee sans enfants, la succession fut pareillement recueillie par Gilles du Boisgelin et Françoise de Botloy, sa femme, descendu d’un autre puisné de la maison, qui laissa pour fils aisné, heritier principal et noble de son mariage avec ladite de Botloy, Pierre du Boisgelin, ayeul desdits deffendeurs ; que dudit Pierre du Boisgelin et de Mauricette de Kernechriou, sa compagne, issut Robert du Boisgelin, fils aisné, heritier principal et noble, duquel et de damoiselle Radegonde Garrouet, sa compagne, fille unique de messire Mathurin Garrouet, seigneur de la Longrays, et de deffuncte dame Renee du Boisgelin, sont issus lesdits deffendeurs.

[p. 75] Pour preuve de laquelle filiation ainsy etablie lesdits deffendeurs rapportent dans leur induction cy apres :

Une copie d’acte en latin, tiré des archives de l’abbaye de Beauport, refferé datté du samedy apres la St-Luc de l’an 1302, par lequel il se voit qu’un nommé Guillaume de Burno ayant fait exposer en vente sur ledit Guillaume du Boisgelin et Jehanne, sa femme, et Geffroy du Boisgelin, leur fils aisné, les landes de Plehedel et quelques autres terres mentionnees audit acte, faute de payement de certaines sommes, lesdites choses furent retirees et remises entre leurs mains par Henry de Pledran, leur parent ; il se voit encore par le meme acte que debornant lesdites terres il etoit dit qu’elles joignoient à autres terres leurs appartenantes, appellees les terres ............. quæ fuerunt alias Ræsmundy du Boisgelin, pro suo beneficio. Ladite copie dattee au delivrement du 13 Mars 1604, duement signee, garentie et scellee.

Acte du 19 Aoust 1409, passé entre ledit Richard, fils d’Ollivier, qui fut fils aisné d’Allain, d’une part, et autre Geffroy du Boisgelin, fils Guillemot, qui etoit aussy fils dudit Allain et frere puisné d’Ollivier, par lequel il se voit que ledit Richard ayant fait action audit Geffroy, fils Guillemot, pour luy delaisser les heritages qui avoient eté bailles à viage audit Guillemot, attendu que c’etoient gens nobles et qu’ils appartenoient audit Richard, issu de l’aisné, il fut accordé entr’eux que toutes et chacunes les terres, rentes et heritages que tenoit lors celuy Richard, des richesses du Boisgelin, luy demeureront avec deux pieces de terre situees et etant à Runian, encore aujourd’huy une des metairies de la terre du Boisgelin, la plus proche de la maison.

Acte du 6 Fevrier 1418, duement signé et garenty, passé entre Eon du Boisgelin, fils de Guillo du Boisgelin, frere juveigneur dudit Allain, et Silvestre du Boisgelin, tant en son nom que comme procureur dudit Geffroy du Boisgelin, son frere, iceluy Geffroy fils aisné et principal hoir dudit Richard, par lequel il etoit reconnu, de la part dudit Eon du Boisgelin, que Guillo du Boisgelin, son pere, avoit eu dudit Allain, son frere aisné, pour bienfait à viage tant seulement, un clos de terre etant en la paroisse de Plehedel, proche du Boisgelin, nommé clos de la Maladrie, generalement tous les heritages que ledit Guillo avoit tenu en ladite paroisse de Plehedel, qu’il n’en avoit aucun titre ny droit heritier que par cause de ladite baillee et à bienfait et qu’ils n’en avoient eté reçus à homme, en consequence de [p. 76] laquelle connaissance il declara delaisser à l’avenir lesdits heritages et dependances audit Silvestre et Geffroy du Boisgelin et y renoncer à jamais.

Acte de partage de la succession dudit Richard du Boisgelin et de Sibille de Hillion, sa femme, fait le 4 Avril 1418, duement signé et garenty, entre ledit Geffroy du Boisgelin, leur fils aisné, heritier principal et noble, ledit Silvestre du Boisgelin et Catherine, leur sœur, femme de Jean le Serre, par lequel ledit Geffroy du Boisgelin, aisné, connoissoit avoir reçu ledit Silvestre du Boisgelin en homme heritier de son avenant des terres, rentes et heritages desdites successions et en consequence bailla audit Silvestre et Catherine du Boisgelin, ses juveigneurs, pour en faire partage entre eux, toute la succession de Sibille de Hillion, leur mere commune, et retint pour luy toute celle de Richard, leur pere commun.

Acte de resignation ou demission du 13 Mars 1479 par nobles gents Guillaume du Boisgelin, seigneur du Boisgelin, audit Jean du Boisgelin, expectant d’etre principal heritier dudit Guillaume et de Margilie de Kerascouet, sa femme.

Acte de partage du 7 Decembre 1482, duement signé et garenty, baillé par ledit noble ecuyer Jean du Boisgelin, seigneur du Boisgelin, fils aisné, qui etoit devenu heritier principal et noble dudit Guillaume, son pere, lors decedé, de sa succession et de celle à echeoir de Margilie de Kerascouet, à autre Guillaume du Boisgelin, son frere puisné, qui en fut aussy reçu à homme par ledit Jean du Boisgelin, son frere aisné, auquel il en fit foy et hommage.

Acte de transaction en datte du 7 Juin 1502, duement signé et garenty, faite entre damoiselle Alliette de la Forest, veuve dudit feu noble ecuyer Jean du Boisgelin, seigneur dudit lieu du Boisgelin, et damoiselle Anne du Vieux-Chatel, aussy veuve dudit Guillaume du Boisgelin, en qualité de tutrice noble de Claude du Boisgelin, leur fille, lors en bas age ; ladite transaction faite au sujet du douaire du à ladite de la Forest, sa veuve, par l’advis de plusieurs parents de ladite mineure.

Extrait de la reformation de l’an 1535, non signé, en laquelle ladite Claude du Boisgelin est employee comme proprietaire de ladite maison et metairie du Boisgelin, en la paroisse de Plehedel, et sont ajoutes ces mots : Damoiselle et maison noble. Ledit extrait par copie tiré d’une extrait en forme cy apres.

Acte de partage fait entre ecuyer Pierre du Boisgelin, seigneur du Boisgelin, demeurant en son manoir du Boisgelin, d’une part, et Françoise du Boisgelin, dame [p. 77] de Corleguen, sa sœur, des successions dudit feu Gilles du Boisgelin, lequel avoit succedé à ladite Claude du Boisgelin, et de ladite Françoise de Botloy, sa femme, vivants sieur et dame desdits lieux du Boisgelin, et par lequel, apres avoir eté reconnu entre les parties que leurs predecesseurs s’etoient toujours comportes noblement et aventageusement par leurs partages et qu’il en avoit eté representes plusieurs, tant à viage qu’autres nobles et avantageux, ledit Pierre du Boisgelin donna pour son tiers à ladite Françoise du Boisgelin, sa sœur, le nombre de rentes, terres et heritages specifies aud. acte de partage, datté du 16 Fevrier [2] 1602, duement signé et garenty.

Inventaire fait apres le deces dudit feu Pierre du Boisgelin, sieur en son vivant du Boisgelin, fait à la requete de ladite Moricette de Kernechriou, sa veuve, en qualité de curatrice desdits Roberts et Gabrielle du Boisgelin, ses enfants mineurs, referee presente audit inventaire, datté du mois de Septembre 1628, duement signé et garenty.

Contract de mariage de ladite Gabrielle du Boisgelin, sœur puisnee dudit Robert, pere desdits deffendeurs, avec nobles homs René Pinard, seigneur de Cadoalan, datté du 12 Fevrier 1632, ou ladite Gabrielle du Boisgelin est qualifiee fille unique de deffunct nobles homs Pierre du Boisgelin, seigneur dudit lieu, et de ladite Mauricette de Kernechriou, lors sa veuve et curatrice de sadite fille.

Decret de mariage dudit feu Robert du Boisgelin, seigneur dudit lieu, fait en la jurisdiction de Langarzeau, pour avoir effet avec ladite Garrouet, par avis de parents dudit seigneur du Boisgelin, sçavoir messire René Pinart, seigneur de Cadoalan, son beaufrere, conseiller du Roy et maitre ordinaire de ses Comptes, en Bretagne, messire Yves Rocquel, chevalier, seigneur du Bourgblanc, president en la Cour de Parlement de Bretagne, messire Thebault de Tanouarn, seigneur de Couvran, conseiller du Roy en ladite Cour, messire Jean du Boisgelin, seigneur de Kersaliou, nobles homs Yves du Boisgelin, seigneur de la Toesse, nobles homs autre Robert du Boisgelin, seigneur de la Garenne, parents en l’estoc paternel, et en l’estoc maternel messire Marc du Perrier, seigneur de Mené, nobles homs Isaac Noblet, seigneur du Morlin, messire François Foluais [3], seigneur de Kersa, et nobles homs Jacques Gelin, seigneur de Bourgogne. Ledit decret datté du 16 Novembre [4] 1634, duement signé et garenty.

[p. 78] Contract de mariage fait en consequence, le 16e du meme mois de Novembre [5] de l’an 1634, entre ledit feu Robert du Boisgelin et ladite Radegonde Garrouet.

Acte de provision des enfants mineurs nes du mariage dudit feu Robert du Boisgelin et de ladite Garrouet, du 27 Juin 1667, ou ledit messire Gabriel du Boisgelin, à present seigneur dudit lieu, et François du Boisgelin, sieur de Kerascouet, son premier puisné, sont appelles les premiers entre les parents qui doivent donner voix à la tutelle, et ledit Gilles du Boisgelin, mineur, sous l’age de 25 ans, et lesdits René et Pierre sous l’age de 20 ans, mis sous la tutelle dud. Gabriel du Boisgelin, leur frere aisné.

Extrait de la Chambre des Comptes, datté au delivré du 19e Decembre 1668, au second folio duquel, recto, se voit en la reformation de 1428, Geffroy du Boisgelin le premier au nombre des nobles de la paroisse de Plehedel, et au meme folio, verso, en la refformation de l’an 1441 ledit Geffroy du Boisgelin au premier rang des nobles de ladite paroisse de Plehedel ; au folio troisiesme, recto, en la reformation de l’an 1513, il se voit encore que ladite Alliette de la Forest, en ladite qualité de veuve de Jehan du Boisgelin, est employee la premiere entre les nobles de ladite paroisse, comme tenant ledit lieu du Boisgelin, qui est appellé lieu noble et ancien, et au folio 4, recto et verso, en la refformation de l’an 1535, dont l’extrait a eté cy dessus induit, par lequel il se voit encore que la maison et metairie du Boisgelin y est employee comme appartenant lors à ladite damoiselle Claudine du Boisgelin.

Adveu de ladite maison, terre et seigneurie du Boisgelin, rendu par nobles homs Pierre du Boisgelin, seigneur du Boisgelin, à haut et puissant seigneur Jean, cheff de noms et d’armes de Rieux, seigneur marquis d’Asserac, à cause de sa vicompté de Plehedel, d’ou releve ladite terre et seigneurie du Boisgelin, laquelle ledit Pierre du Boisgelin declaroit avoir eté possedee de tous temps par les seigneurs du Boisgelin, ses predecesseurs. Ledit aveu datté du 10 Septembre 1612, duement signé et garenty, et en la reception d’iceluy du 22e ensuivant.

Induction desdits actes et pieces desdits deffendeurs, fournie au Procureur General du Roy par Busson, huissier, le 15 May present mois, tendante et les conclusions y prises à ce qu’en consequence des susdits actes justifiants la qualité noble d’ancienne [p. 79] extraction des deffendeurs et le gouvernement nobles de leurs ancetres, comme anciens chevaliers ayant reçu et pratiqué l’assise du comte Geffroy, ils soient maintenus, sçavoir ledit Gabriel, aisné, en ladite qualité noble, d’ecuyer, messire et de chevalier et lesdits François, Maurice, Gilles, René et Pierre du Boisgelin, ses puisnes, en la qualité de noble et d’ecuyer, et lesdites Françoise, Claude et Gabrielle du Boisgelin en la qualité de nobles damoiselles, à porter avec timbres les anciennes armes du nom et de la maison du Boisgelin cy dessus declarees et à jouir des droits, privileges et prerogatives de noblesse, comme les autres nobles de leur rang, et ordonner qu’ils seront employes au catalogue qui se fera des nobles du ressort de la juridiction de St-Brieux, sous la senechaussee de Rennes, dont ils sont originaires et domiciliers.

Tous ce quy a eté mis vers ladite Chambre, conclusions du Procureur General du Roy, murement consideré.

La Chambre, faisant droit en l’instance, a declaré et declare lesdits Gabriel, François, Maurice, Gilles, René, Pierre, Françoise, Claude et Gabrielle du Boisgelin et les descendants en legitime mariage desdits Gabriel, François, Maurice, Gilles, René et Pierre du Boisgelin nobles et issus d’ancienne extraction noble, et comme tels leurs a permis, sçavoir audit Gabriel du Boisgelin de prendre la qualité d’ecuyer et chevalier, auxdits Maurice, François, Gilles, René et Pierre du Boisgelin celle d’ecuyers, et auxdites Françoise, Claude et Gabrielle celle de damoiselle, et les a maintenus au droit d’avoir armes et ecussons timbres appartenants à leur qualites et à jouir de tous droits, franchises, preeminances et privileges attribues aux nobles de cette province et a ordonné que les noms desdits Gabriel, François, Maurice, Gilles, René et Pierre du Boisgelin seront employes au rolle et catalogue des nobles de la senechausse de Rennes.

Fait en ladite Chambre, à Rennes, le 3 Juin 1669.

Signé : Malescot.

(Copie ancienne, signée de C. J. M. du Boisgelin de Kerdu – Archives du château de Craffault, en Plédran.)


[1M. de Larlan, rapporteur.

[2Alias : 13 février (D’Hozier, Armorial General.)

[3NdT : Ou Folnais.

[4Alias : 3 novembre (Ibid.)

[5Alias : 6 novembre (D’Hozier, Armorial General.)