Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Manoir du Vaumadeuc, en Pléven, possédé à l'origine par les Madeuc, seigneurs du Gué-Madeuc (XV-XVIIe siècles).
Photo A. de la Pinsonnais (2005).

Rôle d’armes du second traité de Guérande 4/10

Jeudi 14 décembre 2006, par Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Citer cet article

Amaury de la Pinsonnais, Rôle d’armes du second traité de Guérande 4/10, 2006, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 23 septembre 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article1145.

Mr Henry de Pledran

Mr Henry de Pledran
D’or à sept mâcles d’azur, posés 3, 3 et 1.

N°61 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Henri de Plédran, chevalier, conseiller de Charles de Blois et de Jeanne de Penthièvre, cité dès 1353 et mort en 1397.

Il ratifie le traité le 2 mai à La Roche-Derrien.


Mr Guil. de Coetrevan

Mr Guil. de Coetrevan
Ecartelé d’or et d’azur à trois croissants d’argent brochants ;

N°62 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Guillaume de Coetrevan ou Coetreven, chevalier, cité en 1373.

Il ratifie le traité le 2 mai à La Roche-Derrien.


Mr Je. de Tournemine

Mr Je. de Tournemine
Ecartelé d’or et d’azur, au lambel de gueules.

N°63 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Jean Ier de Tournemine, chevalier, seigneur de la Hunaudaye et de la Guerche, mort après 1416, chambellan du duc en 1402, fils de Pierre II de Tournemine et de Jeanne de Craon. Il épouse en 1382 Isabeau de Beaumanoir.

Il ratifie le traité le 2 mai à La Roche-Derrien.


Mr Olivier Lenfant

Mr Olivier Lenfant
D’aregnt à quatre fusées de sable, posées en fasce.

N°64 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Olivier L’Enfant, chevalier, sire de la Couldraye.

Le sceau qu’il utilise est différent, y figurent en plus des quatre fusées dix fleurs de lys, sept en chef (4 et 3) et trois en pointe (2 et1) [1].

- Il ratifie le traité le 2 mai à La Roche-Derrien.


Mr Geoffroy de Chefdubois

Mr Geoffroy de Chefdubois
De ... au sautoir de ... accompagné de quatre besants de ....

N°65 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Goeffroi de Chef-du-Bois de Kerlouët (Tréguier), chevalier, père d’Olivier.

Les Chef-du-Bois portent habituellement de gueules au sautoir d’or accompagné de quatre coquilles d’argent [2]. Gaignières aurait donc pris les coquilles pour des besants. Sur le sceau qu’il utilise pour sceller le traité, Martine Fabre [3] voit un annelet et trois coquilles.

Il ratifie le traité le 2 mai à La Roche-Derrien.


Raoul sire de Coetquen

Raoul sire de Coetquen
Bandé d’argent et de gueules.

N°66 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Raoul III de Coëtquen (mort vers 1388), chevalier, fils de Jean de Coëtquen et de Marguerite de Rougé, épouse autre Marguerite de Rougé.

Il ratifie le traité le 26 avril 1381.


Brient de Chasteaubrient, sire de Beaufort

Brient de Chasteaubrient, sire de Beaufort
De gueules semé de fleurs de lys d’or, au lambel d’argent.

N°67 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Briand de Châteaubriant, chevalier, seigneur de Beaufort, fils de Guy de Châteubriant, épouse Marie de Beaumanoir.

Il ratifie le traité le 25 avril 1381 à Dinan.


Roland de Tremereuc sire de Ploumoison

Roland de Tremereuc sire de Ploumoison
Echiqueté d’argent et de gueules.

N°68 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Roland de Tréméreuc, chevalier, fils de Geoffroi de Tréméreuc. On trouve aussi parmi les signataires Jean et Raoul de Tréméreuc, qui ratifient le traité le 28 avril à Lamballe et le 25 avril à Dinan.

Il ratifie le traité le 25 avril 1381 à Dinan.


Helie du Rouvire sire de Boisbressel

Helie du Rouvire sire de Boisbressel
D’argent au sautoir de gueules, accompagné de quatre merlettes de sable.

N°69 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Elie du Rouvre, chevalier, sire du Boisboissel, capitaine de Saint-Brieuc, épouse Marguerite de Plédran [4].

Le sceau avec lequel il ratifie le traité a disparu [5].

Il ratifie le traité le 29 avril 1381 à Saint-Brieuc.


Hervé sire du Chastel

N°70 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Hervé II du Chastel, chevalier, seigneur du Chastel, de Leslem et de Lezurivy, fils de Guillaume Ier du Chastel et d’Alix de Lezurivy, avait épousé en 1360 Méance, dame héritière du Liscoët[Sur la famille du Chastel, on consultera utilement Le Trémazan des Du Chastel, du château fort à la ruine, Actes du coloque de Brest - Juin 2004, sous la direction d’Yves Coativy, et plus spécialement aux articles Les origines fabuleuses de la famille Du Chastel, par A-Y Bourgès, Les Du Chastel et les ducs de Bretagne de la maison de Montfort, par J Kerhervé, Les Du Chastel au sein de la noblesse bretonne, par M. Jones et pour la partie héraldique La symbolique des Du Chastel d’après les sceaux et les armoriaux par M Fabre. Voir aussi l’écu d’[Hervé Ier du Chastel dans le rôle d’armes de l’ost de Ploërmel.]].

Il ratifie le traité le 1er mai 1381 à Guingamp.


Geoffroy de Kerimel ma[rech]al de Bretagne

Geoffroy de Kerimel ma[rech]al de Bretagne
D’argent à trois fasces de sable, à la bordure de gueules.

N°71 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Geoffroi Kerimel, chevalier, compagnon de Du Guesclin et maréchal de Bretagne avant 1379, mort après 1386.

Il ratifie le traité le 1er mai 1381 à Guingamp.


Guy vic. du Fou

Guy vic. du Fou
D’azur au léopard d’or.

N°72 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Gui du Fou, chevalier, vicomte du Fou, fait prisonnier à la bataille d’Auray par Jean Chandos, mort le 23 décembre 1390 julien. Il avait épousé Jeanne de Plusquellec.

En réalité, Guy du Fou ne scelle pas le traité [6]. Il est possible que son sceau portait en plus du léopard une fleur de lys perchée (voir leurs armes dans le Rôle d’armes de l’ost de Ploërmel (1294)).

Il ratifie le traité le 1er mai 1381 à Guingamp.


Pierre du Haultboys sire de Kern...

Pierre du Haultboys sire de Kern...
D’azur à trois têtes de léopard d’or, lampassées et allumées de gueules, couronnées d’or.

N°73 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Pierre du Haultbois, chevalier, sire de Kerimerc’h, cité aussi en 1382. Il épouse Catherine de Trésiguidy.

Il ratifie le traité le 1er mai 1381 à Guingamp.


Mr Je. de Rohan

Mr Je. de Rohan
De gueules à sept mâcles d’or, posés 3, 3 et 1, au baton d’azur.

N°74 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Jean de Rohan, chevalier. Personnage non identifié, peut-être un fils puisné de Jean Ier, vicomte de Rohan.

Gaignières ne fait pas l’erreur de le confondre avec Jean Ier de Rohan, qui ratifie aussi le traité, et il ajoute un bâton d’azur. En réalité, Jean de Rohan scelle sous le sceau de Sylvestre de la Feuillée, devant tout ceux qui ratifient le traité à Vannes [7].

Il ratifie le traité le 30 mai 1381 à Vannes [8].


Mr Henry Le Parisy

Mr Henry Le Parisy
D’azur à siz losanges posés en croix.

N°75 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Henri Ier Le Parisy, chevalier, avait épousé Catherine de Kerrimel. C’est l’oncle d’Henry II Le Parisy, chevalier, grand veneur du duc de Bretagne en 1419 et capitaine d’Auray en 1421.

Gaignières se trompe sur ces armes, car le sceau qu’utilisait Henry pour ratifier le traité comportait un écartelé d’un losangé et d’une croix denchée [9].

Il ratifie le traité le 30 mai 1381 à Vannes.


Mr Je. Raguenel

Mr Je. Raguenel
Ecartelé : aux 1 et 4 contre-écartelé d’argent et de sable ; aux 2 et 3 d’or au chef denché de sable.

N°76 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Jean Raguenel, chevalier, vicomte de Dinan et de la Bellière, sire de Chasteloger, compagnon de Du Guesclin, mort à Azincourt, était fils de Guillaume Raguenel et de Jeanne de Montfort. Il épouse Jeanne Couppu.

En réalité, il ratifie le traité avec le simple écartelé d’argent et de sable porté par sa famille, mais on lui connait aussi un autre sceau postérieur où il porte les armes ici données par Gaignières [10], les quartiers 2 et 3 étant les armes de la Bellière. Ceci montrerait donc que Gaignières n’eut pas accès aux originaux du traité, mais bien à d’autre documents contemporains.

Parmi les signataires du traité, on trouve aussi Guillaume Raguenel le 25 mai à Pouancé, Jehan Raguenel de Montigny le 20 avril à Rennes et Jehan Raguenel Bonespoir le 25 mai à Pouancé, ces deux derniers scellant avec un écartelé au lambel [11] et faisant certainement partie de sa parenté, ainsi que Macé Raguenel qui scelle avec des armes différentes.

Il ratifie le traité le 30 mai 1381 à Vannes.


Mr Robin de Lanvallay

Mr Robin de Lanvallay
D’azur à sept losanges d’argent, posés 3, 3 et 1.

N°77 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Robin de Lanvallay, frère de Geffroy et fils de Raoul II de Lanvallay et de Tiphaine Raguenel. Son père Raoul et son frère Geoffroy ratifient aussi le traité le 25 mai à Pouancé, tout comme Guillaume, peut-être aussi frère de Robin et Geoffroy. Il est peut-être aussi frère ou neveu de Thibault de Lanvallay, écuyer de l’hotêl du duc de Bretagne, qui ratifie le traité le 20 avril à Guérande, et de Guillaume de Lanvallay, qui ratifie aussi le traité avec Raoul et son fils Robin.

Il ratifie le traité le 25 mai 1381 à Pouancé.


Mr Alain de Montbourcher

Mr Alain de Montbourcher
D’or à trois marmittes de gueules, au baton d’azur.

N°78 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Alain de Montbourcher, chevalier, cité en 1379 et 1388, parent de Simon et de Bertrand, qui ratifient aussi le traité, ce dernier brisant d’un filet en bande et d’une merlette en chef [12]. Montbourcher est un ramage de Vitré.

Il ratifie le traité le 25 mai à Pouancé.


Mr Alain de Beauboys

Mr Alain de Beauboy
De gueules à trois étoiles d’argent, au lambel du même.

N°79 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Alain de Beaubois, chevalier de la garde et garnison de Jugon [13], signe l’acte d’association de la noblesse bretonne en 1379.

Le sceau qu’il a utilisé pour sceller le traité a disparu [14], un autre Beauboys, Mathieu, ratifie aussi le traité, sans le sceller.

Il ratifie le traité le 28 avril à Lamballe (ou plutôt à Jugon ?).


Mr Olivier d’Yvignac

Mr Olivier d’Yvignac
D’argent à deux fasces de sable.

N°80 dans Le rôle d’armes du second traité de Guérande (1381), Michel Pastoureau, Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, 1976.

Olivier d’Yvignac, chevalier, membre non identifié de la famille d’Yvignac, certainement parent de Guillaume qui ratifie le traité de Guérande avec lui.

Il ratifie le traité le 28 avril à Lamballe.


[1Martine Fabre, Héraldique médiévale bretonne..., fiche 2303.

[2Pol Potier de Courcy, Nobiliaire et Armorial de Bretagne, tome I, page 241.

[3Héraldique médiévale bretonne..., fiche 981.

[4Pol Potier de Courcy, Nobiliaire et Armorial de Bretagne, tome III, page 81.

[5Martine Fabre, Héraldique médiévale bretonne..., fiche 1141.

[6Martine Fabre, Héraldique médiévale bretonne..., fiche 996.

[7Martine Fabre, Héraldique médiévale bretonne..., fiche 3219.

[8Dom Morice, Preuves, t. II, col 280.

[9Martine Fabre, Héraldique médiévale bretonne..., fiche 2324.

[10Martine Fabre, Héraldique Médiévale Bretonne, Images personnelles..., fiches 3091, 3092 et 3093.

[11Idem, fiches 3095 et 3096.

[12Martine Fabre, Héraldique médiévale bretonne..., fiche 2692.

[13Martine Fabre, Héraldique médiévale bretonne..., fiche 261.

[14Idem.