Tudchentil

Les sources sur les gentilshommes bretons

Le gothique flamboyant du cloître de la cathédrale Saint-Tugdual de Tréguier (1461-1468)
Photo A. de la Pinsonnais (2009).

Lande de Calan (de la) - Preuves pour la Grande Écurie (1720)

Mercredi 22 janvier 2014, transcription de Amaury de la Pinsonnais.

Adhérez à Tudchentil !

Notice d'adhésion 2017 à Tudchentil, à remplir et à envoyer avec votre chèque au siège de l'association.

Catégories de l'article

Source

Preuves de noblesse pour la Grande Écurie, BNF, Département des manuscrits, Français 32103, no 42, fo 91.

Citer cet article

Preuves de noblesse pour la Grande Écurie, BNF, Département des manuscrits, Français 32103, no 42, fo 91, transcrit par Amaury de la Pinsonnais, 2014, en ligne sur Tudchentil.org, consulté le 16 août 2017,
www.tudchentil.org/spip.php?article1078.

Télécharger cet article

Lande de Calan (de la) - Preuves pour la Grande Écurie (1720)
118.6 ko.

Bretagne, 1720

Preuves de la noblesse de François Marie de la Lande de Caslan, agréé pour estre reçu page du roi dans sa Grande Écurie, sous le commandement de Son Altesse Monseigneur le prince Charles de Lorraine, Grand écuyer de France.

D’azur à un léopard d’argent couronné et armé d’or, et acompagné de sept macles d’argent,quatre rangées en chef et trois en pointe, celles-ci posées deux et une. Casque.

François Marie de la Lande de Caslan, 1702.

Extrait du regitre des batesmes de la paroisse de St Michel de la ville de St Brieuc, en Bretagne, portant que François Marie, fils de messire Claude de la Lande, seigneur de Caslan, et de dame Anne Gélin de Trémargat, sa femme, naquit et fut batisé le 27e de mars de l’an 1702. Cet extrait délivré le 10e de février de la presente année 1720, signé Trébonta, vicaire perpétuel de l’eglise de St Michel de ladite ville de St Brieuc, et légalisé.

Ier degré – Père. Claude de la Lande, seigneur de Caslan, et Anne Gélin de Trémargat, sa femme, 1696. ...  [1] à six merlettes de ... posées trois, [deux] et une.

Contract de mariage de messire Claude de la Lande, fils ainé et héritier principal et noble de messire François de la Lande, seigneur de Caslan, et de dame Marie du Boisgélin, sa femme, acordé le 20e d’octobre de l’an 1696 avec demoiselle Anne Gélin, fille de messire Gervais Gélin, seigneur de Trémargat, conseiller au Parlement de Rennes, et de dame Anne Neveu. Ce contract passé devant Corbel, notaire de la baronie de Plélo, ressort de Chatelaudren.

Extrait du regitre des batesmes de la paroisse de Plérin, evesché de St Brieuc, portant que Claude, fils de messire François de la Lande, seigneur de Caslan et de la Villeraoul, et de dame Marie du Boisgélin sa femme, naquit le 25e de fevrier de l’an 1676 et reçut le suplément des cérémonies du batesme le 13e d’avril de l’an 1678. Cet extrait délivré le 10e de février de la presente année 1720, signé Allenou, recteur de l’eglise de Plérin, et légalisé.

IIe degré – Ayeul. François de la Lande, seigneur de Calan, Marie du Boisgelin, sa femme, 1673. De gueules à une molette d’argent, ecartelé d’azur.

Contract de mariage de messire François de la Lande, seigneur de Calan, acordé le 3e de mai de l’an 1673 du consentement de dame Marie de [fo 91 verso] Tanouarn sa mère, avec demoiselle Marie du Boisgélin, fille de messire Claude du Boisgélin, seigneur de la Villemarquet, et de dame Julienne Berthou. Ce contract passé devant Thomas, notaire du duché de Penthièvre pour le siège de la Rochesuhart.

Partage noble dans la succession nobles et de gouvernement noble de messire René de la Lande, vivant seigneur de Caslan, donné le 19e de fevrier de l’an 1688, par messire François de la Lande, son fils ainé et héritier principal et noble, et de dame Marie de Tanoarn, sa veuve, à messires Ives, René, Joseph et Gabriel de la Lande, ses frères juvigneurs. Cet acte reçu par des Bois, notaire à St Brieuc.

IIIe degré – Bisayeul. René de la Lande, seigneur de Caslan, Marie de Tanoarn, sa femme, 1649. D’azur à trois molettes d’or, posées deux et une, et une bordure d’or chargée de huit besans d’azur, en orle.

Contract de mariage de René de la Lande, ecuyer seigneur de la Villeraoul et de la Villeneuve, héritier principal et noble de messire François de la Lande, seigneur de Caslan, acordé le onziesme d’avril de l’an 1649 avec demoiselle Marie de Tanoarn, fille de messire Thibaud de Tanoarn, seigneur de Couvran, conseiller au Parlement de Bretagne, et de demoiselle Marie Raoul. Ce contract passé devant Le Maitre, notaire de la cour du duché de Penthièvre, pour le siège de la Rochesuhart.

Arrest rendu à Rennes le 15e de novembre de l’an 1668 par les commissaires établis par le roi pour la réformation de la noblesse en Bretagne par lequel ils déclarent noble et issu d’ancienne extraction noble René de la Lande, sieur de Calan, en conséquence des titres qu’il avoit produit pour la justifier, depuis l’an 1462. Cet arrest signé Malescot.

IVe degré – Trisayeul. François de la Lande, seigneur de Calan, Isabeau Tournegoet, sa femme, 1611.

Décret du mariage de François de la Lande ecuyer seigneur de Calan et de la Ville Even, arresté le 7e de février de l’an 1611 avec demoiselle Isabeau Tournogoet, fille de nobles homs François Tournogoet vivant sieur [fo 92 recto] de la Villeraoul et de la Villeneuve, et de demoiselle Julienne de Bréhant, sa veuve. Ce décret signé Hamonet, greffier de la juridiction de la Rochesuhart.

Partage noble dans les successions nobles et de gouvernement noble et avantageux de Giles de la Lande, ecuyer, et de demoiselle Olive Bertho sa femme, vivans sieur et dame de Caslan, donné le 29e de novembre de l’an 1601 par François de la Lande, leur fils ainé, ecuyer, à demoiselle Marguerite de la Lande, sa sœur, dame de la Chapelle. Cet acte reçu par Bigou, notaire à Lamballe.

Ve degré – 4e ayeul. Giles de la Lande, seigneur de Caslan, Olive Bertho, sa femme, 1688. D’or à un epervier de [sable] grilleté de même la teste contourné, acompagné de trois [molettes] de sable posées deux en chef et une en pointe.

Création de tutelle à Claude et François de la Lande, enfans de Giles de la Lande, vivant ecuyer sieur de Caslan, dans la paroisse de Pléboulle, faite le 25e de janvier de l’an 1688 et donnée par le sénéchal du Bourg de St Postan, à demoiselle Olive Bertho leur mère. Cet acte signé Paitri.

Acord fait le 4e de juin de l’an 1565 entre demoiselle Peronne de la Lande, femme de noble homme Bertrand de Tréméreuc, seigneur du Bignonvic, et demoiselle Caterine Simon sa belle sœur, veuve de Jean de la Lande, ecuyer sieur de Caslan, comme tutrice de Giles de la Lande son fils, ecuyer, sur les diférends qu’elles avoient pour le partage que la dite dame de Tréméreuc demandoit en noble comme en noble et en partable comme en partable, dans les biens de François de la Lande son père, vivant ecuyer sieur dudit lieu de Caslan. Cet acte reçu par Hamon, notaire de la cour de Matigon.

Nous, Charles d’Hozier, ecuyer, conseiller du roi, généalogiste de sa Maison, juge d’armes et garde de l’Armorial général de France et chevalier de la religion et des ordres nobles et militaires de St Maurice et de St Lazare de Savoie, certifions au roi et à Son Altesse monseigneur le prince Charles de Loraine, Grand Écuyer de France, que François Marie de la Lande de Caslan a la noblesse nécessaire pour estre admis au nombre des pages que Sa Majesté fait élever dans sa Grande Écurie, comme il est justifié par les actes qui sont énoncés dans cette preuve, laquelle nous avons vérifiée et dressée à Paris, le lundi onziesme jour de mars de la présente année mile sept cent vingt.

[Signé] d’Hozier.


[1Le premier mot est dans la pliure de la page.